AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité, viens nous donner ton avis ou nous laisser un message d'amour sur PRD et Bazzart
et récolte des points supplémentaires dans la course au membre du mois ! ♥️
Le forum a quatre ans ♥️
Merci à chacun de vous pour ces belles années !
Les soldes anniversaire sont désormais fermées.
Mais ne vous inquiétez pas, vous les retrouverez très bientôt ! ♥️

Partagez | .
BEYOND THE CITY :: Rest of the World :: Louisiana, my dear !
 
 Alize & Thiago ~ "How are you ? I'm fine."
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

Date d'inscription : 29/05/2014
Messages : 671
Avatar : Hayden Panettiere
Age : 26
Métier : Pâtissière et étudiante en commerce

Message
Sujet: Re: Alize & Thiago ~ "How are you ? I'm fine."    - Lun 23 Avr - 22:39
"How are you ? - I'm fine."

Faire la tête à Thiago c'était plus sportif que je l'imaginais, et j'avais vraiment envie de laisser tomber. Mais j'étais prête à être froide s'il le fallait. Même si ça m'en coûtait un peu, autant le concéder. Je n'étais pas au bout de mes surprises et même si je m'en doutais à peine, je n'allais vraiment pas être déçue de la suite.

Et la suite, c'était un motel miteux qui donnait envie de prendre les jambes à son cou et s'enfuir en hurlant. Mais je me contentais de faire comme si rien ne me dérangeait. C'était pas le cas, bien sûr. À commencer par un accueil tout pourri sans proposition d'amélioration du confort. tu parles ! une chambre, ça s'aménage pourquoi est-ce qu'ils montraient de la mauvaise volonté ?! Hors de question que je dorme dans le même lit qu'un gars qui m'avait énervée trente minutes plus tôt et que je ne connaissais même pas vraiment. Non, c'était bizarre. Pourtant, ni lui ni moi n'avions semblé hésiter à l'idée de prendre cette chambre. Je jetais un oeil à Nutella qui s'était assis devant moi et qui me regardait la tête penchée. Comme s'il ressentait mon désarroi. Mais non, n'importe quoi ! Nous nous éloignons un peu. « Je laisserai même pas une étoile sur leur avis, demain, quand j'aurais rechargé mon téléphone. » S'ils nous recevaient mal, comptez sur moi pour leur faire de la mauvaise pub ! L'avantage en étant une pâtissière qui travaille dans une boulangerie-pâtisserie reconnue de la Nouvelle-Orléans, c'est que pas mal de monde suivait mes réseaux sociaux professionnels. Faut dire que j'en avais quasiment aucun de personnels, ça aidait.

Il me laissa entrer pendant que je commençais mon inspection. Grand lit, couvertures bien épaisses. Celui de nous deux qui dormirait par terre serait sans doute plus à l'aise que celui sur le sommier, mais ce n'était qu'un léger détail. La propreté était digne d'un motel, rien à redire. Ah si. C'était pas mon milieu naturel. Même si je ne vivais pas dans un trois étoiles chez ma grand-mère, Nonna avait le tic de continuer à faire du ménage toute la journée. Alors, oui, la propreté laissait à désirer à mes yeux. Mais le lit était fraîchement frais et une odeur d'immaculé, due au fait qu'un ménage rapide avait tout de même été fait.

Je haussais un sourcil. Effectivement, c'était très très loin d'être un cinq étoiles. « Contrairement à ce que tu as l'air de penser, je ne suis pas le genre de princesse qui ne dort que dans un cinq étoiles. » un petit sourire malicieux s'afficha sur mon visage tandis que mon chien partait gratter l'amitié à mon camarade de galère. À qui j'en voulais toujours autant. « Un quatre étoiles et demi me convient parfaitement. » Bon... eh bien, adieu froideur. Comme dit le proverbe, chassez le naturel... bref, vous connaissez la suite.
 


_________________________
Say something I giving up on you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 23/08/2017
Messages : 92
Avatar : Mariano Di Vaio
Age : 30
Métier : Sergent dans la police

Message
Sujet: Re: Alize & Thiago ~ "How are you ? I'm fine."    - Mar 24 Avr - 22:34




"How are you ? I'm fine."

Feat I. Alize James.

Thiago n'était pas étonné qu'Alize souhaite laisser un avis négatif sur ce motel, et elle avait bien raison. Surtout pour l'accueil minable d'après lui. Le motel en soit, lui convenait. Malgré tout, un petit sourire s'afficha sur son visage fatigué suite à sa phrase. Honnêtement, lui il s'en fichait maintenant, il avait un toit sur la tête, c'était le plus important.

Après leur inspection mutuelle, chacun de leur côté, Thiago s'était assis à même le sol pour caresser les deux chiens. En plus d'être d'une excellente compagnie, ces animaux à quatre pattes étaient réputés pour remonter le moral. Et Dieu sait qu'il en avait besoin. Alors avoir Nut' et Pongo qui réclamaient des caresses, c'était d'une aide précieuse. Petit, il avait toujours rêvé d'avoir un chien. Voire même plusieurs, mais peut-être plus tard. Alors, quand il avait eu la possibilité d'en adopter un, il n'avait pas hésité. Et Pongo le lui rendait bien. Le brésilien l'adorait. Il lui faisait faire de longues ballade les week-ends, il allait courir avec lui certains soirs, Pongo adorait qu'il lui lance des trucs, que ce soit balle, bâton, cerceau, n'importe quoi, il courrait comme un dingue pour aller le chercher.

"Contrairement à ce que tu as l'air de penser, je ne suis pas le genre de princesse qui ne dort que dans un cinq étoiles.", lança alors Alize. Le jeune homme releva les yeux vers elle, presque sûr qu'il s'agissait là d'une pique qu'elle venait de lui lancer parce qu'elle pouvait croire qu'il la prenait pour une princesse. Pourtant, lorsqu'il vit son petit sourire, Thiago fut rassurer. Elle plaisantait. Alors, en réponse, il sourit à son tour en secouant légèrement la tête. Il n'avait pas du tout penser ça, mais elle devait s'en douter. "Un quatre étoiles et demi me convient parfaitement. ", le policier lâcha un léger rire. "Vous vous accommodez de si peu Princesse.", plaisanta-t-il à son tour, un petit sourire aux lèvres.

