AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité, viens nous donner ton avis ou nous laisser un message d'amour sur PRD et Bazzart
et récolte des points supplémentaires dans la course au membre du mois ! ♥️
Le forum a trois ans ♥️
Merci à chacun de vous pour ces belles années !
Préparez-vous à frémir de peur
L'événement d'Halloween ne va pas tarder à montrer le bout de son nez ♥️

 Life forces you to move on. How do YOU move ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 18/06/2014
Messages : 109
Avatar : nico tortorella
Age : 25

Message
Sujet: Re: Life forces you to move on. How do YOU move ?    - Dim 26 Fév 2017 - 12:52

Sullivan était le genre de papa à se plier en quatre, même en huit s'il le pouvait, pour nous. c'était quelque chose d'appréciable, mais mes soeurs comme moi, nous aurions de nombreuses fois préféré qu'il s'occupe de lui en priorité. en effet, nous étions désormais suffisamment grands pour savoir nous occuper de nous-mêmes et nous préférions tous les trois aider pour alléger la charge de travail de notre père. mais Sulli n'arrivait jamais à déléguer, ou alors très difficilement. c'était pour ça qu'il était d'autant plus simple pour moi de le charrier. pfeuh! ça c'est ce que tu crois. même avec la tête complètement blanche je serai beau et sexy. même avec les cheveux bleus, ce qui est pas splendide, alors crois-moi, j'ai de la marge. un petit clin d'oeil accompagné d'un sourire. après tout, nous étions les maîtres pour nous tacler l'un l'autre, alors autant insister au maximum, de toute façon, que je finisse perdant ou pas, c'était un bon moment quand même. par contre, ce qui me rassure du fait que je ne te ressemble pas, comme tu dis, c'est que je n'ai pas le même humour que toi, donc je pars avec un nouvel avantage tu vois!

je ris le temps d'un instant. je n'imaginais pas une seule fois mon père en venir jusque là si j'allais trop loin mais je savais bien que je n'étais pas à l'abri d'un coup de folie non plus, même si le résultat ne serait pas le même que celui de ses menaces. j'ai pas peur du travail, ne t'en fais pas paps! et puis, je n'avais pas peur de lui non plus.

_________________________
=
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 558
Avatar : Peter Facinelli ♥
Age : 44
Métier : Chef Cuisinier et gérant du O' Sullivan

Message
Sujet: Re: Life forces you to move on. How do YOU move ?    - Dim 12 Mar 2017 - 23:15

Se charrier les uns les autres, c'était très certainement un petit quelque chose de famille. Oui, autant Sullivan avait appris à ses enfants à se tenir correctement, autant il appréciait les charrier les uns les autres, bien que ça passait mieux avec les deux plus grands qu'avec la petite, qui se voyait toujours prise comme une victime alors que ce n'était qu'un jeu. Alors, pour lui, tant que ça restait plutôt respectueux, Sullivan ne disait absolument rien. Mais ça passait tellement facilement avec Oliver, et encore plus depuis qu'il était un peu plus grand, que c'était un vrai plaisir de lui envoyer des tartes orales dans la tête, et de s'en prendre également. En entendant son fils parler, le papa se mit à rire de bon coeur. Ouuuuhhh les cheveux bleus. Je te mets au défi de le faire tiens. Mais bon, par contre, je te renie le temps que t'as pas les cheveux normaux, même si tu ressemble au genre de la famille, surtout à tes soeurs, je dirai juste qu'on t'a cloné, c'est tout, hein. Puis, Sullivan prit un air faussement lassé, presque agacé.
Puis, il fit une mimique du genre "L’Oréal, parce que je le vaux bien", et il reprit la parole. Un avantage ? Tu parles. T'as juste pas mon talent, la vérité. Il avait accentué le dernier mot comme l'aurait fait un petit jeune de l'âge d'Oliver, mais par lui, c'était quasiment pas crédible. Il avait tenté d'intimider son fils. Mais bon, il l'avait tellement bien formé, que désormais, l'élève dépassait le maître, et même, rendait le maître totalement perdu face à sa répartie. Mais il n'allait pas lâcher le morceau pour autant. On verra bien ça, écoute, petit. Parce que t'as pas fait le pire.

