AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité, viens nous donner ton avis sur PRD et Bazzart
et récolte des points supplémentaires dans la course au membre du mois ! ♥️
Le forum fête ses trois ans ♥️
Merci à chacun de vous pour ces belles années !
Des intrigues ont été mises en place pour fêter l'anniversaire du forum !
N'hésitez pas à jeter un coup d’œil dans la partie évènements ♥️
Les soldes font leur retour pour la rentrée !
C'est par ICI ♥️

 Un nouveau départ ? - Mad & Val
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 16/04/2016
Messages : 239
Avatar : Sophia Bush
Métier : Agent de Police

Message
Sujet: Un nouveau départ ? - Mad & Val    - Mar 1 Nov 2016 - 14:26


I'm not too perfect to ever feel this worthless...
La proposition de Valentino, aussi simple pouvait-elle paraître, avait sincèrement touché la jeune femme. Jusqu’à présent leurs rapports étaient si tendus que jamais elle n’aurait réellement cru qu’ils en reviendraient à des échanges cordiaux, voir amicaux. Il ne s’agissait que d’un afterwork, un verre entre collègues penserait la plupart des gens… Et pourtant, Madeline y voyait bien plus. Son ex avait eu une pensée pour elle, une attention qu’elle espérait sincère. Il avait mis toutes ces émotions négatives qu’il éprouvait à son égard pour véritablement la réintégrer à l’équipe. C’était un premier pas concret vers elle ; une main tendue qu’elle allait bien entendu saisir. Valentino était même allé jusqu’à lui proposer de la récupérer chez elle pour y aller ensemble. L’offre était gentille, et elle y avait tout d’abord répondu par un sourire en coin, spontané et franc. Un peu plus et elle aurait pu se rappeler de ce beau brun s’accoudant à son bureau pour l’inviter à boire un verre après le travail, avec son sourire faussement dragueur, dans un petit jeu de rôle qui les amusaient beaucoup. Heureusement, Madeline avait eu la retenue suffisante pour ne pas se perdre dans ces souvenirs lointains, puis elle avait poliment décliné son offre. Parce qu’elle n’en avait pas envie ? Sûrement pas. Parce que c’était étrange ? Peut-être. Sans doute trop rapide comme réconciliation pour être crédible… De toute évidence, cela lui faisait plaisir. Tellement, qu’elle craignait secrètement que tout se casse la figure avant qu’elle n’ai réellement pu en profiter.  Quelques dossiers attendaient encore sa relecture et sa signature, si bien que Valentino quitta les locaux avant elle. Peu à peu les bureaux s’étaient vidés, laissant Madeline remplir son dernier formulaire.

Avant de rejoindre le groupe, elle avait décidé de repasser par chez elle pour prendre une douche et être ainsi un peu plus fraîche. Quelques retouches sur son maquillage déjà assez nude et naturel avaient gommé ses légères cernes ; ses cheveux relâchés en de jolies boucles adoucissaient nettement ses traits, la rendant alors plus chaleureuse… Elle sortait de son contexte professionnel, et espérait alors pouvoir se replonger dans cette ambiance particulière qui lui avait cruellement manqué : bonne humeur, rires, anecdotes et bienveillance… Il était inutile de caché qu’un voile de stress s’était emparé d’elle, du moment où elle avait pris le volant de sa petite voiture pour se rendre sur le lieu de rendez-vous. Une fois sa main posée sur la poignée du pub, elle expira un bon coup et poussa la porte. Aussitôt, son regard balaya la salle, à la recherche de visages connus. Tout semblait si familier… Comme si rien n’avait vraiment changé en six longues années. Une peinture rafraîchie, probablement. Un ou deux nouveaux cadres aux murs. Madeline s’avança à petits pas, et aperçu enfin ses collègues. Elle s’en approcha, jusqu’à croiser le regard de Valentino. D’un signe de main elle l’interpella ; puis se joignit à eux. « Bonsoir, bonsoir ! »

_________________________

    'Cause I got issues, but you got 'em too. So give 'em all to me and I'll give mine to you. Bask in the glory, of all our problems. 'Cause we got the kind of love it takes to solve 'em. Yeah, I got issues. And one of them is how bad I need you...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 25/02/2015
Messages : 351
Avatar : Jesse Lee Amazing Soffer
Age : 34
Métier : Flic à la Criminelle

Message
Sujet: Re: Un nouveau départ ? - Mad & Val    - Mar 1 Nov 2016 - 18:25



“perfect love is the most beautiful of all frustrations because it is more than one can express.”



Un nouveau départ.


Madeline░Valentino
Pour Valentino les choses n'avaient pas été très simples ces derniers temps. Il avait du faire face à de vieux démons, qu'il avait tenté de refouler pendant tout ce temps : la colère, la rancune, la tristesse. Et il avait du tenter d'avaler ces sentiments qui faisaient surface tout en étant agréable avec sa collègue. Ça n'avait pas été simple. Mais ce qui avait été pire encore, c'était de se prendre encore plus la tête avec Madeline. Parce que chaque dispute, dans sa tête, c'était comme briser un souvenir heureux qu'ils avaient eu ensemble en mille morceaux.
Il ne voulait plus, ne pouvait plus vivre comme ça. Peut-être pas revenir à l'ancien duo explosif qu'ils étaient, et à tous les aspects de ce duo, dont les plus personnels, mais il avait fallu qu'il fasse une trêve avec chacun de ses démons. Pour les faire partir un par un, en parlant calmement, en adulte avec Madeline. Peut-être qu'un jour, il finirait par comprendre, et arriverait enfin à avancer dans sa vie, sans elle, ce que jusqu'à présent, il n'avait pas été capable de faire.

D'ailleurs, c'était Valentino qui avait fait le premier pas. Il aurait pu la tenir éloignée du groupe de collègue qu'ils formaient tous. Mais ça aurait été injuste, et au contraire, ça n'aurait fait qu'augmenter la rancœur, ce qu'il ne voulait plus. Il voulait retrouver le bonheur, ou le semblant de bonheur en tout cas, qu'il ressentait quand il allait au travail avant son grand retour. Parce qu'à ce moment précis, il avait eu l'impression de ne plus trop avoir quelques coins de tranquillité, de pause et tout simplement où il arrivait à se trouver heureux, alors que le boulot, ça avait été un peu son lieu de réconfort depuis plusieurs années.

Toujours impatient lorsqu'il s'agissait de sortir, Valentino était rentré chez lui, s'était douché et changé, comme d'habitude, pour une tenue un peu plus décontractée que ce qu'il mettait pour aller au boulot, si encore c'était possible, vu qu'il s'habillait toujours en T-shirt. Et à l'heure venue, il s'était rendu au lieu de rendez-vous où il y avait déjà des collègues quand il arriva. La chance d'habiter juste à côté, que voulez-vous ?
Il les salua, et il commanda son usuelle bière, tout en les informant qu'il avait invité Madeline à les rejoindre, ce qui lui valu quelques petites vannes, qui le fit faire un geste de la main, l'air de dire "n'importe quoi". Bien que dans le fond, il était content qu'elle vienne, mais ne voyait pas plus de raison que leur réconciliation à tout ça.

