AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité, viens nous donner ton avis sur PRD et Bazzart
et récolte des points supplémentaires dans la course au membre du mois ! ♥
Le forum fête ses trois ans ♥
Merci à chacun de vous pour ces belles années !
Des intrigues ont été mises en place pour fêter l'anniversaire du forum !
N'hésitez pas à jeter un coup d’œil dans la partie évènements ♥
Les soldes sont à nouveau présentes jusqu'au 30 juin.
Intéressés ? Alors n'hésitez pas à aller lire ce sujet

 Don't let anything stop you - Joy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 24/09/2016
Messages : 57
Avatar : Jay Ryan
Métier : Pompier

Message
Sujet: Don't let anything stop you - Joy    - Dim 7 Mai 2017 - 17:23



Ne regarde pas en arrière. Ne laisse jamais rien t'arrêter.


Joy Δ Wyatt


“ My face above the water my feet can't touch the ground and it feels like I can see the sands on the horizon Everytime you are not around. I'm slowly drifting away wave after wave, wave after wave I'm slowly drifting and it feels like I'm drowning pulling against the stream”


La Nouvelle-Orléans n'aurait certainement pas été son premier choix, avant de la connaître, pour partir s'y installer. Pourtant, depuis qu'il y vivait, Wyatt avait eu un énorme coup de coeur pour cette ville, l'ambiance décalée des autres qu'elle dégageait. De jour comme de nuit, c'était certainement ce qui l'avait frappé ici. Tout était différent selon le quartier, mais aussi selon la période de la journée. C'était certainement ce qui avait charmé Wyatt. Bon, et puis les gens aussi. C'était loin des mentalités de Houston, surtout dans le petit quartier où il avait vécu si longtemps avec sa famille d'adoption. Pourtant on pourrait penser que les gens là-bas sont avenants, mais pas tous. Surtout dans ce quartier en particulier. Ils n'avaient eu de cesse de juger la famille Burke pour leur adoption du jeune Rowley. Pourtant, ce n'était pas un acte très mal vu en général.


16:30. Ce jour-là, le boulot avait été assez long. Non, même pas de petit chat de vieille dame à aller sauver d'un arbre. Heureusement, il y avait toujours la paperasse assez ennuyeuse, les formations des plus jeunes, et donc des entraînements très physiques pour passer le temps. Mais quand l'heure de la fin du travail sonnait, pour une fois qu'elle était drôlement tôt d'ailleurs, c'était non sans joie que Wyatt était arrivé à son appartement de fonction. Il ne le trouvait pas très grand, ni très pratique, mais ça suffisait amplement pour l'instant. De toute façon, c'était uniquement pour ne pas vivre à la caserne et ne jamais quitter réellement le travail que Wyatt avait décidé de demander un tel appartement. Et il n'y en avait pas eu d'autres de libres au moment de son arrivée.


Une fois chez lui, le pompier allait prendre une bonne douche, comme pour se remettre de cette journée plus riche en exercice physique qu'en émotion, sauf peut-être de l'ennui. Sorti de la douche, il s'habilla rapidement d'un pantalon d'intérieur et d'un t-shirt avant d'aller se chercher de quoi manger son goûter. Equilibré, bien sûr. Une pomme, un jus d'orange pressé et une tartine de fromage. Il se cala devant la télévision, avant de remarquer son téléphone qui clignotait. Il avait un nouveau message.

JOY GREENWAY:
Salut ! Tu viens ce soir pour Brule-Bateau ?


Brule-Bateau. Ah, oui, c'était ce dont avait parlé ses collègues. Il avait presque oublié d'ailleurs que c'était ce soir. Il tapa rapidement une réponse, tout en croquant dans sa tartine. "Oui, pourquoi pas. J'avais oublié que c'était ce soir. Tu y vas toi ? Question stupide, sinon elle ne lui aurait surement pas demandé s'il y allait. Il ne tarda pas à avoir confirmation de ce qu'il pensait. Tenant le reste de sa tartine entre ses dents, il tapa rapidement. "Cool ! Si tu veux, on se retrouve là-bas si tu veux ? Bien évidemment, même si les festivités commençaient tôt et finissaient tard, Wyatt n'irait pas avant ce qu'il appelait le début de la soirée. Donc pas avant 19h environ. Tant mieux, ça lui laissait le temps de faire son petit rangement de son appartement, puis de se préparer. Oui, on ne sort pas en jogging, sauf si c'est pour travailler.

