AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité, viens nous donner ton avis ou nous laisser un message d'amour sur PRD et Bazzart
et récolte des points supplémentaires dans la course au membre du mois ! ♥️
Le forum a trois ans ♥️
Merci à chacun de vous pour ces belles années !
Préparez-vous à frémir de peur
L'événement d'Halloween ne va pas tarder à montrer le bout de son nez ♥️

 Constance M. Acton # "Il n'y a point de tableau plus charmant que celui de la famille."
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 11/09/2017
Messages : 6
Avatar : Elizabeth Reaser
Age : 37
Métier : Avocate

Message
Sujet: Constance M. Acton # "Il n'y a point de tableau plus charmant que celui de la famille."    - Lun 11 Sep 2017 - 21:36

Constance Molly Acton

"Il n'y a point de tableau plus charmant que celui de la famille."

Tell us about you


Moi c'est Constance M. Acton mais tu peux également m'appeler Constance. Je suis né(e) le 15/11/1980 à Swanage (Royaume-Uni). J'ai donc bientôt 37 ans. J'ai des origines anglaises. Je suis hétérosexuelle et en couple. Je bosse en tant qu'avocate. Je fais partie des Barbra Streisand. Les gens me disent que je ressemble comme deux gouttes d'eau à Elizabeth Reaser.
©️ internet
Comment te définirais-tu? Je suis une personne calme, un peu farceuse, surtout avec les gens que j'aime, je suis un rat de bibliothèque, lisant aussi souvent que je le peux, dans mon travail, je ressemble plus à un requin lorsque je défends mes clients, pourtant, en dehors du travail, je suis une de ces personnes douces et généreuses, qui, lorsque l'on a besoin d'eux, ils sont là à rappliquer rapidement.
Pour toi, que représente la musique? La musique rythme ma vie. Je la met en général dès le matin quand je me réveille et elle me suit toute la journée. Dans la voiture pour aller au travail,dans mon bureau je fais tourner du jazz mais juste en fond sonore, je n'aime pas le silence total alros, la musique est un bon moyen pour remédier à ça.
Quelle est la chose la plus importante pour toi? Mes enfants, Tim et Jodie. Ils sont arrivés peu de temps après que j'ai découvert que je ne pouvais avoir d'enfants. Je me suis attachée à eux à une vitesse éclair et ils m'ont tout deux fais confiance dès notre première rencontre. Je me souviendrais toute ma vie de leurs sourires lorsque je leur ai proposé que Jacob et moi nous les adoptions. Ils ne voulaient pas aller chez leur tante, ce qui est compréhensible, et l'idée de vivre dans un orphelinat ou bien pire, être séparer et vivre dans des familles d'accueil les effrayer. Donc oui, mes enfants sont la chose la plus importante pour moi.

