AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité, viens nous donner ton avis ou nous laisser un message d'amour sur PRD et Bazzart
et récolte des points supplémentaires dans la course au membre du mois ! ♥️
Le forum a trois ans ♥️
Merci à chacun de vous pour ces belles années !
Préparez-vous à frémir de peur
L'événement d'Halloween ne va pas tarder à montrer le bout de son nez ♥️

 Thiago Luis Reis # "Il n'y a pas de hasards, il n'y a que des rendez-vous."
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 23/08/2017
Messages : 34
Avatar : Mariano Di Vaio
Age : 29
Métier : Sergent dans la police

Message
Sujet: Thiago Luis Reis # "Il n'y a pas de hasards, il n'y a que des rendez-vous."    - Mer 23 Aoû 2017 - 10:54

Thiago L. Reis

"Il n'y a pas de hasards, il n'y a que des rendez-vous."

Tell us about you


Moi c'est Thiago Luis Reis mais tu peux également m'appeler bah Thiago, c'est comme ça que je m'appelle. Je suis né(e) le 27/05/1988 à Bragança. J'ai donc 29 ans. J'ai des origines brésiliennes. Je suis hétérosexuelle et célibataire. Je bosse en tant que policier. Je fais partie des Michael Jackson. Les gens me disent que je ressemble comme deux gouttes d'eau à Mariano Di Vaio
© crédits
Comment te définirais-tu? Je pense être quelqu'un de sympathique, même si je dois ressembler à un ours qui s'est levé de la patte gauche parfois. Mais en règle général, je suis toujours là pour aider quelqu'un, qu'on me le demande ou non d'ailleurs. Je suis quelqu'un de simple, qui ne se prends pas vraiment la tête. Ou en tout cas j'essaie. Je suis gentil, mais faut pas me faire chier quand même, tu t'attaquerais à du sang chaud brésilien là... Je sais pas si ça serait bon pour toi !
Pour toi, que représente la musique? La musique ? Franchement, pas grand chose. Alors oui, j'aime bien en écouter quand je fais du sport, ou bien quand je lis ou que je prends ma douche. Mais je ne joue d'aucun instrument, je chante comme un pied, même si ça m'arrive souvent sous la douche, je ne sais pas danser. Alors la musique oui j'en écoute, mais ça s'arrête là.
Quelle est la chose la plus importante pour toi? Ma famille. Ce doit être une réponse bateau mais honnêtement, où serais-je s'ils n'avaient pas été là ? Si j'avais été séparé de mon frère Rafael à la mort de notre mère ? Mon parrain Daniel nous a littéralement sauvé. Je pourrais faire n'importe quoi pour lui, ça ne sera jamais assez pour le remercier. Tout comme Sam, sa femme. Ils nous ont beaucoup apporté à tous les deux.

