AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité, viens nous donner ton avis sur PRD et Bazzart
et récolte des points supplémentaires dans la course au membre du mois ! ♥
Le forum fête ses trois ans ♥
Merci à chacun de vous pour ces belles années !
Des intrigues ont été mises en place pour fêter l'anniversaire du forum !
N'hésitez pas à jeter un coup d’œil dans la partie évènements ♥
Les soldes sont à nouveau présentes jusqu'au 30 juin.
Intéressés ? Alors n'hésitez pas à aller lire ce sujet

 BENJAMIN +
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: BENJAMIN +     - Mar 21 Juin 2016 - 4:16

Benjamin Antoine Lambert

Never let go off you dreams

Tell us about you


Moi c'est Benjamin Antoine Lambert mais tu peux également m'appeler Benji. Je suis né(e) le 8 juillet 1993 à Toulouse en France. J'ai donc 22 ans. J'ai des origines Française. Je suis Bisexuel et célibataire, maist toujours amoureux d'une seule et unique personne. Je bosse en tant que joueur de foot professionnel à l'international.. Je fais partie des Louis Armstrong. Les gens me disent que je ressemble comme deux gouttes d'eau à Liam Payne.
© crédits
Comment te définirais-tu? ici ici ici ici ici ici ici ici ici ici ici ici
Pour toi, que représente la musique? ici ici ici ici ici ici ici ici ici ici ici ici
Quelle est la chose la plus importante pour toi? ici ici ici ici ici ici ici ici ici ici ici ici

Caractère & Physique • Décris le plus précisément ton personnage afin que les autres joueurs ne s'y trompent pas. Essaie de le faire en un maximum de lignes afin que ce soit le plus complet possible.
Habitudes • La peinture, le dessin, la poterie, la sculpture, tout ce qu'il peut toucher avec ses mains.  + La scène, le théâtre, il aime regarder, mais pas en faire. Sa gêne ne lui permet pas. Par contre, il admire ce genre d'art. + Tout ce qui a de la valeur et qui est précieux. Il a une réelle passion pour les objets couteux. + Les expositions de choix, pas n'importe lesquelles. + La lecture, jamais sans son livre non plus. Ça lui permet de s'évader et se transporter dans un autre monde. + L'écriture. Il adore écrire, que ce soit pour le plaisir de le faire ou simplement pour raconter sa journée à quelques pages blanches + Le cinéma, parce que les films ça fait parti de ses plans. + La musique, il ne part jamais de chez lui sans ses écouteurs et surtout son portable qui contient son répertoire de musique au complet. + La danse. Il en fait depuis qu'il est tout petit. Alors que lui Mathieu préférait jouer au ballon Baptiste c'était la danse. + Il s'entraîne pour garder la forme. Son jogging tôt le matin et la musculation le soir. + Sa condition physique est une chose très importante pour lui, par conséquent, il ne boit pas et ne fume pas.


▬ Qui je suis ▬
Pseudo/Prénom Bilou/Kelly • Âge 24 ans • Scénario/Inventé Inventé • Fréquence de connexion 5/7 • Comment as-tu découvert le forum? C'est la faute de Cloé   ouais je le connais d'une autre époque maintenant révolue (CIL)     • Qu'en penses-tu? Si je ne l'aimerais pas je ne serais pas ici • Ton avatarLiam Payne • Un double compte? Non • Un dernier mot?    

Code:
<span class="pris">LIAM PAYNE </span>♠ a. benjamin lambert


Dernière édition par Benjamin A. Lambert le Mar 21 Juin 2016 - 5:12, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: BENJAMIN +     - Mar 21 Juin 2016 - 4:17