****
19h30. Wyatt s'était rendu sur la place près du port, où se tenaient la plus grande partie, sinon la vraie concentration des festivités. Il était allé se chercher un gobelet rouge, et regardait un spectacle de danseurs professionnels, tout en sirotant sa petite boisson. Dans tout ce monde, trouver Joy, ça risquait d'être assez compliqué. Mais bon, heureusement, les téléphones existaient. D'ailleurs il lui envoya un message pour lui dire qu'il était arrivé, et pour le situer, au cas où elle n'était pas là, ou histoire que s'ils se cherchent, ils ne fassent pas que se croiser sans se voir. Il attendait sa réponse, pour savoir où elle était et la rejoindre. Ça allait être une soirée sympa, surtout si elle était passée avec la demoiselle, avec qui il s'entendait à merveille. Elle était d'ailleurs certainement une des seules relations qu'il s'était faite ici et qu'il avait bien voulu entretenir. Parce que même si les gens semblaient tous avenants, il avait toujours un peu de mal avec certaines personnes, comme notamment, ceux qui étaient un peu trop avenants et amicaux à son goût, devenant limite intrusif. Mais ce n'était pas son cas, à elle. C'était d'ailleurs pour ça qu'il se réjouissait à l'idée de cette soirée, dans ce festival dont il avait entendu parlé toute sa vie sans y avoir jamais assisté.

par humdrum sur ninetofive



_________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 01/05/2017
Messages : 39
Avatar : Kristen Kreuk
Age : 28
Métier : Organisatrice événementiel

Message
Sujet: Re: Don't let anything stop you - Joy    - Dim 7 Mai 2017 - 22:12



 
"Don't let anything stop you "

Feat Wyatt Rowley.

Ce matin, avant de partir se promener, la jeune femme avait déposé son petit frère pour ses séances de ré-éducation. Leur mère irait le récupérer en revenant de chez son amie chez qui elle était aller. Elle lui souhaita bon courage avant de repartir en direction de la maison. Au fond d'elle, Joy espérait toujours le voir remarcher un beau jour. Elle qui l'avait toujours connu sportif, ça lui était étrange de le voir installé dans ce fauteuil roulant. Mais, même si c'était dur pour elle, elle n'osait même pas imaginer à quel point ça pouvait l'être pour lui. C'était d'ailleurs pour ça qu'il avait perdu cette joie de vivre qui lui était si singulière. La jeune femme essayait toujours, et par tout les moyens de passer du temps avec lui, de faire des activités afin de lui changer ses pensées. C'est d'ailleurs pour cette raison entre autre qu'elle restait vivre chez ses parents, s'occupant de son petit frère. Même s'il n'avait pas vraiment besoin d'aide. Mais elle avait envie de passer du temps avec lui, c'était ainsi. C'est pour cette raison aussi qu'elle avait besoin de sortir de chez elle de temps, et d'aller ailleurs qu'au travail.

Une fois à la maison, elle gara la voiture dans le garage et changea de veste. Enfilant son blouson en cuir, son casque et ses gants après avoir démarré cette belle moto qu'elle s'était achetée un an après son retour à la Nouvelle-Orléans, Joy prit son sac à dos où un sandwich et une bouteille d'eau étaient rangés, puis monta sur cet "engin de malheur" comme disait sa mère, avant de s'en aller en direction d'un lac qu'elle adorait, à seulement une petite heure en moto de la Nouvelle-Orléans. Une fois sur place, elle passa son après-midi dans l'herbe, à lire un livre tranquillement. Tranquillement car ce n'était pas vraiment un endroit très fréquenté, donc, le calme et le silence étaient bel et bien présent et ça faisait du bien ! Dans l'après-midi, Joy envoya un sms à Wyatt afin de lui demander s'il allait au brule-bateau ce soir. Il y allait, et lui proposait d'y aller ensemble.

Wyatt R. :
Avec plaisir. Là je suis sortie faire un tour, et j'ai encore un petit truc à faire avant de rentrer à la N-O. A tout' !

