AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité, viens nous donner ton avis ou nous laisser un message d'amour sur PRD et Bazzart
et récolte des points supplémentaires dans la course au membre du mois ! ♥️
Le forum a quatre ans ♥️
Merci à chacun de vous pour ces belles années !
Les soldes anniversaire sont désormais fermées.
Mais ne vous inquiétez pas, vous les retrouverez très bientôt ! ♥️

Partagez | .
BEYOND THE CITY :: Life In New-Orleans :: Quartier Français :: Jackson Square
 
 (LEANDRO) talking loud
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 848
Avatar : Camilla Luddington
Age : 29
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: (LEANDRO) talking loud    - Lun 8 Jan - 23:35

talking loud   ft. leandro & leah

Après une demi-journée à travailler à moitié à l'hôpital - même si mon rôle n'était clairement pas celui d'un médecin, être sur le terrain, quel qu'il soit ça ne faisait pas vraiment de mal - à moitié au téléphone tantôt à user de diplomatie, tantôt à perdre complètement patience, j'avais décidé qu'une pause s'imposait. De retour à l'hôpital, puisque les bénévoles étaient tous partis en me voyant me transformer en une incontrôlable furie en raccrochant furieusement des téléphones, je m'étais trouvée nez à nez avec Leandro et lui avais proposé d'aller manger un bout.

Et c'est dans le centre commercial du square du vieux carré que je l'avais traîné. Parce qu'admettons-le, il n'avait pas trop eu le choix quant à l'endroit. Je n'avais pas mes habitudes, pas vraiment disons, mais depuis mon retour à la Nouvelle-Orléans un peu plus de trois ans auparavant, j'avais décidé de tenter un peu tous les endroits qu'on me conseillait et que je découvrais sur mon chemin. Ca m'avait, certes, collé d'imposantes crises en tout genre dont je vous épargnerai l'appellation, et des hauts-le-coeur à foison. Mais c'était le risque à prendre après tout.

Assis à une table, je regardais la carte. Enfin, je la regardais peut-être, mais je ne la voyais probablement pas, trop préoccupée par cette journée qui commençait trop mitigée à mon goût. Je soupirais. « Dire qu'il faudra retourner travailler après ça... » Je n'étais pas le genre à me plaindre ni à rechigner à travailler, mais là, j'avais beaucoup de mal à penser à autre chose qu'à tous les inconvénients qu'allaient encore impliquer des heures supplémentaires à travailler. Si seulement j'avais fait le choix de Luna, qui était devenue médecin grâce à l'humanitaire...

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 30/12/2017
Messages : 12
Avatar : Jesse Williams
Age : 33
Métier : Médecin

Message
Sujet: Re: (LEANDRO) talking loud    - Mar 9 Jan - 10:46

talking loud   ft. leah & leandro

La matinée de Leandro avait été des plus calmes. Sa garde avait démarré 4 heures plus tôt, dans une ambiance assez détendue sur l’ensemble du service. Oui bien était-ce lui qui avait -pour une fois- assez bien dormi et prenait donc les choses avec un certain recule et une grande décontraction ? Peut-être ! Il avait l’impression d’être un peu déconnecté de ses tracas et s’étonnait même à philosopher au détour d’un couloir sur les bonnes surprises que pouvait sûrement leur réserver cette belle journée, à commencer par les muffins que l’interne Betty n’avait miraculeusement pas loupé ! La pauvre jeune femme s’acharnait en pâtisserie pour parvenir à faire plaisir à l’équipe, sans rencontrer de franc succès… Jusqu’à ce matin ! Comme quoi, tout était possible !

Leandro se plaisait ici. Il n’était en poste que depuis peu, et avait un contrat à mi-temps à l’hôpital. Bien sûr, pour avoir du temps assuré à consacrer à quelques associations. Lorsqu’on avait connu une expérience aussi riche que de voyager à travers le monde en tant que Médecin Sans Frontières, à aider son prochain et se battre comme un lion pour améliorer la vie d’autrui, on ne pouvait pas rester sans rien faire une fois rentré au pays. Cela avait d’ailleurs coûté à Leandro son mariage, soit dit en passant… Il avait un tel besoin de s’investir totalement dans une cause qu’il jugeait juste et bonne qu’il en perdait ses priorités personnelles. Même la plus insignifiante… Comme se reposer, ou même se nourrir.

