AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité, viens nous donner ton avis sur PRD et Bazzart
et récolte des points supplémentaires dans la course au membre du mois ! ♥
Le forum fête ses trois ans ♥
Merci à chacun de vous pour ces belles années !
Des intrigues ont été mises en place pour fêter l'anniversaire du forum !
N'hésitez pas à jeter un coup d’œil dans la partie évènements ♥

 Leah ♠ We are the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 737
Avatar : Camilla Luddington
Age : 28
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Leah ♠ We are the world    - Dim 27 Avr 2014 - 14:31

Leah Albane Bell
ft. Gemma Arterton

Le bonheur est né de l'altruisme et le malheur de l'égoisme.



Comment te définirais-tu? Je suis quelqu'un d'assez effacé... Je ne dirais pas que je suis timide, mais presque. Je sais toujours faire passer ceux qui en ont besoin avant moi.

Pour toi, que représente la musique? C'est très utile pour passer le temps, s'éclater parfois, et faire ressortir les émotions...

Quelle est la chose la plus importante pour toi? La chose la plus importante pour moi est d'être entourée des gens que j'aime, famille ou amis. Et aider les autres me semble aussi quelque chose de très important.



Caractère & Physique • Leah est quelqu'un d'assez impulsif, mais qui se préoccupe toujours de l'avis des autres. Le regard extérieur ne la dérange aucunement, elle se fiche complètement de ce qu'on peut penser d'elle, tant que ça n'affecte pas les personnes qui l'entourent.

Habitudes • Leah n'a rien d'un(e) artiste. Elle est tout sauf ça, bien que cela semble impensable au sein de sa famille. Pourtant, elle aime bien gribouiller sur des feuilles pour passer le temps, même si ça ne ressemble à rien. Elle passe beaucoup de temps à courir tous les matins et parfois le soir, histoire de mettre ses problèmes de côté ou de bien s'éveiller.

Salut tout le monde!
Moi c'est Leah Albane Bell mais tu peux également m'appeler Lee. Je suis né(e) le 13/05/1989 à Paris, France. J'ai donc 25 ans. J'ai des origines françaises. Je suis hétérosexuelle et célibataire. Je bosse en tant que bénévole dans l'humanitaire je fais partie des Won't go home without you. Les gens me disent que je ressemble comme deux gouttes d'eau à Gemma Arterton.
© SIL


▬ Qui je suis ▬

Pseudo/Prénom Blueberry • Âge 19 ans • Scénario/Inventé PI • Fréquence de connexion 7/7 • Comment as-tu découvert le forum? C'est évident, non? • Comment es-tu arrivé(e) sur le forum? De la même façon que je l'ai découvert • Qu'en penses-tu? C'est mon bébééé   • Un dernier mot? Barbe à papa !?

Code:
<span class="pris">GEMMA ARTERTON </span>♠ leah a. bell


Dernière édition par Leah A. Bell le Jeu 1 Mai 2014 - 21:08, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 737
Avatar : Camilla Luddington
Age : 28
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Re: Leah ♠ We are the world    - Dim 27 Avr 2014 - 14:32

« Le monde doit prendre le chemin de la paix, de l'amour et de la fraternité.  »

