AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité, viens nous donner ton avis sur PRD et Bazzart
et récolte des points supplémentaires dans la course au membre du mois ! ♥
Le forum fête ses trois ans ♥
Merci à chacun de vous pour ces belles années !
Des intrigues ont été mises en place pour fêter l'anniversaire du forum !
N'hésitez pas à jeter un coup d’œil dans la partie évènements ♥
Les soldes sont à nouveau présentes jusqu'au 30 juin.
Intéressés ? Alors n'hésitez pas à aller lire ce sujet

 Feels like coming home {LIAM&LEAH}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 725
Avatar : Camilla Luddington
Age : 28
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Feels like coming home {LIAM&LEAH}    - Sam 7 Jan 2017 - 21:05

Chaque journée à la Nouvelle Orléans était un défi. Les gens se battaient pour la soupe populaire, pour avoir une place dans un foyer, ou simplement pour survivre face au grand froid. Mais, si j'adorais ma vie en permettant à ces catégories de personnes de continuer et, souvent, de retrouver une situation grâce à un travail et un logement, il y avait des moments où j'en avais ma claque. Et c'était justement une journée comme ça. Je m'étais disputée avec Luna, plus tôt dans la journée. Nous avions toutes les deux une sorte de partenariat, qui comprenait l'hôpital où elle travaillait, mais ce n'était vraiment pas ce qui nous empêchait de nous prendre la tête l'une et l'autre, comme deux soeurs, bien qu'en l'occurrence, nos disputes tournaient beaucoup autour du fait qu'en étant la plus jeune de nous deux, c'était souvent moi qui devait lui faire retrouver les pieds sur terre alors que je n'avais pas à la materner.
Agacée par cette journée qui commençait mal et par le pauvre SDF que j'avais envoyé chier pour la simple et unique raison qu'il n'avait pas compris que me répéter trente fois la même chose en l'espace de cinq minutes ne me permettrait pas de faire mon boulot et d'aboutir à sa demande. Alors, j'avais tout quitté sans un mot. Généralement, mes collègues étaient habitués à me voir être tout sourire toute la journée, toujours présente alors, en voyant mon visage rouge de colère, aucun d'entre eux ne s'est évertué à venir me poser plus de question ou m'empêcher de partir. Je savais toutefois que je n'y couperai pas plus tard dans la journée.
J'avais pris le chemin vers le jardin de City Park. Ici, j'avais l'esprit serein et, même en plein hiver sous le coup du froid j'étais bien. Mon bonnet sur la tête, mes gants protégeant mes mains, j'étais bien contente, avec le vent sec et glacial qui me coupait les joues, d'être protégée au moins un minimum. En marchant à une vitesse bien plus que réduite autour du petit lac dans le jardin, ou plutôt ce que l'on pourrait appeler la mer aux canards. Le regard dans le vague, je m'arrêtais sans m'en rendre compte. Après des années, qui m'avaient paru être de longs siècles, il était là, devant moi. Mon grand frère. Liam. Sous le choc, ma première réaction fut de ne pas en avoir. La deuxième fut d'avoir un hoquet lorsque nos regards se croisèrent et, la troisième et dernière fut exactement la même que la première. Un petit sourire frôla mon visage pendant qu'il continuait d'avancer, sûrement vers moi, jusqu'à ce qu'il arrive à moins de deux mètres de ma position, tandis que j'étais encore immobile.

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 10/12/2016
Messages : 49
Avatar : Andrew Garfield
Age : 28
Métier : Coach assistant des Saints de la Nouvelle-Orléans

Message
Sujet: Re: Feels like coming home {LIAM&LEAH}    - Dim 8 Jan 2017 - 22:58


Une routine s'était installée dans la tête de Liam depuis son retour. Il passait ces matinées à tergiverser sur le fait ou non de revoir sa famille, usant et usant la moquette de son salon à force d'y faire les cent pas. L'envie était là et le manque des siens aussi, alors pourquoi hésitait-il ? Un semblant de réponse pouvait tout simplement se trouver dans le fait qu'il avait peur. Peur de pleins de choses. Peur de plus être le bienvenu, peur de la réaction quand ils découvriront sa fille ou apprendront ses choix de carrière.

Chaque jour était un éternel recommencement, après une douche il commençait par s'habiller déterminé sur sa volonté de les revoir et de crever le secret de son retour. Puis, il se disait qu'il pouvait quand même prendre une petit déjeuner et que sa famille attendrait quelques minutes de plus. C'était l'erreur bête. Le temps que le café coule, il avait déjà ruminer ses angoisses et changer d'avis.
Il se disait que rien ne pressait et qu'il valait mieux qu'il remette de l'ordre dans sa vie avant de chambouler celles des membres de sa famille. Et donc, il remettait son annonce au lendemain et faisait les tâches qu'il avait à faire.