Le jeune homme se releva finalement, non sans difficulté. Lui qui d'habitude était plein d'énergie, dynamique et un peu plus agile, il faut le dire, se relever du sol n'avait pas été sans effort. Il s'étira légèrement, comme lorsqu'on vient de se réveiller, touchant même le plafond de ses mains tendues vers le ciel. Était-ce lui qui était grand, ou bien le plafond qui était bas ? Peut-être un peu des deux. "Tu sais quoi... Je vais aller voir si la douche fonctionne ou bien si ça va être à l'eau froide...", lui annonça-t-il. Oui, une douche lui ferait du bien. Et puis, ils seraient fixés sur ce motel, à savoir s'il était juste pas terrible, ou bien vraiment pourri. "Sauf si tu veux tenter l'expérience en première ?", lui demanda-t-il alors.


Thiago se rendit vers son sac, le récupérant puisqu'il avait tout à l'intérieur, gel douche, shampoing, serviettes, vêtements, il avait même le paquet de croquettes de Pongo d'ailleurs, qu'il avait emmené à Jacksonville pour pouvoir le nourrir. "Bon, souhaite-moi bonne chance.", lui dit-il, un léger sourire amusé aux lèvres avant de fermer la porte de la salle de bain derrière lui. Le jeune homme posa son sac au sol, sortant les affaires dont il aurait besoin, et alluma l'eau pendant qu'il se déshabillait rapidement. Avant d'entrer dans la douche, Thiago passa la main sous l'eau. Bon, ça semblait pas trop mal... Il entra alors entièrement et commença à se laver. Il n'était pas du genre à rester trente ans sous l'eau, et heureusement, parce que la température faisait une sorte de yo-yo. Un coup l'eau était tiède, un coup elle était froide. Ce n'était pas pour faire sa victime mais, honnêtement, il avait vécu pire. Bien qu'il n'y soit plus habitué.

Après une quinzaine de minutes, il sortit finalement, s'habilla rapidement d'un jogging qu'il avait emmener et d'un débardeur. Il remit ses affaires dans le sac avant de sortir, les cheveux mouillés. "Bon, je sais que tu n'es pas une princesse, mais prépare-toi.", dit-il en riant un peu, reposant son sac dans un coin avant de reprendre. "Un coup ça va, et deux secondes après c'est froid.", lui expliqua-t-il alors. "Et j'ai pensé à un truc... J'imagine que tu n'as pas d'affaires comme cette...escapade n'était pas vraiment prévue... Du coup, si tu veux j'ai d'autres vêtements propres. Je ne savais pas si je partais en week-end ou bien si j'allais fuir la Louisiane je crois.", tenta-t-il une plaisanterie. Même si, honnêtement, le vendredi soir quand il avait rapidement fais son sac, il y avait peut-être pensé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 29/05/2014
Messages : 671
Avatar : Hayden Panettiere
Age : 26
Métier : Pâtissière et étudiante en commerce

Message
Sujet: Re: Alize & Thiago ~ "How are you ? I'm fine."    - Ven 27 Avr - 16:48
"How are you ? - I'm fine."

J'étais toujours fâchée. Mais ne pas garder mon sourire, c'était compliqué. Et rester fâchée, ça l'était aussi. Pas jusqu'à dire que c'était une vraie torture, mais c'était tout sauf simple, surtout quand j'avais envie de me marrer de l'état merdique de ce motel à deux balles. Enfin, c'était aussi sa faute si on se retrouvait là tous les deux. Bloqués comme des cons loin de chez nous. Mais j'avais pris la décision de venir l'aider alors j'pouvais pas me plaindre non plus, c'est triste mais c'est comme ça.

J'avais lancé une vanne, j'en étais fière, et ça le fit sourire également. C'était pas mon but mais au moins, l'ambiance se détendait, même si j'étais pas complètement calmée. « N'est-ce pas, monsieur. Je suis une princesse digne de ce nom, contrairement à ce que l'on pense. » Bon, ça suffit, trêve de plaisanterie. J'espérais quand même pouvoir dormir tranquillement cette nuit et, malgré tout, j'osais avoir l'espoir que Thiago aussi. Dormir à même le sol c'était pas toujours très agréable, j'avais plusieurs fois tenté ma chance quand j'étais à l'hôpital, ne supportant plus les lits on ne peut moins confortables.

Je secouais vigoureusement la tête. Hors de question que j'aille prendre la douche la première ! on savait pas, dans les motels, y a toujours des psychopathes dans les films, alors j'avais pas envie de me faire trucider. Pour le coup, je lui laissais volontiers la place pour qu'il se fasse découper d'abord. Moi après, s'il était toujours vivant, sinon, je fuirai jusqu'à la Nouvelle-Orléans, où les fréquentations n'étaient pas nécessairement meilleures. Je m'exécutais aussitôt qu'il me le demandait ! « Bonne chance, surtout si tu tombes sur un serial killer. » Il avait beau être policier je doutais qu'il apporte son flingue jusque dans la douche. Sinon, le psychopathe, c'était carrément lui.

Il sortir rapidement de la douche, m'expliquant le problème qu'elle amenait. Bon, ça allait être joyeux ! mais encore, j'étais copine à la fois avec l'eau chaude et l'eau froide. Même si je préférais une douche chaude. « Je m'en accommoderai parfaitement, ne t'en fais pas. » Je m'apprêtais à faire un pas en direction de la douche quand sa remarque me stoppa aussitôt, net. « Ah euh... oui, d'accord. » Il me passa un t-shirt et un bas, beaucoup trop long pour toi. Je les pris et m'en allai aussitôt à la douche, en sortant quasiment aussitôt après pouvoir prétendre être propre. Contrairement à lui, cinq minutes me suffisaient amplement. J'étais sèche et habillée quand je partis m'asseoir sur le lit, une jambe en tailleur, l'autre pendant dans le vide. « Tu... tu voulais fuir de la Nouvelle-Orléans... pourquoi ? » Ca me faisait bizarre. Aussi chiant soit-il parfois, Thiago me manquerait sûrement s'il partait.
 


_________________________
Say something I giving up on you


Dernière édition par I. Alize James le Lun 7 Mai - 13:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 23/08/2017
Messages : 92
Avatar : Mariano Di Vaio
Age : 30
Métier : Sergent dans la police

Message
Sujet: Re: Alize & Thiago ~ "How are you ? I'm fine."    - Sam 28 Avr - 21:34




"How are you ? I'm fine."

Feat I. Alize James.