Une fois le message envoyé, Joy remonta sur sa moto, se dirigeant désormais vers Bâton-Rouge où elle devait rencontrer un possible partenaire pour l'hôtel et surtout pour sa partie événementielle. Sa réunion se termina aux alentours de 18h, tout juste le temps de s'en aller pour le Brûle-Bateau, et elle n'allait pas devoir traîner sur la route. Joy se rendit alors directement sur le lieu de ce festival plutôt réputé ici, attacha son casque à sa moto afin d'éviter de le porter toute la soirée et marcha en direction de ce fameux bateau, regardant au passage les différentes activités proposées, tel que le tire à l'arc, les différentes "buvettes" installées, ou bien ceux qui faisaient des pancakes, des barbes-à-papa, le tir à la carabine, il y avait aussi quelques manèges et bien entendu, le plus important : le bateau ! Sentant son téléphone vibrer, elle le sortit alors de sa poche, découvrant le message de Wyatt sur sa position. La jolie brune partit alors à sa recherche, c'était plus facile que ce soit elle qui le cherche étant donné qu'il était grand, contrairement à elle qui pouvait facilement se faire avaler par la foule. La jeune femme vit finalement les fameux danseurs dont il lui avait parlé dans le message et regarda les personnes autour, remarquant rapidement ce grand gaillard qui lui avait littéralement sauvé la vie quelques années auparavant. Joy se rapprocha alors, se mettant à côté de lui, un léger sourire aux lèvres "Salut ! Désolée du retard.", luilança-t-elle, ne sachant même pas quelle heure il était.

_________________________

The fruit of the spirit is LOVE, JOY, PEACE, KINDNESS, GOODNESS AND FAITHFUL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 24/09/2016
Messages : 57
Avatar : Jay Ryan
Métier : Pompier

Message
Sujet: Re: Don't let anything stop you - Joy    - Mer 10 Mai 2017 - 22:02



Ne regarde pas en arrière. Ne laisse jamais rien t'arrêter.


Joy Δ Wyatt


“ My face above the water my feet can't touch the ground and it feels like I can see the sands on the horizon Everytime you are not around. I'm slowly drifting away wave after wave, wave after wave I'm slowly drifting and it feels like I'm drowning pulling against the stream”


Depuis qu'il était à la Nouvelle-Orléans, Wyatt avait consacré quasiment tout son temps au travail. Alors, bien évidemment, c'était assez étonnant que mis à part ses deux collègues et son chef, il ait réussi à se faire des amis. Excepté que pour le coup, Joy, il l'avait connue un peu grâce à son boulot. Mais encore heureux, sinon, il passerait la plupart de son temps à la caserne, pour le boulot, et pour voir ses deux potes, devant un match. Et puis c'était tout. Du coup, c'était un vrai souffle de fraîcheur que d'avoir Joy à proximité, et surtout comme "amie".


Elle lui avait proposé de sortir, et heureusement que c'était souvent des autres que venaient ce genre d'initiatives, et que ça ne les gênait pas plus que cela de les prendre. Parce que tant que ce n'était pas formulé à haute voix, c'était à peine si Wyatt pensait à sortir. Il y avait tellement de choses à faire pour lui, dans une maison. Oui, mais voilà, Wyatt n'habitait plus dans une maison. Finies les parties de tennis endiablées avec papa. Ou les jeux de ballons avec toute la famille, souvent avec des équipes déséquilibrées, comme les deux enfants contre les deux parents. Dans son petit appart, c'était à peine s'il y avait la place. Mais bon.