Et aujourd'hui était un de ces jours-ci. Il se doucha, s'habilla, hésita, fit les cent pas et se résigna. Il mit la cafetière en route et c'est là que  survient le twist à l'histoire. Elle tomba en panne... empêchant ce pauvre Liam de tergiverser. Cette fois il était décidé, il ne mangerait rien avant d'avoir au moins revu un membre de sa fratrie.
C'est le ventre léger, mais le cœur lourd qu'il partit pour le travail de sa petite sœur Leah.

Se garant dans le parking extérieur, il observa la porte d'entrée. Il prit son courage à deux mains et sortit de la voiture. Que ne fut pas sa surprise de voir Leah sortir de l'hôpital à grandes enjambées et se diriger vers un petit chemin non loin de là. Liam rentra immédiatement dans sa voiture pour ne pas se faire voir.
Il patienta le temps qu'elle disparaisse sur le petit chemin puis il lui emboîta le pas discrètement.

Il la vit faire le tour du petit lac. Prenant le sens inverse il remonta le chemin qui allait le mener droit sur elle. Elle était complètement emmitouflé dans ses vêtements, c'est vrai qu'il faisait froid. Mais Liam à ce moment précis s'en fichait de la température, il portait un long manteau complètement ouvert, un pull léger et ni gant, ni bonnet.
La voyant arriver, il s'arrêta sur place. Il la vit se rendre compte de sa présence. La pauvre semblait toute chamboulée, mais il était trop tard... il ne pouvait faire marche arrière. Il s'avança jusqu'à s'arrêter à quelques pas d'elle.

Je sais pas par où commencer, dit-il la voix nouée. Je me conterais donc d'un "salut, comment tu vas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 725
Avatar : Camilla Luddington
Age : 28
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Re: Feels like coming home {LIAM&LEAH}    - Lun 9 Jan 2017 - 14:48

Debout dans ce froid polaire, j'avais un peu de mal à croire à ce que mes yeux me montraient. Pas de canards, pas de marre, et, j'osais l'espérer, pas d'hallucination.

Après que je sois partie en mission humanitaire avec Luna, les choses dans la famille s'étaient précipitées. Lexi m'avait même affirmé que c'était de ma faute. Sur le coup, bien sûr, ça m'avait vexée. Mais après coup, j'avais compris qu'elle parlait surtout du fait que je les ai laissés sans prévenir personne, sauf Luna qui m'avait suivie un peu contre mon gré mais que j'avais essayé d'intégrer au mieux à ma future croisade contre la famine et la pauvreté. Bien sûr, ce n'était pas avec ce que je gagnais moi que j'allais réussir à sauver tous ces gens, mais je m'étais mise en tête que plus nous étions à être engagés et mieux ce serait.

Et depuis, je n'avais pas vraiment eu de nouvelles de Liam. Mon retour étant trop récent. J'avais su qu'il avait pris la décision de s'éloigner de tout ça. Luna et moi étions les deux qui nous entendions le mieux avec lui au sein de la famille, alors en étant parties toutes les deux, il était sûrement devenu difficile pour lui de voir tous ces membres de sa famille qu'il ne supportait pas, alors que, dans mon cas, c'était juste mon père que j'avais du mal à regarder droit dans les yeux depuis quelques années, même si ma rancoeur s'était atténuée au fil du temps. Je n'étais pas vraiment le genre rancunière à vie, voire rancunière du tout.

En mon for intérieur, je jubilais. Pourtant, le froid me congelait et je n'arrivais pas à faire un seul mouvement. C'était donc Liam qui avait littéralement fait le premier pas. Enfin, les premiers pas. Toute ma colère s'était subitement envolée, j'étais juste trop heureuse, même si complètement choquée de le voir sous mes yeux. Je n'aurais pas été entourée de personnes se promenant, je me serai sûrement filé une claque pour vérifier si j'étais bien éveillée ou pas.

Sans un mot, je fis un pas vers lui, mon visage se défigeant, toutefois tuméfié par le froid, et je lui sautais dans les bras. LIAM! Dire que j'étais "trop contente" serait certainement un euphémisme beaucoup trop faible. De même que "tu m'as manquée". Je me détachais rapidement de lui, même si j'avais envie de lui ébouriffer les cheveux et de le serrer dans mes bras encore. Ma réaction était un peu enfantine, mais je m'en fichais bien pas mal, cela faisait trop longtemps que je n'avais pas vu mon frère aîné et j'avais cruellement manqué de sa présence à mon retour.