Quelques temps plus tard, le reste de l'équipe avait fini d'arriver, il ne manquait plus que Madeline qui fit sa grande entrée, que ne remarqua pas de suite le flic, sauf en levant la tête. Son estomac fit un bon quand elle fit un signe de main. Valentino tenta de chasser ça, tandis qu'il lui intimait de venir d'un signe de main. Bon, face à tous les collègues, la situation semblait gênante. Entre ceux qui étaient là, qui avaient pris le parti de l'un, ou de l'autre, tous connaissaient la situation, et pourtant, tous attendaient plus ou moins qu'ils ne se remettent ensemble, ce qui, aux yeux de Valentino n'était pas près d'arriver.
Salut.fit-il brièvement, tandis que certains et certaines se levaient pour saluer Madeline voire la prendre dans leurs bras. La soirée n'avait rien de mal pour commencer, Valentino n'avait rien à craindre. Enfin, presque.


par humdrum sur ninetofive

_________________________


She just walk away
She just walked away.. Why didn't she tell me, and where do I go tonight? She didn't say a word, just walked away.. When she left me, i was the last to know..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 16/04/2016
Messages : 239
Avatar : Sophia Bush
Métier : Agent de Police

Message
Sujet: Re: Un nouveau départ ? - Mad & Val    - Mer 2 Nov 2016 - 14:48


I'm not too perfect to ever feel this worthless...
La brunette eut droit à un accueil des plus chaleureux. Les sourires étaient nombreux autour d’elle, alors que ses collègues se levaient un à un pour la saluer. Certains l’avaient déjà croisé un peu plus tôt dans la journée et se contentaient alors d’un signe de la main… Les autres lui ouvraient avec plaisir leurs bras, apparemment contents de la compter parmi eux ce soir. De son côté, Valentino l’avait brièvement salué, restant alors à sa place. La situation était assez étrange aux yeux de la jeune femme, qui se retrouvait au sein de cette grande famille en ayant un sentiment de déjà vu sans pour autant être totalement à son aise et à sa place. Elle se restait tout d’abord sur la retenue, craignant d’aller trop vite en besogne et que son attitude décontractée ne froisse Valentino. Il avait fait un tel effort la concernant… Il était impensable pour Maddie de lui manquer de respect, même si elle n’en avait pas conscience, qu’elle ne le faisait pas exprès. La maladresse -aussi innocente pouvait-elle être- ne serait pas excusable ce soir. Madeline incarnait donc une sorte de funambule, prête à avancer avec précaution sur un fil, en équilibre. On lui désigna un siège libre, juste à côté de son coéquipier. Elle s’y faufila, sous le regard amusé de l’équipe qu’elle ne comprenait pas bien mais qui éveillait tout de même quelques soupçons chez elle. Des agent comme Sean connaissaient leur passé commun et devaient sans doute en parler entre eux depuis qu’elle était de retour… D’ailleurs, ce dernier ne manqua pas de se placer juste en face d’elle, comme pour lui tendre une main bienveillante et l’aider à se mettre à l’aise. « Alors, est-ce que tu tiens toujours aussi bien l’alcool, Madeline ?! » La jeune femme arqua un sourcil, un peu étonnée par sa question. Faisait-il preuve d’ironie ? Six ans auparavant, elle n’avait rien eu d’une pilier de bar… Ni même d’une princesse ivre morte à la seconde gorgée de vin blanc ! Du moins, elle n’en avait pas le souvenir. « Tu n’en sauras rien car je resterais sage… » -répliqua-t-elle, avec un léger sourire en coin.

Sans même lui demander son avis, on lui tendit tout de même une pinte de bière. Le verre passa d’abord devant Valentino, qui la glissa vers elle, à la chaine. « Merci… » -souffla-t-elle à son égard, en osant à peine le regarder. Maddie ne le fuyait pas. Ou du moins elle n’avait pas du tout envie de lui donner cette impression. Cependant, elle veillait à rester discrète. Pour que la situation ne soit pas plus étrange qu’elle ne pouvait déjà l’être. Pour lui. Pour elle. Bien plus pour lui d’ailleurs. Les curiosités allaient bon train la concernant. Madeline sentait ces regards braqués sur elle dès qu’on lui posait une question, même la plus anodine qui soit. Elle y répondait, bien sûr, et s’efforçait de relancer la conversation sur l’ensemble du groupe. Après tout, ils devaient bien avoir divers sujets de conversation avant qu’elle n’arrive, non ? C’était pourtant assez difficile de se fondre dans cette petite équipe. Alors d’un regard, elle tenta de chercher un peu d’aide auprès de Valentino. Ou en tout cas, un peu de soutien, une approbation… Qu’importe ! Juste sa présence, qui l’avait toujours rassuré.

_________________________

    'Cause I got issues, but you got 'em too. So give 'em all to me and I'll give mine to you. Bask in the glory, of all our problems. 'Cause we got the kind of love it takes to solve 'em. Yeah, I got issues. And one of them is how bad I need you...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 25/02/2015
Messages : 351
Avatar : Jesse Lee Amazing Soffer
Age : 34
Métier : Flic à la Criminelle

Message
Sujet: Re: Un nouveau départ ? - Mad & Val    - Mer 2 Nov 2016 - 22:55



“perfect love is the most beautiful of all frustrations because it is more than one can express.”



Un nouveau départ.


Madeline░Valentino
Voilà que Madeline venait arriver, ce qui, pour la première fois depuis son retour, ne semblait pas être un moteur de colère, ou quoi que ce ne soit chez Valentino. Au contraire, c'était même agréable, de la retrouver autour de cette tablée de "bons potes". Tout semblait plus simple. Il avait même presque eu une impression de souffle coupé tant, tout en restant naturelle, elle était belle. Mais vite, il avait fait abstraction de tout ça. D'ailleurs, qu'est-ce que ça venait faire là.
Pourtant, une chose semblait moins simple, tout à coup aux yeux de Valentino. Ce fut lorsqu'on désigna la place de libre à ses côtés pour que Madeline ne vienne s'installer. Il y avait d'autres endroits où elle aurait pu s'installer, mais les autres avaient décidé de la placer là. C'était quoi, ça ? Un test ? Un jeu ? Parce que pour lui, ça n'était pas vraiment drôle. Lui qui s'était un peu avachi, le bras placé de tout son long sur le dossier, il le ramena, peut-être par automatisme de défense, vers lui. Après tout, ça faisait un peu désinvolte, non ?

Sean, qui était présent, semblait tout à coup, en tout cas de l'avis du flic, tenter de montrer qu'il était bien là, comme dans l'attente de quelque chose. Ce qui avait un peu le don d'agacer Val', qui ne comprenait plus vraiment son ami. Il l'avait toujours soutenu dans l'absence de Madeline, à prendre parti allégrement pour lui, en disant des choses pas toujours agréables à son sujet, et depuis son retour, il avait la bouche en coeur. Pour Valentino, ça ressemblait beaucoup à une tentative de l'éloigner d'elle, bien qu'il n'avait rien eu à faire pour ça, Madeline s'en était bien occupée, et prendre désormais sa place. Bien qu'il n'estimait pas forcément avoir une place aux côtés de la belle brune. C'était un peu ce qu'elle avait tenté de lui faire comprendre en disparaissant du jour au lendemain, non ? Et pourtant, bien qu'il semblait être aveugle face à cela, dans son esprit, une petite part espérait que ce ne soit pas le cas. C'était peut-être pour cela qu'après ce qu'avait dit Sean, puis Madeline, il se permettait de prendre la parole, sur le ton de la taquinerie. En tout cas, elle doit réussir à le tenir mieux que toi. Comme à peu près tout le monde. Sean, il avait un peu cette gueule de fêtard, mais il partait vite en vrille quand il faisait la fête, parce qu'il ne se rendait pas compte de ce qu'il buvait quand il s'amusait. D'ailleurs, avec les sorties qu'ils avaient faites tous les deux, ça avait été des drôles de souvenirs entre eux.