« Lexi, Luna, Leah, dépêchez vous, vos frères vous attendent! Vous allez encore être en retard ! » Dans la famille Bell, tous les matins, c’était la même rengaine. Leur mère leur criait de se dépêcher afin de ne pas être en retard. Mais gérer cinq enfants tous les jours, ce n’était pas facile, surtout pour Mrs. Bell qui se devait de toujours de vérifier que tout allait bien pour chacun de ses enfants. C’était souvent une course contre la montre, mais la fratrie se prêtait toujours suffisamment au jeu pour que jamais leur mère n’ait de problème. Mr. Bell, quant à lui, travaillait dans une grande entreprise. Il n’était là que très rarement, bien trop occupé par son propre travail que par sa famille. C’était un américain immigré depuis à peine une dizaine d’années. Il était venu à Paris dans le but de créer son entreprise avec des actionnaires qu’il avait rencontrés aux Etats-Unis lors d’une conférence. Il était ce que l’on pouvait appeler un père absent. Mais les enfants Bell ne s’en faisaient pas plus que cela : ils avaient l’habitude. Leur père ne venait ni aux entraînements de foot de Liam, l’aîné des garçons, ni aux représentations de théâtres auxquelles participait Luna, ni à rien d’autre.
Leah ne souffrait pas de l’absence de son père. Après tout, elle s’en fichait royalement. Elle n’avait aucun talent artistique à montrer à des représentations ni aucun talent tout court qui serait susceptible de faire la fierté de son paternel. Elle était simplement une des cinq fiertés de sa mère pour son indulgence. C’était d’ailleurs là le seul talent qu’on lui avait trouvé, d’ailleurs. Enfant ‘‘du milieu’’, elle se fichait bien pas mal de se faire remarquer. Elle se considérait comme la Suisse, terrain neutre face aux disputes qui opposaient Luna, Liam, et les jumeaux Lexi et Lane.  Mais il est vrai que même jouer les parties neutres est assez difficile quand on est le seul enfant à ne pas être un artiste sous n’importe quelle forme. D’autant que voir les autres toujours trouver quelque chose à faire sans même chercher pouvait être particulièrement agaçant pour la cadette de la famille. C’était uniquement de cela qu’elle souffrait.
Sa mère avait beau essayer de la rassurer, lui affirmant que ce n’était pas ce qui comptait le plus, rien ne fonctionnait : Leah se considérait comme la perdante de la famille, celle qui n’avait rien d’inné pour sortir de l’ordinaire. Elle n’était douée que pour régler les conflits entre ses frères et sœurs. Et c’était probablement la chose qu’elle détestait le plus au monde. Mais elle n’était pas au bout de ses surprises à ce sujet.
Alors qu’elle avait à peine quatorze ans, sa famille découvrit que leur père avait deux autres filles, Luca et Lyra, qui avaient toujours vécu aux Etats-Unis et dont la mère venait de décéder. C’est pour faire face à ses responsabilités que Mr. Bell décida de faire déménager tout le monde : ses deux premières filles n’étant pas majeures, il se devait de devenir leur tuteur légal. Il lui fallut beaucoup de patience pour convaincre Mrs. Bell, qui lui en voulait particulièrement d’avoir gardé le secret de leur existence. Mais, force de persuasion et de conviction, elle finit par accepter. L’emménagement pour les Etats-Unis lui permettrait probablement d’obtenir une nouvelle vie ? Leah, elle, n’y voyait qu’une solution de plus pour perdre les quelques amis qu’elle avait toujours eus. Même si personne ne comptait autant que sa propre famille, en fin de compte.
À son arrivée aux Etats-Unis, Leah dû apprendre à apprécier celles qui étaient ses sœurs. Tâche peu compliquée à réaliser, puisque Luca comme Lyra partageait beaucoup de choses avec elle et puisque Leah savait s’adapter à tout. Elle n’était plus l’enfant du milieu mais elle continuait à agir comme tel. D’autant que si elle, arrivait à s’entendre avec tout le monde, ce n’était pas le cas de ses frères et sœurs : Luna et Liam semblaient détester Lyra plus que n’importe qui au monde. Elle restait le médiateur de la famille, essayant à chaque fois d’apaiser les disputes. Autant dire, de plus, que la famille Bell, déjà peu unie auparavant, était en pleine guerre contre les différentes parties qui la composait. Et c’est d’ailleurs ce que regrettait le plus Leah.
Afin d’échapper aux disputes incessante, Leah trouva une solution. Quelques semaines avant de la prendre, dans sa classe de terminale dans le lycée français du quartier avait eu lieu une réunion sur les différentes associations humanitaire. Leah, qui avait toujours essayé d’aider les autres comme elle le pouvait –même si souvent les autres se résumaient seulement à sa famille- avait été passionnée par cette présentation. C’est pour cette raison que, en compagnie de Luna qui n’en pouvait plus non plus du caractère de Lyra qu’elle trouvait plus qu’agaçante, elle s’engagea dans l’humanitaire.
C’est ainsi qu’elles voyagèrent dans le monde. Elles commencèrent par les pays d’Afrique Centrale où elles restèrent pendant presque un an, se chargeant de distribuer de la nourriture à la plupart des personnes dans le besoin. C’est en Asie de l’Est et en Asie mineure qu’elles se rendirent le plus utile. Luna avait suivi un rapide stage de médecine et Leah se contentait de l’assister, tout simplement. C’est pendant cette mission qu’elles furent amenées à côtoyer des militaires qui s’assuraient de la protection des missionnaires et des gens à venir aider.  Finalement, au bout de deux ans de missions, elles se rendirent en Amérique latine et centrale où la misère semblait être aussi imposante que celle en Afrique. Leur mission en Amérique du Sud ne dura que six mois, raison pour laquelle les deux sœurs rentrèrent plus tôt que ce qu’elles avaient prévu, n’ayant plus aucune mission.
La ‘‘réinsertion’’ dans le monde auquel Leah appartenait se fit assez difficilement pour elle. Elle avait vécu de l’autre côté, là où la misère régnait et où les gens se devaient de s’entraider. Alors retourner dans un monde plein d’indifférence et lové dans confort et richesses était pour elle comme une mise à mort. Le seul avantage étant qu’elle retrouvait sa famille. Mais, en partant, la jeune femme n’avait prévenu personne. C’était Luna qui s’était chargée de préciser qu’elle partait. Personne ne savait qu’il en était de même pour Leah. La réaction qui choqua le plus la jeune femme fut celle de Lexi, sa petite sœur. Elle savait que partir blesserait la jeune femme, mais ce qu’elle ne savait pas c’était que c’aurait été à ce point-là. Mais tant pis. Ça leur passerait. À tous. Et si ce n’était pas le cas, ils feraient avec. Même si ça lui brisait le cœur de voir Lexi lui en vouloir à ce point.
Au fur et à mesure, Leah commençait à regretter de ne plus être en mission humanitaire. Pire encore, elle ne supportait plus de voir les gens qu’elle côtoyait chaque jour se ficher complètement du sort des gens qui mourraient les uns après les autres dans le monde. C’est pour cela qu’elle décida, avec Luna et certaines personnes avec qui elle s’était retrouvée en mission, de monter une association. Certes, ça ne lui apporterait rien en argent, mais qui s’en préoccupait. Pas elle en tout cas. Non, elle, elle était née pour aider. Peu importait le prix qu’elle n’aurait pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» CNN: Food prices rising across the world
» Maria Sharapova vs Xoxo Leah
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-