Je vais super bien, maintenant! Et toi? Ce que tu m'as manqué! Voilà, je l'avais sorti, mais ça ne représentais même pas un tiers de ce que je ressentais réellement.

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 10/12/2016
Messages : 49
Avatar : Andrew Garfield
Age : 28
Métier : Coach assistant des Saints de la Nouvelle-Orléans

Message
Sujet: Re: Feels like coming home {LIAM&LEAH}    - Mer 11 Jan 2017 - 12:36


Les quelques secondes qu'ils fallu à Leah pour réagir parurent une éternité pour Liam. Il était persuadé qu'il se prendrait une gifle pour n'avoir pas donné assez de nouvelles ou bien qu'elle l'ignorerait pour se venger d'être parti à son tour quand elle était loin du pays. Et ainsi, qu'elle le contournerait et passerait son chemin sans se retourner.

Liam exagérait peut-être la situation dans sa tête, mais à sa décharge plusieurs années s'étaient écoulées, Leah aurait très bien pu changer au point de réagir ainsi. Sans compter que Liam était mort de honte d'avoir fait subir cela à sa sœur, ce qui rajoutait de la culpabilité par-dessus. Certes, il avait des circonstances atténuantes par rapport à sa décision de partir. Sa famille lui cassait les pieds, pour être poli, et les deux personnes auxquelles il tenait avaient déguerpies à l'autre bout du monde. Il était très fier de ses sœurs et de leur combat, mais il ne pouvait s'empêcher de penser égoïstement qu'elles auraient du se soucier un peu plus de lui, avant de vouloir partir pour s'occuper de personnes qu'elles ne connaissaient pas.

En cette instant où il attendait une réaction, il n'avait aucune rancœur contre Leah. Il savait qu'elle était passionnée par son métier et son caractère social et elle n'avait jamais cacher sa volonté de faire de l'humanitaire à l'étranger. Cependant, il en voulait encore à Luna. Mais là n'est pas la question, c'est Leah qui est en face de lui. Et il y a enfin un rebondissement. Sa petite sœur se jette dans ses bras en exclamant son prénom. Liam profita de cette attention qu'il savait un peu enfantine, mais c'était du Leah tout craché. Elle se décala de lui un peu rapidement au goût de Liam, mais il n'en dit rien.

Je vais bien. Je me réhabitue petit à petit au froid de la Louisiane. C'est que j'avais pas le même climat en Californie. dit-il en souriant.

Il se gratta la tête signe qu'il réfléchissait. Ce qui n'annonçait jamais rien de bon.

Tu sais, toi aussi tu m'as manquée. Je sais que ça changera rien au manque profond qu'on a éprouvé, mais je voulais te le dire. Je pense être heureux d'être de retour, même si je sais que rien n'a vraiment changé et que probablement les choses qui nous ont éloignés reviendront surement. dit-il en parlant de leur fratrie avec un petit pincement au cœur qui s'entendait à sa voix. Enfin... je vais arrêter de parler avant de te saouler pour de bon et que tu me demandes de repartir pour la Californie. dit-il en lâchant un petit rire toujours crispé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 725
Avatar : Camilla Luddington
Age : 28
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Re: Feels like coming home {LIAM&LEAH}    - Jeu 12 Jan 2017 - 14:47

La situation familiale était très difficile et il fallait être fou pour le nier. Pour moi aussi elle était difficile. J'aimais tous mes frères et soeurs à part égale, même si je m'entendais forcément mieux avec certains que d'autres, mais nous avions tous des bons moments. Alors ça n'en restait pas moins difficile que d'accepter leurs différends et leurs états d'esprits les uns vis à vis des autres.

Me retrouver face à Liam, c'était un peu comme une deuxième chance de renouer des liens aussi importants que ceux que nous avions eu avant que les distances que nous avions posées ne nous séparent. J'étais donc parfaitement aux anges de le revoir ici. Et c'était un peu comme si le temps n'avait pas fait son effet. Il n'avait pas changé - sinon que son visage avait un peu mûri, heureusement pour lui! - et j'avais l'impression de retrouver mon meilleur ami, ce dont je n'allais clairement pas me plaindre.

Lui dans mes bras, c'était un peu comme le rêve que j'avais fait depuis que j'étais partie. Enfin, même si ce rêve incluait Lexi, puisqu'elle était elle aussi ma petite protégée dans la famille, ne facilitant aucunement la communication puisque, si l'on pouvait s'exprimer ainsi, elle et Liam étaient de deux côtés différents de la barrière. L'un contre l'autre, en somme. Raison pour laquelle c'était seulement un rêve, celui que j'avais rapidement fait après notre départ à Luna et moi. Je m'étais vite écartée, sûrement de peur qu'il me rejette de lui-même.

