AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité, viens nous donner ton avis ou nous laisser un message d'amour sur PRD et Bazzart
et récolte des points supplémentaires dans la course au membre du mois ! ♥️
Le forum a trois ans ♥️
Merci à chacun de vous pour ces belles années !
Préparez-vous à frémir de peur
L'événement d'Halloween ne va pas tarder à montrer le bout de son nez ♥️

 [Olivia] Sometimes I wish that turning back time was possible.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 29/07/2014
Messages : 217
Avatar : Taylor Lautner
Métier : Actuellement au chômage pour maladie

Message
Sujet: [Olivia] Sometimes I wish that turning back time was possible.    - Lun 24 Oct 2016 - 22:04




Olivia & Jake
Everything hurts, it's the only truth sometimes.

   
D
épression. C'était ce qu'avait dit le psychologue, après tout. Il lui avait fallu de longues, très longues heures pour qu'il en arrive à diagnostiquer ça. D'un autre côté, tes silences n'avaient jamais vraiment aidé. Tu préférais te murer dans un effroyable silence, quasiment assourdissant. Mais il avait réussi quand même à t'arracher quelques mots, à force, juste assez pour comprendre. Et bien sûr, ce que lui disait ta famille avait certainement participé au diagnostic.
Résultat : tu étais obligé de participer à un groupe de parole, et de continuer tes séances avec ce psychologue, que tu n'appréciais pas beaucoup. Il faisait son travail, tu respectais ça, encore. Mais le fait que ce ne soit sur toi qu'il travaille et sur ton état mental ou moral, ou tu ne savais quoi, ça n'allait pas. Tout allait bien tant que ça ne te touchait pas. Hors, c'était le cas.

Malheureusement, tu étais dans une phase où tout l'enthousiasme qui t'avait récemment porté était retombé, et dans sa chute, t'avait entraîné dans un sacré gouffre. Alors, c'était poussé par ta mère que tu avais dû te rendre à ce fameux groupe de parole, auquel tu n'avais participé qu'une ou deux fois. "Groupe de parole"... Autant dire une secte, en fait. Ou du moins, c'était comme ça que tu le voyais. Et puis, en plus, ils avaient choisi de faire ça dans un des lieux les plus déprimants, et repoussants, présent dans chaque ville pourtant : un hôpital. Non mais sérieusement. Ils pensent vraiment que cette odeur de malade, de mort quasiment, de médicament et à la fois d'aseptisant, cet endroit si hostile allait aider qui que ce ne soit à se rétablir ? Ils rêvaient ! Enfin, tu avais cédé aux désirs de tes parents, avant qu'ils ne deviennent des boules d'hystérie, et qu'ils transmettent ça à tes sœurs ou à Camille. Après, ça allait être invivable. Comme the Walking Dead, mais avec des hystériques au lieu de mort-vivant. Et tu ne savais pas vraiment ce que tu préférais.

Ta mère te déposait à l'hôpital, et pour être sûre que tu ne fasses pas une séance buissonnière, comme elle disait, elle t'avait accompagné jusqu'à l'accueil, où ta présence avait été enregistrée. Comme ça, tu étais bloqué, tu ne pouvais pas partir. Comme si le fauteuil roulant n'était, en soit, pas une prison suffisante. Tu soupirais, et l'embrassais, avant de te rendre dans l'ascenseur, qui te mènerait à la fameuse salle où tu avais déjà été, une salle encore plus aseptisée que le reste : des sièges en rond, des murs pâles, comme malade, ternis par la tristesse régnant dans les lieux, mais aussi par le manque de lumière. En fait, ça ressemblait vraiment à une secte à partir du moment où les portes étaient fermées. Comme reclus du monde, avec juste un tout léger trait de lumière venant des stores vénitiens mal fermés. C'était plus une protection, assurant aux participants que les gens de l'extérieur ne pouvaient pas les voir ni les entendre. Juste un symbole, mais pour toi, ça n'avait pas la même signification. Tu allais prendre ta place à côté d'une chaise, à un emplacement vide. Etait-ce fait exprès, ou par connaissance de ta présence ? Tu n'en savais rien, évidemment. Mais ça t'arrangeait de ne pas avoir à pousser une chaise. Tu faisais une ronde autour de toi. Aucun visage connu. Jusqu'à ce qu'une jeune femme n'arrive, et se retrouve assise à côté de toi. Ce qui t'arracha un sourire. Un vrai. Le premier depuis plus d'une semaine. Heeyyy ! Olivia, c'est cool que tu sois venue ! Elle était à côté de toi. Et pourtant, tu lui faisais un signe de la main, comme si elle était à l'autre bout de la salle. Autant le dire, sa présence, ça allait rendre la séance moins longue.
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: [Olivia] Sometimes I wish that turning back time was possible.    - Jeu 27 Oct 2016 - 9:24

En tant que bénévole dans ma paroisse, j’ai des devoirs, ou plutôt des missions, à accomplir. L’une d’elles est de participer à des réunions où les gens parlent un peu de leurs problèmes afin de les aider au mieux pour qu’ils puissent les surmonter. Les réunions des alcooliques anonymes étant un peu trop « banale » pour moi, j’ai préféré me rendre à celle des acheteurs compulsifs. C’était étrange de voir à quel point acheter des choses au-dessus de leur moyen peut aider les gens à se sentir mieux. Une femme trop délaissée par son mari, décida de faire une collection de vestons Channel, un homme stressé par le travail quant à lui de chaussure italienne. Chacun avait sa propre histoire et je participais avec l’animatrice au bon déroulement de la séance qui se déroulait à l’église paroissiale.