Caractère & Physique • Physiquement, je ne suis pas ce qu'il y a de plus grande, ne mesurant qu'un mètre cinquante-neuf. Je suis aussi blanche qu'un cachet d'aspirine, mais cela vient sans doute du fait que je viens d'un pays où le soleil est en vacances bien trop souvent. Et puis, je n'ai jamais été du genre à m'exposer au soleil afin de chercher à bronzer. En fait, je suis plutôt le genre de femmes à devenir rouge écrevisse après cinq minutes d'exposition. Mes cheveux sont bruns, mais j'ai eu une époque où je me faisais faire des couleurs beaucoup plus clairs chez le coiffeur. Désormais, je garde ma couleur naturelle, ils sont très bien ainsi. J'ai une petite cicatrice à l'arcade suite à un plongeon lorsque j'étais enfant, dans une eau peu profonde...
Côté caractère, je suis quelqu'un de calme, je n'ai jamais cherché à m'aventurer dans des conversations qui, je le savais, pourrait mal terminé. Autrement dis, je ne suis pas une "cherche Caca" loin de là, j'évite le conflit au maximum. Je reste calme et, même énervée, j'essaie de rester zen, rien ne sert de s'énerver, on ne résolve pas les problèmes de cette façon. Bon, il ne faut pas trop me chercher non plus, je ne suis pas du genre à m'écraser face à quelqu'un, et heureusement d'ailleurs sinon, comment pourrais-je faire mon travail ? Je suis du genre généreuse, je suis bénévole dans différentes associations, notamment pour une association pour les droits des femmes et des hommes stériles, pour les adoptions d'enfants de plus de 5 ans car, passé u certain âge, les enfants sont moins adoptés que les bébés... Jacob et moi nous ne nous sommes pas arrêtés à ça,nous voulions tout simplement des enfants.
Habitudes • Le matin, lorsque j'ai le temps comme les week-ends par exemple, j'adore préparer le petit-déjeuner en musique, j'allume la chaîne hifi, pas à fond mais...assez fort, et je prépare le petit déjeuner, des pancakes, des crêpes, des gaufres...
• Le soir, j'aime regarder des films, un plaid sur moi et une tasse de thé dans les mains.
• Je suis une graaaande frileuse... Sulli doit en avoir marre de moi car quand j'ai froid, notamment la nuit, je viens me mettre contre lui. Et, j'imagine que se faire réveiller par des mains glacées ce n'est pas forcément très agréables...
• Le soir, avant d'aller me coucher, je vérifie toujours deux fois que les portes sont bien fermées parce qu'une fois, alors que l'on vivait encore à Londres avec Tim et Jodie, j'ai entendu quelqu'un essayer de rentrer chez nous. Heureusement, la porte était fermée, mais depuis, je vérifie toujours deux fois, pour être bien sûr.


▬ Qui je suis ▬
Pseudo/Prénom Olaf/Jennifer • Âge 24 ans, bientôt 25... • Scénario/Inventé Scénario • Fréquence de connexion J'essaie de passer tous les jours. • Comment as-tu découvert le forum? J'ai déjà trois comptes ici. • Qu'en penses-tu? Oh bah j'adore toujours autant x) • Ton avatar Elizabeth Reaser • Un double compte? Joy L. Greenway, Aiden Clark et Thiago L. Reis • Un dernier mot? Peace and Love

Code:
<span class="pris">ELIZABETH REASER </span>♠️ constance m. acton


Dernière édition par Constance M. Acton le Sam 23 Sep 2017 - 11:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 11/09/2017
Messages : 6
Avatar : Elizabeth Reaser
Age : 37
Métier : Avocate

Message
Sujet: Re: Constance M. Acton # "Il n'y a point de tableau plus charmant que celui de la famille."    - Lun 11 Sep 2017 - 21:36


"Il n'y a point de tableau plus charmant que celui de la famille"

C'est un quinze novembre de l'année mille neuf cent quatre vingt que Constance Molly Acton vit le jour à Swanage, en Angleterre, deux ans après la naissance de son frère. Elle a été une de ces petites filles exemplaires, elle travaillait bien à l'école, faisait de la danse classique les samedis après-midi et de l'équitation les dimanches matin. Même à l'adolescence, Constance a été une ado calme, loin de beaucoup de ces jeunes filles qui semblaient n'en faire qu'à leur tête. A vraidire, la jeune fille était même un peu exclue car, contrairement aux autres, elle n'était pas tous les week-end à l'extérieur de chez elle pour faire la fête jusqu'à pas d'heure. Malgré tout, ça n'a pas empêcher Constance de sortir avec des garçons. Elle est sortie avec un jeune homme qui faisait de l'équitation avec elle, Jonathan, lorsqu'elle était âgée de seize ans. Leur histoire a duré jusqu'à sa dernière année au lycée, ils se sont séparés car elle allait aller à Londres pour ses études, et lui, allait vivre chez son père à San Francisco. Elle en a été fortement attristée, il s'agissait de son premier amour. Cependant, son arrivée à l'université ne lui laissa guère le temps de penser à ce genre de choses. En effet, elle travaillait à deux cent pour cent dans ses études, et avait un petit boulot dans une librairie près de la chambre qu'elle louait dans une colocation, à un prix exorbitant.