En marchant, il se rendait compte à quel point cela faisait du bien, de prendre de l'air. De voir des gens autres que ses voisins qui étaient bien assez curieux, intrusifs, bruyants, et pas toujours très sympas. Ici, les gens semblaient tous souriants, et pourtant, n'avaient pas de regards appuyés, emplis d'une curiosité dévorantes. Mieux encore, certains souriaient et une fois un gentil regard lancés à ceux qui les entouraient et qui croisaient le leur, passaient à autre chose. C'était toute une autre ambiance. Des spectacles de danseurs comme il voyait en ce moment n'étaient pas choses courantes, même s'il y avait parfois des attroupements en ville. Ici, à ce moment précis, tout avait un autre goût. Il grimaça en voyant au loin un cracheur de feu. Il n'avait jamais trop compris comment ils faisaient, mais ça, il le craignait. Et juste à ce moment, il sentit une petite présence brune à ses côtés, et entendit une voix qui le fit sourire. A sa réflexion, il regarda sa montre, et haussa les épaules. Perfect timing, Mademoiselle Greenway ! avait-il dit en la saluant. L'heure du rendez-vous était le moment où tu arrivais. Donc forcément, à l'heure. Dans le fond, Wyatt avait beau être un peu froid, parfois dans le jugement, et très souvent trop réservé, il n'en était pas moins gentil. Il acceptait bien des choses, bien qu'il le montra assez peu pour ne pas qu'on finisse par lui marcher sur les pieds. Il montra le bateau d'un geste de la tête. C'est plutôt sympa, quand on le voit en vrai!


par humdrum sur ninetofive



_________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 01/05/2017
Messages : 39
Avatar : Kristen Kreuk
Age : 28
Métier : Organisatrice événementiel

Message
Sujet: Re: Don't let anything stop you - Joy    - Sam 10 Juin 2017 - 17:19



 
"Don't let anything stop you "

Feat Wyatt Rowley.

Voilà que Joy avait finalement rejoins Wyatt, son sauveur à une époque, et son ami aujourd'hui. Même s'il n'était pas du genre très bavard, ils avaient réussi à se lier d'amitié l'un pour l'autre, et elle aimait beaucoup passer du temps avec lui c'était certain. Sinon, elle n'aurait sans doute pas accepté de le rejoindre au festival. La jeune femme s'excusa pour son retard, ce à quoi il lui répondit qu'il lui fit comprendre que l'heure de rendez-vous était l'heure où elle arriverait. En même temps oui, ils n'avaient pas fixé d'heure. Elle haussa alors les épaule, un léger sourire aux lèvres alors qu'elle regardait les danseurs, se mettant un peu sur la pointe des pieds afin que son regard puisse se frayer un passage au milieu de la foule.

En entendant Wyatt lui dire quelque chose, elle le regarda pour voir de quoi il parlait, et tourna ses yeux dans la même direction que lui. "C'est vrai. J'adore ce festival, ça a pleins de significations.", Joy rajouta un petit sourire suspendu à ses lèvres. Elle trouvait que brûler ce bateau où les gens avaient déposé des objets signifiait, en tout cas à ses yeux, qu'ils voulaient prendre un tout nouveau départ, emprunter un nouveau chemin en laissant s'en aller des objets avec une signification toute particulière pour chacun. La jolie brune se tourna de nouveau vers son ami, "Tu as déposé quelque chose ?", lui demanda-t-elle alors. Quant à elle cela faisait plusieurs années qu'elle participait au festival du brûle-bateau, mais sans rien mettre dans le bateau. Sa vie lui convenait ainsi, même si elle aimerait profondément que son petit frère retrouve sa vie d'avant. Mais ça, le brûle-bateau ne pouvait rien y changer malheureusement.

Soudain, une odeur arriva jusqu'au nez de la jeune femme, titillant sa gourmandise sans fin, réveillant sa faim. "Est-ce que ça te tente une barbe à papa ?", demanda-t-elle au jeune homme, les yeux presque pétillants. Elle ne pouvait pas aller à un festival de ce genre, sentir l'odeur sucré de la barbe-à-papa, et repartir sans en avoir mangé. C'était tout bonnement impossible !

_________________________

The fruit of the spirit is LOVE, JOY, PEACE, KINDNESS, GOODNESS AND FAITHFUL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 24/09/2016
Messages : 57
Avatar : Jay Ryan
Métier : Pompier

Message
Sujet: Re: Don't let anything stop you - Joy    - Ven 16 Juin 2017 - 22:41



Ne regarde pas en arrière. Ne laisse jamais rien t'arrêter.