Caractère & Physique
• Caractère :
- Thiago est une personne entêtée, quand il a quelque chose en tête, il ne l'a pas ailleurs comme le disait si bien sa tante.
- Protecteur, lorsque la santé de sa mère a décliné, il a dû s'occuper de son petit frère, et quand son père est parti, il s'est occupé de sa mère en plus et a toujours fais en sorte que ces deux personnes passent avant lui.
- S'il était dans un film, Thiago serait un justicier, se battant pour protéger les innocents des criminels.
- La violence conjugale le met dans une colère noire.
- Quand il aime, le brésilien peut être très affectif, doux et câlin.
- C'est quelqu'un de très calme, mais qui, pour autant, ne manque pas de dynamisme.
- Le jeune homme est un piètre danseur, musicien et chanteur, ou bien peintre, dessinateur...tout ce qui touche à la créativité. Il n'a pas du tout la fibre artistique.
- Il est assez patient aussi, peut-être que cela résulte des nombreuses heures qu'il a passé à tenter de calmer sa mère, ou sécher les larmes de son petit frère qui était bien jeune à l'époque des crises de Mariana.
- Il y a des jours où il peut être très mélancolique et nostalgique. Dans ces cas-là, mieux vaut ne pas l'embêter.
- Physiquement, il peut avoir un air de badboy latino, mais c'est vraiment quelqu'un de gentil, toujours prêt à aider les autres. Même si ce n'est pas forcément ce qu'il montre ou que l'on voit en premier.
• Physique :
- L'aîné des Reis porte la bague de fiançailles de sa mère en pendentif, c'est Rafael qui a l'alliance de leur mère.
- Un mètre quatre-vingt-cinq de brésilien, svelte, musclé où il faut, ni trop peu ni pas assez, les cheveux bruns, plus longs sur le dessus, lui permettant de passer ses doigts dedans. Des yeux sombres et une barbe qui lui donnent un petit côté mystérieux et légèrement "bad".
- Il aime s'habiller simplement, même s'il a dans sa garde-robe quelques costard pour les grandes occasions.
- Il possède une tâche de naissance en forme de coeur sur sa hanche, côté droit.
- Il a une cicatrice assez grande sur la largeur de sa cuisse, c'est un fil barbelé qui lui a fait lorsqu'il travaillait dans les champs au Brésil.
Habitudes
- Tous les 5 Octobre, date du décès de leur mère, Thiago fait en sorte de ne pas travailler et se rends avec son frère faire un pique-nique au bord de l'eau en mémoire de leur mère qui adorait faire ce genre de choses avant qu'elle ne tombe malade, se remémorant tout deux les moments passer avec elle
- Lorsqu'il réfléchit ou qu'il est dans ses pensées, il ne peut pas s'empêcher de toucher la bague de fiançailles de sa mère qu'il a en pendentif
- Quand il est gêné ou mal à l'aise il tripote sa barbe du bout des doigts.
- Il a arrêté de fumer, mais ne résiste pas à en griller une lorsqu'il est nerveux
- Il adore regarder les films de Noël qui passe à la télévision durant cette période de l'année, tout en mangeant des guimauves. ça vient peut-être du fait qu'ils faisaient ça avec son parrain, sa tante et son frère durant les fêtes de fin d'année, chose qu'ils n'avaient jamais fais auparavant au Brésil.
- Durant son temps libre, il aime prendre son VTT et partir en randonnée à vélo pour voir un peu de paysage.
- Tant qu'il n'a pas bu son café, il faut éviter de lui parler, ou l'énerver sinon, vous en prendrez plein la tête toute la journée. Ou, si vous ne voulez pas attendre qu'il prenne son café, il vous faudra une sacré excuse et vous faire pardonner dans la foulée !
- Quand il s'énerve, il a pour habitude de se parler en portugais. Il rêve aussi en portugais en général, donc l'entendre parler dans cette langue durant la nuit n'est pas rare. Lorsqu'il réfléchit à voix haute, il est aussi susceptible de parler en portugais.


▬ Qui je suis ▬
Pseudo/Prénom Olaf/Jennifer • Âge 25 ans • Scénario/Inventé Scénario d'Alize • Fréquence de connexion Pratiquement tous les jours • Comment as-tu découvert le forum? Je crois que j'ai plusieurs compte ici • Qu'en penses-tu? Oh bah comme toujours, je trouve qu'il est toujours aussi bien ! • Ton avatar Mariano Di Vaio • Un double compte? Euh... oui ? J'ai Joy L. Greenway & Aiden Clark • Un dernier mot? Je vous aiimmmmeeeeee !

Code:
<span class="pris">MARIANO DI VAIO </span>♠ thiago l. reis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 23/08/2017
Messages : 34
Avatar : Mariano Di Vaio
Age : 29
Métier : Sergent dans la police

Message
Sujet: Re: Thiago Luis Reis # "Il n'y a pas de hasards, il n'y a que des rendez-vous."    - Mer 23 Aoû 2017 - 10:54


"Ne comptez pas les jours. Faites que les jours comptent."


"A JOIA MAIS PRECIOSA QUE VOCÊ PODE TER EM VOLTA DO SEU PESCOÇO SÃO OS BRAÇOS DO SEUS FILHOS."
Thiago Luis Reis est né le 27 mai 1988, à Bragança au Brésil. D'un père et d'une mère brésilienne, Mariana et Gustavo, ils ont vécu heureux pendant de nombreuses années. Ce bonheur a même été amplifié pour la famille Reis, par l'arrivée du petit Rafael en 1993, cinq ans après Thiago. Le petit brun à l'école se voyait déjà jouer au ballon avec son petit frère, faire des bêtises ensemble, bien que son père lui demande d'attendre un peu pour tout ça, puisque Rafael n'était qu'un bébé. Et puis de toute façon, Thiago n'a pas eu le temps de faire tout cela puisqu'il a dû prendre le rôle de père plusieurs années plus tard.

