AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité, viens nous donner ton avis sur PRD et Bazzart
et récolte des points supplémentaires dans la course au membre du mois ! ♥
Le forum fête ses trois ans ♥
Merci à chacun de vous pour ces belles années !
Des intrigues ont été mises en place pour fêter l'anniversaire du forum !
N'hésitez pas à jeter un coup d’œil dans la partie évènements ♥

 Tobias ☼ Bättre en fågel i handen än tio i skogen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Tobias ☼ Bättre en fågel i handen än tio i skogen    - Mer 11 Mai 2016 - 22:11

Tobias Siljeström

Allez hop! on célèbre tout ca comme un but marqué!

Tell us about you


Moi c'est Tobias Siljeström mais tu peux également m'appeler Tobi. Je suis né(e) le 08/03/1989 à Sundsvall. J'ai donc 27 ans. J'ai des origines bosno-suédoises. Je suis klaudixuelle et séxlibataire. Je suis rémunéré en étant joueur professionnel de football. Je fais partie de la bande des Mickael Jackson. Les gens me disent que je ressemble comme deux gouttes d'eau à Geoff Cameron.
© crédits
Comment te définirais-tu? Je suis quelqu'un qui a grandi avec des valeurs que la célébrité a probablement écorné. J'ai toutefois garde ce côté humble et ne cesse de toute faire pour rester digne dans n'importe quelle circonstance. Après, oui, il y a certains aspects comme la loyauté ou la sincérité qui se perdent à cause du milieu dans lequel j'ai appris à évoluer. A force de subir certains coups bas, on finit par en donner, et je n'hésite plus à rendre des comptes quand cela dépasse les limites que j'autorise à la personne. Mais toujours avec le sourire. C'est la marque de fabrique n°1 dans la famille.
Pour toi, que représente la musique? La musique est quelque chose qui peut nous permettre de donner différents rythmes à notre vie, selon qu'on la veuille lente ou effrénée. Le quotidien tout comme la musique n'est qu'une question d'accords et de tempo.
Quelle est la chose la plus importante pour toi? De toujours dédier mes réussites et mes victoires à mon père, parti trop tôt alors qu'il avait réussi à façonner l'homme que je suis en la plupart des qualités que je possède.

Caractère & Physique • Versatile, je peux à la fois être très blagueur et partant pour les plus déjantées possibles des aventures, comme je peux me montrer froid et rigide à suivre le mouvement. Mais je refuse rarement des sorties en clubs avec les coéquipiers ou les potes, car je pense que c'est une nécessité de se vider l'esprit quand on a des semaines intensives tant sur le plan psychologique que physique. A propos de ce dernier, je suis pas mal dessiné avec une certaine carrure pour un corps suffisamment musclé. Les abdos sont ma fierté alors que les cuisses et les ischio-jambiers sont ma légère faiblesse qui m'ont déjà écarté des terrains pendant plusieurs mois depuis le début de ma carrière.
Habitudes • En dehors des entrainements intensifs et des jours de matches, je m'adonne à de nombreux autres sports comme le tir à l'arc ou le golf. Fan de paintball, j'aime aussi passer des moments plus calmes à l'arrière de la maison qui donne sur le Parc Régional de Colne Valley au Nord-Ouest de Londres. Lorsque j'ai une journée complète de temps libre, je n'hésite pas à descendre vers le perc national des South Downs qui regorge de paysages apaisants.


▬ Qui je suis ▬
Pseudo/Prénom robbie • Âge 25 • Scénario/Inventé scénario de Klaudia • Fréquence de connexion 4/7 • Comment as-tu découvert le forum? partenariat apple pie • Qu'en penses-tu? raide dingue du design • Ton avatar geoff cameron • Un double compte? non • Un dernier mot? ici

Code:
<span class="pris">GEOFF CAMERON </span>♠ tobias siljeström


Dernière édition par Tobias Siljeström le Ven 20 Mai 2016 - 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: Tobias ☼ Bättre en fågel i handen än tio i skogen    - Mer 11 Mai 2016 - 22:16


If you can't stand the heat in the dressing room, get out of the kitchen.