« T'es content d'être ici, toi ? » Je regardaiGrégoire, puis fit une petite moue en haussant les épaules puis je lui répondis : « Non, c'est pourri, et en plus je comprends rien à ce qu'ils disent. ». Sérieusement, j'avais douze ans et je savais déjà que l'endroit me déplaisait. Je ne comprenais rien à ce que les gens pouvaient dire et franchement ils avaient tous l'air bizarre.  Je me sentais vraiment comme un touriste. Cependant, je n'avais droit à aucun opinion sur la situation, je n'avais que douze ans et selon mes parents je n'allais pas décider à leur place. Quoi que je ne l'aurais jamais fais, je me suis gardé mon opinion un bref instant puis finalement j'ai tout dis à Grégoire. Lui au moins il me comprend, puis y'a qu'avec lui que je peux vraiment être moi. Nous sommes tellement différents mais c'est qui nous unis l'un avec l'autre. Alors que moi je suis plutôt calme et posé, Grégoire en est tout le contraire de moi. Il a du mal à se tenir et il est comme une bombe à retardement. On ne sait jamais ce qu'il nous réserve, c'est ce que j'aime chez lui. Rien n'est redondant. Bref, je suis assis sur la chaise d'ordinateur et tourne sur moi-même. Je regarde partout dans la chambre de Grégoire et je constate que sa chambre ne ressemble en rien. Pourquoi ils nous ont séparé d'ailleurs ? Est-ce que c'était vraiment nécessaire ? Ouais parce que franchement si je voulais rester près de lui j'avais qu'à me faire un petit campement tout près de son lit et y passer la nuit. Tout était aussi facile, puis qui allait venir me reprocher de passer la nuit sur le sol de sa chambre ? Les parents ? Mais quels parents ? Pour une fois, je vais dire comme Grégoire, parce que je suis d'accord avec lui, ils ne sont jamais là. Ils ont été là pour nous annoncer que nous allions vivre à la Nouvel-Orléan. Quoi ? On m'enlevait à la France .. Non j'y crois pas. Je me suis senti insécure en l'espace d'un instant. Nos parents allaient nous sortir, enfin allait me sortir de ma zone de confort. Parce que pour Grégoire, y'a rien n'a à dire, il se fera des copains beaucoup plus rapidement que moi. Lui et son tempérament. Lui qui est toujours au devant.  Enfin, un peu étourdis par les quelques tours que j'avais fait avec la chaise j'entendis : « Les garçons descendez on a de la visite ! » Je regardai Grégoire, puis je le suivis histoire d'aller à rencontre de la famille … De nos amis, dont on ne connait même pas le nom et surtout qu'on ne comprend rien à ce qu'ils peuvent bien raconter. « Les jumeaux, dites bonjour. Ce sont des amis de longue date. » J'avais de petites connaissances de base, mais faire la conversation ce n'était pas mon fort. J'avais du mal, puis parler tout court j'ai du mal. Je suis gêné devant tous ces gens, mais je me retiens pour ne pas rire. Ils parlent et parlent encore, alors que je comprends rien, j'ai l'impression de voir des aliens devant moi. Je trouve ça drôle, mais je me contiens question de ne pas faire de scandale devant mes parents


You Own My Night

J'étais dans la cuisine tout près du comptoir à lunch en train de boire un verre bien tranquille, lors de cette petite fête organisée par je ne sais qui.  J'avais des copains autour de moi, mais lorsque mon regard croisa celui de Ramzi, je me suis mis à me sentir mal. Mon air a complètement changé, tellement mes amis l'ont remarqué. « Benji' ça va ? » Je prie une gorgée de mon verre que j'avalai un peu de travers puis souris bêtement en tentant de ne pas le regarder. « Mouais.. mouais ça va. » Dis-je avec un signe de tête positif.  Alors que ma tête était positive, en dedans de moi je savais que c'était négatif. Il me faisait peur, sans oublier que j'avais cette impression que son regard était en train me transpercer le corps. J'avais envie de crier, Grégoire où tu es ? Sauf que je ne peux pas dépendre de lui, sans oublier qu'il est la raison pour laquelle je me fais embêter par Ramzi. Qu'est-ce qu'il me veut ? Me surprise-je à penser. Je suis sa proie depuis bien longtemps et honnêtement ça me fait toujours aussi peur. Je ne sais pas encore de quoi il est capable, mais mon cœur s'arrête chaque fois que mes yeux croisent les siens. Je sais qu'il s'en prend à moi des fois pour faire rager Grégoire, mais à  un moment donné il y a des limites. Ramzi s'approche de moi. Je le sais qu'il s'apprête à faire un truc, son visage parle de lui-même.  Inconsciemment, quand il fut en face de moi, reculai d'un pas, mais ses mains attrapèrent mon visage alors que ses lèvres vinrent se coller aux miennes. J'haussai les sourcils lorsqu'il rebroussa chemin. Mes copains me regardaient incrédule. J'haussai les épaules puis pris une gorgée de mon verre. Qu'est-ce qu'il venait de se passer ? Alors qu'il voulait me marcher sur la tête il y a quelques jours, là il vient m'embrasser. J'y comprends rien.