_________________________

FAMILY LIES 
ABOVE THE REST



   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 18/06/2014
Messages : 109
Avatar : nico tortorella
Age : 25

Message
Sujet: Re: Life forces you to move on. How do YOU move ?    - Mar 28 Mar 2017 - 15:55

j'adorais ces moments où tout était si léger que nous pouvions finalement tous nous permettre de nos envoyer des saletés au visage. en fait, je les recherchais carrément! autrefois, j'aurais eu carrément peur de me prendre ce genre de réflexions dans la tête, mais surtout de les envoyer. j'avais peur de cet effet boomerang, qui mériterait une bonne gifle. non pas que Sulli nous ait déjà envoyés des claques, loin de là, mais je savais qu'à de nombreuses reprises, j'en avais méritées. désormais, je ne les craignais plus. enfin, tant qu'elles n'étaient qu'orales, aussi. ne t'y tentes pas, je n'ai absolument peur de rien! enfin, peut-être. et je serais tellement beau que tu ne pourrais en rien me renier, je t'assure! je riais, parce qu'il croyait vraiment à ce qu'il disait? si tu le dis, on va faire comme si je te croyais, d'accord?

je haussais un sourcil. si c'est une menace, ça ne me fait pas peur, mais tu as raison, je n'ai peut-être pas fait le pire. mais quoi qu'il en était, n'avais pas peur de mon père et encore moins de toutes les tâches ingrates qu'il pouvait me donner, juste pour m'embêter, pour le plaisir. je prenais toujours ça avec un sourire magnifique, à la blague, et lui aussi. puis au moins, le travail était plus amusant ainsi.

_________________________
=
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 558
Avatar : Peter Facinelli ♥
Age : 44
Métier : Chef Cuisinier et gérant du O' Sullivan

Message
Sujet: Re: Life forces you to move on. How do YOU move ?    - Dim 7 Mai 2017 - 21:59

Ce qui était assez amusant aux yeux de Sullivan, c'était de voir à quel point son fils tirait de lui, niveau caractère. Et il avait toujours cherché à le pousser dans ses retranchements, pour voir comment son père réagissait. Alors évidemment, tant que ça restait bon enfant, et qu'il y avait des remarques qui n'étaient pas du genre à pousser mémé dans les orties, ça passait très bien. Parfois Sullivan oublierait presque qu'Oliver était son fils, et non pas un bon copain. D'un côté, il avait grandi et mûri tellement vite qu'il avait l'impression de se retrouver face à un vieux singe comme lui. De toute façon, tu serais pas capable de te teindre les cheveux en bleu, fiston. C'est trop faire risquer à ta tignasse. qu'il dit, avant d'éclater de rire, pris par une image frappante de son fils avec une couleur de cheveux qui ne passait pas du tout. D'ailleurs, il ne comprenait pas le délire de certains jeunes. Cheveux bleus, verts, roses, violets, orange fluo.. il n'arrivait pas à saisir l'intérêt de ça. Sauf bien sûr, des paris ratés.
En réponse à son fils, Sullivan leva les yeux au ciel. Il était bien trop jeune pour comprendre l'humour, le véritable humour, celui qui venait avec l'âge. Celui qu'il possédait !
Mais qu'il ne cherche pas trop son père, le petit Oliver ! Parce que Sullivan n'était pas méchant pour un sous. Mais pour embêter son fils, il était tout à fait capable de lui donner une journée des pires tâches à faire au restaurant; Il fallait bien que quelqu'un les fasse. Et c'était bien souvent lui. Alors qu'il ne le tente pas trop. Parce qu'une journée de repos sur certaines tâches, c'était bien volontiers.
PAh, ça ne te fait pas peur, comme ça ? Bon, bah, je te mettrais sur le calendrier pour quelques unes, tu vas adorer, fiston. tout en disant ça, Sullivan pensait bien qu'il ne le laisserait pas faire seul. Sauf s'ils se disputaient. Déjà, il pourrait très bien mettre Lauren dessus, avec lui, mais surtout, il l'aiderait. Il n'allait pas le punir pour quelque blague vaseuse à la Ollie !