Mais aujourd’hui, j’ai décidé de me rendre à un groupe de parole à propos de problèmes importants qui se sont produits plus ou moins récemment dans la vie de chacun. Cette fois-ci, ce n’est pas en tant que co-animatrice que je m’y rends mais bel et bien en tant que « patiente ». Tout le monde pense que j’ai surmonté le drame qui m’est arrivé il y a trois ans et qui m’a plongé dans le coma dans ce même hôpital. Or, c’est totalement faux mais je me dois pour mes sœurs, de faire comme si tout allait bien. Je ne veux pas les inquiéter plus que cela à mon sujet. Je me suis donc inscrite dans ce groupe pour pouvoir parler de la perte de mon petit-ami.

J’entre dans la salle, légèrement en retard et dépose les cookies et muffins que j’avais préparés sur le buffet. Je prends place rapidement, sans vraiment faire attention aux personnes qui m’entourent. Tout à coup, j’entends mon nom. Je tourne la tête pour y découvrir un homme en fauteuil roulant : Jake. Mon sang ne fait qu’un tour. Il connait vaguement mon histoire, mais il pense comme les autres que c’est une affaire réglée pour moi… Je ne sais plus où me mettre. « Coucou ! » Je dépose tout de même un baiser sur sa joue. « Je suis contente de te voir ici aussi ! Mais qu’est-ce que tu viens faire ici ? Il me semblait que toi et les hôpitaux ce n’était pas une grande histoire d’amour ? » Je lui fais un maigre sourire et posant ma main sur la sienne pour lui apporter mon soutient.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 29/07/2014
Messages : 217
Avatar : Taylor Lautner
Métier : Actuellement au chômage pour maladie

Message
Sujet: Re: [Olivia] Sometimes I wish that turning back time was possible.    - Sam 19 Nov 2016 - 0:28




Olivia & Jake
Everything hurts, it's the only truth sometimes.

   
E
n y réfléchissant bien, tu avais toutes les raisons du monde de te demander ce que tu faisais là. Pour toi, les séances de paroles, c'était bien plus de l'hypocrisie qu'autre chose. Tu détestais ça. C'était d'ailleurs la raison pour laquelle tu ne venais jamais ou presque pas en tout cas. Sauf que là, c'était pas vraiment comme si tu avais le choix. Ta mère ne te l'avais pas laissé, comme, bien que plus implicitement, le reste de ta famille non plus. On aurait presque pu dire que tu avais trainé de la patte, sauf que bien sûr, tu l'aurais mal pris, comme à peu près tous les jeux de mots concernant les jambes, surtout s'ils s'appliquaient à toi. Toi qui, autrefois, dégrossissait tout, relativisais la moindre petite chose. Mais ça, ça avait simplement changé, tout comme ton mode de vie. Et c'était parfois plus compliqué qu'il n'y paraissait de te suivre. Mais ça, tu y restais des plus insensible. Comme si seul toi comptait. Toi et ton malheur.

Et pourtant, tu étais là, sans la présence de personne de ta famille, et tu arrivais à penser à sourire -très légèrement cela dit- quand tu croisais quelqu'un, même qu'il soit un parfait inconnu. Enfin, c'était tout de même un effort, n'importe qui qui te connaissait et qui te voyait avait tout intérêt à ne pas tomber dans le piège sordide que l'étirement de tes lèvres pouvait tendre.
C'était sans savoir qu'Olivia allait pointer le bout de son nez. C'était une jeune femme avec qui tu t'entendais plutôt bien, et tu savais qu'elle participait à des groupes de parole dans sa paroisse, du coup, tu ne trouvais pas ça plus choquant que ça de la voir. D'ailleurs, c'était aussi un peu comme ça que tu l'avais rencontré, à ton tout premier groupe qui t'avait été vivement recommandé par le prêtre de tes parents. Mais bon, ça n'avait pas fonctionné. Sauf qu'avec Olivia, vous aviez sympathisé et étiez tout de même restés en contact. Vous vous faisiez la bise, et la jeune femme commençait à te demander comment cela pouvait arriver que toi, tu sois là. C'était vrai qu'outre le kiné, tu ne passais pas beaucoup de temps dans les hôpitaux. Si c'était pour entendre une fois de plus le chirurgien dire que les chances que tu remarches un jour étaient de 1 sur mille, autant ne pas venir. Ahah, tu connais pas ma mère, je crois. fis-tu, avec un air un peu ironique. Tu étais bien plus mal à l'aise d'être là que dans une humeur de gars désagréable et fermé. Les gens allaient parler de leur problème, et toi du tien, mais tu allais forcément leur dire que mis à part l'accident, tout allait bien dans ta vie. Mais pourtant, pas toi. Tout semblait n'être qu'agacement, énervement.. rien de bon en somme.
Tu regardais la jeune brune, qui venait de faire un geste de soutien qui avait eu le don de te rassurer, comme si elle avait lu dans tes pensées, et tu finis par lui demander, banalement, ne te doutant pas du tout de la vraie raison de sa venue. Tu vas bien ?
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Aerin ✲ there's no turning back
» ☾ welcome to your life, there's no turning back.
» Wish we could turn back time ✰ JAY
» Back in time ↔ 04/06 | 17h35
» Don't waste your time to looking back you're not going that way

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-