Aujourd’hui, ce fût Leah qui lui remit les pendules à l’heure sans même le savoir, en lui proposant de l’accompagner pour déjeuner à l’extérieur. Appréciant la compagnie de la demoiselle, il n’avait pas hésité très longtemps. « Pause déj’ ! » -avait-il lancé à une collègue en lui collant ses dossiers dans les bras. « Mais… Cooper ! » Leah ayant déjà pris les devants, le médecin s’était contenté de la suivre en marche arrière, haussant les épaules en direction de sa collègue. Et un demi-tour plus tard, il était dans l’ascenseur !

Avait-il eu le choix sur le restaurant ? Absolument… pas ! Il s’était laissé guider, n’ayant rien contre le fait de laisser libre court aux envies de la jeune femme. Ainsi, il pouvait en apprendre un peu plus sur les goûts de Leah par exemple ! Qui pour le coup, ne semblait pas être d’aussi bonne humeur que lui ! « Wouah… T’es motivante, ça donne envie ! » -commenta-t-il avec un brin d’ironie, flagrant. Il esquissa un sourire et abandonna sa propre carte sur le bord de la table. « Journée difficile ? »

_________________________

    Je fais semblant d'aller mieux... D'avoir tourné la page... Les hommes ça ne pleure pas. Surtout à mon âge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 848
Avatar : Camilla Luddington
Age : 29
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Re: (LEANDRO) talking loud    - Mar 9 Jan - 11:53

talking loud   ft. leandro & leah

Heureusement, depuis notre rencontre organisée par ma soeur Luna, les tensions avec Leandro s'étaient un peu apaisées. J'avais décidé de prendre avec un peu moins de stress les choses. Pas comme elles venaient, je n'étais pas totalement zen pour cela. En général, si. Mais quand il s'agissait du travail, depuis que j'étais rentrée aux Etats-Unis, c'était bien différent d'auparavant. Sans doute que je n'avais pas mûri dans le bon sens. La petite française que j'étais avait bien changé depuis l'époque où rien ne l'atteignait.

Quelque chose n'avait toutefois pas changé en moi : le fait que je savais ce que je voulais, quel qu'en soit les conséquences. Résultat, j'allais manger un peu partout avec des personnes qui n'avaient pas vraiment le choix dans tout ça. Bon bah... Leandro non plus visiblement. Je n'avais raconté à personne ma lubie de tenter un peu tous les restaurants possibles et inimaginables. Je n'avais pas peur qu'on me juge, mais je n'avais pas envie d'être suivie pour qu'on me rejoigne dans mes folies à deux balles.

Je gardais en tête ce début de journée compliqué. C'était le moins qu'on pouvait dire et, même si je n'avais pas l'habitude de ruminer encore et encore, je n'arrivais pas à me sortir de la tête tous les ennuis et ma mauvaise humeur du matin. Comme on dit, levée du pied gauche... Bref, je n'arrivais pas à faire l'impasse sur ça. Et apparemment ça se voyait suffisamment pour faire réagir mon accompagnateur. « Désolée... je ne dois pas être de très bonne compagnie, là tout de suite. » Surtout que je le lui infligeais un peu contre son gré, le pauvre. Néanmoins, il avait réussi à me faire sourire. « Un peu... obtenir des subventions pour l'association, c'est pas simple en ce moment. Même la période hivernale ne semble pas convaincre... J'aurais préféré passer ma journée à l'hôpital plutôt que pendue au téléphone la majeure partie du temps. » Avoir créé sa propre association, c'était cool, mais devoir la diriger, ça l'était un peu moins, fallait le dire.