Valentino fit passer la bière à Mads, sans pour autant lever les yeux. Son intervention après la réflexion de Sean semblait avoir attiré un peu des regards étranges. Il ne voulait pas non plus que de fausses rumeurs circulent dans les services, permettant de ruiner toute sorte de collaboration. Parce que cette fois-ci, ça ne serait pas comme la dernière fois, juste des paroles qui faisaient l'effet d'un doux vent passant pour Val'. Mais plus d'un vent dévastateur qui propagerait le feu. Maintenant qu'il avait réussi à faire le pas de la réconciliation, autant ne pas faire trois pas en arrière, d'autant que vu son caractère, c'était fort possible qu'il se borne à faire la gueule cette fois-ci.

Bien qu'il essayait de passer pour l'insensible vis à vis de Madeline, il sentait bien qu'elle n'était pas à l'aise qu'on lui pose tant de question sur elle, ce qu'elle avait fait pendant son absence, où elle était allée. Il la connaissait bien trop pour ne pas sentir ça. Alors, il arriva à l'aide. Avec une idée nulle, mais qui changerait la conversation de direction. Oh, les gars.. Vous devinerez jamais ! Vous vous souvenez quand on parlait de Hopkins, qu'il avait un faible pour la nouvelle en patrouille.. Ben ils sont partis en Week-End au même moment, et étrangement, une semaine plus tard, elle était promue Officier. On dirait que certains d'entre nous ont gagné le paris. Vous nous devez 5 dollars Dit-il, fièrement, en tapant dans la main de Sean, lui faisant un clin d’œil. Évidemment, leur relation était tout à fait amicale. Quand il ne s'agissait pas de femmes..  Il s'adossa sur le fauteuil, et commença à remettre son bras sur la banquette, presque sur les épaules de Madeline, avant de se rendre compte de ce que, par automatisme, il allait faire.


par humdrum sur ninetofive

_________________________


She just walk away
She just walked away.. Why didn't she tell me, and where do I go tonight? She didn't say a word, just walked away.. When she left me, i was the last to know..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 16/04/2016
Messages : 239
Avatar : Sophia Bush
Métier : Agent de Police

Message
Sujet: Re: Un nouveau départ ? - Mad & Val    - Jeu 10 Nov 2016 - 15:56


I'm not too perfect to ever feel this worthless...
La prise de parole de Valentino fut assez étonnante. Non pas qu’elle s’attendait à ce qu’il garde le silence toute la soirée en sa présence, mais la jeune femme était loin de l’imaginer intervenir de la sorte. Ca sonnait comme un élan de protection à son égard ; comme s’il avait tenté de la défendre à demi-mot… Il n’en était rien, probablement ! Mais cette idée -aussi naïve et idiote pouvait-elle être- réchauffait le coeur de Madeline. Il était plaisant de se dire qu’il avait encore ce regard bienveillant sur elle, et que si Sean cherchait à la taquiner de trop, son coéquipier était prêt à bondir et à le remettre à sa place. La jolie brune affichait un sourire en coin des plus francs, ramenant vers elle la bière que Val’ lui passait. L’attention de tous était plus ou moins posé sur elle, et il était assez délicat de gérer tout ça. Ces nombreux regards braqués sur elle, ces collègues littéralement suspendus à ses lèvres après lui avoir posé quelques questions. La plupart portaient sur ces 6 dernières années d’absence, et c’était probablement en cela que c’était gênant. Valentino était juste à côté d’elle, ce qui rendait ses réponses très évasives. Madeline restait dans le flou, tout en agrémentant le tout de banalités affligeantes. En réalité elle s’efforçait de garder la tête hors de l’eau, de préserver Valentino en ne faisant aucune bourde. Il fallait éviter au maximum ces sujets, qui pouvaient rapidement déraper vers des points plus personnels et privés, qui ne regardaient personne d’autre que le couple qu’ils avaient formé par le passé.

D’un simple regard, Madeline pu remercier son coéquipier de la nouvelle aide qu’il venait de lui apporter. Dévier l’attention de cette manière avait été très malin de sa part, et elle ne pouvait que lui en être reconnaissante. Toute l’équipe jasait désormais sur quelques rumeurs, concernant un dénommé Hopkins et une petite nouvelle… Madeline suivait la conversation de loin, baladant son regard curieux d’un visage à un autre. C’était amusant de deviner au travers de leurs réactions respectives ceux qui avaient participer à ce pari amical. Valentino était visiblement de mèche avec Sean, complices comme rarement elle ne les avait vu. Pour sa part, elle restait plutôt silencieuse, spectatrice mais satisfaite de baigner dans cette bonne ambiance. Elle se sentait plutôt bien ainsi entourée, et la présence de Valentino y était pour beaucoup. D’ailleurs, il venait de se recaler dans la banquette, étirant au passage son bras derrière elle. Le geste fut si naturel et spontané, que Madeline manqua presque de s’y blondir. Mais le regard de Sean lui rappela alors que ça n’avait peut-être rien de normal pour tous les autres, qui avaient dû voir le jeune DiBello dans de sacrés états. Un peu maladroitement, elle replaça une mèche de cheveux derrière son oreille et baissa les yeux en direction de son verre. Ce dernier fut très rapidement porté à ses lèvres, pour lui permettre d’en boire deux longues gorgées. De son côté, Valentino se reprit en réalisant qu’elle était juste à ses côtés…

_________________________

    'Cause I got issues, but you got 'em too. So give 'em all to me and I'll give mine to you. Bask in the glory, of all our problems. 'Cause we got the kind of love it takes to solve 'em. Yeah, I got issues. And one of them is how bad I need you...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 25/02/2015
Messages : 351
Avatar : Jesse Lee Amazing Soffer
Age : 34
Métier : Flic à la Criminelle

Message
Sujet: Re: Un nouveau départ ? - Mad & Val    - Mar 15 Nov 2016 - 23:25



“perfect love is the most beautiful of all frustrations because it is more than one can express.”



Un nouveau départ.