Thiago avait joué au « preux chevalier » plusieurs fois pour Alize, bien qu'il ne le voit pas de cet œil. Mais en tout cas,ce soir, c'était la princesse qui lui avait porté secours. Pourtant, il n'avait pas hésité à lui crier dessus, ses nerfs à fleur de peau depuis vendredi. Surtout qu'il n'était même pas en colère contre elle, pour avoir oublié de faire le plein d'essence, ça arrivait à tout le monde. Et ça aurait été un autre jour, il en aurait bien ri,et en aurait même profité pour passer un peu de temps avec la jolie blonde. Cependant, ce n'était pas le bon moment,et donc, le brésilien pouvait ne pas être d'une très bonne compagnie malheureusement. Mais suite à ce pétage de plomb, il avait réussi à retrouver son calme, et la douche, malgré les différences de températures qu'il pouvait y avoir entre deux secondes, lui avait permis de se calmer, de retrouver ses esprits, et de réfléchir à comment arranger les choses. Le plus simple serait de lui raconter, elle comprendrait sûrement. Mais son père était un sujet sensible, rien que l'évoquer pouvait énerver Thiago qui pourtant, était d'un naturel plutôt calme et posé.

"Bonne chance, surtout si tu tombes sur un serial killer.", lui lança-t-elle alors qu'il allait fermer la porte. D'ailleurs, il la ré-ouvrit pour la regarder, un air amusé sur le visage, avant de lui répondre. "Arrête les films.", lui conseilla-t-il amusé. "Et puis on a deux chiens et je suis flic,on devrait s'en sortir.", rajouta-t-il en fermant la porte de la salle de bain. Bon, ils n'étaient à l'abri de rien, mais tout de même... Ce genre de choses n'arrivait que dans les films... Remarque, avec la poisse qu'il semblait avoir ces derniers jours, ça ne serait pas surprenant en réalité.

Après être sorti de la douche, Thiago expliqua à Alize les problèmes rencontrés dans la douche, et il lui proposa des vêtements propres si elle le souhaitait. Alors qu'elle partait dans la salle de bain, le jeune homme s'installa au sol, au pied du lit, allumant la télévision, alors que Pongo venait se mettre près de lui. Il était en train de zapper lorsque la jeune femme ressortit de la salle de bain, venant s'installer sur le lit. Et, alors qu'il allait lui demander si elle souhaitait une chaîne en particulier, elle le devança : "Tu... tu voulais fuir de la Nouvelle-Orléans... pourquoi ?". Il tourna la tête derrière, pour voir Alize, prêt à lui mentir, prêt à lui dire que ça n'avait été qu'une plaisanterie. Le jeune homme soupira légèrement, en tournant de nouveau la tête vers l'écran. "Je sais qu'on ne se connaît pas tant que ça mais... tu as dû remarquer que je ne suis pas du genre à m'énerver comme tout à l'heure. Je suis plutôt calme en règle général, et je ne m'emporte pratiquement jamais.", commença-t-il, et c'était vrai. Oui, ça ne répondait pas du tout à sa question pour l'instant, mais il préférait lui exposer ça correctement. "Il y a juste deux sujets que je ne peux pas aborder sans m'énerver comme tout à l'heure, c'est mon père et ma mère. Mon oncle et mon frère ont toujours essayé de faire en sorte que j'en parle mais... c'est juste impossible. Et vendredi, mon père a décidé de ré-apparaître dans ma vie.", avoua-t-il finalement, serrant légèrement la télécommande dans ses mains, les yeux fixés sur l'écran alors qu'il ne le regardait pas vraiment. Au moins, Alize était prévenue désormais. "C'est pour ça qu'en faisant mon sac pour le week-end, je me suis demandé si ça ne serait pas plus simple que je disparaisse juste. Mais c'est pas à moi de partir.", rajouta-t-il, les dents serrés. Au moins, Alize pouvait facilement comprendre qu'il en voulait à son père, il le haïssait littéralement. Il se rappelait parfaitement comment cet homme avait fais son apparition sur son lieu de travail, alors qu'il prenait une pause dehors. Il avait été tellement surpris de le voir qu'il était resté bloqué sur lui pendant plusieurs secondes, laissant le temps à son paternel de le rejoindre et de commencer à lui parler comme si rien ne s'était passé, lui disant qu'il était fier de ce que son fils était devenu. Mais Thiago n'en avait strictement rien à faire de ce que son père pensait de lui. Il voulait juste qu'il disparaisse comme il l'avait déjà fais auparavant.

Le brésilien se tourna alors légèrement vers Alize, espérant que cette explication lui suffirait parce qu'il ne pouvait en donner davantage. "Je suis vraiment désolé pour tout à l'heure, de m'être énervé contre toi, mais ce n'est pas du tout de ta faute. C'est juste que, comme dirait mon oncle, j'encaisse beaucoup trop et au bout d'un moment j'explose.",il s'expliqua une dernière fois, espérant qu'elle comprenne ce qu'il s'était passé tout à l'heure. Thiago était comme ça, il ne parlait jamais de ses problèmes, essayant toujours de les régler par lui-même, lorsqu'il n'allait pas bien, il ne montrait rien en général, intériorisant tout. Mais parfois, ça se passait mal, mais il ne comprenait pas que le fait de parler pouvait parfois aider, il avait trop été habitué à gérer tout seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 29/05/2014
Messages : 671
Avatar : Hayden Panettiere
Age : 26
Métier : Pâtissière et étudiante en commerce

Message
Sujet: Re: Alize & Thiago ~ "How are you ? I'm fine."    - Jeu 17 Mai - 16:26
"How are you ? - I'm fine."

C'était une soirée pour le moins compliquée et je n'étais même pas sûre de la comprendre. Pour autant, j'avais cessé d'en vouloir à Thiago, même si je me montrais plus rancunière que miséricordieuse. Je n'avais aucune envie d'être sympa, probablement dû au fait que nous nous retrouvions dans un taudis terrible. Le genre de taudis où l'on s'amuse cyniquement à compter les morts et à espérer arriver à un chiffre rond quand il en manque pas beaucoup avant une centaine. Ce genre d'endroit qui fait terriblement froid dans le dos et qui ne donne qu'une seule envie : faire demi tour en prenant les jambes à son cou.

Mais, aussi flippée que je fus, je préférais garder mon honneur et ma fierté en gardant la tête haute alors même que mon coeur battait le chamade et que ma raison me hurlait d'appeler un taxi et de payer les yeux de la tête jusqu'à la Nouvelle-Orléans. Tout ça mis à part, je me rassurais en me disant que, même en dehors de son service et donc sans arme pour assurer sa protection ou notre mort, Thiago savait se défendre. C'était aussi à ça que ça servait l'école de police non ? Pour apprendre l'auto défense ? Alors quitte à le pousser dans le combat pour sauver mes fesses, autant qu'il aille visiter lui en premier la salle de bain. Je m'étais contentée de rouler les yeux à sa boutade pour me rassurer. Deux chiens, c'est bien, mais un dalmatien, ça sert pas à grand chose pour se faire défendre, et un border-collie comme le mien, ça ne pensait qu'à bouffer et à se faire caresser. Nut' ne s'était jamais battu et n'avait jamais défendu personne... sauf peut-être le poulet mort qui gisait au fond de sa gamelle.