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 30/12/2017
Messages : 12
Avatar : Jesse Williams
Age : 33
Métier : Médecin

Message
Sujet: Re: (LEANDRO) talking loud    - Jeu 11 Jan - 18:29

talking loud   ft. leah & leandro

Leah s’excusait pour ses humeurs, ce qui fit sourire le jeune homme. Avec sa petite remarque, il n’avait pas voulu lui faire le moindre reproche. C’était plus pour la taquiner et la détendre à vrai dire ! « Oh j’ai connu pire… » -répliqua-t-il aussitôt, en se permettant quelques précisions cette fois-ci : « Je plaisante ! Tout va bien ! » Il fallait qu’elle se détende, sans quoi le déjeuner allait être long ! Et pour qu’elle s’exécute, rien de mieux que de la faire parler. En lui faisant vider son sac, Leandro allait sûrement réussir à la dérider un peu. Il lui avait déjà décroché un sourire en coin, il le sentait : il était sur la bonne voie ! En l’observant quelques instants, il avait compris que des soucis faisaient tâches dans le paysage, rendant le petit monde de la jeune femme un peu terne et gris. Il fallait donc qu’il saisisse le fond du problème, en l’interrogeant à tâtons. C’était à elle de lui confier ce qu’elle voulait, sans jamais se sentir bousculée. Et ça marchait plutôt bien !

Leah semblait être un peu dépassée par son association. En tout cas, elle s’inquiétait beaucoup pour le financement de cette dernière, ayant apparemment des difficultés à rassembler des fonds. « Eum... Je vois… » Il parlait en connaissance de cause, même s’il n’avait jamais été à un tel poste. Son expérience faisait de lui quelqu’un de conscient de la réalité des choses, des difficultés omniprésentes dans les milieux humanitaires et associatifs. Il avait vu pas mal de choses à travers le monde, et cela malgré son jeune âge. Aujourd’hui encore, en étant un peu plus sédentaire, il continuait à être confronter à ce genre de problématiques. « C’est si inquiétant que ça, ou bien tu te colles une pression un peu trop grande ? » Il chercha à capter son regard, pour essayer d’y ancrer le sien l’espace de quelques instants. Il affichait toujours ce léger sourire, qu’il espérait bienveillant et rassurant. Parce qu’à l’entendre, si elle avait préférée courir dans tous les sens à l’hôpital au lieu de passer ces coups de fils, c’est que ces derniers devaient être assez éprouvants. En tout cas, cela semblait avoir suffisamment travaillé la jolie brune pour qu’elle en arrive à soupirer comme ça.

Une serveuse s’approcha alors de leur table, les saluant poliment en dégainant son calepin. « Bonjour ! Je peux prendre votre commande ? » Gentleman, Leandro adressa un regard interrogateur à sa compagne de déjeuner, comme pour lui laisser le choix. Est-ce qu’elle était prête ? Avait-elle eu le temps suffisant pour se décider ? Il avait bien remarqué qu’elle n’était pas plus concentrée que ça sur la carte, mais peut-être qu’elle était une habituée et qu’elle connaissait le menu sur le bout des doigts…!

_________________________

    Je fais semblant d'aller mieux... D'avoir tourné la page... Les hommes ça ne pleure pas. Surtout à mon âge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 848
Avatar : Camilla Luddington
Age : 29
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Re: (LEANDRO) talking loud    - Dim 14 Jan - 23:25

talking loud   ft. leandro & leah

Je haussais un sourcil, pas certaine de comprendre là où Leandro avait voulu en venir. « Comment ça ? » Était-ce moi qui avais été pire ou bien parlait-il totalement d'autre chose ? En me mordant la lèvre, je réalisais que je n'avais pas toujours été sympathique avec lui et que c'était sans doute là où il voulait me ramener, bien que j'espérais fortement me tromper. Après tout, il y avait forcément pire que moi quelque part, non ?! Et puis, la suite me convainquit. Il s'agissait bien de moi. Un sourire s'afficha sur mon visage. « "Tu plaisantes" donc je suis le pire que tu aies connu ? » quand je m'y mettais je pouvais avoir l'esprit particulièrement torturé au niveau des interprétations. Comme c'était le cas d'ailleurs. Mais, tout ça avait eu le don de me faire respirer un bon coup. On n'était plus au travail là maintenant tout de suite, autant profiter un peu de ce moment de répit qu'offrait le déjeuner pour penser à autre chose. Et je comptais bien le faire. Après tout, c'était pour ne pas me bourrer la tête avec des idées noires que j'avais proposé (ou plutôt supplié) à Leandro de m'accompagner.