Je ris à sa phrase. Je n'ose même pas imaginer la différence de température... je ne serai certainement pas capable de revenir après être allée en Californie! Déjà que me réhabituer au climat de la Louisiane après être partie au Moyen-Orient et en Asie, ça n'avait pas été une mince affaire!

Je grimaçais. Malheureusement je savais très bien de quoi il parlait et j'aurais préféré qu'on puisse faire sans. Toutes ces querelles idiotes nous avaient tous bouffées. Même si, quelque part, on les devait beaucoup à notre père. Enfin, de mon point de vue puisque tout s'était enchaîné avec l'arrivé de Luca et Lyra, que j'adorais pourtant autant que mes autres frères et soeurs. Après tout, ce n'était pas leur faute à elles. Non non non! Tu es là, tu ne repars plus! Un petit rire nerveux et très guttural s'échappa de ma bouche, me forçant à mettre ma main gantée devant, un peu gênée. Malheureusement, tu pourras constater que pas grand chose n'a changé depuis nos départs respectifs... J'avais envie d'en savoir plus sur Liam, sa vie californienne, tout ça, j'avais tellement de questions à lui poser, que je ne savais plus par où commencer, et je voulais tout savoir en même temps. J'essayais quand même. Alors, qu'est-ce qui t'a poussé à revenir ici? Et ne me dis pas que la famille te manquait trop, je ne te croirai clairement pas! En même temps, ç'aurait été très difficile à croire...

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 10/12/2016
Messages : 49
Avatar : Andrew Garfield
Age : 28
Métier : Coach assistant des Saints de la Nouvelle-Orléans

Message
Sujet: Re: Feels like coming home {LIAM&LEAH}    - Ven 13 Jan 2017 - 1:00


Il y avait bien quelques difficultés dans la famille Bell en particulier dans la fratrie. Mais même en sachant cela, on aurait tort de croire que Liam n'aimait pas ses membres, bien qu'il ne l’avouerait jamais à l'un de ceux contre qui il avait une certaine rancœur. Sans parler du fait qu'il faudrait qu'il se l'avoue à lui-même d'abord, ce qui est une chose inenvisageable à l'heure actuelle des relations qu'il entretient avec ses sœurs et son frère.

Avec Leah les choses étaient quelque peu différentes. Ils se taquinaient régulièrement, mais savaient que ce n'était que du jeu et que beaucoup d'affection les unissait. Enfin... tout ça c'était avant son départ, à présent qui sait ce que leur relation donnera. Leah avait peut-être trop mûris pour continuer à se chamailler avec son frère. Ce qui serait sans nul doute un gros manque pour Liam, qui adorait croire qu'il était la seule personne avec qui Leah pouvait se lâcher et déconner. Sa petite sœur étant connue pour son sérieux et son impartialité dans les conflits familiaux.

Tout ça n'était pour l'instant que des suppositions que l'un ou l'autre étaient dans le droit de se poser, mais il ne fallait pas oublier le plus important, profiter de l'instant présent. Ils étaient là au milieu du parc dans un froid glacial à faire éternuer un ours polaire, à simplement discuter. Liam referma sa veste autour de son cou et l'écouta parler de température, cela tombait bien...

J'ai la chance de préférer le froid au chaud extrême. Il faut juste un peu de temps à mon organisme pour reprendre ses marques avec le froid et l'humidité.

Liam n'avait jamais eu de relation privilégié avec son père. Ils s'appréciaient mutuellement, mais cela s'arrêtait là. Il ne faut pas croire que Liam recherchait son attention, beaucoup le pensèrent quand il commença à enchaîner les conquêtes et passer beaucoup de temps à s'amuser durant ses années de lycée. Mais intimement il n'en était rien. Il ne souhaitait que se créer son monde à lui sans se soucier des ennuis qu'il avait dans sa famille.

Cela serait très ennuyeux de repartir, refaire les valises, retrouver un logement, prendre ses marques dans le nouvel endroit etc. Non vraiment je pense que c'est plus simple que je reste en effet. dit-il un sourire en coin. Il la taquina en faisant exprès de ne pas mentionner que cela voulait dire s'éloigner d'elle à nouveau. Il espérait qu'elle comprenne la vanne.