Pourtant, lors de sa deuxième année, et malgré l'emploi qu'elle avait gardé dans la librairie, la jeune femme rencontra Jacob Carpenter, dans cette librairie d'ailleurs. Ce dernier cherchait un guide touristique de l'Italie. C'était un voyageur, il avait entamé trois ans plus tôt un tour du monde en solitaire. Le genre de chose que Constance n'aurait sans doute jamais pu faire. En tout cas pas toute seule c'était certain. Pas qu'elle ne s'en serait pas sortie, mais parce qu'elle n'aimait pas vraiment la solitude en grande quantité. Et voilà que Jacob repartait pour l'Italie. Dommage, elle l'avait trouvait charmant, séduisant, drôle, gentil. Malgré tout, ils avaient gardé contact, s'envoyant des mails assez souvent. Alors, quand Jacob lui apprit qu'il revenait à Londres, Constance n'en fut que ravie. Surtout qu'il avait même décidé de s'installer ici quelques temps puisqu'il s'était pris, lui aussi, une chambre dans une colocation, et cherchait un travail, qu'il ne mit pas longtemps à trouver. Les deux jeunes gens se voyaient pratiquement tous les jours, sauf quand Constance devait travaillait ses cours, ne perdant pas son objectif de vue malgré tout. Rapidement, ils se mirent ensemble, à la soirée des vingt ans de Constance d'ailleurs. Elle était sortie boire un verre avec des amis pour l'occasion, dont Jacob, et, peut-être grâce à la bière qu'elle avait bu, elle s'était lancée. Et le retour avait été plutôt positif puisque l'on pouvait dire désormais qu'ils étaient bel et bien ensemble !


Avant d'entamer son stage, après avoir obtenu son diplôme, Jacob lui proposa d'emménager ensemble, ça leur permettrait de se voir plus souvent. Et puis, elle en avait envie, et lui aussi, ils avaient envie de partager davantage la vie l'un de l'autre. Alors, en mai deux mille deux, ils se trouvèrent une petite maison, non loin du quartier de Streatham. Certes, c'était un quartier plutôt familial, mais au moins, ils pouvaient se payer le luxe de vivre rien que tous les deux dans une petite maison, contrairement au centre ville où ils étaient obligés de se prendre une chambre dans une colocation. Ce qui n'était pas le top pour un jeune couple en recherche d'intimité, il fallait l'avouer. Et puis, en réalité, Constance se voyait bien vivre dans ce genre de quartier, avec plusieurs enfants et Jacob. D'ailleurs, il semblait qu'il le veuille aussi puisque le jour des vingt-trois ans de Constance, Jacob l'emmena au restaurant et la demanda en mariage. Ne voulant pas d'un grand mariage, et, la famille de Jacob étant en Amérique, ils décidèrent de se marier en intimité, invitant seulement le frère de Constance, ses parents, et deux de leurs amis proches de Londres, ayant dans l'idée de faire une petite cérémonie de mariage avec la famille de Jacob afin de les inclure. Mais, Jacob avait préféré ne pas les prévenir, pour leur éviter de dilapider une somme astronomique d'argent dans les billets d'avion. Non, ça avait plus simple qu'ils ne viennent pas en fait, même si l'idée de se marier sans sa famille n'enchantait pas Jacob. Malgré tout, il se rassurait en se disant qu'il referait une fête quand ils iraient tous les deux aux États-Unis ensemble.


