AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité, viens nous donner ton avis ou nous laisser un message d'amour sur PRD et Bazzart
et récolte des points supplémentaires dans la course au membre du mois ! ♥️
Le forum a trois ans ♥️
Merci à chacun de vous pour ces belles années !
Préparez-vous à frémir de peur
L'événement d'Halloween est toujours là ! Les inscriptions sont fermées mais il vous est toujours possible de poster dedans ♥️

 ezio, heather « je pensais que tu étais mort, à croire qu'elle aussi ne veut pas de toi »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: ezio, heather « je pensais que tu étais mort, à croire qu'elle aussi ne veut pas de toi »    - Jeu 20 Oct 2016 - 10:31

ezio ft heather

« l'amour brise une vie »

« Heather, booba est blessé, on a besoin de toi ». Ça, c'est ta collègue qui veut ton aide et booba est un singe quelque peu énervé ces derniers temps qui ne cesse de vouloir s'échapper, manque de pot, il est bien cadré et ne peut donc pas prendre la fuite. Tu attrapais ta trousse médicale avant de marcher en direction de l'enclos, tu ne sais pas pourquoi, mais aujourd'hui allait être une journée pourrie, tu avais ce pressentiment que tu n'allais pas arrêter de la journée et encore, booba n'était que le commencement. Une vingtaine de minutes plus tard, tu avais fini et tu t'empressais de rejoindre ton équipe dans la salle des soigneurs, une lionne du nom de Jumpy venait de mettre bas et s'occupait que de ses deux lionceaux sur trois, c'était donc ton rôle de surveiller l'évolution des choses et de nourrir le petit au biberon, c'était ce que tu préférais d'ailleurs jusqu'à l'alerte du code dix-neuf qui signifiaient un animal hors enclos qui avait réussi à s'échapper, et tu ne fus pas surprise de savoir qui était parti, Skyppi, un kangourou d'Australie, il s'était échappé trois fois en deux mois, et réussissait à foutre ses barreaux en l'air ! Ton collègue appelait les forces spéciales, tu n'aimais pas trop cette idée, ce n'était pas à eux de s'en occuper surtout que tu as assez perdu d'animaux à cause d'eux alors tu montais dans la petite voiture pour faire le tour avant d'entendre un klaxon, tu fonces droit vers la route où tu vois Skyppi allongé et de voir une personne des forces spéciales arrivée sur les lieux. « On s'en occupe, vous pouvez repartir et désolé du dérangement ». Lâches-tu alors que la personne était de dos et quand cette personne se retournait, tu fus prise d'un vertige, Ezio. Cela faisait des années que tu ne l'avais pas vue, ni même pensé à lui et voilà qu'il était ici lui aussi, tu n'y prêtais pas attention et t'occupais de skyppi, qui lui avait besoin de toi. Après l'avoir légèrement endormie, tu ordonnais à ce que l'on remette dans son enclos et qu'on le sécurise. « Qu'est-ce que tu fais là ? ». Lâches-tu une fois tes collègues partit.

©️ Frost


JOYEUX ANNIVERSAIRE COPINE ! 🆓
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: ezio, heather « je pensais que tu étais mort, à croire qu'elle aussi ne veut pas de toi »    - Ven 21 Oct 2016 - 16:11

« Je pensais que tu étais mort, à croire qu'elle aussi ne veut pas de toi. »


Ft. A. Heather Rosebury.




Voila maintenant quelques mois que je me trouvais à la Nouvelle-Orléans, petit à petit je commençais à prendre mes marques. Une certaine routine s'était déjà installé et j'en étais heureux, le travaille ici était plus que trépident, je n'avais jamais connu jusqu’à présent une telle adrénaline et pourtant mes veines en était remplis en cet instant. Entres les trafiquants de drogues, les terroristes et les attaques contre le pays. En revanche je n'avais pas une minutes à moi et quand j'en avais je me tournais sans cesse les pouces, je ne voulais pas penser. Surtout pas a elle. Mon cerveau lui, souhaitait tout autre chose et me la faisait voir dans tout mes rêves et quand bien même je ne rêvais pas, je cauchemardé, la voyant pleurer toute les larmes de son corps quand elle a apprit que j'étais parti, sans rien lui dire, sans une lettre. Pas un seul mot d'amour.

Bref il ne fallait pas que j'y pense, elle devait sortir de ma tête. Aujourd'hui elle était certainement en couple, peut-être même mariée avec une ribambelle d'enfants. Cette pensé me fit accélérer brusquement alors que j'étais sur la nationale, j'augmentais même le son de la musique. Ce n'était pas le moment de rêvasser.