Une fois mon tour de douche terminé, je ne pouvais pas m'empêcher de retenir ma langue. Je n'y pouvais rien, j'avais toujours été comme ça. En dehors de ma longue période d'anorexie durant laquelle je m'étais repliée sur moi-même. Mais sans m'intéresser forcément aux autres, j'étais toujours piquée au vif dans ma curiosité. Je n'étais pas sûre qu'il donnerait suite à mon interrogatoire, mais contrairement à ce que je pensais, il se laissa faire et répondit à mes questions. J'acquiesçais à sa première réplique. Avec tout le fil à retordre que je lui avais donné, Thiago ne s'était jamais emporté face à moi. Ce qui pouvait, en réalité, s'avérer être bien plus qu'étonnant. « Oh, je comprends... Mes parents aussi sont un sujet... eh bien, disons, un sujet sensible » Je n'avais aucune idée du pourquoi il l'était pour lui, mais pour moi, c'était assez clair. Même si j'aimais profondément mon père, je lui en voulais un peu d'avoir refusé de nous éduquer, pensant sûrement à notre bien, mais pensant surtout à tort que Bianca et moi serions mieux sans lui. Ce qui n'avait pas été vraiment une franche réussite à la suite de cette décision. Quant à ma mère. La découvrir en prison en Californie après tant d'années à essayer de savoir ce qu'elle était devenue, comment elle vivait, ce qu'elle ressentait vis à vis de nous... et qu'elle n'était même pas foutue de reconnaître sa plus jeune fille de la plus âgée. Bref, ça m'avait largement refroidie sur les sujets parentaux. Je n'étais pas habituée au contact avec les autres. Pas depuis Yohann et encore moins depuis Kris. Le contact avec ce dernier avait été brutal et je n'avais plus laissé les autres m'approcher en dehors de ta famille. Et même celle-ci m'avait déçue, alors à quoi bon ? Et pourtant, malgré le fait que je n'étais plus habituée, je posais ma main sur l'épaule de Thiago en signe de réconfort. « Tu n'as pas à partir là où tu es bien, tu sais. » J'avais dit ceci d'une voix douce sans même me formaliser de savoir si oui ou non il était bien à la Nouvelle-Orléans.

Tout comme moi, il avait des choses à cacher, ça se sentait. En ce qui me concernait, il en savait probablement bien plus que ce que je ne l'aurais voulu. Mais je n'avais pas le vice de pousser ma curiosité plus loin que ça. Il en parlerait à la personne à qui il le voudrait quand il le voudrait. Je n'avais pas à le forcer non plus. « Je... Je comprends. Et... je ne t'en veux pas. Enfin, pas vraiment disons. Ca m'a tellement surprise que je me suis braquée. » Mais moi, par contre, je ne m'excusais pas vraiment, non.
 


_________________________
Say something I giving up on you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 23/08/2017
Messages : 92
Avatar : Mariano Di Vaio
Age : 30
Métier : Sergent dans la police

Message
Sujet: Re: Alize & Thiago ~ "How are you ? I'm fine."    - Jeu 14 Juin - 22:08




"How are you ? I'm fine."

Feat I. Alize James.

Thiago, assit à même le sol de leur chambre d'hôtel, Alize sur le lit, venait de lui avouait, en partie, les raisons de cette soudaine envie de fuir la Nouvelle-Orléans. Fort heureusement, la jeune femme eut la délicatesse de ne pas poser d'autres questions sur le sujet des parents Reis. Par ailleurs, elle lui avoua qu'elle aussi, ses parents étaient un sujet sensible pour elle aussi. Le jeune homme eut un petit sourire triste. Il savait ou en tout cas, s'était toujours un peu douté, que la vie d'Alize n'avait pas été un long fleuve tranquille. Rien que lorsqu'on connaissait un peu les problèmes qu'elle avait eu avec sa maladie, on pouvait facilement avoir une petite idée. Le jeune homme appuya sa tête en arrière, sur le matelas avant de répondre : "C'est pas un simple sujet sensible pour moi... C'est un sujet qui peut me faire péter un câble, comme tu as pu le constater... Rien que là le fait d'en parler c'est... compliqué.", lui avoua-t-il en secouant un peu la tête. Il savait que ce n'était pas normal de ressentir cette rage au fond de lui à chaque fois que ces sujets étaient mis sur la tapis, plus jeune, son oncle avait tenté de lui faire comprendre, mais non, Thiago était buté, il ne voulait pas en parler, et il n'en parlerait pas...

Sentant la main d'Alize sur son épaule, le brésilien vint doucement la serrer entre ses doigts, comme pour la remercier, avant de relâcher sa main. "Honnêtement, je n'ai pas envie de partir. Je suis bien ici. Mais... s'il décide de rester, de s'installer ici, je devrais partir. C'est impossible pour moi de vivre dans la même ville que lui.", lui avoua-t-il serrant légèrement les dents. Oui, il cachait des trucs, Thiago n'avait jamais raconté son histoire à personne. Personne ne connaissait tous les détails de sa vie, tout ce qu'il avait sacrifié, tout ce qu'il avait enduré pour rester en vie et pour faire survivre sa mère et son frère, tout ce qu'il avait fais pour caché des choses à Freddie. Personne ne connaissait toute la vérité, pas même son oncle ou son frère dont il était proche. Non, il gardait tout ça au fond de lui. Ce qui expliquait sans doute ses pétage de plomb. Même s'il n'y en avait que très peu. On pourrait facilement écrire un livre sur lui tant il y avait eu de choses. Il n'avait jamais vraiment eu d'adolescence puisqu'il avait dû prendre les responsabilités au départ du père Reis, passant de l'enfant à l'adulte du jour au lendemain.

Voilà, il s'était de nouveau excusé pour son craquage complet un peu plus tôt dans la soirée. Elle n'y était pour rien du tout, la panne de la voiture de la jeune femme, bien que ce ne soit pas réellement un problème grave en soit, avait été la goutte d'eau faisant déborder le vase. Dans tous les cas, il n'en voulait pas du tout à Alize. Comment pourrait-il lui en vouloir ? Elle avait été la seule à répondre à son appel et encore mieux, la seule à se « sacrifier » pour venir le chercher alors que ce n'était pas la porte à côté. Alors oui, la panne d'essence avait été une étourderie de sa part, mais ce genre de choses arrivaient à tous les monde. "Tu as eu raison de te braquer. Mais... S'il y a une prochaine fois, ce que je n'espère pas, n'hésites pas à m'engueuler, à me gifler ou je ne sais pas quoi pour me remettre les idées en place.", plaisanta-t-il. Honnêtement, il était même un peu surpris qu'elle ne l'ait pas giflé. Il l'aurait totalement mérité, et ça lui aurait peut-être été bénéfique. "Enfin bref...", le jeune homme lança, voulant changer de sujet. "Au fait, tu n'as trouvé aucun serial-killer dans la salle de bain ?", rajouta-t-il, se tournant très légèrement, la regardant avec ce sourire qu'il utilisait en général pour se moquer gentiment d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 29/05/2014
Messages : 671
Avatar : Hayden Panettiere
Age : 26
Métier : Pâtissière et étudiante en commerce

Message
Sujet: Re: Alize & Thiago ~ "How are you ? I'm fine."    - Lun 23 Juil - 10:44
"How are you ? - I'm fine."