What goes around comes around

Le Karma, j'sais pas ce que je lui ai fait, mais je crois qu'il m'en veut.  Je suis au beau milieu de la classe les yeux fixés sur le tableau, je n'en reviens pas. Je suis sans mots. Notre enseignante nous a mis moi et Ramzi en équipe pour un travail scolaire. Est-ce une réalité ou un rêve ? En tout cas j'ai l'impression qu'une bombe vient de d'exploser en plein visage alors que lui Ramzi semble trouver la situation plutôt plaisante.  Son sourire me donne des frissons dans le dos, mais bon il faut ce qu'il faut non ? Lorsque la cloche se fit entendre, je me suis approché de lui et je lui dis dans toute mon innocence : « Tu devrais passer à la maison ce soir et on verra comment on fera ce travail. » Il s'est mis à rire et je me suis senti vexé. Pour une fois il aurait pu faire preuve d'intelligence et seulement accepté ma requête.  Il s'est encore une fois bien foutu de moi devant tous ses copains, cependant lorsque je l'ai croisé dans les couloirs dans l'après-midi il a accepté ma demande. Je lui ai bêtement souris puis j'ai tourné les talons ne croyant pas une seule seconde qu'il allait se présenter chez moi et ce en présence de Grégoire.  Je rentrai chez moi et après le souper je fus surpris d'entendre cogner à la porte. J'ouvris et je le vis lui avec son air fendant. « Bon ! Quand est-ce qu'on commence ? » Me dit-il sur un ton moqueur. Je le fis entrer puis le priai de prendre place au salon. Son attitude ne me gênait pas pour l'instant, ce que je voulais c'était de terminer ce travail le plus tôt que possible pour ne plus avoir à faire à lui.  Cependant il était un peu trop à l’aise avec moi. Son arrogance était aussi très présente. J’étais seul à travailler ou presque, souriant je me retournai vers lui et dit : « Donc quand j’aurai terminé est-ce que tu veux que j’inscrive nos deux prénoms ? » Je me pinçai les lèvres comme par réflexe et continuai d’écrire ce que j’étais en train d’écrire. Je fis comme si d’un rien était et franchement même si mes paroles étaient abrégées, bien la situation me faisait rire intérieurement. J’étais sur mon territoire, je lui étais indifférent et je le savais que ça le faisait rager de pas avoir le dessus sur moi.

The Heart Wants What It Wants

J'ai passé des nuits à me demander pourquoi moi.  Qu'est-ce que j'ai bien pu lui faire pour qu'on en arrive là. Mon cerveau ne cesse de penser à lui, à nous. Je n'ai jamais voulu en arriver là et pourquoi est-il venu me chercher ? Peut-être sait-il que je suis un être sensible et surtout facile à briser.  Je suis complètement différent de Grégoire, je suis incapable de lui dire ma façon de penser. Je voudrais être capable de  lui dire de se tenir loin de moi, mais c'est carrément impossible. J'ai cette douleur en moi, j'ai le cœur brisé, je me sens faible. Je le hais, comme je l'aime. J'y comprends rien.  Si seulement je pouvais en parler à Grégoire, quand j'évoque son nom il devient hors de lui. J'sais plus quoi faire. J'sais pas comment je dois réagir, en attendant je pleure le soir seul dans ma chambre. Mon cœur est brisé et ma tête tente de comprendre. On dit que le temps arrange les choses, mais pourtant en ce qui me concerne ça commence à être bien long. J'en ai marre d'être brisé, j'en ai marre d'être ce souffre douleur et pourtant … La situation n'est pas prête de s'arranger. J'aurais aimé qu'il ne s'approche jamais de moi pour m'embrasser. Au moins j'aurais pu rester sur l'idée qu'il me déteste réellement, mais ce baisé, ça ma mit à l'envers. C'est comme si cela avait brisé mon cœur et recollé ensuite.  Je me demande comment c'est possible d'aimer quelqu'un et lui faire du mal, pourtant c'est si simple l'amour. C'est tout ce dont nous pourrions avoir dans la vie, mais le mal est toujours plus fort. Je sèche mes larmes puis tire ma couverture tout près de mon visage. Je n'ai pas envie de parler, je n'ai pas envie que l'on me voit dans cet état. J'ai envie de prendre un moment pour moi seul, alors  de donner l'impression de dormir à qui rentrera dans ma chambre pourra jouer en ma faveur.  Je me retourne sur le côté et les larmes se mirent à couler à nouveau sur mon visage.