Quelques minutes plus tard, les yeux encore dans les vagues, j'entendis à la radio connecté des flics que Kangourou c'était échappé du zoo et qu'il risquait de faire beaucoup de dégâts. Pas vraiment habituer a ce genre d'intervention je signalais quand même que je me rendais sur les lieux pour voir ce qu'il se passait. Sur le lieu, je m’arrêtais en travers de la route, histoire qu'aucune voiture ne passe alors que des claxons de mécontentement se faisaient entendre.

Brusquement je sortis ma plaque pour la montré de loin alors que je me dirigeais vers l'animal blessé. Un léger "Merde" sortit de mes lèvres, quelqu'un avait dû le faucher et c'était barré comme un con et puis les claxons continuèrent.

- Je suis de la police, alors je vous prierez de la fermé ! C'est un animal sauvage non de dieu. Grommelai-je, l'animal se laissa approché et je caressais tout doucement sa tête en lui disant que tout irait bien même si il ne devait surement pas comprendre un seul mot de ce que je lui disais.

Finalement une voix se fit entendre derrière moi et un long frisson me parcouru, cependant mon visage ne changea pas d'expression quand je me retournais en monde "Poker Face".

Heather se trouvait à quelques pas de moi, plus belle que jamais. Je m'écartais sans un mot pour lui laisser la place de faire son travail, l'observant d'un peu plus loin. Ses gestes étaient assurés et gracieux. Elle faisait le métier qu'elle rêvait depuis toujours et un sourire en coin prit place sur mon visage, pour quelques secondes.

La situation sous contrôle elle se retourna vers moi, alors que je croyais pourtant qu'elle avait oublier ma présence. J'allais surement m'en prendre plein la gueule et je pinçais les lèvres quelques minutes avant de lui répondre.

- Et bien vous aviez besoin d'aide et comme je passais dans le coin. Expliquai-je alors que je savais très bien qu'elle ne me parlait en aucun cas de ça.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: ezio, heather « je pensais que tu étais mort, à croire qu'elle aussi ne veut pas de toi »    - Dim 23 Oct 2016 - 22:21

ezio ft heather

« l'amour brise une vie »

Tu n'en croyais pas tes yeux, tu pensais réellement te réveiller dans ton lit. Jamais, tu ne pensais le revoir, et voilà qu'il est devant toi. À vraie dire, tu es partagée entre l'envie de le gifler et de le serrer dans tes bras, on ne peut pas stopper un cœur d'aimer et bien que cela fait des années, tu ne l'as pas oublié, du moins, pas entièrement. Tu soignais le kangourou avant d'appeler tes collègues pour qu'ils leur remettent dans son enclos. « Je prends ma pause les gars ». Lâches-tu en souriant à un de tes collègues avant d'entendre ce qu'Ezio venait de te dire. « Et bien vous aviez besoin d'aide et comme je passais dans le coin ». Tu respires doucement, calme toi Heather, cela ne sert à rien de t'énerver pour ça, pour lui. Il ne mérite même pas un sourire compatissant. « Toujours là quand il faut, sauf pour moi quand j'avais besoin de toi ». Tu passais ta main dans tes cheveux mal à l'aise, tu perdais tes moyens devant celui qui aurait pu être l'homme de ta vie. « C'était cool de te voir en tout cas, ça prouve que t'es en vie ». Ajoutes-tu en sortant une cigarette de ta poche avant de l'allumer et de repartir pour ta pause, tu avais envie de savoir pourquoi il était parti, savoir si tu comptais pour lui ou si tu n'étais qu'une distraction, seulement, tu étais terrorisée par la réponse alors tu préférais ne rien savoir, seulement, tu espérais qu'il te rattrape pour t'expliquer.

© Frost
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: ezio, heather « je pensais que tu étais mort, à croire qu'elle aussi ne veut pas de toi »    - Dim 23 Oct 2016 - 23:28

« Je pensais que tu étais mort, à croire qu'elle aussi ne veut pas de toi. »


Ft. A. Heather Rosebury.