Cela faisait depuis qu'ils s'étaient installés ensemble qu'ils avaient décidé d'avoir un enfant. Le rêve de Constance était d'avoir un garçon, puis une fille. Mais, même si elle avait deux garçons, ou deux filles, tant qu'ils étaient en bonne santé c'était le principal. Pourtant, deux ans après avoir décidé d'essayer, rien ne se passait. Ils passèrent tout deux des examens afin de découvrir ce qu'il clochait. Et le résultat tomba finalement. Constance était stérile. La nouvelle était dure à encaissée, elle qui avait toujours imaginé fonder une famille, encore plus depuis qu'elle était avec Jacob. Des doutes s'immiscèrent dans son esprits, se disant qu'en ne pouvant pas donner à Jacob la famille qu'ils avaient espéré, ce dernier allait vouloir la quitter. Et, malgré les mots de Jacob sur le fait que,non, il n'allait pas la quitter, qu'ils essaieraient la voie de l'adoption, que tant qu'ils avaient ensemble des enfants, ce serait parfait, Constance continuait à s'en vouloir. Alors, lorsque la jeune femme obtint son diplôme afin d'être avocate, Jacob décida de l'emmener voir sa famille, prenant des billets d'avion pour tous les deux.


Là-bas, lorsque Jacob annonça à sa famille que lui et Constance s'étaient mariés, la mère de ce dernier vit rouge. Non pas parce qu'elle n'appréciait pas Constance, elle ne la connaissait pas vraiment et le peu qu'elle avait pu apprendre d'elle lui faisait dire qu'elle aurait pu l'appréciait. Mais, elle était en colère que son fils lui apprenne de cette façon, et en plus,que sa propre mère n'ait pas été conviée au mariage. Jacob tenta de lui expliquer que ça avait été pour leur éviter de payer l'avion tous ensemble, qu'il avait eu l'idée de refaire une cérémonie de mariage avec eux uniquement, mais, pour sa mère, c'était différent, et elle n'appréciait pas d'avoir été mise à l'écart de cette manière. Autant dire que son idée était tombée à l'eau, et ils étaient tout deux rentrés à Londres. Mais, de son côté, même si cette aventure aux États-Unis n'avait pas eu l'effet escompté, Constance avait pu voir que Jacob voulait rester auprès d'elle malgré sa stérilité. Après tout, il avait voulu se marier une deuxième fois, et devant sa famille à lui cette fois. Alors, en rentrant sur Londres, la jeune femme commença son nouveau travail dans un cabinet d'avocat assez réputé dans le quartier de Kensington, et tout deux commencèrent les démarches pour pouvoir adopter.


Après deux mois à travailler dans ce cabinet, Constance eut à sa charge un dossier, celui de Tim et Jodie Ford, un frère et une soeur dont les parents étaient décédés dans un accident de voiture, et la garde avait été demandé par leur tante, ce que les droits de l'enfance refusait. Un procès avait donc était ouvert et, Constance était du côté des droit de l'enfance car la tante en question avait un passé tumultueux et, encore aujourd'hui, ses vieux démons la poursuivaient. Elle était une adepte de l'alcool, des drogues, vivait dans un quartier peu fréquentable et dans une sorte de colocation qui ressemblait plus à un squat qu'autre chose. Rien d'idéal pour accueillir deux enfants en deuil. De plus, Constance s'était attachée à ses enfants qui, d'ailleurs, ne voulaient pas aller vivre chez leur tante. Alors, après en avoir parlé à Jacob, ils décidèrent de demander leurs gardes, de les adopter. A leurs âges (Tima avait à l'époque neuf ans, et Jodie six), l'adoption était rare, ils auraient été placé en famille d'acceuil, peut-être même séparé. Alors que là, ils allaient être adoptés, et tous les deux dans la même famille. Les futurs parents avaient tous les deux un emploi stable et, même si la maison qu'ils avaient ne possédaient pas assez de chambres pour le moment, ils avaient l'intention de d'investir dans une maison plus grande pour accueillir toute la petite famille. Pendant environ quatre longs mois, Tim et Jodie avaient tout deux vécus dans une famille d'accueil le temps que Jacob et Constance fassent le nécessaire, entre les formalités pour l'adoption, l'achat d'une maison qui devait être assez rapide sans pour autant se jeter sur la première maison qu'ils trouvaient, puis l'aménagement et l'inscription des enfants dans une école.