J'avais cinq ans lorsque j'ai vu tout un tas d'émotions dans les yeux de mon père. Cinq ans en juillet 1994, le mois qui a vu la Suède terminer à la troisième place d'une coupe du Monde : celle de football; l'équivalent du soccer comme ils l'appellent aux Etats-Unis où la compétition s'était déroulée. Et nous y étions ! avec mes parents; pour les quarts et les demi-finales sur la côte Ouest américaine. A cause de leurs obligations professionnelles, mes parents n'avaient pas pu se libérer plus tôt pour assister à la phase de poules durant laquelle notre nation affronta le Cameroun, la Russie et la Brésil. Avec deux partages et une victoire, nos représentants se hissèrent pour le tableau final où ils avaient disposé de l'Arabie Saoudite à Dallas le 3 juillet et poursuivre l'aventure destinée à voir la Roumanie se placer sur notre route. A Stanford, célèbre pour son université, nous nous étions rendu à trois pour agiter nos petits fanions et fanfaronner au beau milieu d'autres ressortissants gribouillés de couleurs fraiches qui évoquaient la Suède. Les plages de Californie prenait des accents de rives baltiques, au gré des chants dans notre jargon bien que la langu officielle de la Suède à l'époque était .. l'anglais ! C'est dans une ferveur qu'on avait ressenti aussi palpable à la maison que nous débarquions outre-Atlantique. Ce n'était pas la première rencontre à laquelle assistait mon père qui, via son boulot, était couramment invité en loges business pour des matches d'Allsvenskan. Pour ma mère comme pour moi c'était une découverte totale qui détermina le tracé que mon ambition allait prendre au cours des trente années qui allaient suivre. Jouant nerveusement avec la fragilité de ses supporters, l'équipe l'emporta au terme d'une séance cruciale de penalties. De là, nous descendions à Los Angeles où les relations de ma mère nous obtinrent une chambre d'hôtel malgré que celles-ci avait été âprement sollicitées pour l'événement à échelle planétaire. A Pasadena s'arrêta le rêve de plusieurs millions de gens qui, comme mon père et moi, imaginaient déjà les gros titres en rentrant sur Stockholm: battus sur le plus petit écart par le Brésil contre qui nous avions réussi l'exploit de partager l'enjeu 1-1 dans le même groupe à la mi-juin, nous nous inclinions face au futur champion. La famille Siljeström rentra chez elle, avec la satisfaction d'avoir assisté à une expérience unique et féerique. Mon père pleurait sur le trajet du retour.

Ses émotions, je me suis dit qu'elle exprimaient tellement que je voulais faire part de cet idéal qui brillait dans les prunelles de l'homme qui a convaincu un jour ma mère de me concevoir puis de me mettre au monde; ce qui n'était pas une chose gagnée. Effectivement, mannequin pour une égérie, une grossesse n'est jamais gage de continuité dans le monde de la mode; surtout quand on est appelé pour défiler devant les plus grands spécialistes de la terre entière. Je n'avais rien contre elle, mais épouser une carrière semblable à la sienne n'était pas dans les meilleures conceptions à prévoir pour moi. Du coup, je me suis mis à m'intéresser aux différents championnats de football, des plus petites divisions à l'élite suprême. Un jour, j'ai finalement fait part de mon envie d'intégrer un club. J'avais dix ans, et j'ai apporté un sourire sur les lèvres de mon père qui comprit que notre voyage cinq ans plus tôt avait marqué les esprits de son fils. C'est avec gaieté qu'il m'emmenait pendant deux ans, à raison de deux voire trois fois par semaine, au stade où je rejoignais des enfants de mon âge pour taper la balle et doucement apprendre à justifier mon choix. Puis cette foutue maladie du XXe siècle est apparue à l'aube de ce nouveau millénaire. Elle a affaibli mon père si fortement qu'il n'avait plus la force de me conduire à une poignée de kilomètres de notre domicile. Ma mère prit la relève du mieux qu'elle le put, me laissant parfois parcourir la distance à pied car elle était tout simplement ailleurs. Les mois se sont succédé autant que mes visites à l’hôpital pour veiller sur un père que le cancer diminuait au fil des semaines. Pas un jour je n'ai manqué d'aller lui rendre visite, avec maman ou en vélo les soirs où elle n'était pas là. Mais les choses ont vite changé puisque sa présence devenait régulière au même rythme que l'état de papa devenait de plus en plus préoccupant. Je lui racontais tout ce que j'avais fait de ma journée, arrondissant le moindre détail pour l'occuper dans sa chambre peu ludique. Puis vint le 19 avril 2003, où nous jouions à domicile lorsque l'entraineur me remplaça après même pas vingt minutes. Il me glissa à l'oreille de rejoindre ma mère qui était dans le public, ce que je fis. Inconsciemment, j'avais tout compris: pour que ma mère vienne jusqu'au terrain de foot, la raison était grave. Six jours plus tard, nous enterrions mon père dans un hommage assez digne et reconnaissant.