J'ignorais jusqu'à quel point le sujet des parents de Thiago était difficile pour lui. Mes parents aussi, ce n'était pas simple. Il fallait dire qu'entre une mère récidiviste en prison et un père simplement démissionnaire, j'étais bien contente d'avoir ma grand-mère au milieu de tout ça. Mais à la réponse du garçon je me rendais bien compte à quel point nous étions différents quant à nos propres parents. Moi, avec le temps, j'avais appris à vivre sans. Je n'avais réellement connu ni ma mère ni mon père, à l'exception, pour ce dernier, de quelques visites impromptues. Mais je ne le connaissais pas vraiment et la seule raison pour laquelle, enfant, j'étais toujours contente de le voir, c'était pour les cadeaux qu'il nous amenait à Bianca et moi. Et encore, ils étaient peu nombreux, je vous laisse donc deviner le nombre de visites que nous avions eues depuis qu'il nous avait laissées chez sa mère. Bianca, elle, connaissait déjà mieux nos deux parents. Ce qui expliquait son dégoût profond envers notre mère, que je n'avais pas puisque je ne connaissais les raisons de Bianca que par son récit, ne les ayant pas vécu, ce n'étaient que des mots prononcés à la suite les uns des autres. « Je vois. » Il avait l'air de penser que ce sujet sensible était plus important dans son cas que le mien, mais je ne relevais pas, ne sachant pas de quoi il retournait. Lui non plus ne savait pas, mais pour être si persuadé que ça, il avait dû vivre des événements plus compliqué, certainement.

Le coup fut dur et douloureux. Je ne savais même pas pourquoi je l'avais ressenti. Mais, étrangement, l'idée de savoir Thiago loin de la Nouvelle-Orléans, ça ne me plaisait véritablement pas. Allez savoir pourquoi, d'ailleurs, mais c'était ainsi. M'imaginer en train de regarder Thiago s'éloigner, c'était un sacré pincement au coeur. Sans doute parce que j'étais habituée, à chaque fois que j'avais un problème, à me tourner vers lui. C'était devenu un peu comme un jeu. Morbide, selon les situations, mais tout de même. Au commissariat, je ne voyais plus que lui, les autres n'existaient que pour me diriger jusqu'à son bureau dont je connaissais le chemin par coeur, et non pas pour s'intéresser à quoi que ce soit d'autre. On me voyait débarquer ? Je ne patientais presque pas avant qu'on m'envoie à son bureau. Alors oui, ça m'avait fait un sacré coup. Et je n'en dis pas un mot pour autant.

J'eus un rire nerveux. « Ne me propose pas de me gifler quand tu m'énerves, je pourrais y prendre goût. » Je n'en savais fichtrement rien, après tout ça n'était jamais arrivé. Mais l'idée était terriblement tentante. Je levais les bras en l'air, signe de victoire. « Toujours vivante ! Le serial killer s'est peut-être trompé de chambre, après tout ! » Il se moquait de moi, mais tant pis. L'autodérision aussi ça avait du bon.
 


_________________________
Say something I giving up on you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 23/08/2017
Messages : 92
Avatar : Mariano Di Vaio
Age : 30
Métier : Sergent dans la police

Message
Sujet: Re: Alize & Thiago ~ "How are you ? I'm fine."    - Lun 23 Juil - 18:12




"How are you ? I'm fine."

Feat I. Alize James.

Bref, il semblait que parler des parents, que ce soit du côté d'Alize, comme du sien, ce n'était pas le meilleur sujet de discussion qui soit pour eux. Alors pourquoi continuer. De toute façon, lui n'avait rien à rajouter sur ça. Non, il préférait plutôt lui proposer de le frapper s'il venait à re-péter un câble comme ça devant elle. Et... elle ne semblait pas contre l'idée ce qui le fit rire. "Ok, j'ai eu une mauvaise idée sur ce coup-là...", plaisanta-t-il avant de bailler. "Toujours vivante ! Le serial killer s'est peut-être trompé de chambre, après tout ! ", s'exclama-t-elle. Tant mieux alors ! "Quelle chance on a.", il lui répondit en riant un peu.

Le brun finit par se lever du sol avant de se tourner vers Alize. "Je pensais faire un tour dehors pour chercher quelque chose à manger si tu veux venir ? Et ça aurait fais une petite sortie pour Nutella et Pongo.", il lui proposa en enfilant un sweat qui était dans son sac. "Sinon, tu restes dans la chambre pendant que je vérifie qu'il n'y a pas de serials-killer dehors et j'en profite pour sortir les chiens et nous trouver de quoi manger ?", il rajouta, comme alternative. Car après tout, peut-être qu'elle n'avait pas forcément envie de sortir de la chambre.

Thiago remit aussi ses chaussures pendant que Pongo tournait autour de lui, ayant très bien compris que son maître allait sortir et que ça allait sûrement être l'occasion pour lui de se dégourdir les pattes ! "Oui Pongo, on va sortir mais calme-toi.", lança-t-il à son chien avant de venir grattouiller son ventre


proposa-t-il en se levant du sol. Il se tourna vers Alize qui était toujours assise sur le lit : "Tu as une préférence ? Sucré ? Salé ?", Thiago lui demanda. Après tout, dans ce genre d'endroit il y avait bien souvent un vieux distributeur avec des chips, des gâteaux, des bouteilles d'eau, des canettes de soda...

Le brun alla vers son sac pour prendre un sweat étant donné qu'il allait aller dehors et qu'il ne faisait pas des chaleurs estivales, encore moins à ce moment de la journée, ou plutôt, de la soirée. Il remit aussi ses chaussures en attendant la réponse d'Alize. Il fallait bien qu'ils mangent non ? "Et... j'ai des croquettes pour Nutella et Pongo dans mon sac, je vais essayer de leur trouver un... truc pour les mettre.", il lui expliqua.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 29/05/2014
Messages : 671
Avatar : Hayden Panettiere
Age : 26
Métier : Pâtissière et étudiante en commerce

Message
Sujet: Re: Alize & Thiago ~ "How are you ? I'm fine."    - Ven 3 Aoû - 22:21
"How are you ? - I'm fine."