Joy Δ Wyatt


“ My face above the water my feet can't touch the ground and it feels like I can see the sands on the horizon Everytime you are not around. I'm slowly drifting away wave after wave, wave after wave I'm slowly drifting and it feels like I'm drowning pulling against the stream”


Wyatt était peut être un peu impressionné par l'immense Bateau. Mais il se gardait bien de le faire remarquer. Là où il avait grandi, il n'y avait pas de pareilles choses. D'abord parce que c'était un petit peu trop petit comme endroit. Mais surtout qu'il fallait qu'il y ait un certain encadrement. Ça, par contre, c'était plus compliqué. Autant dire même que ça n'existait pas. La police, les médecins, et bien d'autres métiers qui étaient importants n'existaient que dans la ville de Houston, lui qui vivait à côté. Oui, même s'il disait qu'il vivait là-bas. C'était plus simple que d'expliquer qu'il venait d'un bled paumé. Du coup, ça restait impressionnant, et savoir son devenir l'était encore plus. Savoir qu'il allait prendre feu. Ce contre quoi il se battait dans son boulot. Normalement, la caserne de la ville ne devrait pas avoir à intervenir. C'était vraiment ce qu'il espérait : que tout se passerait pour le mieux.

Il n'avait pas du attendre sa compagne pour la soirée. En effet, Joy n'avait vraiment pas tardé. Wyatt n'avait eu le temps que d'attendre quelques instants, avant de finalement la voir arriver. Il lui souriait allégrement. Cette soirée allait être vraiment super. Parce qu'il faisait beau, que c'était souvent un des plus beaux festivals de l'année, d'après ce qu'il se disait, et qu'il était avec Joy. Hein ? Mais non, en tant qu'amie, voyons !
Wyatt avait parlé à haute voix. Sans bien sûr avouer qu'il était impressionné. Non, c'était plus simple de prendre cet air détaché. Beh oui, au moins ça. Il hocha la tête, approuvant ce que Joy disait. En vérité, les significations lui semblaient très théoriques jusque là. Certainement l'effet de ne pas avoir grandi à proximité. Mais au fur et à mesure qu'il voyait les gens s'approcher, et déposer toute sorte d'objet, passant de la peluche à moitié décapitée, sosie de Nick Quasi-Sans-Tête, à des photos et même à la... poêle à frire ? Bon, beh si tant était, qu'il en soit ainsi ! Au fur et à mesure, ça prenait du sens. Même si certains objets étaient plus étranges que d'autres.


Wyatt avait eu, pendant quelques instants, du mal à détacher son regard de l'homme qui avait déposé une poêle à frire. Il faisait pas d'assez bonnes frites ? D'autres auraient pu se débarrasser de leur frigo, trop souvent vide, diriez vous. Puis, il posa à nouveau ses yeux sur Joy, s'excusant, quand il réalisait qu'elle lui avait demandé depuis certainement plus d'une minute, si avait déposé quelque chose. Désolé je me suis perdu... dans mes pensées. Autant éviter de raconter l'objet de ce manque notable d'attention. Non, je dois t'avouer que vu que je commence un peu la vie à la Nouvelle-Orléans, j'ai pas vraiment vu de quoi me débarrasser. Et j'avais un peu de mal à cerner exactement ce que c'est. Mais les gens ont l'air... Presque soulagés de laisser des objets qui doivent être pleins d'histoire.Il pensa un instant aux lettres de sa mère biologique qu'il avait reçues récemment. Certainement bonnes à foutre à la poubelle. Ou à bruler pour pouvoir mieux nier leur existence. Et toi, alors ? Tu y a mis quelque chose ? Ou vas y mettre quelque chose, d'ailleurs ? Il avait pris un petit air à la Wyatt, comme disait Eryn. Du genre où on ne savait pas s'il riait, se moquait ou cherchait vraiment à savoir. S'il savait qu'il l'avait fait encore une fois !
Apparemment, l'estomac de Joy commençait à faire des siennes. Certainement à cause de l'odeur de sucre qui les entourait. Wyatt hocha la tête en souriant. Allez, avec plaisir ! dit-il, en attendant qu'elle se mette en route, pour lui emboiter le pas.


par humdrum sur ninetofive



_________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 05_ i just can't stop loving you
» 01. Don't stop me now !
» 222 t-shirts et du stop-motion
» ♍ I Can't Stop - Flux Pavilion ♪
» ❝ Trying to tell you stop, but your lipstick got me so out of breath ❞ Azure & Conrad.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-