Il se contenta d'acquiescer quand elle lui raconta que les choses n'avaient pas beaucoup évoluer. Même si c'était lui qui avait lancé le sujet, il ne voulait pas en parler pour l'instant. Il voulait profiter de ses retrouvailles et estima qu'il en était surement de même pour elle.
Quoi que la suite ne l'enthousiasme pas plus. Il aurait peut-être préférer parler de la famille tout compte fait. Parce qu'elle souhaitait savoir pourquoi il était revenu et la réponse était assez difficile à expliquer. Sans compter l'annonce de son enfant, il fallait qu'il admette que sa carrière n'avait pas aussi bien décollé qu'il l'aurait souhaité en Californie. Il s'accorda un rire à sa remarque avant de prendre une mine déconfit.
Joker ? dit-il en se grattant la tête. Il n'y échapperait pas alors autant lui raconter le plus vite possible. En fait, ma carrière n'a pas aussi bien marché que je l'avait espéré. J'imaginais la Californie comme la Terre Promise qui ferait de moi une star du football, mais ça n'a pas été le cas. dit-il sur un ton un peu triste, mais sans chercher à se lamenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 725
Avatar : Camilla Luddington
Age : 28
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Re: Feels like coming home {LIAM&LEAH}    - Dim 22 Jan 2017 - 19:27

Un coup de vent me fit frissonner. Le parc n'était pas vraiment l'endroit auquel on pensait quand on avait l'espoir de se réchauffer, c'était certain, mais la rencontre avec Liam était la preuve que j'avais bien fait d'aller me geler le cerveau au milieu de ce temps glacial. Mes mauvaises pensées étaient retombées aussitôt que je l'avais vu. À la manière de je ne savais trop quel antidouleur. Et ça faisait drôlement de bien d'avoir la tête aussi vide d'idées noires à broyer.

Mais c'était l'effet que m'avait toujours plus ou moins fait ma fratrie, même s'il arrivait que, parfois, j'en ai marre, comme c'était le cas ce jour-là, avec Luna. Nos disputes prenaient des ampleurs considérablement ingérables et je venais parfois à regretter d'avoir autant de frères et soeurs. Et puis, il y avait Liam et Lexi, mes petits chouchous, même si Liam était techniquement plus âgé que moi. Passer du temps avec eux, c'était souvent passer du temps à penser autre chose. Surtout quand je ne les avais pas vus depuis si longtemps que ça. Qu'il reprenne vite, sinon tu vas finir par tomber malade avec ce froid! D'ailleurs, y a un café qui a ouvert il y a quelques mois devant le parc. Je ne sais pas si tu l'as vu en venant? Je t'offre un truc à boire, qu'on se réchauffe un peu? C'était une proposition comme une autre, mais j'avais vraiment très froid et avais besoin de bouger, parce que j'allais finir par être un véritable glaçon ambulant. Et malgré l'impression de ne pas avoir si froid que ça qu'il donnait en étant si découvert, j'étais persuadé que c'était aussi le cas pour Liam.

Je laissais échapper un rire. Ennuyeux serait pire que ça, effectivement. T'as intérêt parce que je ne te laisse plus partir, moi! Les circonstances ont fait qu'on est restés très loin géographiquement, alors un peu ça va! Puis pas que géographiquement, d'ailleurs, mais je me gardais bien de le mentionner puisque j'avais plus ou moins perdu le contact avec lui pendant un moment, sans savoir pourquoi, mais ça avait été ainsi, un point c'était tout.

Liam sembla vaguement embêté, bien que le temps d'un instant à peine, que je lui pose une telle question. Après tout, j'avais quand même le droit de savoir. Mon frère était revenu après être parti. Sans un mot dans les deux cas, mais pour le coup je ne pouvais pas lui reprocher n'ayant clairement pas fait mieux de longues années auparavant qui me paraissaient finalement être une éternité, même si je n'étais pas prête d'oublier mes périples, au contraire. Sa recherche de Joker me fit sourire bien qu'elle confirma le fait qu'il était embêté par cette question. Oh je comprends... mais du coup, tu cherches du travail, tu fais quoi? Je savais que le football signifiait énormément pour Liam et je n'imaginais pas un seul instant qu'il puisse abandonner si facilement.


Désolée pour cette attente et ce manque de qualité abondant

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 10/12/2016
Messages : 49
Avatar : Andrew Garfield
Age : 28
Métier : Coach assistant des Saints de la Nouvelle-Orléans

Message
Sujet: Re: Feels like coming home {LIAM&LEAH}    - Mer 8 Fév 2017 - 16:58


Elle s'inquiétait pour lui, elle avait peur qu'il tombe malade. Etait-ce la sœur ou le médecin qui parlait ? Ça Liam ne pouvait le dire. Elle proposa ensuite de boire un truc dans un café. C'était une bonne idée avant que ces retrouvailles ne se changent en surcongélation. Non je ne l'ai pas remarqué mais ça sera avec plaisir, oui ! Je prendrais bien un truc chaud à boire également. Mais avant j'aimerais refaire un truc qu'on a partagé, mais que j'ai trouvé beaucoup trop trop court pour de telles circonstances. Il la reprit dans ses bras et la serra très fort contre lui. Cela allait les réchauffer un peu par la même occassion. Une longue minute contre elle et un baiser sur son front et il se détacha d'elle à nouveau. Puis, il suivit sa sœur dans la direction du café.