Madeline░Valentino
Non pas qu'elle n'était gênante, mais la situation avait un petit quelque chose de dérangeant, elle instaurait un malaise. Valentino était fatigué. Fatigué de se faire la gueule, de ne plus apprécier venir au boulot, de ne pas passer des heures à faire vraiment ce pourquoi il avait été fait, mais perdre un temps inconsidérable à se prendre la tête avec Madeline. Cela n'en voulait pour autant pas dire qu'il oubliait la raison de sa colère, et que tout était pardonné. Mais il voulait essayer d'aller de l'avant, et ne pas avoir ce poids sans cesse sur l'estomac. Parce que ça lui tordait les tripes de savoir qu'il allait allait voir la femme qu'il aimait Madeline, et qu'ils se disputeraient. Mais cette invitation à venir ici, c'était le signe même que Valentino était prêt à faire les efforts qu'il fallait pour que la collaboration se passe bien. Et qui sait, peut-être qu'ils deviendraient à nouveaux amis, à défaut d'être amants, et que le cœur de Valentino se reposerait enfin. Mais il fallait dire que c'était compliqué, car ces réunions étaient de vrais puits à souvenirs, vu le nombre de fois qu'ils s'étaient retrouvés entre collègues, et eux deux mains dans la main, au début, à se lâcher devant les autres pour ne pas qu'ils sachent leur relation. Et puis finalement, ils avaient décidé de ne plus se cacher.

***
Valentino était passé chercher Madeline avant une de leur énième sortie pour se souler un peu les uns les autres, et surtout, s'enlever le stress du boulot avant un weekend de repos bien mérité pour la plus grande partie. Les deux venaient ensemble, mais se gardaient bien d'en informer les autres. Évidemment, ils n'étaient pas aveugles, mais au moins, ça limitait les cancans, et surtout, ça n'empêchait pas le flic, peut-être un peu individualiste, et trop fêtard pour laisser comprendre aux autres qu'il allait devoir se calmer, enfin, qu'ils allaient eux, devoir le calmer, maintenant qu'il était en couple.
Dans la voiture, il y avait un grand silence, mais pas un de ceux qui fond peser une lourdeur dérangeante. En sortant de la voiture, il était allé ouvrir la porte à Madeline, et l'avait très rapidement embrassé, avant de fermer la voiture et lui prendre la main, jusqu'au croisement de deux rues, une tournant devant le bar habituel.
En tournant à ce fameux croisement, comme d'un commun accord implicite, les deux s'étaient lâchés, et écartés l'un de l'autre. Ils étaient entrés et avaient commencé à saluer allégrement les autres. Sean avait commencé à lui parler d'une fille qu'il ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam, qui lui plaisait. Et à lui dire qu'il devrait certainement s'en trouver une. S'il savait. Valentino était incapable de lâcher Madeline des yeux pendant tout ce temps. Ce qu'elle avait certainement dû sentir puisqu'elle avait levé les yeux vers lui et sourit presque timidement.
Ça n'a été qu'un peu plus tard dans la soirée qu'alors qu'il allait se servir une bière dans toutes celles posées près des filles, qu'en passant devant elle, elle qui avait enfin réussi à faire battre son cœur, qu'il avait déposé un baiser sur ses lèvres, faisant jaser les autres. Et pour bien montrer qu'elle était à lui, et à personne d'autre, il s'était assis à côté d'elle, et pour la première fois, devant les autres, dans ce bar, il avait passé son bras sur ses épaules. Au diable les commérages, il ne voulait qu'une seule chose, c'était que le monde entier sache que c'était celle que son cœur avait choisi, et c'était en la voyant passer la soirée sans lui, réveillant un monstre de jalousie, de vouloir être avec elle, qu'il s'en était rendu compte.
***

Se rendant compte qu'il avait récidivé, à passer son bras autour de Madeline d'un air de dire qu'elle était sienne, Valentino ne tarda pas à ramener son bras vers lui, en se raclant la gorge, et en assenant la jeune femme d'un bref :Pardon, désolé... Rapidement, il avait jeté un coup d'oeil à la jolie brune, et lui avait adressé un sourire gênant. La soirée risquait d'être compliquée. Il allait certainement devoir boire beaucoup pour oublier qu'en fait, oui, c'était gênant, mais seulement parce qu'il ne savait pas comment agir envers elle, et que ses vieux démons semblaient prêt à prendre le dessus sur sa raison.


par humdrum sur ninetofive

_________________________


She just walk away
She just walked away.. Why didn't she tell me, and where do I go tonight? She didn't say a word, just walked away.. When she left me, i was the last to know..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 16/04/2016
Messages : 239
Avatar : Sophia Bush
Métier : Agent de Police

Message
Sujet: Re: Un nouveau départ ? - Mad & Val    - Mer 16 Nov 2016 - 11:29


I'm not too perfect to ever feel this worthless...
« La soirée était plutôt sympa, non ? » Valentino venait de se laisser tomber sur le canapé, soupirant doucement de satisfaction. Ils étaient rentrés ensemble ce soir, à la demande de la jeune femme. Un simple regard de Madeline suffisait pour qu’il comprenne qu’elle n’avait pas la moindre envie de se séparer de lui. Après quelques verres entre collègues, des éclats de rire et une dose de bonne humeur, elle ne pouvait pas mieux finir sa soirée qu’auprès de son homme. Oui, SON homme. A présent, elle pouvait l’affirmer haut et fort puisqu’il s’était imposé comme tel aux yeux de tous. Mads avait eu droit à son premier baiser public et officiel, l’attention d’un petit ami, la possessivité de M. DiBello… Celle qu’elle appréciait particulièrement puisqu’elle lui insufflait une certaine forme de confiance, ce sentiment d’être désirée comme jamais. Se faufilant derrière le sofa, elle enroula ses bras autour du cou de Valentino et se pencha en avant. Un baiser sur sa tempe, un autre sur sa joue. « Oui, c’était sympa. Très sympa… » Le sourire qui étirait désormais ses fines lèvres rosées en disait long sur le fond de sa pensée. Quelque part, Madeline était fière de ce qui s’était passé ce soir. Fière qu’il l’affiche comme sa compagne. Val’ releva d’ailleurs légèrement la tête, comme pour tenter d’en obtenir davantage de sa part. Ses mains glissèrent le long de ses bras dénudés, appréciant cette étreinte. « Merci… » -souffla-t-elle à son oreille, le surprenant un peu au passage. « Pourquoi ? » Elle haussa simplement les épaules, même si il ne pouvait pas la voir. Que devait-elle répondre à ça ? Elle le remerciait pour tout : pour son attitude face à leurs collègues et amis, pour sa présence, pour tout ce qu’il lui apportait au quotidien, pour cette tendresse et en soit cette relation qui lui faisait tant de bien. Cependant, face à son silence, Valentino ne pu s’empêcher de se retourner. « Dis-moi… » La jolie brune lui sourit de plus belle, toujours muette. Alors, sans prévenir, il passa son bras autour de sa taille et la fit basculer par-dessus le canapé pour qu’elle atterrisse sur les coussins, tout près de lui. L’action déclencha quelques éclats de rire chez la demoiselle, qui très rapidement vint se blottir dans ses bras. « Merci d’être toi… » Le visage niché dans le creux de son cou, elle y déposa un baiser et attrapa sa main pour y entremêler leurs doigts. « Reste avec moi cette nuit… »
__________