This summer gonna hurt

Hier soir je me suis pris la tête avec Grégoire et franchement ça me fend le cœur. Ses paroles ont été abrupte et un peu trop directes. Je sais qu’il est comme ça et je devais m’en attendre, cependant j’aurais préféré que cela ne se passe comme ça.  J’aurais aimé pour une fois qu’il soit un peu plus doux avec moi.  Il me semble que s’il se serait exprimé calmement j’aurais tout compris. Après mûres réflexion, j’ai décidé de partir. De un pour me ressourcer mais aussi pour être loin de la Louisiane. J’en ai besoin. L’histoire c’est que la partie un peu moins plaisante c’est de l’annoncer à Grégoire. Probablement qu’il va se douter que notre querelle d’hier à été l’un des gros penchant sur ma décision mais bon il le faut. Pas le choix et de toute façon sans avoir à le lui dire, c’est moi qui en décide ainsi. Alors je descend à la cuisine et entre dans la salle à manger. « Je vais séjourner en France  quelques temps Greg'. » Je me pinçai les lèvres sachant que ma décision n’allait pas lui plaire, puis j’haussai les épaules avant de lui tourner le dos. Ma phrase était courte simple et bien précise. Je devais maintenant aller faire mes bagages puisque j’allais partir d’ici quelques jours.

Love me Harder

Jamais je ne me serais douté que mes parents étaient revenus de France. Je croyais qu’ils allaient y rester indéfiniment, voir même toujours mais je me suis bien trompé. Mes sœurs semblaient contentes de les voir. La famille riait et était heureuse dans le salon de villa alors que moi, disons-le franchement j’étais plutôt fâché. Moi, je me souvenais de ma dernière rencontre avec eux. Oui, cette fois où je leur ai annoncé qu’il n’y aurait plus de mariage avec Cléa. Pour eux c’était la pire décision que j’eus, mais je ne l’aimais pas.  En vrai, je ne me souviens pas avoir déjà eut de l’intérêt pour les femmes, alors c’était peu plausible que j’allais passer ma vie avec elle. Il aura fallu que Grégoire s’en aille, qu’il me laisse tomber lâchement et que je tombe follement amoureux de Ramzi pour prendre cette décision de tout annuler. Je n’ai jamais dis à mes parents que j’avais une préférence pour les garçons. Au début c’était à cause de se mariage organisé, ensuite c’était parce que j’avais un peu honte, puis finalement parce que j’ai toujours eut peur des jugements. Mon père et ses jugements. Il est tellement fermé, alors je l’imaginais mal de me savoir en couple avec un garçon. Je me suis donc permis de garder ce petit détail pour moi. L’important c’était que mes sœurs sachent, mais les parents ce n’était pas nécessaire. « Tiens Benjamin. Nous t’attendions. » Me dit mon père alors que j’entre dans le salon avec Ramzi. Je me sens mal, mon cœur bas à toute allure. Mes parents.. Ils ne savent pas pour moi et Ramzi. Du coup j’ai chaud, j’ai peur. Je tente de cacher du mieux que je peux mes mains, mais je suis tellement stressé que je ne tiens pas en place. Que mes mains je ne suis pas capable de les garder dans les poches de mon jeans. La retirer, je n’y ai pas pensé non plus. Si je l’enlève de toute façon Ramzi s’en rendra compte. Cette bague à mon doigt c’est ce qui va me vendre bordel ! « Oh, mon fils ! Tu t’es de nouveau fiancé avec Cléa ? » Me dit-il tout content en pointant ma main. Merde il l’a vu et ce n’est malheureusement pas ce qu’il pense.   J’hochai négativement la tête, puis restai sans voix. Je regardai Ramzi puis pris une grande respiration. Non je n’étais pas de nouveau fiancé à Cléa. En vrai je m’en foutais d’elle, je ne savais même pas ce qu’il pouvait bien arriver avec elle. « Mais ? » Me dit ma mère perplexe. « Tu n’a donc jamais retiré ta bague mon chéri ? » Je me raclai la gorge puis baissai le regard. Ramzi, j’espère qu’il ne m’en voudra pas, quoi qu’en même temps avec ce que j’apprête à faire il ne peut pas vraiment m’en vouloir.  Mon corps en entier tremble, je me rapproche de Ramzi, m’accroche à lui comme si ma vie en dépendait et j’ajoutai :[b] « Je ne suis pas fiancé avec Cléa et je n’ai pas gardé cette bague non plus. »[/i] Je marque une pose et devient de plus en plus nerveux alors que je vois tout les yeux de ma famille me regarder sans arrêt. « Je .. Maintenant c’est avec Ramzi que je suis fiancé. » Bordel, j’ai l’impression de les avoir tué plusieurs fois. Ma mère est sans mots, tellement que ses mains se portent sur sa bouche pour l’empêcher de parler. Des larmes ornent le coin de ses yeux, tandis que mon père, il est en colère. Tellement qu’il s’approche rapidement de nous, agrippe Ramzi par le bras et le pris de sortir de chez nous. Je serre fort la main de Ramzi et le suis jusqu'à la porte. Je me mis à pleurer de panique, j'étais tellement désolé que tout cela ce passe de cette façon. J'aurai dû lui dire à Ramzi que je n'avais rien dis à mes parents. Quoi qu'en même temps, leur avouer devant lui ce soir signifiait gros pour moi. Je me suis lancé sans même y penser. Ramzi va m’en vouloir. Enfin j'espère qu'il ne m'en voudra pas. Je ne voulais pas que notre soirée se termine ainsi. Je ne voulais pas qu'il voit tout ça. Je me sens mal, j'ai le coeur gros et surtout j'ai peur. Cette promesse que je me suis fais de ne plus jamais le quitter. J’ai peur qu’elle ne tienne plus. Je ne veux pas qu’il s’en aille. Je l’aime, alors que mon père ne l’aime pas.  La porte claque derrière lui et mon père se met à gueuler alors que ma mère elle pleure à chaude larme. Alexia est partie et Béa tente de rétablir la situation, mais c'est peine perdue. Notre père pète un plomb.Suite au départ de Ramzi je suis monté à l’étage et j’ai mis ma chambre sans dessus-dessous. J’ai mené du train jusqu’à ce que mon père monte à l’étage. Enragé, il a défoncé la porte de ma chambre et ma frappé au visage, si fort que cela que ça laissé une marque sur ma lèvre inférieure.  Du revers de la main j’ai essuyé le sang sur celle-ci, puis je l’ai semé de sortir de ma chambre. « Mon fils ne sera jamais marié avec un homme, tu m’entends ? » Me dit-il ne me pointant du doigt. Je me mis à rire, puis le poussai pour qu’il sorte. Il s’entait l’alcool et son corps était mou. Ce fut facile de le faire sortir. Tellement qu’une fois sortie de ma chambre, je pris mon portable. « Je suis tellement désolé mon amour. Je t’aime tellement.. J’aurais dû te le dire plus tôt que mes parents ne savaient pas nous.. Je suis sincèrement désolé. J’espère qu’il ne t’as pas fais mal à toi. » Je n’étais pas vraiment inquiet en ce qui concernait Sevan, mais je ne voulais que mon père lui ait fait du mal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: BENJAMIN +     - Mar 21 Juin 2016 - 5:23