C'était vrai qu'au boulot je me prenais, en ce moment, beaucoup la tête. À tel point que je prenais beaucoup de plaisir à passer du temps en dehors des locaux de l'association. J'aurais dû déléguer un peu de travail, c'était un fait, mais c'était difficile. Rien qu'avec ma soeur, je me prenais la tête quand il s'agissait de tout ce qui était administratif. Alors, certes, Luna n'avait pas à s'occuper de tout ça, elle avait déjà un autre travail, mais parfois, quand elle me proposait, peut-être que je ferais mieux de la laisser un peu prendre les devants. Lâcher prise, c'était un vrai entrainement pour moi, et pas forcément des plus faciles. « Je me colle peut-être un peu trop la pression, mais sans aucun moyen de financement le mois prochain, on ne pourra plus accueillir de nouvelles personnes dans le besoin. Pas d'endroit où dormir ni de quoi manger. Sinon aller à la soupe populaire, et ils sont en sous-effectifs de bénévoles pour un trop plein de demandeurs. » Mes yeux croisèrent ceux de Leandro. Le temps d'un instant, j'aurais pu perdre le fil si j'avais cherché quoi dire. Au lieu de quoi, j'avais préféré m'arrêter là. Il avait la capacité folle de me faire respirer un bon coup quand j'étais complètement angoissée. Ca n'arrivait pas beaucoup, mais j'étais toujours autant surprise de voir à quel point il avait trouvé l'astuce si vite. J'inspirais profondément. « Je me fais trop de souci, c'est ça ? » après tout, l'expérience m'avait démontré qu'avec un peu de bonne volonté et d'action tout problème avait une solution et ne restait jamais en suspens trop longtemps.

Il n'eut pas vraiment le temps de me répondre que la serveuse venait prendre notre commande. J'avais à peine regardé leur menu, et je n'avais aucune idée de ce que j'allais manger. Jusqu'à ce que mes yeux se posent sur l'ardoise du jour. « Hmm... ce sera un plat du jour pour moi. Avec des frites en accompagnement, s'il vous plaît. » Leandro m'avait laissé le temps de choisir avant lui, j'attendais donc, tout comme la serveuse sa réponse. Je n'avais aucune idée de s'il savait ce qu'on mangeait ici, mais on allait bien découvrir si c'était bon ou non, de toute façon. C'était pour ça que je tentais. Pour savoir où aller quand j'avais envie de m'essayer à la nouveauté plutôt que d'aller là où je connaissais. Et en un peu plus de trois ans à être revenue à la Nouvelle-Orléans, je n'avais pas pris le temps d'aller dans chaque restaurant de la ville... malgré le porte-monnaie familial.

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 30/12/2017
Messages : 12
Avatar : Jesse Williams
Age : 33
Métier : Médecin

Message
Sujet: Re: (LEANDRO) talking loud    - Dim 18 Fév - 22:52

talking loud   ft. leah & leandro

Leandro comprit rapidement qu’il allait devoir faire attention à tout ce qu’il allait dire… Non pas que la jeune femme soit dans l’agression ou sur la défensive, mais comme à son habitude elle avait l’esprit vif et analysait le moindre propos. Si là il s’était risqué à la taquiner un peu, il constatait avec amusement qu’elle ne laissait pas sa part dans ce domaine là ! « Non, mais je voulais dire que… Enfin tu n’es pas… Bref ! » Il s’emmêlait lui-même les pinceaux en cherchant à s’expliquer, alors que dans le fond elle avait sans doute très bien compris ce qu’il avait voulu exprimer. Les femmes étaient bien trop compliquées par moment, surtout lorsqu’il était question d’interpréter des mots ou des actes. Ça, Leandro en avait toujours été profondément convaincu ! Heureusement pour lui, la jolie brunette avait affiché un large sourire, traduisant qu’aucune prise de tête n’était à prévoir. L’ambiance était des plus détendues et Leandro sentait qu’il allait peut-être parvenir à changer les idées de Leah, ne serait-ce que le temps d’un déjeuner. Mais d’abord il fallait libérer quelques frustrations professionnelles par le biais de la parole… Il devinait sans mal l’inquiétude qui grignotait l’esprit de sa collègue lorsqu’il était question des financements de son organisme et de tout ce qui en dépendait. Il en avait pleinement conscience mais tentait tout de même de lui faire admettre qu’elle était peut-être trop sous pression pour être aussi efficace qu’elle le souhaitait. En tout cas, il restait persuadé que ça ne l’aidait pas forcément à être plus productive. Elle faisait de son mieux et parfois le trop plein de pression ne faisait pas plus avancer les choses…« Je me doute que ce n’est pas évidement… C’est même problématique, oui. Mais je suis sûr que tu trouveras une solution. Sans forcément plier sous la pression. » Mais elle enchaina avec une nouvelle question… Et à sa suite il grimaça légèrement en se mordillant la lèvre inférieure, comme s’il se retenait de sourire, voir même de rire !