Il n’en fallait pas beaucoup pour plonger Madeline dans ses souvenirs. Une banquette, une ambiance chaleureuse et un bras musclé et protecteur pouvaient aisément la ramener des années en arrière. Ces pensées étaient à la fois agréables et déchirantes. Elle appréciait ce qu’elle avait vécu, s’en était réjouie et délectée… Alors qu’aujourd’hui, l’idée que tout ceci soit enterré, loin derrière elle, la faisait terriblement souffrir. Or, devant tout le monde, elle gardait la face et souriait doucement. Évidemment qu’elle aurait aimé s’appuyer tout contre lui sans se poser de question ! Que ce comportement soit des plus naturels et que personne n’ai à s’en interroger. Surtout pas Valentino. Or, il n’en était rien. Madeline devait rester à sa place, tout le monde en avait conscience. Il s’était excusé, et elle avait haussé les épaules pour lui signifier que ça n’était rien. S’il avait su tout ce qui lui traversait l’esprit à cet instant précis ! Leurs câlins, leurs disputes, leurs réconciliations sur l’oreiller, leurs confidences, leur affection mutuelle… Est-ce que tout ceci s’était réellement évaporé avec le temps et la distance ? Est-ce que sa disparition et sa lâcheté avaient tout détruit, et cela de manière définitive ? La question lui broyait le cœur. Madeline l’avait aimé si profondément… Et elle l’aimait encore. Sincèrement. Comme jamais elle n’avait aimé ! Néanmoins, elle devait muselé son cœur et ses sentiments, car après ce qu’elle lui avait fait il lui était interdit de penser à elle. Égoïste, elle l’avait bien trop été auparavant… Sean avait les yeux rivés sur eux, et plus particulièrement sur elle. C’en était d’ailleurs presque gênant. « Hum..! Et si on trinquait ? » Tout le monde la regardait désormais. « A leur succès ! De ce que j’ai compris, vous leur devez de l’argent ? » -précisa-t-elle en faisant référence au précédent pari remporté par les garçons.  

_________________________

    'Cause I got issues, but you got 'em too. So give 'em all to me and I'll give mine to you. Bask in the glory, of all our problems. 'Cause we got the kind of love it takes to solve 'em. Yeah, I got issues. And one of them is how bad I need you...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 25/02/2015
Messages : 351
Avatar : Jesse Lee Amazing Soffer
Age : 34
Métier : Flic à la Criminelle

Message
Sujet: Re: Un nouveau départ ? - Mad & Val    - Dim 20 Nov 2016 - 23:21



“perfect love is the most beautiful of all frustrations because it is more than one can express.”



Un nouveau départ.


Madeline░Valentino
Tant de choses qui se bousculaient dans son esprit, tant de choses qui le tiraillaient de part et d'autres, et qui faisaient que Valentino était totalement paumé. Lui qui, autrefois, disait qu'il serait incapable de la pardonner, et pourtant, désormais, c'était de continuer à se détourner d'elle qui lui semblait être impossible. Il était quasiment littéralement le cul entre deux chaises avec cette fille. D'un autre côté, Madeline lui avait toujours fait tourné la tête. Et décidément, ça ne semblait pas prêt de s'arrêter pour l'instant.

Sa gêne, il s'était demandé si quelqu'un l'avait remarquée. Bien sûr, s'il avait assez brillamment à détourner l'attention sur un autre sujet, bien que ce ne soit pas pour cette raison qu'il l'avait fait, peut-être que pour son attitude vis à vis de la belle brune, ce n'était pas suffisant. Il avait remarqué, non sans agacement, le regard insistant de son collègue sur sa voisine de banquette. Il n'était pas dupe, il savait que Madeline lui plaisait bien et qu'elle était tout à fait son genre, et qu'en plus, depuis qu'ils n'étaient plus ensemble mais qu'elle était revenue, il lui tournait bien gentiment autour. Sauf que malgré tous les beaux mots qu'il avait pu avoir, ça l'agaçait purement et simplement. Et à force, ça pourrait très bien devenir un motif de dispute entre les deux amis de toujours.

Cependant, Valentino affichait toujours un sourire à l'épreuve de tout. Et il n'avait pas envie d'en arriver à se prendre la tête avec celui qui occupait la place de ce qui ressemblait le plus à un meilleur ami, un camarade dans le crime quasiment. Et puis, l'ambiance était suffisamment bon enfant, ce qui n'avait pas été le cas de puis très longtemps, et franchement, commencer à faire comprendre son impression, c'était pas forcément la meilleure solution pour continuer dans cette ambiance.

Madeline surpris Valentino à proposer à tous de porter un toast, pour la victoire des deux partenaires dans le crime qui venaient de remporter leur pari. Mais c'était ni une ni deux, sans hésiter qu'il le levait son verre -enfin, sa bière- et prenait la parole, tout sourire, en mode vantard, plus pour rire que par vérité. Appelez nous Dieux, ce sera plus facile. Les deux amis trinquèrent en riant, et, en se tournant vers sa voisine il lui fit un grand sourire, retenant limite un clin d’œil en faisant un signe comme pour la remercier.

____________________________________


Le bar allait bientôt fermer ses portes, et il ne restait plus beaucoup des collègues qui avaient au début fait acte de présence. Certains avaient dû partir parce qu'ils avaient une femme, un mari ou des enfants, ou alors, parce qu'ils travaillaient le lendemain. Du coup, forcément, ils étaient en nombre réduit, et ils affichaient tous un profil type : célibataire, sans enfant, et surtout, sans travailler le lendemain. C'était avec ce genre de profil que Valentino passait son temps en soirée, à s'alcooliser, un peu trop d'ailleurs.
Dans le groupe restant, il y avait encore Madeline, Sean quant à lui avait dû partir pour des raisons très obscures, d'autant qu'il ne semblait pas vraiment vouloir rentrer. Et outre eux deux, il y avait encore trois autres collègues.
L'heure de partir venait de sonner, et ils s'étaient tous levés. Valentino ne pouvait s'empêcher d'attendre Madeline. Il l'avait attendue pendant un an avant de partir à chaque soirée. Et pendant encore une année, il avait attendu, inlassablement, de la revoir, avant de perdre simplement espoir. Alors quelques minutes de plus, ça n'allait pas changer sa vie, si ? Quand elle arrivait à ses côtés, il la retenait légèrement par le bras. Merci... Pour tout. être venue, notamment. Et de l'avoir un peu couvert quand il la regardait bizarrement, même si ça, elle s'en était pas rendu compte. Rendre la situation encore plus bizarre, c'était le propre de Valentino si ça touchait à la seule femme qu'il n'aie jamais aimé, et que, bien qu'il espérait que ce n'était pas le cas, la seule qu'il n'aimera jamais.


par humdrum sur ninetofive

_________________________


She just walk away
She just walked away.. Why didn't she tell me, and where do I go tonight? She didn't say a word, just walked away.. When she left me, i was the last to know..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 16/04/2016
Messages : 239
Avatar : Sophia Bush
Métier : Agent de Police