Après leur installation définitives à tous les quatre dans leur nouvelle maison à Fulham, les enfants prirent rapidement leurs marques, que ce soit dans la famille avec Jacob et Constance, ou bien à l'école, ce qui rendait Constance très heureuse. Leur vie était assez rythmée, Constance les déposait le matin à l'école avant de partir en métro au travail, et Jacob, en sortant du travail allait les récupérer. Le soirs, ils arrivaient à manger tous ensemble même si Constance restait parfois un peu plus tard au bureau, et les week-ends, généralement, ils partaient tous les quatre voir les parents de Constance, en bord de mer. Bon, pas tous les week-ends car ce n'était pas la porte à côté, mais un week-end par mois au minimum. Sinon, ils allaient se balader dans les campagnes anglaises afin de décompresser de l'atmosphère urbaine de Londres. Mais, après trois ans de pur bonheur, malgré les quelques disputes dans le couple, mais rien d'extravagant, tout sembla dégénérer...


Rentrant souvent tard du bureau, Jacob commençait à se poser des questions sur la fidélité de sa femme. Pourtant, ce n'était pas du tout le genre de Constance de tromper son mari... Mais tous les soirs, lorsqu'elle rentrait, exténuée de sa journée, lui, venait demander des explications et, bien trop souvent, il préférait dormir seul dans le canapé du salon, plutôt qu'avec sa femme. Les crises de jalousie étaient trop présente dans le couple et, l'ambiance de la maison n'était pas au beau fixe. Un éloignement entre le mari et la femme se fit de plus en plus ressentir jusqu'au jour où ils décidèrent, d'un commun accord, de se séparer. C'était mieux pour tous le monde, et aussi si ce n'est plus, pour Tim et Jodie qui étaient au milieu de tout ça alors qu'ils n'avaient rien demandé. Jacob, après en avoir parlé avec Constance, mais aussi ses enfants, décida de reprendre le large, de continuer ce tour du monde qu'il avait arrêté pour faire sa vie avec la jeune femme. Quand à elle, elle continua à vivre dans la maison qu'ils avaient acheté, s'occupant un peu plus de ses enfants, essayant de rentrer moins tard du travail.


Durant deux ans, le rythme de vie de Constance n'était pas facile, mais elle s'en sortait. Ses enfants étaient heureux, et ils voyaient leur père aussi souvent que cela était possible. Une de ses collègues, qui était d'origine américaine, avait décidé de se rapprocher de sa famille, voulant ouvrir un cabinet d'avocat à la Nouvel-Orléans. Sachant très bien que sa collègue, et amie Constance avait besoin de changement, elle lui proposa un partenariat. Mais, Constance n'était pas seule, elle avait deux enfants à sa charge et, s'expatrier ainsi n'était pas une décision à prendre à la légère. A l'époque, Tim avait tout juste quatorze ans, et Jodie n'en avait que onze. Un vendredi soir, Constance leur fit part de cette proposition par laquelle elle était tentée, mais à laquelle elle ne pouvait dire oui sans avoir l'envie de ses enfants. Contre toute attente, les enfants étaient totalement d'accord, Tim voyait là un nouveau départ, loin du souvenir de leurs parents biologique qui les attristait bien trop souvent. Pour eux, ils avaient deux mamans et deux papas, ils aimaient autant leurs parents biologiques, qu'ils n'aimaient leurs parents adoptifs. Alors, ensemble ils décidèrent de partir pour la Nouvelle-Orléans. Constance en discuta avec Jacob, ainsi qu'avec ses parents et, trois mois plus tard, la maison avait été vendue, quelques meubles aussi, et leurs valises et cartons étaient bouclés. Les voilà partis pour de nouvelles aventures, des aventures américaines.