Meme si elle prit énormément de son temps, et je me devais de lui être redevable pour tout ce qu'elle mettait de côté pour m'élever du mieux qu'elle le pouvait, j'avais du mal à vivre avec ma mère. J'ai toujours eu ce regret d'avoir été stoppé dans mon match au moment où mon père poussait son dernier râle; je me suis longtemps persuadé que si j'avais accompli les quatre vingt dix minutes dans leur entièreté, peut-être mon père ne serait jamais parti. L'adolescence pointait à peine le bout de son nez et j'avais encore des conceptions puériles. Être à la maison sans celui qui avait toujours le don de communiquer son sourire et de la faire apparaître sur tous les visages, je me sentais seul. Dès que l'occasion s'est présentée, j'ai rendu à ma mère sa vie dans le mannequinat pour prendre mon envol quasiment définitif. A quinze ans à peine, je faisais le choix de rejoindre la Pologne puis l'Allemagne au cours de la même saison: je vivais le début d'un exil sportif qui me verrait signer dans quatre clubs en l'espace de vingt-huit mois. De mon club suédois, j'atterris en Angleterre et dans sa capitale Londres pour me laisser attirer par le plan grandiose du FC Arsenal. Cependant, je n'ai pas tout de suite porté le maillot de ce grand club puisque j'ai été prêté à des équipes d'un plus faibles niveau dans des ligues inférieures. Puis j'ai reçu ma chance avec l'équipe adulte des Gunners, mais je ne jouais que des bribes de match la plupart du temps, entrant en fin de rencontre lorsque la chance me souriait. C'est alors que j'ai décidé de grandir là où on me donnerait plus l'opportunité de briller, et j'ai accepté l'intérêt du club grec de l'Olympiakos Le Pirée. Là-bas, je me suis montré au cours des grandes compétitions européennes entre 2009 et 2012 avant de revenir au bercail dans le Nord de Londres où j'enchaine désormais les différentes compétitions avec une meilleure considération de la part de l'entraineur qui se fait tout de même vieillissant et qui ne compte même plus ses années passées dans ce club.

Aujourd'hui je suis connu dans l'Europe entière; je joue dans les stades les plus mythiques, les plus remplis au monde, et je n'oublie jamais d'y apporter ma touche personnelle à chacune de mes apparitions : chaussures bleu et jaune, drapeau suédois prêt en bord de terrain pour exhiber mes origines à l'issue des victoires les plus prestigieuses, Axwell et Ingrosso ou Lisa Miskovsky - native de Holmsund, un peu plus au nord que Sundsvall - dans les écouteurs pendant les échauffements aussi bien que les déplacements en car. Mais surtout ce doigt et mon regard pointé vers le ciel quand j'ai le rare bonheur de trouver le chemin des filets. Pour lui, pour la passion qu'il m'a transmise, et pour l'importance qu'il conservera jusqu'à la fin de mes jours tellement il était un modèle de figure paternelle. Je peux enfin dire que j'ai compris les vibrations qu'il avait pu éprouver il y aura vingt deux ans dans quelques semaines; et même davantage que tout cela. J'ai souvent souhaité partager tous les moments vécus avec lui qui n'était plus là, pour éternellement revoir l'éclat dans ses yeux. J'échangerais une décennie de salaire pour qu'il soit là, à chacun de mes pas sur une pelouse.

i'm trying to make you proud, do everything you did
i hope you're up there with God, saying "That's my kid !"
i still look for you face in the crowd
if you could see me now


Dernière édition par Tobias Siljeström le Mar 31 Mai 2016 - 8:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 16/04/2016
Messages : 236
Avatar : Sophia Bush
Métier : Agent de Police

Message
Sujet: Re: Tobias ☼ Bättre en fågel i handen än tio i skogen    - Jeu 12 Mai 2016 - 10:06

Officiellement, bienvenue parmi nous !
Bon courage pour ta fiche !

Ah vivement que tu canalises Klaudia...! Qu'elle laisse mon ex tranquille... Ah ah !

_________________________

    'Cause I got issues, but you got 'em too. So give 'em all to me and I'll give mine to you. Bask in the glory, of all our problems. 'Cause we got the kind of love it takes to solve 'em. Yeah, I got issues. And one of them is how bad I need you...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: Tobias ☼ Bättre en fågel i handen än tio i skogen    - Jeu 12 Mai 2016 - 20:22

Mon bébééééééééééé
BIENVENUUUUUUUUUUU!
Madi, j'me tapperais ton mec autant que j'veux
@Tobias Siljeström j'vais t'faire un gosse

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: Tobias ☼ Bättre en fågel i handen än tio i skogen    - Jeu 12 Mai 2016 - 23:42

Bienvenue à toi

Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 29/07/2014
Messages : 128
Avatar : Nicole Anderson
Age : 24

Message
Sujet: Re: Tobias ☼ Bättre en fågel i handen än tio i skogen    - Ven 13 Mai 2016 - 15:01