_________________________

FAMILY LIES 
ABOVE THE REST



   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 18/06/2014
Messages : 109
Avatar : nico tortorella
Age : 25

Message
Sujet: Re: Life forces you to move on. How do YOU move ?    - Jeu 15 Juin 2017 - 19:45

je n'étais clairement pas le fils idéal, dans le sens où je n'étais pas celui qui ne disait rien et qui n'opposait aucune résistance. certes, ma résistance était superficielle seulement mais c'était drôlement plus drôle en paraissant rechigner à chaque chose qu'il disait, en faisant le fils ingrat. débile, oui, mais terriblement drôle. ça, c'est ce que tu dis! moi, c'est volontiers que je relève le paris! c'était vrai, ma tignasse risquait d'en prendre un sacré coup, mais qui ne tente rien n'a rien, pas vrai? je fronçais les sourcils. je sais que Sulli me charie, mais c'est plus fort que moi, je me devais de faire la tête de mule. on va se fâcher sinon hein! bien sûr, ça n'était pas vrai, mais c'était plus marrant de le dire que de le faire, une fois encore.

j'explosais de rire. tu me laisserais me débrouiller tout seul, en croulant sous le travail? quel père ingrat tu fais! ce n'était pas vrai, et j'espérais bien que s'il le faisait, il ferait comme à son habitude, c'est à dire ne pas me laisser véritablement seul, même si le travail ne me faisait aucunement peur. et puis, c'était lui qui m'avait formé si on pouvait dire, alors j'avais appris à travailler comme il le faisait, c'est à dire avec beaucoup d'acharnement, jusqu'à ce que tout soit bien, et c'était tout ce qui comptait.

désolé je n'avais pas vu la réponse.

_________________________
=
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 558
Avatar : Peter Facinelli ♥
Age : 44
Métier : Chef Cuisinier et gérant du O' Sullivan

Message
Sujet: Re: Life forces you to move on. How do YOU move ?    - Lun 7 Aoû 2017 - 20:21

Sullivan passait d'éclats de rire en éclats de rire. Son fils avait le chic pour tourner beaucoup de choses en dérisions, et très souvent, vanner son père. Heureusement qu'il était cool, Sulli, parce qu'avec un autre, ça passerait moins bien. Oliver pourrait facilement se faire un one man show. Si ses projets tournaient mal, son père ne se faisait vraiment aucun souci pour lui. Allez, pari tenu, mon fils. Dès qu'on rentre à la maison, cheveux bleus ! Dans le fond, Sullivan trouvait que c'était un véritable gâchis, vu les beaux cheveux bruns qu'il avait, les mêmes cheveux que sa mère, quand elle ne faisait pas elle aussi des teintures. En réponse à la provocation de son fils, le cuisinier haussa un sourcil. On va se fâcher ? Qu'il n'y croie pas trop que ce genre de menace lui fasse peur, c'était plutôt Sulli qui allait se fâcher !

En ce moment, au boulot, c'était pas facile. Entre les employés qui posaient des congés maladie au lieu d'assumer et de prendre des congés, et Lauren, qui ne passait plus vraiment pour aider, plus Sierra qui était overbookée, Sulli devait être sur tous les fronts. Pire, l'administratif. Il détestait ça. Mais il était obligé, sinon, le restaurant ne tournait pas. Sauf qu'en général, les chefs se font embaucher dans un restaurant, ils ne sont pas à la fois Chef et Gérant. Ou alors, pour les petits restaurants, les fast food ou autres. Il avait voulu être indépendant, il en payait le prix. Alors ça lui faisait rire quand il menaçait son fils de tout faire ses tâches. Noon, pas tout seul tout seul, mais si tu cherches du travail en plus pour cet été, c'est avec plaisir que tu feras des heures supp, avec des tâches plus grandes. Oui, autre chose que le service ou le coup de balais.

_________________________

FAMILY LIES 
ABOVE THE REST



   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 18/06/2014
Messages : 109
Avatar : nico tortorella
Age : 25

Message
Sujet: Re: Life forces you to move on. How do YOU move ?    - Dim 3 Sep 2017 - 17:01

je haussais un sourcil. s'il pensait que ça me faisait peur, il ne savait pas jusqu'où ça nous mènerait. et en plus, les cheveux bleus, c'était grave tendance, je n'allais pas non plus manquer une occasion ! enfin, même si j'aimais bien mes cheveux tels quels aussi, il fallait le dire. j'abusais un peu, parfois, avec la complicité qui me liait à mon père. difficile de faire croire que j'étais réellement fâché quand je savais que si cette phrase exprimait une réalité, cela voulait dire que le plus en colère dans l'histoire, c'était mon père. non, mieux valait que ça n'arrive jamais.