Il ne fit cependant aucun commentaire, puisque la serveuse venait d’arriver à leur niveau et cherchait à prendre les commandes. Avait-il réellement prêter attention au menu et fait un choix ? Pas tellement. Il faut dire que ses yeux étaient restés braqués sur la jeune femme qu’il accompagnait, et que malgré un estomac qui criait presque famine, ça n’avait pas suffit pour l’en détourner. Il l’avait donc laissé choisir en premier, galant qu’il pouvait être. « La même chose, ça sera parfait ! » Aucune originalité, certes… Mais au moins, il ne risquait pas d’être chiant en demandant cinq minutes supplémentaires pour relire la carte en diagonale et se décider. Là, il avait choisi l’efficacité avant tout ! La serveuse leur déposa une carafe d’eau sur la table après avoir valider les commandes sur son petit pad électronique, et fila à une table voisine. Leandro s’empara de la bouteille de verre et proposa de servir Leah tout en reprenant leur échange. Il ne relança pas pour autant le même sujet, bien décidé à ce qu’elle profite du moment. « Tu viens souvent ici ? » Il lança un regard au travers de la salle de restaurant, examinant la décoration. « Ça à l’air sympa, je ne connais pas ! »

_________________________

    Je fais semblant d'aller mieux... D'avoir tourné la page... Les hommes ça ne pleure pas. Surtout à mon âge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 848
Avatar : Camilla Luddington
Age : 29
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Re: (LEANDRO) talking loud    - Dim 11 Mar - 11:56

talking loud   ft. leandro & leah

Un sourire apparut sur mon visage. Sur le moment, je n'avais vraiment pas voulu comprendre ce que Leandro me disait et, pourtant, après coup, le voir bafouiller pour s'expliquer, ça m'amusait grandement. L'avantage avec lui, c'est que, excepté les grands débuts, tout était simple. Parce qu'au début, j'avais tellement cherché à comprendre ses motivations, que je devais sûrement en être agaçante. Et puis il représentait un peu l'inverse de moi, qui souhaitais plus que tout repartir en mission loin d'ici. Non pas que la Nouvelle-Orléans ne m'agace ou quoi. Il y avait tellement à faire ici. Mais ce n'était pas suffisant à mes yeux, même si je me rendais compte, comme ce jour-là, que même si ça ne me paraissait pas assez important, il y avait toujours à faire. Même trop. Alors, j'avais pris sur moi pour m'en contenter et j'avais appris à apprécier l'aide qu'on pouvait m'apporter pour alléger ma dose de travail, même si ce n'était pas toujours super simple non plus. « Pour ce qui est de plier à la pression, c'est trop tard en tout cas. Mais, après tout, comme on dit, il n'y a jamais que des solutions... » Sauf qu'en l'occurrence, malgré toutes mes tentatives, je voyais vraiment pas laquelle. Faire un nouvel événement pour récolter des fonds ? les risques étaient trop grands de perdre beaucoup d'argent sans en récolter suffisamment. Puis trop d'énergie à dépenser. Faire culpabiliser mon père pour qu'il avance un chèque ? J'avais passé l'âge de ces bêtises, je me débrouillais seule désormais. Non, tout ce qu'il me restait, c'était persévérer.