En effet, Mariana Reis était atteinte de schizophrénie. Ce fut un coup dur pour la famille. Leur père s'occupait tant bien que mal de sa femme qui devenait de plus en plus compliqué à gérer à cause de ses crises. Les premières fois où Thiago et Rafael ont entendu leur mère parler seule, semblant s'énerver contre quelqu'un qui n'existait pas, ils n'étaient pas vraiment rassurés. Malheureusement, au fil du temps, c'est devenu leur lot quotidien, cela ne les surprenait même plus.  La paranoïa et la violence qu'elle pouvait engendrer eût raison de Gustavo qui plia bagages et s'en alla durant la nuit. Thiago se souviendra toujours ce jour où il a découvert la lettre de son père sur la table, expliquant qu'il ne pouvait plus continuer ainsi. Thiago allait avoir 15 ans, et tout semblait reposer sur ses épaules. Sa mère ne travaillait pas, son père leur avait laissé un peu d'argent afin qu'il s'achète de quoi se nourrir, mais ils n'allaient pas pouvoir vivre ainsi bien longtemps. Alors, Thiago décida d'abandonner ses études, préférant trouver un emploi pour survivre.

"NINGUÉM DISSE QUE SERIA FÁCIL."
Thiago était malheureusement trop jeune pour travailler, l'âge légale étant de 16 ans. Il avait donc pris, à l'époque, l'initiative de changer sa date de naissance sur son passeport, transformant 1988 en 1987. Il trouva rapidement un emploi chez un riche agriculteur. Il devait simplement cueillir des drupes, le fruit du caféier, qui permet de fabriquer du café après tout un processus. Ce travail était long et pénible à cause du fait d'être à l'extérieur toute la journée, à porter un panier. Le soir généralement, lorsqu'il rentrait, il n'avait envie que d'une chose : dormir. Malheureusement, ce n'était pas possible, il devait aller faire les courses, s'occuper de sa mère, de son frère, de la maison, des repas, du ménage... pour enfin aller se coucher. Ils ont vécu ainsi durant un an et demi. Un an et demi où Thiago devait gérer les crises de paranoïa de sa mère, ses délires, ses violences. Jusqu'au jour où sa maladie ait raison d'elle. Un soir, alors que Mariana sembla retrouver un semblant de lucidité durant un instant, cette dernière préféra se donner la mort dans la salle de bain. C'est Thiago qui la retrouva, ensanglantée dans la baignoire alors qu'il était allé chercher son petit frère chez un de ses amis de l'école. Après avoir repris ses esprits, il a ordonné à son frère de rester dans la chambre qu'ils partageaient, et de ne pas en sortir.

La police était venue chercher leur mère et nettoyer un minimum la salle de bain afin de ne pas faire cauchemarder ces enfants. Mais c'était trop tard, Thiago avait cette image de sa mère baignant dans son sang à jamais gravé dans sa mémoire. Le soir même, ils ont été emmenés au commissariat où ils ont passé la nuit, pendant que la police contacter le seul frère de leur mère, et aussi parrain de Thiago :  Daniel João Guilhermo. Ce dernier vivait aux Etats-Unis, plus précisément à Lafayette, en Louisiane. Il avait été informé de la mort de sa soeur, et que désormais, s'il le souhaitait, c'était lui qui avait la garde de ses deux enfants puisque leur père était introuvable. S'il refusait leur garde, ils finiraient dans un orphelinat, sans doute séparés, mais c'était hors de question pour Daniel. Il n'allait pas laisser ses neveux se faire balader de familles d'accueil en familles d'accueil. Heureusement, sa femme Samantha et lui avaient tout deux d'assez bons postes, lui était capitaine de police à Lafayette et Sam était gouvernante dans un hôtel. A leur arrivée, et à l'époque, ils vivaient tout deux dans un petit appartement. Alors, les premiers temps ils avaient dû dormir sur le canapé déplié en lit, mais ça leur convenait. Mais le couple était à la recherche d'une maison où chacun pourrait avoir sa propre chambre. Thiago avait repris ses études, et ce n'était pas simple car lui, la langue anglaise, il avait du mal. Rafael s'est très rapidement adapté contrairement à lui. Mais Thiago avait beaucoup de responsabilités durant ces presque deux ans, et il avait des difficultés à redevenir un adolescent. Adolescent qui, en soit, il n'avait jamais été puisqu'il avait passé une bonne partie de son adolescence à s'occuper de sa mère et de son frère, même quand son père était là.