je n'étais jamais contre quelques tâches en plsu au restaurant de mon père. j'avais conscience que les temps étaient durs et qu'il n'était jamais vraiment impossible qu'il ait besoin d'une aide subite, mais c'était vrai que, comme chacun des trois enfants du bigboss - à savoir Sierra, Lauren et moi - les caprices faisaient leur apparition lorsqu'il s'agissait de travailler en plus, même si je n'étais pas le plus capricieux pour le coup. Lauren était celle qui rechignait le plus à la tâche et qui, de ce fait, avait toujours les punitions les plus simples à trouver quand Sullivan en avait besoin. je m'étais mis à hausser les épaules. tu sais, moi, si ça peut me rapporter quelques pièces de plus pour pouvoir sortir après, je crache pas dessus. mais les filles ...? la suite était sous-entendue. je savais bien ce qu'il en était des mois d'été des congés posés, des maladies pour ceux qui n'avaient pas envie mais qui trouvaient quand même un bon, voire mauvais en l'occurrence, docteur pour leur faire le papier qu'ils voulaient, et les démissions, Sulli ne pouvait concrètement ne compter que sur lui-même et sur la présence de ses enfants. alors, Sierra m'avait annoncé, à mon retour à la maison, que son été était complet, raison pour laquelle je n'avais plus vraiment de nouvelles d'elle et ne la voyais qu'en coup de vent, mais Lauren, ça m'étonnait aussi un peu...

_________________________
=
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 558
Avatar : Peter Facinelli ♥
Age : 44
Métier : Chef Cuisinier et gérant du O' Sullivan

Message
Sujet: Re: Life forces you to move on. How do YOU move ?    - Mer 13 Sep 2017 - 19:22

Le papa qu'il était connaissait bien l'énergumène qui se présentait sous les traits de so fils. Il savait pertinemment qu'Oliver était plus que capable de se faire cette teinture. Mais il imaginait ça plus facile pour un pari entre copain, qu'un pari encore plus stupide entre père et fils. Et comme il allait expliquer aux clients, qu'il avait un serveur au cheveux bleus, lui, alors que jusque là, il y avait une sorte de code dans la tenue de travail à la fois pour ceux en cuisine, ceux à l'accueil ou ceux au service. Mais bon, il ne pourrait pas le lui reprocher, c'était son idée, son pari, son jeu. Donc sa responsabilité.

Sullivan avait proposé à son fils de venir en renfort pendant l'été. C'était quelque chose qu'il appréciait : à ses deux aînés, il pouvait demander n'importe quoi niveau boulot. Sulli savait très bien que s'il demandait à Sierra, elle commencerait à chercher dans son esprit tous les moyens possibles pour caser le temps d'aider son père, au moins pour la compta et la gestion, quitte à devoir prendre sur des heures de sommeil. Mais quel père ferait ça, en connaissant les conséquences ? Quand elle lui avait proposé de l'aider un petit peu plus pendant l'été, Sullivan avait menti, en disant que tout irait pour le mieux, qu'il avait des solutions, et qu'il gérerait. Sauf que la seule solution qui lui était venue à l'esprit, c'était d'avoir l'aide de Lauren. Autant dire, impossible en ce moment. Pire qu'avant, la jeune femme passait son temps à faire des crises, comme une adolescente de 14 ans. Ce n'était pas gérable. Alors, Sullivan proposait des heures supp à qui le pouvait. En passant tout d'abord par la case "Oliver". S'il avait besoin de travailler, il était prioritaire.Ne t'en fais pas. Je ne vais pas demander à Sierra de ne plus dormir, elle n'a même pas le temps pour passer plus de temps dans la douche que ce qui est écrit sur son planning. Elle, elle comprendra. Puis, il marqua une pause. Quant à Lauren.. c'est à peine si Gerald la connait, tant elle passe du temps au restaurant. Gerald, commis de cuisine, embauché depuis presque deux ans et demi. Lauren abusait, et il était temps de lui faire comprendre que tout n'était pas offert comme un cadeau dans la vie.