Je ne tardais pas à lever les yeux au ciel, amusée par la réaction silencieuse de Leandro. Au moins, ça répondait partiellement à ma question, pour sûr ! Et puis la serveuse, qui l'avait plus ou moins empêché de parler s'en alla avec nos deux commandes de plat du jour. J'acceptais le verre d'eau offert par Leandro après que le pichet ait été posé sur la table, tandis qu'il me posait une question qui me fit me mordre la langue. Devais-je le lui avouer ? Pas le choix, au moins, si c'était dégueulasse ici, je pouvais pas dire que j'appréciais. « Ne me tues pas d'accord ? » Les yeux d'un merlan frit le temps d'un instant, je continuais. « En fait, ça fait quelques temps que je me suis lancé une sorte de défi... j'ai décidé de goûter chacun des restaurants pour savoir lequel est mon préféré... Avant que je ne quitte la nouvelle Orléans, il y a sept ans, j'allais au même restaurant avec toute ma famille tous les week-ends... et j'ai jamais eu l'occasion de découvrir les autres... Quand je suis revenue, le restaurant en question a laissé place à une salle de gym, alors je tente un peu tout. Puis l'avantage, c'est que je ne suis pas difficile concernant la nourriture, tant que c'est bon... » En même temps, comment être difficile quand on ne sait pas cuisiner... ?

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 30/12/2017
Messages : 12
Avatar : Jesse Williams
Age : 33
Métier : Médecin

Message
Sujet: Re: (LEANDRO) talking loud    - Dim 25 Mar - 17:42

talking loud   ft. leah & leandro

Leandro ne pu s’empêcher de relever un sourcil en l’entendant lui confier qu’il était trop tard face à la pression. Elle avait apparemment déjà pliée, et il trouvait cela bien regrettable. En tout cas, il espérait qu’il n’était pas trop tard pour qu’elle reprenne confiance en ces projets et qu’elle relève la tête. Après tout, les coups de mou arrivaient à tout le monde ! Elle ne pouvait pas y échapper, aussi forte soit-elle ! Cependant il ne fit aucun commentaire. La jeune femme faisait les constats par elle-même, ou du moins semblait avoir pleinement conscience de la situation. Alors inutile d’en rajouter une couche, non ? Au lieu de ça, il profita de l’interruption de la serveuse pour changer de sujet. S’intéresser de plus près aux habitudes alimentaires et aux goûts de Leah était une conversation bien plus légère ; l’occasion de l’amener à se détendre. Il la questionna alors sur les lieux, se demandant si elle venait souvent par ici…

Et sa réponse l’étonna à nouveau ! « Euh… Oui, d’accord… » Qu’est-ce qui aurait pu le pousser à commettre un meurtre ?! L’explication qui suivit ne pu que le faire sourire, bien loin de l’entraîner dans une colère noire. C’était même très amusant ; et la frimousse de la brunette aidait beaucoup à ça ! « C’est un beau challenge en tout cas ! » -souligna-t-il avait un brin d’humour. Pour le coup, ça n’était pas commun comme défi. A l’image de la jeune femme qui se l’était lancée, pensa aussitôt Leandro, un sourire au coin des lèvres. « Tant que c’est bon… C’est sûr que c’est un critère de base, tu n’es pas trop difficile ! » Il ponctua sa réflexion d’un léger rire et bu une gorgée d’eau pour s’éclaircir la voix. « Du coup, tu en as testé combien jusqu’à présent ? Je suis curieux… » Il l’imaginait sans mal tenir un petit carnet avec la liste des restaurants du quartier, les notant après le test passé, ajoutant ses commentaires et ses réflexions sur la fraîcheur des ingrédients ou l’association des saveurs ! Oui, Leah Bell devait faire partie de ces femmes très organisées et soucieuse du détail. Il en était convaincu de tout ce qu’il avait pu découvrir d’elle depuis le temps qu’il la côtoyait. Ça n’avait pas été toujours très simple entre eux, et elle avait affirmé un sacré petit caractère dès le début de leur relation. Leandro avait alors cerné une part de sa personnalité, sans totalement la comprendre. Elle restait en quelque sorte un petit mystère, qu’il prenait plaisir à découvrir au travers de petites anecdotes. Le moindre petit détail était en fait un indice.

_________________________

    Je fais semblant d'aller mieux... D'avoir tourné la page... Les hommes ça ne pleure pas. Surtout à mon âge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 848
Avatar : Camilla Luddington
Age : 29
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Re: (LEANDRO) talking loud    - Jeu 12 Avr - 13:42

talking loud   ft. leandro & leah

Il devait me prendre pour une folle. J'étais parfois bien trop impliquée dans mon travail au point que j'en perdais la raison. Donc oui, en un sens, j'étais folle et si c'était ce pour quoi il me prenait, il avait complètement raison ! Mais c'était pour ça qu'un bon déjeuner pouvait faire du bien. Une coupure, c'était pas plus mal et Leandro semblait l'avoir bien mieux compris que moi puisqu'il s'était efforcé de changer de sujet aussitôt qu'il avait saisi à quel point j'en avais ma claque.