A leur arrivée, ils ont été logés par la famille de sa collègue, le temps qu'ils trouvent un petit quelque chose pour eux trois. Chose qui a été assez vite trouvée puisque, en passant devant une maison à vendre, Constance eût un véritable coup de coeur. Elle appela directement le numéro sur le panneau et demanda un rendez-vous. Accompagnée par Tim et Jodie, tous les trois s'imaginèrent parfaitement bien à l'intérieur, imaginant où chacun mettrait son lit, son bureau, son armoire... Elle fit une proposition d'achat, qui fut acceptée et, deux mois après être arrivée sur le sol américain, ils emménageaient dans leur nouvelle maison. D'ailleurs, Constance avait commencé son travail au bureau avec sa collègue, et les enfants avaient même repris les cours, en chemin. Certes, ils auraient dû finir l'année scolaire à Londres, déménager pendant l'été mais... tant pis, ça avait été fais ainsi.


En deux mille treize, alors que cela faisait trois ans qu'ils vivaient ici, à la Nouvelle-Orléans, Constance tomba en panne de voiture en allant au travail, après avoir déposé Jodie et Tim à l'école. Elle n'avait pas compris pourquoi, la voiture avait pourtant bien démarré ce matin en sortant du garage et là pouf, plus rien... Bien sûr, son téléphone était resté chez elle alors qu'elle n'oubliait JAMAIS son téléphone... Mais non, aujourd'hui qu'elle en avait encore plus besoin, elle ne l'avait pas. Elle était alors sortie de la voiture alors qu'un homme venait à sa rencontre. Il se présenta comme le propriétaire du restaurant devant lequel elle était tombée en panne. Sullivan Collins lui avait-il dit. Il tenta de regarder d'où pouvait bien venir cette panne. Elle, elle n'avait même pas essayé car elle n'y connaissait rien du tout. Finalement, la panne sembla aller au-delà des connaissance du chef-cuisinier. Ils appelèrent donc une dépanneuse qui emmena la voiture et Constance. Après cette rencontre, ils n'eurent pas l'occasion de se revoir car, Constance du repartir en Angleterre avec ses enfants pendant les vacances d'été. Son père avait eu une attaque et, étant donné que c'était les vacances scolaires pour les enfants, elle avait voulu passer un peu de temps auprès de lui.


A son retour, leur vie reprit son train-train tranquille sauf que, désormais, Constance se rendait souvent au restaurant de Sullivan pour y manger avec sa collègue bien souvent pour leur pause entre midi et treize heure avant de reprendre le travail. Puis, ayant compris sans doute qu'elle était avocate, Sullivan en profita pour lui demander de l'aide pour certains contrats, ce qu'elle fit avec plaisir. Peu à peu, leurs "rencontres" étaient plus que professionnelles jusqu'à ce qu'ils commencent réellement à se fréquenter, se mettant ensemble. Maintenant que ses enfants sont grands, ce n'est pas rare qu'elle aille passer la nuit chez Sullivan, tout comme il n'est pas rare de voir cet homme dans la maison des Acton-Carpenter. Mais, afin d'éviter ces déménagements incessants dans la maison de l'un comme de l'autre, tout deux envisagent d'emménager ensemble. Chose qui n'allait pas forcément être facile à cause des avis des enfants. Si Jodie adorait Sullivan, ce n'était malheureusement pas la même chose pour Tim... Comment toute cette histoire allait terminée ?


Dernière édition par Constance M. Acton le Ven 22 Sep 2017 - 21:57, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 03/09/2017
Messages : 29
Avatar : Phoebe Tonkin
Age : 26
Métier : Monitrice équestre et équithérapeute

Message
Sujet: Re: Constance M. Acton # "Il n'y a point de tableau plus charmant que celui de la famille."    - Lun 11 Sep 2017 - 21:49

Je ne connais pas du tout ton vava mais elle est très belle

Rebiiiiienvenue par ici

Bon courage pour ta fichette

_________________________

❝ symphonies ❞  
And now your song is on repeat And I’m dancin' on to your
heartbeat And when you’re gone I feel incomplete So if you
want the truth I just wanna be part of your Symphony
clean bandit & zara larsson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 04/01/2017
Messages : 257
Avatar : Candice King