_________________________

FAMILY LIES 
ABOVE THE REST



   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 18/06/2014
Messages : 109
Avatar : nico tortorella
Age : 25

Message
Sujet: Re: Life forces you to move on. How do YOU move ?    - Ven 22 Sep 2017 - 16:02

j'imaginais déjà le combat intérieur qui devait faire rage dans le for intérieur de mon père. un serveur aux cheveux bleus ? jamais ! s'il pouvait nous faire venir travailler en costard cravate, là oui. sinon, c'était tenue appropriée dans tous les sens et apparence irréprochable. ce qui, pour moi, était déjà foutu puisque j'avais cédé à certains tatouages dans mon adolescence. mais je n'avais pas non plus complètement envie de ruiner son business alors le bleu, je me promettais d'y aller mollo avec. au moins j'étais certain, par la suite, de pouvoir faire des heures supp qui m'aideraient, dans l'année, à payer ma chambre étudiante. j'adorais vivre à la maison, mais c'était bien d'avoir son indépendance dix mois sur douze. alors, même si je voyais beaucoup ma famille, je ne crachais pas sur l'aide que je pouvais apporter au O'Sullivan. d'autant que je savais que Lauren rechignait à la tasse quand il s'agissait d'aider le restaurant de mon cher papa. et sa réponse quant à mes soeurs ne m'étonna presque pas. Sierra a déjà son mariage à préparer, c'est pas comme si elle dormait déjà très peu. Ca ne fera que quelques heures de sacrifiées t'en fait pas ! l'humour fonctionnait difficilement pour le coup mais en soi, il était vrai que Sierra ne dormait déjà plus beaucoup. À ce point? je grimaçais. je savais que ma petite soeur avait son caractère quand elle s'y mettait mais de là à éviter le restaurant, j'arrivais tout de même à m'en étonner !

_________________________
=
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 558
Avatar : Peter Facinelli ♥
Age : 44
Métier : Chef Cuisinier et gérant du O' Sullivan

Message
Sujet: Re: Life forces you to move on. How do YOU move ?    - Dim 24 Sep 2017 - 19:07

Dans son fort interieur, Sulli se promettait une chose : Il ferait en sorte que les cheveux bleus de son fils passent inaperçu. Quitte à faire un mois pendant lesquels les serveurs se déplaçaient avec des toques, comme s'il s'agissait d'un pari au restaurant ou quoi. Comme une lubie. Mais de toute façon, il trouverait. Il était fier à la fois d'avoir réussi à faire passer son pari auprès de son fils, mais quelle erreur cela pouvait être !
Il savait, mais parfois, il avait du mal à accepter l'idée que ses enfants n'étaient pas disponibles pour travailler. Pas une question de rentabilité.. mais c'était souvent le meilleur moment de les voir, quand ils travaillaient à ses côtés. Puisque lui, il était souvent overbooké par le travail. Donc, malheureusement, souvent absent. Et c'était difficile de conjuguer vie de famille et vie professionnelle quand on était un parent seul, sans la mère de ses enfants, pour payer les besoins les plus basiques, au moins. Au final, au fil des années, ça s'était arrangé, mais ça ne restait pas moins une des plus grosses inquiètudes du père qu'il était, le forçant à travailler d'arrache-pieds. Et cette sensation de ne jamais voir ses enfants allait certainement s'accroître maintenant que Sierra était fiancée, presque mariée. Ce qu'Oliver n'avait pas omis de lui faire remarquer. Il faisait mine de rien. Eh oui, en plus de son mariage, aussi. Oui, comme s'il avait objectivement oublié. MAis bien sûr. Il remercia ensuite son fils de son implication, et surtout de la facilité qu'il avait d'accepter quand il lui demandait de travailler. Quand Sulli parlait de Lauren, Oliver ne donnait pas l'impression de le croire. Il sourit. Malheureusement, oui. Lauren ne fait plus aucun effort. Je ne sais plus quoi faire avec elle. Elle est adulte, maintenant, elle doit commencer à prendre ses responsabilités... Sullivan soupira. Comme s'il n'avait pas assez de souci en ce moments, avec tout ce qui lui tombait dessus. Il allait se faire des rides.

_________________________

FAMILY LIES 
ABOVE THE REST



   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» MOVE SON NAN MIZIK LA
» — bring me to life
» Life in UCLA
» undi 27 avril 2009 FORCES OCCULTES, FORCES CULTURELLES A 969 mètres d’altitude
» 06. My life would suck without you (part II)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-