"CE QUI FAIT L'HOMME, C'EST SA GRANDE FACULTÉ D'ADAPTATION."
Mais peu à peu, son anglais s'améliorait et il s'adaptait à mesure du temps même si des cauchemars faisaient des apparitions durant son sommeil, le faisant se réveiller en sursaut. A chaque fois il s'agissait du même rêve : lui, ouvrant la porte de la salle de bain, et découvrant sa mère. Ce n'était pas un cauchemar, c'était un souvenir. Son parrain l'aidait beaucoup, régulièrement, ils allaient tous les deux courir les dimanches matin et les mercredis soir, ce qui renforçaient leurs liens, ou bien ils s'entraînaient tout deux à la boxe. Daniel avait bien compris que son neveu avait besoin d'extérioriser cette colère qu'il gardait au fond de lui. Quand à Sam, elle l'aidait beaucoup à apprendre cette nouvelle langue, la culture d'ici. D'ailleurs, les frères Reis avait interdiction de parler portugais à la maison, c'était une règle. Après avoir redoublé, et s'être accroché, Thiago obtint son diplôme annonçant la fin du lycée. Durant sa dernière année au lycée, Thiago avait passé un premier test afin de pouvoir passer l'examen d'entrer à la police. Alors, après avoir obtenu son diplôme, il put passer cet examen et finalement entrer dans l'académie de police.

Après avoir obtenu ce deuxième diplôme, le jeune brésilien fut embauché par le commissariat de police de la Nouvelle-Orléans. Pour lui, c'était parfait, il n'était pas trop loin de Lafayette afin de pouvoir aller voir son frère ainsi que son oncle et sa tante. Même si Lafayette est à deux bonnes grosses heures de la Nouvelle-Orléans, ce n'était pas rare qu'il fasse la route durant ses jours de repos afin de passer quelques jours dans cette ancienne maison qui l'avait accueilli. A son arrivée, et avec l'aide de son parrain, il s'était pris un petit appartement en centre ville. C'était le début de l'autonomie, même si, avant même d'être majeur il en avait acquis déjà pas mal puisqu'il s'était occupé de sa mère et de son petit frère seul durant plus d'un an. Sa famille lui avait beaucoup manqué au début, même si Thiago est quelqu'un d'assez solitaire dans le font. Mais au fur et à mesure, tout se mettait en place et il consacrait pas mal de temps à son travail.

"IL EST DES ÊTRES DONT C'EST LE DESTIN DE SE CROISER. OU QU'ILS SOIENT. OU QU'ILS AILLENT. UN JOUR, ILS SE RENCONTRENT."
Il y a trois ans environ, Thiago a été promu sergent. "Tout travail mérite récompense.", lui avait dis son oncle. Lorsque son capitaine lui avait dis qu'il allait être promu, il s'est senti obligé de demander à son parrain s'il avait quelque chose à voir là-dedans car pour lui, le piston ça ne lui plaisait pas. Fort heureusement, ça n'avait pas été le cas, son oncle lui avait affirmé qu'il avait mérité cette promotion. Sa première mission fut une décente dans un réseau. Son équipe et lui-même réussirent à attraper quelques dealers, dont une jeune femme qui faisait tâches dans les cellules. Elle n'avait pas arrêté de répéter qu'elle n'avait rien fais, ce à quoi Thiago lui avait répondu un sublime "C'est ce qu'ils disent tous ouais.". Bon, sur ce coup-là, ils avaient un peu merdé puisqu'il s'est avéré que cette jeune femme du nom de Alize n'avait rien à voir dans cette affaire, qu'elle était simplement passé là au mauvais moment. Manque de chance. Elle s'était bien vengée en les insultant un peu tous, surtout Thiago qui, sous le regard de son chef, préféra ne rien dire. Après tout, il venait tout juste d'avoir une promotion, et il faisait déjà une connerie...