Mes yeux roulaient, mais j'étais complètement amusée. Oui, c'était une mauvaise idée. Je ne relevais cependant pas, ce n'était pas la peine. Il avait fait tout le travail à ce niveau. « N'est-ce pas ? » Oui, je semblais réellement étonnée de la chance que nous avions, j'étais persuadée qu'entre ces murs, s'il n'y en avait pas actuellement, nombreux avaient été les meurtriers et bandits en tout genre. Pourquoi pas maintenant ? C'était toujours ça dans les films d'horreur.

Je le regardais, éberluée. Je venais juste d'évoquer le fait que je craignais les serial killers dans ce genre d'endroit et il venait simplement de sous entendre que j'aurais envie de rester ici seule ? Non mais vraiment ! Pas même l'ombre d'un doute que je le suivais !« Non non non ! Tu regardes jamais d film d'horreur ? C'est pas parce que tu vérifies la chambre maintenant qu'ils auront pas l'occasion de rentrer, j'te suis un point c'est tout ! » Malgré tout, c'est le sourire aux lèvres que je lui avais répondu. J'étais un peu lourde sur cette histoire, mais j'assumais. Je pouvais m'avérer être une véritable peureuse quand je m'y mettais.

J'enfilais aussi des chaussures et une veste, n'étant pas vraiment habillée chaudement puisque ce n'étaient pas mes affaires que je portais mais celles de Thiago et je jetais un oeil à Nutella. L'oeil aux aguets, il n'avait pourtant pas bougé, allongé au sol, la gueule complètement appuyée sur le carrelage.

« Ce qu'il y a de moins calorique suffira. » Mes vices resteraient probablement à vie, mais si c'était pour m'enfiler trois barres de chocolat et deux paquets de chips, c'était inutile, mieux valait attendre de trouver des crocs de légumes crus ou quelque chose du genre. « Parfait ! » Je ne précisais pas que, de mon côté, j'avais des friandises pour nos deux chiens, Nutella adorant en avoir un pour chaque voyage en voiture qu'il faisait sans gémir ou sans aboyer comme un fou.
 


_________________________
Say something I giving up on you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 23/08/2017
Messages : 92
Avatar : Mariano Di Vaio
Age : 30
Métier : Sergent dans la police

Message
Sujet: Re: Alize & Thiago ~ "How are you ? I'm fine."    - Ven 24 Aoû - 13:44




"How are you ? I'm fine."

Feat I. Alize James.

Son ventre commençait à crier famine, Thiago devait sortir pour essayer de trouver quelque chose pouvant calmer son estomac. Il venait alors de proposer à la jolie blonde de rester au chaud et à l'abri dans la chambre pendant qu'il partait mener cette quête. Mais Alize n'était pas du tout de cet avis ! "Non non non ! Tu regardes jamais d film d'horreur ? C'est pas parce que tu vérifies la chambre maintenant qu'ils auront pas l'occasion de rentrer, j'te suis un point c'est tout !", répliqua-t-elle. Le brésilien la regarda, d'abord interloqué, mais amusé par la suite. Elle avait une imagination bien trop débordante... "J'en regardes rarement. Mais toi, il faut vraiment que tu arrêtes d'en regarder.", plaisanta-t-il, riant un peu. Mais bon, si elle souhaitait venir, il n'y avait pas de problèmes. "Je comptais un peu sur toi pour nous défendre en plus... Donc si t'as peur, je vais avoir peur aussi...", rajouta-t-il avant de rire un peu. Oui, il se moquait un peu d'elle, mais gentiment. Le jeune homme pouvait comprendre qu'elle ne soit pas rassurée d'être ici, avec tout ce qu'on pouvait lire ou entendre sur ce genre de motel...

Un tee-shirt, un pull et sa veste, il était prêt. Le brun jeta un œil à Alize qui venait de faire la même chose que lui. Ce n'était pas les grosses chaleurs ici lorsque la nuit était tombée. "Ce qu'il y a de moins calorique suffira.", elle lui expliqua ce qui lui plairait. Le jeune homme pensait trouver un distributeur automatique dans le motel, mais pas sûr qu'ils aient des choses de ce style. Ce serait plutôt chips, des barres chocolatées du style Kinder Bueno... Des cochonneries comme Thiago appelait ça. Contrairement à Alize, Thiago mangeait pas mal, mais il ne mangeait jamais ce genre de choses. Il se devait, de part son métier surtout, d'avoir une vie saine. Il ne pouvait pas manger ce genre de choses et réussir à aller courir après. Mais bon, exceptionnellement, il en aurait mangé. Mais Alize n'en mangerait sans doute pas. "Il y a une petite supérette pas loin normalement.", lui apprit-il. Thiago s'y était déjà arrêté lorsqu'il faisait la route. C'était à peut-être cinq minutes d'ici et au moins, elle aurait un peu plus de choix. Mais il n'aimait pas l'idée de l'y emmener parce qu'à cette heure, ce n'était pas forcément des gens très fréquentables qu'on y croisait.

Thiago mit la laisse à Pongo car, même s'il restait à peu près vers lui lorsqu'ils partaient en balade, là, ils étaient en ville et le brésilien ne se voyait pas du tout crier après son chien pour qu'il revienne ou pire, lui courir après. Et les voilà parti pour une promenade by night, à la recherche de quelque chose à se mettre sous la dent. Ils passèrent devant l'accueil ou le gars était encore installé devant sa télévision. En fait, il ne regardait même pas qui pouvait bien sortir ou même rentrer. Il secoua légèrement la tête. Voilà une des raisons qui expliquait pourquoi il y avait tant d'histoires dans les motels... Il n'y avait aucune surveillance... Bref.. Ils avaient fermé la chambre à clé, et Thiago referait un tour à l'intérieur pour vérifier qu'il n'y avait rien et pour rassurer Alize. "Par contre... à la supérette, reste bien avec moi s'il-te-plaît.", il lui demanda alors, lui faisant aussi comprendre, un peu indirectement tout de même, que ce n'était pas vraiment hyper familiale comme adresse où ils se rendaient. Mais elle l'avait sans doute compris lorsqu'elle avait entendu le son de sa voix. Là, il ne plaisantait pas... Mais tout se passerait bien s'ils se mêlaient de leurs affaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 29/05/2014
Messages : 671
Avatar : Hayden Panettiere
Age : 26
Métier : Pâtissière et étudiante en commerce

Message
Sujet: Re: Alize & Thiago ~ "How are you ? I'm fine."    - Lun 3 Sep - 16:30
"How are you ? - I'm fine."