Bienvenue

_________________________
Don't give me wrong
I was a liar, I gave into the fire. I know I should've fought it at least I'm being honest, feel like a failure. 'Cause I know that I failed you, I should've done you better. 'Cause you don't want a liar. And I know, and I know, and I know she gives you everything. But, boy, I couldn't give it to you but I got nothing here without you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: Tobias ☼ Bättre en fågel i handen än tio i skogen    - Ven 13 Mai 2016 - 22:01

Merci à vous tous

@Klaudia H. Winslow ; il faudra que j'y réfléchisse à ta proposition. Mais je vais l'étudier attentivement, sois en assurée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 23/06/2014
Messages : 184
Avatar : Maggie Grace
Age : 31
Métier : Monitrice d'équitation

Message
Sujet: Re: Tobias ☼ Bättre en fågel i handen än tio i skogen    - Sam 14 Mai 2016 - 13:33

Bienvenuuuue parmi nouuus :D Bon courage pour ta fiche !

_________________________
OUT OF TIME
YOU'RE THE SUN
I'M THE MOON❤

« Tu es parti, et c'est trop tard...Tu es parti sans un regard, qui m'aidera à t'effacer de ma mémoire ? J'ai essayé de t'oublier, mais quoi qu'on dise et quoi qu'on fasse l'amour a parfois tort..» ©    sleeping ∆ monday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 17/05/2015
Messages : 158
Avatar : *candelaria molfese
Age : 23
Métier : étudiante

Message
Sujet: Re: Tobias ☼ Bättre en fågel i handen än tio i skogen    - Sam 14 Mai 2016 - 14:56

bIenvenue ! J'espère que tu te plairas parmi les fous :3 Klaudia a eu de la chance, son scéna est vite arrivé :o

Bref, bon courage pour ta fiche ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: Tobias ☼ Bättre en fågel i handen än tio i skogen    - Lun 16 Mai 2016 - 21:11

Benvenuto chez les tarés, coupain ! bon courage pour ta fiche, j'espère que tu te plaira parmi nous ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: Tobias ☼ Bättre en fågel i handen än tio i skogen    - Ven 20 Mai 2016 - 19:26

Merci Merci à vous. Me revoilà après quelques journées chaudes (rien que du boulot je vous rassure, rien d'autre ) Je vais pouvoir rédiger la fichette
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: Tobias ☼ Bättre en fågel i handen än tio i skogen    - Dim 22 Mai 2016 - 20:21

Owiiiiiiii je t'attend tant pour

Viens m'faire un bébé par accident qu'on aimerais tant *_*
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 14/04/2016
Messages : 571
Avatar : holland roden

Message
Sujet: Re: Tobias ☼ Bättre en fågel i handen än tio i skogen    - Mar 24 Mai 2016 - 1:02

Bienvenue parmi nous, bon courage pour ta fiche.

_________________________

I'M STILL. BREATHING.
find light in the beautiful sea. i choose to be happy, you and i, you and I we're like diamonds in the sky. you're a shooting star i see a vision of ecstasy when you hold me, i'm alive. we're like diamonds in the sky i knew that we'd become one right away oh, right away at first sight i felt the energy of sun rays. i saw the life inside your eyes. so shine bright, tonight you and i. we're beautiful like diamonds in the sky. eye to eye, so alive. we're beautiful like diamonds in the sky shine bright like a diamond.©.mad love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: Tobias ☼ Bättre en fågel i handen än tio i skogen    - Sam 28 Mai 2016 - 11:32















Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 25/02/2015
Messages : 351
Avatar : Jesse Lee Amazing Soffer
Age : 34
Métier : Flic à la Criminelle

Message
Sujet: Re: Tobias ☼ Bättre en fågel i handen än tio i skogen    - Lun 30 Mai 2016 - 12:27

Bonjouuuuur ! Je viens vers toi car ton délai de deux semaines pour terminer ta fiche est largement dépassé.. Du coup, je voulais savoir si tu souhaitais un délai supplémentaire pou la finir ou non ?

Sans réponse de ta part d'ici deux jours, et sans fiche terminée d'ici là, je me verrais contrainte d'archiver ta fiche, et de te passer en inactif, avant de supprimer ton compte (ce qu'en soit, je tiens assez peu à faire :( )

_________________________


She just walk away
She just walked away.. Why didn't she tell me, and where do I go tonight? She didn't say a word, just walked away.. When she left me, i was the last to know..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» père Tobias
» Mais c'est qui Père Tobias en fait ?
» WARREN LEOBEN STARK ► Tobias Sorensen
» VIKTOR "JAAFAR" MARKOV ► Tobias Sorensen
» I know you were trouble. [Tobias Sorensen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-