Message
Sujet: Re: Un nouveau départ ? - Mad & Val    - Mer 23 Nov 2016 - 17:46


I'm not too perfect to ever feel this worthless...
Comment expliquer cette tornade d’émotions diverses dans laquelle avait été emportée Madeline ce soir ? Ça semblait à la fois si complexe et si simple… Elle était partagée entre un sentiment de bien être, heureuse de retrouver cette ambiance chaleureuse ; et une forme de gêne, de nostalgie… Comme si elle n’était pas à sa place, presque dérangeante. Ou du moins qu’elle n’avait plus vraiment le droit d’être ici et d’apprécier librement ces instants puisqu’elle les avait volontairement quitté, si ce n’est même fuis, par le passé. Et pourtant, rien ni personne dans ce bar ne lui faisait sentir qu’elle était de trop. Loin de là ! Valentino, le premier, se montrait plutôt sympa avec elle et les échanges étaient chaleureux au sein de cette petite équipe. Ses collègues -anciens comme nouveaux- étaient ravis de la compter parmi eux, bien que certains de leurs regards se voulaient malgré eux un peu insistants ou déplacés. A croire qu’ils attendaient qu’il se passe quelque chose de complètement fou, qu’elle leur fasse quelques aveux et révélations, ou encore qu’elle ait quelques gestes bienveillants envers son coéquipier. Or, Maddy ne se le permettrait jamais, et cela même si l’envie ne manquait pas. Ça n’allait pas plus loin qu’une aide verbale, en changeant simplement de sujet pour détourner l’attention. Ça l’arrangeait lui, comme ça l’arrangeait elle ! Et l’un comme l’autre n’avait pas besoin de mots pour se comprendre. Un regard semblait amplement suffisant pour appeler à l’aide ou rassurer l’autre. C’était peut-être ça qui la troublait le plus. Elle sentait encore ce lien entre eux. Abimé, certes… Bien amoché même ! Mais toujours présent bien qu’affaibli. Ils avaient toujours été connectés, et aujourd’hui encore cette complicité jouait encore à leur faveur.

Tout le monde riait, tout le monde se détendait après une longue journée de travail. Madeline redécouvrait un aspect de la vie professionnelle et avait l’impression de reprendre peu à peu pieds. Ses marques étaient désormais un peu plus concrètes, comme si elle avait marqué des points auprès de tous et que cette soirée anodine lui permettait de réellement réintégrer l’équipe de la Nouvelle-Orléans. Et ça, elle le devait à Valentino. L’effort de son coéquipier n’était pas passé inaperçu ! Alors quand en fin de soirée, ce fut lui qui la retint pour la remercier, la jolie brune en fut des plus surprises. Elle jeta un coup d’œil devant elle, très rapidement, comme pour s’assurer que les collègues devant eux étaient suffisamment loin pour ne pas l’entendre. Puis elle reporta toute son attention sur lui, toujours avec cette petite mine étonnée. « Euh… De rien ? Enfin… Je n’ai rien fait… Si ? » Elle haussa les épaules, un brin gênée. Figée face à lui, Madeline ne savait pas comment se comporter. Il ne se rendait pas compte de la joie qu’elle avait pu éprouver ce soir ? Le plaisir qu’elle avait eu de les retrouver… De passer un peu de temps avec lui sans tensions ni disputes… « Donc c’est plutôt à moi de te remercier. » Elle esquissa un sourire en coin, sentant ses joues chauffer légèrement, sans qu’elle ne puisse réellement le contrôler. Elle était entrain de rougir et se sentait un peu idiote sous les yeux clairs de Val’. « …Merci. » -souffla-t-elle, en laissant ses lèvres s’étirer de plus belle, riant presque doucement.

_________________________

    'Cause I got issues, but you got 'em too. So give 'em all to me and I'll give mine to you. Bask in the glory, of all our problems. 'Cause we got the kind of love it takes to solve 'em. Yeah, I got issues. And one of them is how bad I need you...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 25/02/2015
Messages : 351
Avatar : Jesse Lee Amazing Soffer
Age : 34
Métier : Flic à la Criminelle

Message
Sujet: Re: Un nouveau départ ? - Mad & Val    - Ven 30 Déc 2016 - 22:35



“perfect love is the most beautiful of all frustrations because it is more than one can express.”



Un nouveau départ.


Madeline░Valentino
Finalement, Valentino se disait que cette soirée, ça s'était mille fois mieux passé que ce qu'il imaginait. Ayant fait la paix avec Madeline, ce n'était pas tant ce qu'il craignait, mais c'était plus de se présenter aux autres en n'ayant, sur le plan connu et partagé avec les autres, pour le moins, plus aucun problème avec sa coéquipière. Même s'il semblait être de mise qu'à un moment donné, il allait falloir mettre les choses aux clairs, parce que ça finirait par lui peser. Mais il avait fait une trêve avec lui-même avant de la proposer avec elle, et dans ça tête, ça n'était pas prêt de lui poser un problème. Même si évidemment, il y avait certaines choses qui lui paraissaient encore impossibles de faire naturellement au contact de la belle brune. Mais ça, bien qu'il ne l'ignorait, ça finirait sans souci par venir. Il devait faire partie des rares à en douter.
Mais il fallait quand même souligner que de le changer, c'était impossible, c'était d'ailleurs certainement la raison pour laquelle il avait bien mis de la pommade sur.. et bien sur Sean et lui-même en fait, et qu'ils avaient un peu "établit leur domination avec leurs supers pouvoirs de prédictions", mais encore, ce n'était pas le pire que pouvaient faire les deux amis. Seulement, une ombre se dressait au tableau. Ils semblaient se diriger vers la même fille, bien qu'aux yeux de l'Italien, c'était sans importance : Madeline était sortie de sa vie. Oui, mais jusqu'à quel point est-ce que c'était vrai ?

Il avait remercié Madeline, en souriant. Pourquoi ? Pour tout. Pour être revenue, certainement, même si ça, jamais Valentino ne l'avouerait, pas même à lui-même. Mais aussi de ne pas avoir mis sur le plateau quoi que ce ne soit depuis le début de la journée, alors qu'elle aurait très bien pu l'envoyer balader et lui dire ses quatre vérités en face. Parce que quelque ne fut les raisons et motifs de la jeune flic, il fallait quand même dire que Valentino ne s'était pas comporté comme quelqu'un de très sensé ou de très raisonnable et réfléchis. Bien au contraire. Si, même si tu t'en es pas forcément rendue compte. Et ce sera tout ce qu'il lui dira pour justifier ses mots.
Il l'écoutait tranquillement et haussa les épaules, signifiant clairement un "oh, mais j'ai rien fait, en vrai". Faux airs de modestie, voilà ce à quoi ça ressemblait, même si c'était vrai qu'il n'avait pas fait grand chose. Il avait l'impression, et il le regrettait assez, de l'avoir esquivée de la soirée. Enfin, pas non plus de façon délibérée, mais il se rendait compte qu'ils n'avaient pas vraiment trop parlé, et c'était quelque chose qui montrait cette dualité qu'il y avait depuis leurs disons "retrouvailles". Parce que d'un côté, c'était une consolation, comme la possibilité de retrouver un passé qui semblait autrefois perdu, mais aussi c'était une torture, puisque c'était un rappel incessant de ce même passé, encore et toujours perdu et inaccessible.
Il la regarda une dernière fois droit dans les yeux, avant de lui demander, simplement. Je te raccompagne ? demanda-t-il simplement tandis que les derniers collègues partaient en les saluant.


par humdrum sur ninetofive

_________________________


She just walk away
She just walked away.. Why didn't she tell me, and where do I go tonight? She didn't say a word, just walked away.. When she left me, i was the last to know..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 16/04/2016
Messages : 239
Avatar : Sophia Bush
Métier : Agent de Police