J'avais beau me défendre, j'avais l'impression que Thiago ne me prenait pas au sérieux. Rien ne disait qu'un tueur en série n'attendait pas de voir les gens se retrouver tous seuls pour pouvoir mieux les torturer et les assassiner ? Et je n'avais pas vraiment envie de prendre le risque, autant le dire. Et dans le fond, ce qu'il disait était fondé. « Peut-être qu'il faut que j'arrête, oui. Mais toi, tu devrais être plus sur tes gardes, surtout pour un flic ! » Je roulais des yeux aussitôt. Il était sérieux ? J'avais peur d'un flingue alors que lui en avait un avec lui toute la journée, et c'était moi qui devais le protéger ? On marchait sur la tête là.

Je regrettais d'avoir exprimé mon avis sur quoi manger aussitôt l'avoir dit. Certes, il était au courant. Certes, il pouvait comprendre, mais je l'imaginais déjà en train de se prendre inutilement le chou pour savoir ce que j'aurais envie de manger. Et je n'avais pas eu si tort que ça, au final. Je lui adressais un petite sourire, très amusée de la situation. Je n'étais pas difficile à ce point non plus. « Tu sais qu'ils vendent des petits biscuits aux fruits et des fruits à croquer dans les distributeurs, sinon ? Il fait assez froid comme ça pour ne pas trop marcher non plus... et tu penses vraiment que la supérette sera ouverte ? » Je n'avais pas du tout envie de le forcer à marcher alors qu'on pouvait trouver d'un peu tout dans les distributeurs si on savait sur quel numéro appuyer, à savoir ceux du plus bas.

Tandis que Thiago attachait son chien, je laissais Nutella en liberté. Même en l'ayant peu dressé, quand nous sortions, il restait toujours collé à mes jambes, ce qui m'agaçait un peu quand j'essayais de jouer avec lui et qu'il ne me décollait pas. Mais c'était amusant tout de même, j'avais l'impression de voir dans ce genre d'attitude le fait qu'il m'aimait suffisamment pour ne pas bouger de mes chevilles.

Je ne tardais pas à tourner des yeux une nouvelle fois. Il était vraiment incorrigible celui-là ! « Ok, si tu veux. » D'habitude je ne cédais pas aussi vite, mais là, si. Pourquoi, je n'en savais strictement rien, mais sans doute que l'idée d'avoir plus de choix m'avait séduite. Pour autant, je n'étais pas difficile non plus, quand même.

Nous arrivions très rapidement à la supérette et en très peu de temps j'avais fait mon choix et, apparemment Thiago aussi. Sortir ne nous prit pas beaucoup de temps et je récupérais Nutella, qui s'était arrêté à l'entrée, comme pour monter la garde, aux côtés de Pongo. « Je crois qu'on est bons, tu en penses quoi ? » Un petit sourire sur le visage, j'étais ravie à l'idée de rentrer pour me mettre au chaud et grignoter sans le regretter.
 


_________________________
Say something I giving up on you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 23/08/2017
Messages : 92
Avatar : Mariano Di Vaio
Age : 30
Métier : Sergent dans la police

Message
Sujet: Re: Alize & Thiago ~ "How are you ? I'm fine."    - Mar 4 Sep - 22:38




"How are you ? I'm fine."

Feat I. Alize James.

Alize n'avait pas tort, il devrait être plus sur ses gardes étant donné qu'il était un flic comme elle le disait, mais s'il ne faisait que ça, et, comme tout ses collègues, il finirait paranoïaque ! "Ne t'en fais pas, j'ai l'oeil attentif.", la rasura-t-il car, même s'il n'était pas en fonction et qu'il était complètement épuisé, il avait été formé à être attentif à ce qui l'entourait. Et tout ça, à force, c'était devenu automatique. "Allé... Souris... Dis-toi qu'on est en vacances dans une ville sympathique." lui lança-t-il après avoir vu son roulement de yeux. Mais Alize l'amusait, elle lui faisait penser à autre chose.

C'est vrai qu'après qu'elle lui ait dis que quelque chose de peu calorique lui conviendrait, il avait réfléchi à quoi faire. C'est là où il avait pensé à cette petite supérette qu'il venait de proposer à la jolie blonde. "Tu sais qu'ils vendent des petits biscuits aux fruits et des fruits à croquer dans les distributeurs, sinon ? Il fait assez froid comme ça pour ne pas trop marcher non plus... et tu penses vraiment que la supérette sera ouverte ? ", lui expliqua-t-elle, finissant par lui demander si la dite supérette serait ouverte à cette heure. "Pour commencer... Est-ce que tu trouves que j'ai une tête à manger des biscuits aux fruits ?", il lui demanda amusé, non franchement, ces petits trucs de rien du tout n'étaient pas hyper nourrissants, d'une part. Et d'autre part, il n'aimait pas vraiment ça, tout ce qui était fruits secs et tutti quanti. "Et oui, elle est tous le temps ouverte. Je m'y arrête parfois. Et elle n'est pas si loin que ça. Peut-être...trois minutes à pied, grand max cinq minutes si tu traînes.", il lui expliqua avec un petit sourire aux lèvres.

Une fois arrivés à la supérette, Thiago laissa Pongo à l'extérieur, tout comme Nutella qui resta à côté. Bien. Ils entrèrent donc tout deux, le jeune homme suivant Alize. Même si la jeune femme ne le pensait pas sur ses gardes, il avait rapidement vu combien de personnes se trouvaient dans les rayons. Ces derniers n'étant pas très haut afin de laisser la possibilité au vendeur de voir ce qu'il se passait dans son magasin sans se lever de derrière la caisse. Thiago attrapait quelques trucs à manger, pas forcément très sains, mais tant pis, ça lui suffirait pour ce soir. "Oui,rentrons nous mettre au chaud." et les voilà repartis en direction du motel. Une fois là-bas, Thiago ouvrit la porte de leur chambre : "Mademoiselle... Votre chambre cinq étoiles est prête.", plaisanta-t-il. Mieux valait rire de cette situation plutôt que d'en pleurer non ? Le brun entra à sa suite, détachant Pongo avant de quitter sa veste et ses chaussures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 29/05/2014
Messages : 671
Avatar : Hayden Panettiere
Age : 26
Métier : Pâtissière et étudiante en commerce

Message
Sujet: Re: Alize & Thiago ~ "How are you ? I'm fine."    - Dim 14 Oct - 19:20
"How are you ? - I'm fine."