Il sembla désarçonné, ce qui me fit sourire pendant que j'expliquais mon idée toute pourrie. Mais j'y pouvais rien, la Nouvelle-Orléans m'avait beaucoup manqué et, même si j'étais de retour depuis presque quatre ans, je n'avais pas l'impression d'avoir réussi à rattraper mes années manquantes ici. Mon sourire s'agrandit un peu. Beau ou pas, c'était un challenge complètement fou qui risquait de me faire prendre pas mal de kilos et perdre pas mal d'argent aussi, mais j'étais prête à prendre le risque. Surtout que malgré mon âge, mon père aidait l'association avec quelques chèques occasionnels ce qui signifiait que tant qu'il alignait, j'avais toujours un salaire à la fin du mois. « Disons que pour être pointilleuse sur certains critères, il faudrait déjà que je puisse faire un repas sans le faire brûler... je suis bien contente d'avoir des colocs sur qui compter pour faire à manger... sinon je serais sûrement déjà morte de faim... enfin, le soir seulement, bien évidemment. » Je haussais les épaules. J'avais aucune idée de combien j'en avais testé. Je ne mangeais pas non plus tous les midis dans un restaurant, ça m'aurait revenu trop cher, mais c'était vrai qu'une ou deux fois par semaine, parfois bien moins quand je n'avais pas le temps, je me prenais par la main pour m'installer dans une salle de restaurant ou à la terrasse de l'un d'eux. « Environ une dizaine... j'ai commencé par les quartiers sud... Il m'en reste encore un, et après j'entamerai peut-être les quartiers est... plus proches de chez moi. » En fait, il m'en restait exactement deux. Mais c'était difficile à avouer quand le deuxième ne m'inspirait aucune confiance, toujours vide quand je passais devant et terriblement miteux en apparences. Pourtant, je n'étais pas de ces personnes qui jugent d'abord ce qu'ils voient... mais là, ça me semblait trop gros pour ne pas être prudente. Je l'avais même rayé de mon petit carnet. Car OUI, j'avais un petit carnet pour tout noter ( )« Et toi, t'as pas de petit rituel pour tes déjeuners ? » J'étais curieuse, mais surtout surprise. Je ne m'étais étonnée que Leandro ne connaisse pas ce restaurant, pourtant si proche de l'hôpital où il travaillait. Enfin proche... si on sait dans quelles petites rues aller, bien évidemment.

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 30/12/2017
Messages : 12
Avatar : Jesse Williams
Age : 33
Métier : Médecin

Message
Sujet: Re: (LEANDRO) talking loud    - Mer 2 Mai - 20:28

talking loud ft. leah & leandro

Le petit jeu qu’avait instauré la jeune femme dans son quotidien perdait Leandro entre l’amusement certain et la curiosité. Il appréciait ces petites originalités qui rendaient quelqu’un unique sans forcément que cela se perçoive au premier regard. Qui pourrait imaginer que cette jolie demoiselle s’était donné pour objectif de tester tous les restaurants de la ville, seule, pour sa satisfaction personnelle ou que sais-je encore ? Probablement personne. En l’observant installée à la table d’un de ces établissements on aurait sans doute pu penser qu’elle était en déplacement à la Nouvelle-Orléans et était donc contrainte de déjeuner seule ; qu’elle avait choisi ce restaurant au petit bonheur la chance ou sur recommandation du majordome de l’hôtel où elle avait passé la nuit… On aurait pu lui inventer un déjeuner romantique annuler à la dernière minute, ou… Non ! Quel homme censé abandonnerait Leah à une table ? Un crétin ? Pas Leandro en tout cas… Bien qu’elle ne soit pas sa petite amie, ça ne l’empêchait pas d’apprécier sa compagnie ! Elle était souriante et ponctuait l’échange de petites anecdotes la concernant, comme ses talents douteux en cuisine par exemple. « Ah je vois que madame n’est pas un chef en cuisine ! Je ne dois donc pas compter sur toi pour me préparer quelque chose un de ces soirs… » -répliqua-t-il à sa suite, en se retenant de rire doucement. Sa passion pour les restaurants venait peut-être de là finalement… Elle trouvait refuge dans ces établissements de restauration car elle était incapable de se cuisiner quelque chose de correct !