Message
Sujet: Re: Un nouveau départ ? - Mad & Val    - Mer 4 Jan 2017 - 0:10


I'm not too perfect to ever feel this worthless...
Valentino insistait sur le fait qu’elle avait en réalité fait quelque chose de particulier ce soir pour mériter sa reconnaissance. Peut-être qu’elle ne s’en était simplement pas rendu compte selon lui, chose très probable puisqu’elle avait beau se repasser la soirée en accéléré dans sa petite tête, rien ne lui venait à l’esprit pour justifier tout ça. Mais elle accepta ce qu’il avançait, y allant à son tour de ses remerciements à son égard. Cette bienveillance qu’il lui avait porté en lui permettant de véritablement se réintégrer au groupe l’avait profondément touché. Bien sûr, ils n’avaient pas été des plus proches et Valentino avait fait sa petite vie sans vraiment se soucier d’elle ou lui parler… Soit. Elle n’allait pas lui en tenir rigueur, comprenant très bien que ses efforts étaient sans doute déjà très conséquents et qu’elle pouvait se contenter de ça pour commencer. Impatiente, elle pouvait l’être ! Mais là, elle sentait qu’il était préférable qu’elle lui laisse un peu d’air et que cette patience contrainte serait bénéfique pour eux. Les derniers collègues s’éloignaient doucement du duo après les avoir salué, et Madeline s’apprêtait à prendre sur elle pour lui dire au revoir à regret et affronter une nouvelle fois la réalité et ses changements. Elle, qui se voyait déjà rentrer seule en retenant une larme et en sentant une boule se former au niveau de sa gorge, ne s’était pas attendu un seul instant à l’entendre lui faire une telle proposition. Voilà que Valentino soumettait l’idée de la raccompagner, alors qu’ils s’étaient à peine adressé la parole durant la soirée. Madeline en fut momentanément muette, complètement captivée par ses yeux clairs, qu’il venait de plonger dans les siens. « Je… » Il avait le don de la déstabiliser, comme par le passé… Quand ça n’avait été que des jeux complices entre eux, aujourd’hui cela en devenait des plus troublants. « Oui ! Oui, je veux bien… » Elle laissa un nouveau sourire fendre ses fines lèvres rosées, alors qu’elle tournait les talons pour prendre la bonne direction. « Mais ne t’en sens pas obligé hein ! » -reprit-elle finalement, de peur qu’il ne le fasse par politesse et principe, afin de ne pas abandonner une nana en pleine nuit. Elle était une grande fille qui pouvait se débrouiller seule, au cas où…!

_________________________

    'Cause I got issues, but you got 'em too. So give 'em all to me and I'll give mine to you. Bask in the glory, of all our problems. 'Cause we got the kind of love it takes to solve 'em. Yeah, I got issues. And one of them is how bad I need you...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 25/02/2015
Messages : 351
Avatar : Jesse Lee Amazing Soffer
Age : 34
Métier : Flic à la Criminelle

Message
Sujet: Re: Un nouveau départ ? - Mad & Val    - Jeu 12 Jan 2017 - 21:54



“perfect love is the most beautiful of all frustrations because it is more than one can express.”



Un nouveau départ.


Madeline░Valentino
La soirée touchait à sa fin. Soulagement, ou au contraire, déception que ce ne soit déjà terminé, c'était assez difficile. Les autres étaient partis, et voilà qu'il fallait déjà envisager de rentrer. De toute façon, qu'est-ce qu'il avait de mieux à faire ? Le lendemain, il resterait dans son lit, devant la télé, ou à regarder pendant des heures le plafond. Oui, c'était à peu près ce à quoi il était destiné. Il avait fait la promesse à Sean de ralentir ses fins de soirées accompagnées depuis quelques mois, et de ralentir aussi sur l'alcool. Les potes, toujours là pour bien vous conseiller, n'est-ce pas ! Enfin, du coup, Valentino passait son temps à ne rien faire, enfermé chez lui. Ce qui ne lui ressemblait pas. Alors quand il avait vu tous les autres, qui bossaient le lendemain partir, ça avait eu un arrière goût de se coucher. Ce qu'il avait finalement accepté, se mettant aussi sur le chemin du retour.

Quand il faisait le bilan de sa soirée, il y avait de nombreux points positifs. Mais aussi quelques regrets, notamment de ne pas avoir pleinement fait "comme avant".. mais avant "avant" avec Madeline, en lui parlant sans problème. D'un côté, elle s'était assise à ses côtés, alors s'il passait son temps à l'observer, ça aurait été bizarre. Enfin, du coup, il avait assez peu tourné la tête, et essayé de ne pas laisser revenir ses vieux réflexes.
Il était allée la voir, après coup, et lui avait proposé de la raccompagner. Ils auraient le temps de parler sur le trajet. Il sourit en l'entendant dire qu'il ne devait pas se sentir obligé. Crois-moi, si c'était le cas, je t'aurais pas proposé, je t'aurais laissée rentrer seule, à pieds. Ce qui, en soit, était totalement faux. On ne laissait pas une femme rentrer seule et encore moins à pieds. Et puis surtout pas quand on ne voulait pas la voir partir. Sean s'en serait certainement chargé s'il n'était pas parti comme un voleur. Enfin, si tant était que Valentino l'aurait laissé faire. Parce que ça aurait certainement fini en gue-guerre de savoir qui la ramènerait, et un autre collègue s'en serait chargé, à leur défaut.

Valentino prit sa veste, l'enfila, et, en passant à côté de Madeline, il lui passa une main dans le dos, pour la prévenir qu'ils y allaient. Ce geste, autrefois, il lui aurait presque paru anodin. Même avant qu'ils sortent ensemble. Et pourtant, quand il réalisait ce qu'il venait de faire, vite, il avait retiré sa main, présenté des excuses rapides, et passé une main derrière la nuque. Décidément, ce "nouveau départ" s'annonçait plus que compliqué.


par humdrum sur ninetofive

_________________________


She just walk away
She just walked away.. Why didn't she tell me, and where do I go tonight? She didn't say a word, just walked away.. When she left me, i was the last to know..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 16/04/2016
Messages : 239
Avatar : Sophia Bush
Métier : Agent de Police

Message
Sujet: Re: Un nouveau départ ? - Mad & Val    - Sam 21 Jan 2017 - 15:21

GROSSE BOULETTE DE MA PART. Poste perdu...

_________________________

    'Cause I got issues, but you got 'em too. So give 'em all to me and I'll give mine to you. Bask in the glory, of all our problems. 'Cause we got the kind of love it takes to solve 'em. Yeah, I got issues. And one of them is how bad I need you...


Dernière édition par Madeline A. Ellis le Dim 12 Fév 2017 - 20:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 25/02/2015
Messages : 351
Avatar : Jesse Lee Amazing Soffer
Age : 34
Métier : Flic à la Criminelle

Message
Sujet: Re: Un nouveau départ ? - Mad & Val    - Dim 12 Fév 2017 - 16:59



“perfect love is the most beautiful of all frustrations because it is more than one can express.”



Un nouveau départ.