Je manquais de m'étouffer de rire. En vacances ? Ah oui, ça y ressemblais énormément oui. Déjà que j'étais venue porter secours sans aucune utilité et qu'en plus nous étions coincée dans ce motel tout pourri, sans doute infester de mites, de puces ou de punaises de lit. Le rêve, c'était carrément paradisiaque, bien sûr. « Ca ne ressemble clairement pas à des vacances ! Et en plus de ça, avant d'en repartir, la ville, j'ai pas eu l'occasion de découvrir en quoi elle était sympathique non plus. » En fait, la seule chose qui me rassurait était celle qui m'énervait le plus : j'étais ici avec Thiago, mais c'était sa faute, en fait.

Je roulais des yeux. Véritablement incorrigible, celui-là ! « Ne me fais pas croire qu'un Kinder Bueno ou un de ces trucs immangeable qu'on trouve en distributeur ne te donnerai pas envie. Mais c'est sûr que niveau choix... » Je ne continuais pas, la suite me semblait évidente. Je m'étonnais. « Tu viens souvent par ici, à des bornes de la Nouvelle-Orléans... ? »

Nous rentrions rapidement après avoir acheté nos grignotages et malgré l'absence de luxe dans le motel, bien qu'il s'agisse d'humour, j'appréciais beaucoup la "galanterie" de Thiago. Je m'installais sur le lit, non sans l'avoir remercié au préalable. D'un tapotement sur le lit je l'invitais à se joindre à moi, ce que je faisais toujours avec ma soeur quand nous grignotions ensemble, de façon donc totalement machinale, ou certainement inconsciente. Nutella s'approcha pour renifler ce que j'avais pris, peu intéressé, il repartit dans son coin pour s'allonger. « Tant pis pour toi mon gros. » Je commençais à manger un peu mes gâteaux avant de regarder le policier un instant, finalement assise en tailleur sur le lit, face à lui. « Merci de ne pas m'en vouloir et de rester aux aguets comme ça... » Bon, certes, je m'attirais toujours des problèmes longs comme le bras, mais ce n'était pas ma faute après tout ! Ou peut-être que si, mais c'était plus simple d'avoir quelqu'un comme lui à proximité.
 


_________________________
Say something I giving up on you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 23/08/2017
Messages : 92
Avatar : Mariano Di Vaio
Age : 30
Métier : Sergent dans la police

Message
Sujet: Re: Alize & Thiago ~ "How are you ? I'm fine."    - Jeu 18 Oct - 22:06




"How are you ? I'm fine."

Feat I. Alize James.

Comme quoi, il avait eu raison de se dire qu'Alize allait réussir à lui changer les idées. Certes, il était toujours aussi fatigué, mais au moins, il ne pensait plus à son idiot de père, pour ne pas utiliser un autre mot... C'est vrai que c'était loin d'être des vacances, Mobile n'était pas non plus une des villes les plus attirantes des Etats-Unis. Ni même de la Louisiane d'ailleurs. "Tu n'as qu'à faire semblant qu'on est dans un pays où il fait chaud et beau.", plaisanta-t-il. Remarque, ce n'est pas parce qu'on est dans un endroit où il fait beau et chaud que c'est sympathique. Et il en sait quelque chose, il avait vécu au Brésil mais, honnêtement, ça n'avait pas été sympathique, loin de là. Et, même si le Brésil pouvait offrir bien des choses, il y avait très peu de chances qu'il y remette les pieds. Bien trop de mauvais souvenirs remonteraient à la surface.

Un Kinder Bueno ? Ah si, ça ce n'était pas pareil ! "Tu ne peux pas comparer tes biscuits aux fruits à des Kinder Bueno. On ne compare pas l'incomparable. C'est comme si tu comparer Monica Bellucci et Jim Carrey.",expliqua-t-il avant de rire un peu. "Tu viens souvent par ici, à des bornes de la Nouvelle-Orléans... ?", lui demanda-t-elle. Thiago haussa légèrement les épaules. "J'aime bien me balader en voiture et sortir de la Nouvelle-Orléans ou même de la Louisiane.", comme ce week-end puisque, actuellement, ils étaient dans l'Alabama et que lui, avait fais plus de 7 heures de route étant donné qu'il était parti à Jacksonville... Mais il avait ressenti le besoin de s'éloigner le plus possible.

Après avoir quitté sa veste et ses chaussures, le brésilien avait rejoins la jolie blonde sur le lit pour dîner après qu'elle l'ait en quelque sorte inviter, tapotant le matelas de sa main. "Merci de ne pas m'en vouloir et de rester aux aguets comme ça...", la jeune femme le remercia, ce qui lui semblait étrange à ses oreilles. "Je ne vois pas pourquoi tu me remercies, c'est moi qui t'es attirée dans ce merdier. Donc toi, merci d'être venue me récupérer et désolé que tu soies obligée de me supporter.", rajouta-t-il avec un léger sourire avant de littéralement engloutir son sandwich. Bon, peut-être qu'il avait faim en fait. Thiago s'étira légèrement après avoir terminé de manger, la fatigue se faisait ressentir physiquement, de plus, il commençait à avoir froid, signe, chez lui en tout cas, qu'il était vraiment fatigué. Ça avait toujours été ainsi. Aussi bizarre que cela puisse paraître. Il y avait de grande chance pour que, au moment où il déciderait à s'allonger pour dormir, il s'endorme en une seconde. Pourtant, dormir l'effrayer un peu, il revivrait des souvenirs et il détestait cette idée. "Je crois que je vais t'abandonner sinon je vais m'endormir en te parlant.", plaisanta-t-il légèrement mais, en même temps, ça pourrait presque être possible. En même temps, lorsque l'on voyait sa tête, on pouvait facilement le croire ! Alors, après avoir ramassé ses papiers d'emballages et les avoir mis à la poubelle, il prit un des oreillers du lit, le posa sur le canapé qui semblait avoir bien vécu et prit la couverture supplémentaire qui était dessus avant de s'allonger. Même s'il était plus que vieux et qu'il était sans doute temps de le changer, il était plutôt confortable. Remarque, à l'heure actuelle, Thiago aurait même pu dormir sur le sol, ça ne l'aurait pas déranger. "Ah meu Deus... j'ai l'impression que je n'ai pas dormi depuis une semaine.", lança-t-il, les yeux déjà fermés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Message
Sujet: Re: Alize & Thiago ~ "How are you ? I'm fine."    -
Revenir en haut Aller en bas
 

Alize & Thiago ~ "How are you ? I'm fine."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Domino il mondo del Calcio
» Toxic ∞ Thiago & Josephine
» on dit souvent que je suis un mexbilien; TIAGO SILVA
» Qui va là? [PV: Boule d'Énergie]
» Artémius Minéos
BEYOND THE CITY :: Rest of the World :: Louisiana, my dear !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-