Cependant, le brésilien avait malgré tout fais des recherches sur la jeune femme. Elle touchait pas à cette came qu'elle disait ? Ouais, il avait des doutes en connaissant, grâce à ses recherches, la réputation de son copain. Dans ces fameuses recherches, il découvrit qu'Alize souffrait d'anorexie. Et là elle sortait avec un dealer qui ne semblait pas avoir la main douce avec elle ? Cette fille était un aimant à problème. Pourtant, il y avait quelque chose chez elle qui l'attirait. Sans qu'il ne sache quoi. Un soir, alors qu'il rentrait chez lui à pied, il avait entendu une dispute dans une ruelle, le policier en lui n'avait pu s'empêcher de vouloir aller voir ce qu'il se passait. C'est ainsi qu'il découvrit Alize avec son copain, prêt à la frapper. Devant lui ? Il pouvait toujours courir. Thiago s'était rapidement rapproché du couple et avait attrapé le poignet du dealer avant qu'elle n'atteigne sa cible. S'il y avait bien une chose qui le mettait hors de lui, c'était la violence faite aux femmes. Que ça ait été Alize ou une autre femme, il aurait fais exactement la même chose. Profitant de leur surprise à tout deux, il poussa Kris qui recula de plusieurs pas. Kris, qui l'avait reconnu comme étant un policier, même sans son uniforme, ne chercha pas davantage d'ennuis et préféra s'en aller. Il valait mieux pour lui parce que les poings du brésilien le démangeait fortement. Une fois parti, il se tourna vers la jeune femme afin de savoir si elle allait bien. Bien sûr, Alize ne fut pas ravie qu'il se soit mêlé de ses affaires. En même temps, qu'aurait-il dû faire ? Regarder le spectacle ? Impossible pour lui. A partir de ce moment-là, le policier l'a sorti de plusieurs mauvaises situations en tout genre, mais celle dont il se souvient parfaitement, fut la fois où au détour d'une rue, elle s'est évanouie sous ses yeux à cause d'une hypoglycémie. La voir là, allongé au sol, il avait eu peur. Honnêtement, il avait vraiment eu peur pour elle. Thiago n'aime pas savoir qu'elle se fait du mal ainsi. Parfois, il aurait envie de la secouer pour lui faire comprendre, mais ça ne servirait à rien tant qu'elle ne s'en rendait pas compte par elle-même. Un jour, peut-être qu'elle se verrait comme lui il la voit. Elle ne se rends pas compte de sa beauté et du charisme qu'elle dégage. Ou bien il la voit ainsi par rapport à ce qu'il commence peu à peu à ressentir pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 29/05/2014
Messages : 535
Avatar : Hayden Panettiere
Age : 25
Métier : Pâtissière et étudiante en commerce

Message
Sujet: Re: Thiago Luis Reis # "Il n'y a pas de hasards, il n'y a que des rendez-vous."    - Mer 23 Aoû 2017 - 11:02

Félicitations

Thiago L. Reis !


Bouhlala ce personnage déjà je t'aime de fou rien que de prendre mon prélien mais j'ai encore plus adhéré en lisant tout. Je sens qu'on va bien s'amuser toi et moi
Ta fiche est désormais validée ! Nous espérons que tu te plairas parmi nous !
Maintenant que tu comptes officiellement parmi les habitants de la Nouvelle-Orléans, tu peux aller à l'agence immobilière afin d'avoir un toit sur la tête. Si tu recherches des colocataires ou une colocation, les annonces sont là pour toi ! N'hésite pas non plus à postuler afin de trouver un job en allant au Pôle Emploi, ainsi que d'éplucher les offres d'emploi. Tu y trouveras l'emploi de tes rêves, c'est certain !
N'oublie pas d'aller te faire des amis. Et pour finir, si jamais l'envie te prends, passe faire un tour parmi les jumelages de la ville.
Tu peux désormais te balader à volonté dans les rues de la Nouvelle-Orléans. Si tu as un souci, n'hésite pas à contacter un des administrateurs, nous serons parfaitement ravis de venir à ta rescousse, ou simplement de répondre à une question  

_________________________

Say something I giving up on you
Every time I close my eyes I can touch the colors around me Suddenly I realize everything I thought was impossible is here And my heart sings in a world so incredible And everything burns much brighter ♠ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 03/07/2017
Messages : 340
Avatar : Louis Tomlinson
Age : 23
Métier : étudiant en musicologie, barman au Johnny's & batteur des White Jumpers

Message
Sujet: Re: Thiago Luis Reis # "Il n'y a pas de hasards, il n'y a que des rendez-vous."    - Mer 23 Aoû 2017 - 11:02

(reuh) Bienvenue chez toi avec ce canon

_________________________

   

   you could be who you were, or who you'll become.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Luis Mariano - Mexico
» Luis Fernandez: la force tranquille
» Tour de San Luis (2.1) => Stefano Garzelli (Acqua) MAJ
» Stop Deporting Haitians and Support a Package of
» Domino il mondo del Calcio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-