Madeline░Valentino
Les minutes passaient, annonçant que la soirée devait se clore, et qu'il devait rentrer chez lui. Et si au début, il n'était pas à l'aise, et n'avait qu'une seule envie, de rentrer chez lui, désormais, Valentino ne voulait pas que la soirée se termine. D'autant plus que, bien qu'il soit totalement paumé, et ne s'en rende pas compte, il était désormais seul avec Madeline, dans un contexte autre que celui du boulot. Bien que ce ne soit ce qui les avait amenés là au début.
Seulement, ça laissait un peu trop place à des gestes qui semblaient gêner Valentino, qui les faisaient machinalement. Un an avec Madeline ça valait facilement une vie avec une autre. La preuve, en un an, il avait pris des habitudes qui lui avaient pris huit ans à faire partir, et qui en quelques jours étaient revenus. Et les réponses à ses excuses de Madeline n'étaient pas pour aider. Comment devait-il le comprendre ? Certainement pas qu'il pouvait se comporter comme s'ils étaient encore en couple, ou au moins de nouveau alors que ce n'était pas le cas. Il devait oublier les habitudes qui voulaient revenir, et puis c'était tout.
Et ce qui était gênant, c'était qu'il ne savait pas s'il le faisait par habitude vraiment, par inadvertance, ou si c'était parce qu'il voulait bien qu'ils se comportent comme s'ils étaient en couple. Il avait tellement espéré qu'elle revienne, que les choses redeviennent comme avant, et voilà que maintenant que c'était fait, qu'elle était là, ça ne faisait qu'un jour qu'ils étaient en trêve. Et au bout d'un jour, Valentino sentait que ce n'était pas suffisant pour lui. Même s'il s'était promis de ne plus jamais être que son coéquipier. Et pourtant, c'était pas l'envie qui lui en manquait.
d'accord, c'était..il prit une rapide inspiration, qui aurait pu passer tant pour un soulagement que pour un soupir de désespoir. rien. Il la laissa avancer, lui indiquant vers où était la voiture, pour qu'ils s'y dirigent, et éviter toute chose embarrassante. Alors qu'ils arrivaient, Valentino interrompit Madeline dans l'ouverture de sa porte. Ce qu'il faisait ? Il ne savait pas vraiment. Il ne réfléchissait même pas, à ce moment là. Je veux pas que ce soit rien. Je sais pas pourquoi, mais depuis qu'on a fait table rase, j'arrive pas à agir normalement avec toi. Je ne peux pas être ton coéquipier avec qui tu vas boire un coup, avec le reste des collègues.. On n'est pas fait pour être ça. Ah bon, alors pour quoi ? Cela dit, il ne devait pas l'aider à comprendre quoi que ce soit. Elle devait le voir passer du froid au chaud avec elle depuis à peu près... le matin même, au boulot, ce qui n'était pas très stable. Mais Valentino, au contact de cette femme était tout sauf stable.


par humdrum sur ninetofive

_________________________


She just walk away
She just walked away.. Why didn't she tell me, and where do I go tonight? She didn't say a word, just walked away.. When she left me, i was the last to know..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 16/04/2016
Messages : 239
Avatar : Sophia Bush
Métier : Agent de Police

Message
Sujet: Re: Un nouveau départ ? - Mad & Val    - Dim 12 Fév 2017 - 20:25


I'm not too perfect to ever feel this worthless...
Valentino avait fini par réagir et acquiescer ses paroles. Ce qui venait de se passer ne devait pas être ainsi remarqué selon elle, car elle sentait très bien qu’il en était gêné. Un rien l’avait amené à s’excuser, chose qu’elle refusait d’entendre alors que tout son être profitait du moindre contact qu’ils pouvaient avoir. Madeline ne supportait pas l’idée de l’avoir si proche d’elle et à la fois si loin… Si bien qu’elle en arrivait à tenter par tous les moyens de le rassurer. Rien de grave ne s’était produit ce soir et c’était une douce attention de la ramener chez elle. Madeline n’avait cependant pas pu s’empêcher de remarquer des réactions qui n’étaient pas commune au Val’ qu’elle connaissait… Reconnaitre la légèreté de son acte par exemple semblait être délicat pour lui… Une épreuve en soit, à en voir la profonde inspiration qu’il avait pris avant de parler. Or, ce genre de geste anodin ne l’aurait jamais tant déranger par le passé… Même avec une ex petite amie… Non ? Maddie tiquait un peu mais n’en fit aucun commentaire. Elle ne voulait pas en rajouter un couche et le relancer dans une série d’excuses alors qu’il avait pris sur lui et qu’il lui indiquait désormais où se trouvait sa voiture. Il lui donnait même l’impression de faire attention au moindre de ses gestes, afin de garder une parfaite maîtrise de la situation. « En tout cas la soirée était très sympa ! » -commenta-t-elle en lui adressant un ravissant sourire. Sans ce pas qu’il avait bien voulu faire vers elle ; sans cette main qu’il lui avait gentiment tendu, elle n’aurait pas retrouvé ce véritable sentiment d’appartenance au groupe. Maddie n’aurait pas ressenti ce bien être de réintégrer leur petite famille professionnelle sans avoir à être épiée ou jugée vis-à-vis de sa relation passée avec l’inspecteur Di Bello. Naturellement, elle se pencha légèrement en avant une fois devant la voiture, de façon à ouvrir la portière. Ce à quoi elle ne s’attendait pas par contre, ce fut d’être stoppée dans son élan par son chauffeur improvisé. Madeline releva aussitôt la tête et croisa le regard de Valentino. Elle ne cachait pas sa surprise, arquant un sourcil d’incompréhension. Ce qu’il lui livra la laissa sans voix. Il venait de libérer un flot de paroles, dans une impulsivité et une sincérité qu’elle lui connaissait bien. Ils avaient beau avoir remis les compteurs à zéro, agir normalement avec elle semblait trop compliqué pour lui. Valentino lui avouait qu’il n’y arrivait pas et qu’il ne pouvait pas être le coéquipier qu’il était censé être. « Je… » Elle était complètement déstabilisée par son aveu, se demandant ce qui était entrain de se passer sous ses yeux. Et à vrai dire, elle bloquait un peu sur la fin de sa phrase. « Si nous ne sommes pas fait pour être coéquipiers, qu’est-ce qu’on doit être l’un pour l’autre ? » Elle aurait aimé lire ses pensées, savoir ce qu’il ressentait… A cet instant elle craignait tellement qu’il lui réponde qu’ils n’avaient plus qu’à être de parfaits inconnus car c’était trop dur pour lui. Madeline n’avait jamais pu le chasser à tout jamais de sa vie, et elle n’était pas prête à le faire. C’était impossible ; elle en était incapable. « Tu veux porter de l’importance à ce genre de petits gestes, Val’ ? » La jolie brune n’avait pas oublié qu’il lui avait interdit d’employer ce petit surnom, et pourtant ce soir elle s’y risquait à nouveau. Spontanément. En nourrissant l’espoir que cela puisse jouer en sa faveur, même de la plus infime des manières !

_________________________

    'Cause I got issues, but you got 'em too. So give 'em all to me and I'll give mine to you. Bask in the glory, of all our problems. 'Cause we got the kind of love it takes to solve 'em. Yeah, I got issues. And one of them is how bad I need you...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-