En marchant, il la serra contre lui et l'écouta parler. Je suis content que tu me dises ça, ça montre que tu veux pas que pars. Mais je suis aussi triste d'être parti aussi longtemps pour te manquer à ce point.

Ah le passé... et son lot de regrets. Liam était un peu honteux d'avouer cela à sa sœur. Il était parti dans l'espoir de devenir un grand footballeur, mais il avait échoué et était rentré au pays sans accomplir son rêve. Il avait peur de décevoir ses proches et donc Leah aussi. Je ne suis pas tout à fait revenu par hasard à dire vrai. Ne le prend pas mal car j'avais vraiment très envie de revoir tout le monde, mais on m'a proposé une place dans le staff des Saints de la Nouvelle-Orléans. Tu as devant toi le coach assistant des Running-back de l'équipe. dit-il fièrement, mais qui cachait quand même beaucoup de déception qu'il ne tarda pas à exprimer. Puisque je ne sais rien faire d'autres que le foot et que je n'ai pas d'autres choix que d'être coach pour y rester. dit-il amèrement. Enfin voilà... et toi alors ? Quoi de beau dans ta vie, mise à part ton grand frère ? lance-t-il avec un sourire, histoire d'essayer de changer de sujet et d'humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 725
Avatar : Camilla Luddington
Age : 28
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Re: Feels like coming home {LIAM&LEAH}    - Ven 24 Fév 2017 - 12:17

J'avais toujours été une sorte de maman poule envers mes frères et soeurs, même envers Luna et Liam qui étaient plus âgés que moi. Sans doute le fait d'être "l'enfant du milieu". Du moins jusqu'à l'arrivée de Luca et Lyra, ça c'était certain. Toutefois, Liam ne semblait pas être contre ce trait de caractère et valida mon idée quasi systématiquement. Tant mieux, au moins nous allions pouvoir nous réchauffer un peu. Enfin, surtout moi, vu que je semblais être celle des deux qui avait le plus froid. J'eus un petit sourire quand je compris, après sa phrase, où il voulait en venir. Et pendant qu'il me serrait dans ses bras, j'en faisais de même. C'était vrai que celui que nous avions eu quelques instants auparavant était beaucoup trop court. Et puis, une fois détachés l'un de l'autre, nous nous mettions en route vers le café, où nous arrivions plus vite que ce que je pensais.

Je soupirais. J'avais l'impression de le mettre plus mal à l'aise qu'autre chose. On va dire que le simple fait d'avoir toujours grandi ensemble et se retrouver ensuite aussi loin les uns des autres... surtout qu'après être rentrée, je les ai tous revus, sauf toi... ça fait long quand on n'a pas l'habitude. C'était vrai. A un moment donné nous allions devoir tous apprendre à vivre les uns sans les autres si nous décidions de vivre nos vies chacun de notre côté, peut-être même pas dans la même ville! Déjà que Paris me manquait depuis toutes ces années... Mais visiblement tout nous ramener toujours à la Nouvelle Orléans, ce qui n'allait vraiment pas pour me déplaire!

Je n'arrivais pas à comprendre comment Liam avait pu ne pas réussir. C'était honteux, mais pas pour lui. Honteux pour les gens qui avaient laissé partir un si grand talent. Et en comprenant qu'il allait devenir coach pour l'équipe de la Nouvelle-Orléans, même si j'étais triste pour lui qu'il ne réalise plus sa passion de footballer, je me rassurais en me disant qu'il allait pouvoir démontrer toute l'étendue de son talent et donner une bonne leçon à toutes les équipes, puisque je ne savais pas au nombre de combien elles étaient, qui ne l'avaient pas pris. Tant pis pour eux! Oh non non, je ne le prends pas mal, c'est super pour toi! Malgré ma voix qui flanchait, j'étais réellement sincère. Mais je n'osais pas mettre en avant le fait que, justement, il allait pouvoir leur mettre une bonne claque dans la gueule ainsi. Liam avait sans doute besoin de soutien, surtout s'il ne pouvait pas être footballer. C'est une super décision en tout cas, surtout si ça te rapproche de nous! J'inspirai profondément. Le temps de raconter ma vie venait et ça ne me plaisait pas vraiment. Eh bien... métro, boulot, dodo... Enfin, pas exactement. Je ne sais pas si tu sais, mais en revenant j'ai pris une place dans une colocation. Avec Andrew, tu sais, mon vieux pote du lycée? Bah on vit en coloc avec une troisième personne, super sympa, tout se passe bien... sinon, côté job, je travaille en ce moment sur un projet pour les enfants... la plupart sont orphelins, et c'est une sorte de moyen de leur éviter le système, tout en vivant dans une sorte d'orphelinat... et je passe beaucoup de temps avec eux, même si la réalisation de ce projet n'est vraiment pas toute simple, ne serait-ce que pour les fonds... Car après tout, ce n'était pas parce que nous venions d'une famille riche que nous pouvions mettre nos héritages en jeu dans nos carrières. Et ce n'était pas sur moi que l'on pouvait compter mais plus sur les grands richards de la ville.