Message
Sujet: Re: Constance M. Acton # "Il n'y a point de tableau plus charmant que celui de la famille."    - Lun 11 Sep 2017 - 21:58

Re bienvenue à toi sur le forum et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 03/07/2017
Messages : 340
Avatar : Louis Tomlinson
Age : 23
Métier : étudiant en musicologie, barman au Johnny's & batteur des White Jumpers

Message
Sujet: Re: Constance M. Acton # "Il n'y a point de tableau plus charmant que celui de la famille."    - Lun 11 Sep 2017 - 22:20

(reuh)Bienvenue

_________________________

   

   you could be who you were, or who you'll become.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 558
Avatar : Peter Facinelli ♥
Age : 44
Métier : Chef Cuisinier et gérant du O' Sullivan

Message
Sujet: Re: Constance M. Acton # "Il n'y a point de tableau plus charmant que celui de la famille."    - Mer 13 Sep 2017 - 18:54

NOOOOOON j'étais sûre d'être passée par là :o

REBIENVENUE, SALE FOLLE :gosh: Toi, tu m'aimes, hein ? Allez, avouuuuue

Si t'as besoin de quoi que ce ne soit, tu le sais, tu connais la maison, t'hésite pas !
Et merci de teeeeenteeeer Constance

_________________________

FAMILY LIES 
ABOVE THE REST



   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 11/09/2017
Messages : 6
Avatar : Elizabeth Reaser
Age : 37
Métier : Avocate

Message
Sujet: Re: Constance M. Acton # "Il n'y a point de tableau plus charmant que celui de la famille."    - Sam 23 Sep 2017 - 12:22

Merci tous le monde !!

@sullivan j. collins non je ne t'aime pas, tu te fais des idées !!! XD Et je suis pas folle ! Encore moins une sale folle non mais oh ! Et de rien ! Merci d'avoir créer Constance ! x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 558
Avatar : Peter Facinelli ♥
Age : 44
Métier : Chef Cuisinier et gérant du O' Sullivan

Message
Sujet: Re: Constance M. Acton # "Il n'y a point de tableau plus charmant que celui de la famille."    - Dim 24 Sep 2017 - 18:11

Félicitations

Mademoiselle Acton !


Bon, la vérité, tu connais déjà mon avis. J'ai vraiment adoré ta façon de tourner ton histoire, ce que tu as fait du personnage et tout. Je suis juste fan. Mais bon, je vais pas trop le dire, après tu vas avoir des chevilles en béton armé !
Tu connais déjà bien la maison, mais je te laisse les infos, sait-on jamais, Alzeihmer n'est jamais loin


Ta fiche est désormais validée ! Nous espérons que tu te plairas parmi nous !
Maintenant que tu comptes officiellement parmi les habitants de la Nouvelle-Orléans, tu peux aller à l'agence immobilière afin d'avoir un toit sur la tête. Si tu recherches des colocataires ou une colocation, les annonces sont là pour toi ! N'hésite pas non plus à postuler afin de trouver un job en allant au Pôle Emploi, ainsi que d'éplucher les offres d'emploi. Tu y trouveras l'emploi de tes rêves, c'est certain !
N'oublie pas d'aller te faire des amis. Et pour finir, si jamais l'envie te prends, passe faire un tour parmi les jumelages de la ville.
Tu peux désormais te balader à volonté dans les rues de la Nouvelle-Orléans. Si tu as un souci, n'hésite pas à contacter un des administrateurs, nous serons parfaitement ravis de venir à ta rescousse, ou simplement de répondre à une question

_________________________

FAMILY LIES 
ABOVE THE REST



   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Les broderies au point compté de la souris
» valeur en point
» liste d armee a 1000 point pour un tournoit
» mes créations au point compté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-