L’image de la petite brune paniquée derrière ses fourneaux heurta l’esprit de Leandro, qui ne pu que s’en amuser davantage. Il l’interrogea donc sur le nombre de restaurants testés, se demandant depuis combien de temps elle s’était lancée ce défi. « Une dizaine… » -répéta-t-il, d’un air songeur. « Mais c’est qu’en plus t’es super organisée pour ça ! Tu les fais par quartiers ! » Le sourire du métisse s’élargit un peu plus, alors que Leah reportait son attention sur lui, en le questionnant à son tour. « Moi ? Pas de rituel en particulier… Je prends pas trop le temps de me poser pour déjeuner à vrai dire. J’avale un sandwich entre deux dossiers et je m’avance comme je peux pour ne pas faire trop d’heure sup’. » Il haussa les épaules, trouvant que sa version du déjeuner était bien moins funky que la sienne. C’en était même ennuyant ! « Contrairement à toi, je n’ai pas tellement explorer le quartier. »

_________________________

    Je fais semblant d'aller mieux... D'avoir tourné la page... Les hommes ça ne pleure pas. Surtout à mon âge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 848
Avatar : Camilla Luddington
Age : 29
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Re: (LEANDRO) talking loud    - Mar 26 Juin - 10:36

talking loud   ft. leandro & leah

C'était vrai que je n'étais pas complètement normale sous bien des points de vue. À commencer par ma famille. Mais, après tout ce temps passé en mission humanitaire, ma folle famille avait réussi à me manquer malgré toutes les tentions, mais c'étaient ses traditions qui me faisaient le plus défaut. C'est pour cette raison que j'y avais trouvé une alternative et, de mon point de vue, c'était complètement banal. Peut-être pas de celui des autres, mais je me fichais complètement du regard des autres. Enfin, sauf mon entourage proche, c'est à dire les gens qui je côtoyais quotidiennement et pendant plus de deux heures d'affilée, famille exceptée, puisqu'elle, je n'en avais pas le choix.

Un sourire s'afficha sur mon visage. Il était de notoriété presque publique que je n'étais vraiment pas douée en cuisine... pire encore, même. « Honnêtement, si tu veux que je te cuisine quelque chose, ce sera des pâtes... et encore, prépare-toi au désastre, je suis vraiment très mauvaise, même pour juste faire bouillir de l'eau. Une vraie catastrophe. » Vraiment, heureusement que j'avais des colocs qui étaient capables de faire des repas variés et délicieux. Oui, sinon, j'aurais été dans une situation pire que délicate.

Je haussais les épaules. « Je dirais pas organisée, mais au moins, on oublie la cinglée qui a fait toutes les tables d'un quartier avant de subitement disparaître. » Bon, je n'y allais pas tous les jours, ce qui ne faisait pas de moi LA personne à repérer mais l'idée restait tout de même bien présente. Une moue sur le visage, je soupirai. Je comprenais bien ce qu'il voulait dire. Même s'il avait un travail bien plus prenant que le mien. « C'est un rituel malgré tout, même si n'importe quel docteur te dirait de ne pas manger sur le pouce, c'est mauvais à la santé. » Petit clin d'oeil. Oui, parce que tant qu'à faire, il le savait déjà, puisqu'il était médecin. Je fronçais les sourcils. « Mais depuis que tu es ici, tu n'as jamais pris le temps de te balader ? »

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Message
Sujet: Re: (LEANDRO) talking loud    -
Revenir en haut Aller en bas
 

(LEANDRO) talking loud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 07.[Robertson's] Let's get loud
» Talking to the moon ◎ 12/07 | 01h25
» They’re talking about you boy, but you still the same. (13/06 à 22h22)
» Reese-My feelings are too loud for words and too shy for the world.
» my youth, my youth is yours, a truth so loud you can't ignore | Calypso H. Allister
BEYOND THE CITY :: Life In New-Orleans :: Quartier Français :: Jackson Square

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-