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 10/12/2016
Messages : 49
Avatar : Andrew Garfield
Age : 28
Métier : Coach assistant des Saints de la Nouvelle-Orléans

Message
Sujet: Re: Feels like coming home {LIAM&LEAH}    - Ven 3 Mar 2017 - 18:50


Ça n'avait jamais dérangé Liam que Leah se comporte comme une mère poule, au contraire, il avait ainsi plus d'occasion de l'embêter et de se chamailler à propos de ça. Quand elle jouait un peu trop la mère autoritaire ou qu'elle l'empêchait de faire des misères à Lane. Enfin... c'était surtout quand ils étaient enfants, certains diraient même heureux. Car une fois l'adolescence de Liam et de Leah commencés aux états-unis, la donne changea. Il ne vallait mieux pas embêter le footballeur à cette époque là. Il était devenu déjà à l'époque distant et avait eu besoin de prendre du recul vis à vis de sa famille.

À présent, il n'aimait pas repenser à cette époque où il se considère comme stupide lors de ces "années lycées". Du moins, maintenant. Il savait que son comportement l'avait éloigné de sa famille. Toute cette soudaine attention apporté à ce jeune prodige du football venu d'Europe aurait fait tourné n'importe quelle tête. Rapidement il devint une star du lycée et il enchaîna les minettes. Semant les jaloux chez les gars et les cœurs brisées chez les filles. C'était le prix à payer pour pouvoir échappé à son quotidien familial.

Ils arrivèrent au café et il regarda la carte des boissons. Liam sentait que la situation était dérangeante, il fallait y remédier si il voulait retrouver une relation saine avec sa grande sœur. Tu aurais du venir me voir en Californie. Raté ! Il venait peut-être de la faire culpabiliser. Il soupire. Je voulais pas dire ça, c'était aussi à moi de te le proposer. Tu aurais aimé que je te le propose ?

C'était simple. On considérait qu'il n'avait pas sa place ici. L'Amérique regorge suffisamment de talent pour ne pas à se taper ceux qui viennent d'Europe. En théorie, toutes les portes sont ouvertes aux jeunes talents, mais dans les faits on te remet rapidement à ta place "d'immigré". Les places sont rares et chers dans un milieu déjà fermé, alors il faut savoir se battre et c'est plus simple pour les équipes de briser les espoirs des jeunes plutôt que de les mettre au bon niveau. Je suis tout de même content de revenir. Et puis les Saints c'est une bonne équipe. J'ai de bons espoirs pour cette saison, même si nos runners ne sont pas tous au même point.

Il écoute sa sœur lui parler un peu d'elle. Ça lui fait plaisir de savoir que sa passion pour son métier ne sait pas tarit et qu'elle aime toujours ce qu'elle fait. Liam aussi a de quoi être fier d'elle, même s'il ne sait pas comment le montrer, foutu barrière anti-émotion. Andrew ? Vaguement... Enfin c'est bien que vous soyez restés proches. Comment va-t-il ? Tu aimes toujours vivre avec plein de monde, tu n'as pas envie de t'émanciper des autres et profiter de ta vie tranquillement ? Tu vois quelqu'un ? Un garçon que je devrais surveiller s'il se comporte bien... dit-il sournoisement. Ah c'est bien ça. Tu veux m'en dire plus à propos de ton projet ou c'est encore top secret ? Liam savait que quelque soit l'ampleur de son projet, Leah trouverait une solution adéquate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 725
Avatar : Camilla Luddington
Age : 28
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Re: Feels like coming home {LIAM&LEAH}    - Mar 25 Avr 2017 - 22:35

Je comprenais clairement le besoin de Liam que de s'enfuir de l'ambiance familiale. Nous l'avions tous fait d'une façon ou d'une autre, mais c'était lui le premier à avoir montré le chemin. Seules Lyra et Luca semblaient plus détachées, mais c'était sans doute le fait qu'elles n'aient pas vécu toute leur vie avec nous. Certes, Lyra se faisait un malin plaisir à entrer dans le jeu de Luna et Liam, et surtout à s'allier avec Lane et Lexi pour des débilités sans nom, mais elle restait bien plus indépendante, ne serait-ce que de Luna et moi réunies. L'âge, ou le fait de n'avoir pas vécu entourée de frères et soeurs qui vagabondaient partout, sans doute.