MON BÉBÉ

JE NE SUIS PAS ENCORE VALIDÉE MAIS OSEF

Bienvenue par ici Kelly
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: BENJAMIN +     - Mar 21 Juin 2016 - 6:59

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 701
Avatar : Camilla Luddington
Age : 28
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Re: BENJAMIN +     - Mar 21 Juin 2016 - 9:54

Bienvenue Kelly chérie Bon courage pour ta fiche et n'hésite pas si tu as besoin

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 14/04/2016
Messages : 567
Avatar : holland roden

Message
Sujet: Re: BENJAMIN +     - Mar 21 Juin 2016 - 12:07

Bienvenue parmi nous bon courage pour ta fiche avec le beau Liam.

_________________________

I'M STILL. BREATHING.
find light in the beautiful sea. i choose to be happy, you and i, you and I we're like diamonds in the sky. you're a shooting star i see a vision of ecstasy when you hold me, i'm alive. we're like diamonds in the sky i knew that we'd become one right away oh, right away at first sight i felt the energy of sun rays. i saw the life inside your eyes. so shine bright, tonight you and i. we're beautiful like diamonds in the sky. eye to eye, so alive. we're beautiful like diamonds in the sky shine bright like a diamond.©.mad love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» Edge Vs Shelton Benjamin
» Football Benjamin Sag-Lac
» Shelton Benjamin nouveau champion / UMB / John Cena ++
» Benjamin Smith • Humain [ LIBRE ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-