Heather se trouvait devant moi, complètement par hasard, comme si le destin n'en avait pas fini avec nous et c'était un moyen pour moi de réparer mes conneries, une nouvelle chance s'offrait à moi, enfin. Après avoir murmurer mes quelques mots je la regardais s'allumer une clope. Il m'en aurait bien fallu une a moi aussi. Ce qui veut dire qu'elle aussi se sentait anxieuse dans cette situation, cependant je ne comptais pas la lâcher, plus maintenant, c'était ensemble qu'on avait découvert l’adrénaline et j'en avais terriblement besoin, d'elle et de cette sensation que j'avais quand j'étais avec elle, ce n'était simplement pas une relation banale que nous avions eu et aujourd'hui, beaucoup plus vieux je m'en rendais compte. On s’abandonnait l'un dans l'autre et ça c'était tout, tout ce don j'avais besoin, de la faire vibrer, rire et frissonner.

Alors j'encaissais les mots dur qu'elle me crachait à la face, en étant sur que ce n'était surement pas les pires qu'elle voulait que j'entende, pourtant même si j'avais une envie irrésistible d'hurler je gardais cela pour moi, après tout à 30 ans je ne pouvais pas réagir comme un gamin, alors s'en m'en rendre compte je m’élançais à sa poursuite et attrapais son bras. Si brusquement je la ramenais à moi et son corps s’emboîta doucement au mien, à quelques centimètres d'elle je lui disais.

- Tu est toujours la plus belle femme que je n'ai jamais vu, même dans mes rêves.

Malheureusement un de ces collègues vient à notre rencontre pour nous sortir de notre étreinte et je m'écartais d'elle en levant les mains, signe qu'il n'avait pas besoin d'intervenir. Bien que si il le faisait je lui foutrais probablement mon poing dans la gueule, sans regret.

- Heather, vient boire un café avec moi. Je lui demandais en ignorant totalement le regard noir que l'autre me lancer.

- Dit oui, je te défis ! Pour l'adrénaline. Argumentai-je, sachant qu'elle ne reculerait pas devant un défi, la femme que j'avais aimé me suivrait avec hésitation mais elle agirait, j'en étais sur. Sauf, si elle ne ressentait plus rien pour moi.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: ezio, heather « je pensais que tu étais mort, à croire qu'elle aussi ne veut pas de toi »    - Lun 24 Oct 2016 - 11:16

ezio ft heather

« l'amour brise une vie »

Hors de question que tu restes là comme une poire à attendre une réponse de sa part, puis tu devais retourner au boulot et alors que tu prenais la fuite, car c'était ce que tu faisais, tu prenais la fuite, celui-ci t'attrapait par le bras et d'une force, tu fus collé à lui. Ton cœur s'emballait et à continuer comme ça, il s'arracherait de ta cage thoracique pour courir le plus loin possible. « Tu est toujours la plus belle femme que je n'ai jamais vu, même dans mes rêves ». Tu te mets à rire doucement, c'était plus un rire nerveux qu'autre chose, alors que tu devais lui faire, la gueule, l'engueuler, le gifler, tu oubliais un instant son départ, comme ci, il n'était jamais parti puis voilà que ton collègue arrive, tu serres les dents puisque ce n'était pas que ton collègue, il s'agissait de ton petit ami, cela fait un an que vous étiez ensemble et tu dois avouer que ça marchait assez bien. Ezio se retirait et tu ne pus t'empêcher de rester entre les deux hommes. « Heather, vient boire un café avec moi ». Tu regardais Ezio, tel un aimant, tu t'avançais vers lui, mais tu fus obligé de regarder Aiden. Tu avais terriblement envie de rattraper Aiden qui repartait assez en colère, tu allais devoir t'expliquer ce soir et ça te faisait peur. « Dit oui, je te défis ! Pour l'adrénaline ». Tu respirais profondément, voilà que tu aimais chez Ezio, tu ne t'ennuyais jamais, vous vous défiez à longueur de temps, c'est comme ça que fonctionnait votre couple, tandis qu'avec Aiden, tu es posée, il te promet un avenir, ta famille que t'a toujours rêvée, tu ne pouvais pas passer à côté de ça, seulement, le danger t'attirait et tu ne pouvais refuser. « Un seul café, après je ne veux plus te voir ». Tu insistes en fixant Ezio avant de le frôler pour monter dans sa voiture et attendre qu'il soit là. « Si je me retrouve célibataire, tu vas m'entendre Smith ». Lâches-tu en mettant ta ceinture de sécurité, regarder Dora, ça aide vraiment :p

© Frost
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Message
Sujet: Re: ezio, heather « je pensais que tu étais mort, à croire qu'elle aussi ne veut pas de toi »    -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Je ne pensais pas
» Ezio Freza {fin}
» Impromptu, si on peut dire. [Dudu/Eva/Ezio]
» Heather Ciabattino Stanam Williams
» Heather Stevens Williams

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-