L'idée du café, c'était très banal, mais dans ce froid, j'en mourrais d'envie et j'avais aussi très peur que Liam attrape froid et finisse cloué au lit. Je n'avais aucune envie d'être responsable d'un virus qu'il aurait attrapé pour me voir. Même si je n'étais pas persuadée d'être la raison de sa présence dans les rues, quoi qu'il en dise.

Je grimaçais face à son affirmation. C'est vrai, j'aurais dû... mais pour moi aussi, tout s'est enchaîné très vite... Et même si j'avais voulu, je n'aurais peut-être pas pu aller le voir en Californie. Et lui n'aurait pas pu me rejoindre durant mes missions au Moyen-Orient et en Asie, ça non. C'était trop dangereux, même si j'avais été, la majorité du temps, avec Luna. Même pour nous, ce n'était pas sauf et nous l'avions à de nombreuses reprises confirmé. Ne t'en fais pas, je comprends ce que tu as voulu dire... oui, j'aurais aimé, mais je n'aurais peut-être pas pu non plus... Au moins, si culpabilité il y avait, elle était partagée, même si j'aurais clairement préféré qu'elle n'existe pas, tant pour lui que pour moi...

Je n'osais pas comprendre comment les rêves de mon frère aîné avaient pu être écrasés de la sorte. C'était injuste, et carrément révoltant. Pourtant, je n'avais pas le droit de dire mon mot, d'abord, je n'y comprenais rien, et ensuite, ce n'était pas à moi d'interférer ni rien. Et il était majeur, avant tout. Pas tous au même point? Les écarts de niveaux sont flagrants? Je n'y connaissais pas beaucoup en football, mais je savais très bien que ça pouvait être très embêtant, dans un sport collectif, s'il y avait des différences de niveau qui n'étaient pas comblés de manière tactique. La vrai question que je me posais et qui prendrait sans doute tout son sens une fois rentrée chez moi devant mon ordinateur, c'était le rôle d'un runner dans une équipe. Alors, je me contentais de sourire face à mon frère, ignorant complètement qu'il s'agissait d'un attaquant, tout bêtement, en fonction du football "brésilien" que je connaissais de par nos années à Paris...

Je parlais beaucoup trop, j'en avais conscience, mais ça me faisait du bien de rattraper le temps avec mon frère. Et visiblement, il ne se montra pas radin d'informations, puisqu'il répondit à quasiment chacune de mes paroles. Oui, plus ou moins. Il a bien réussi, la coloc, c'est son appartement avant tout... Bah tu sais, le souci, c'est qu'une fois que tu as pris l'habitude, c'est difficile de s'imaginer tout seul chez soi... quand je suis revenue, j'ai essayé, mais ça n'a véritablement pas été simple. Au début, on était avec une autre fille. Puis elle est partie et... Ouais, j'vais arrêter de te souler avec mes histoires, tu dois trouver que je parle un peu trop, non? Ce qui, très honnêtement, était le cas. Je haussais les épaules. C'est très flou encore... mais le but c'est de faire une sorte de pension, sans le côté très rigide du pensionnat qui pourrait, peut-être, s'avérer être une organisation qui permettrait une alternative au système. Les gens motivés et bénévoles ont la possibilité de prendre sous leur aile un certain nombres d'enfants. Bien sûr, cette personne aurait des subventions - on est encore en train de galérer avec la mairie pour ça, mais bon, faut pas se leurrer, on est en Nouvelle Orléans aussi - pour que ça puisse fonctionner sans lui mettre des bâtons dans les roues, mais ce serait plus une sorte de "parrain"... enfin, c'est très vague, pour l'instant, on en est surtout à la construction d'un projet plus que sa réalisation... Je soupirai. En m'engageant dans l'humanitaire des années plus tôt, jamais je n'aurais imaginé me mettre dans une telle situation par la suite. Et pourtant, j'étais impliquée comme jamais. Prête à tout pour réussir, même si je devais batailler des années pour obtenir ne serait-ce qu'un refus, que je n'accepterai pas.

Pardon pour cet affreux temps de réponse... par contre,
je le précise, mais Leah c'est la petite soeur de Liam, pas l'inverse

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» I'M COMING HOME • juwell
» Aiden ♕ tell the world i'm coming home
» Coming Home ▬ ft Liu Yu Wan
» i'm coming home • petit éclat & petite lune
» I'm coming home ! (Fiche terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-