AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité, viens nous donner ton avis ou nous laisser un message d'amour sur PRD et Bazzart
et récolte des points supplémentaires dans la course au membre du mois ! ♥️
Le forum a quatre ans ♥️
Merci à chacun de vous pour ces belles années !
Les soldes anniversaire sont désormais fermées.
Mais ne vous inquiétez pas, vous les retrouverez très bientôt ! ♥️

Partagez | .
BEYOND THE CITY :: Rest of the World :: Louisiana, my dear !
 
 Wyatt & Joy # "J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?"."
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Date d'inscription : 01/05/2017
Messages : 141
Avatar : Kristen Kreuk
Age : 29
Métier : Organisatrice événementiel

Message
Sujet: Wyatt & Joy # "J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?"."    - Mar 9 Jan - 23:37


 
J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?".

Feat Wyatt Rowley.

Alors qu'elle était en repos aujourd'hui, Joy avait eu l'idée de partir à l'aventure sur son fidèle destrier : sa moto. Une fois prête à prendre la route, ayant revêtue sa tenue en cuir, idéale pour la protéger des brûlures en cas de chute, Joy sortit la moto du garage avant de la démarrer et de mettre son casque. Partie dans la matinée, elle avait choisi d'aller non loin de chez elle, à Phoenix. La jeune femme avait mangé là-bas avec une de ses amies qui y vivait, visitant cette nouvelle maison qu'elle avait acheté avec son mari. Après avoir discuté durant tout le repas et une bonne partie de ce début d'après-midi, elle décida de rentrer tranquillement. Malheureusement, la météo se dégrada rapidement et la pluie fit son apparition.

Cela faisait plusieurs années qu'elle conduisait ce genre d'engin et, même si ça ne la mettait pas à l'écart de tout accident, conduire sous la pluie ne la dérangeait pas. Même si ce n'était pas une partie de plaisir, contrairement à un temps ensoleillé. Malheureusement, ce jour-là, il n'y eut pas que la pluie qui se mit sur son chemin. Non, un animal débarqua subitement sur la route, lui faisant faire un écart. Un écart qui, sur route sèche, aurait simplement permis d'éviter l'animal et de continuer la route. Mais, sur route mouillée, c'était tout autre chose... En effet, la roue arrière de la moto ne put agripper de nouveau l'asphalte et préféra se faire la malle, couchant le véhicule et envoyant balader la motarde sur le bas côté. Joy perdit connaissance quelques millièmes de secondes après que sa tête frappa assez violemment le sol. Heureusement, une voiture arrivant en face avait vu l'accident et s'arrêta afin de porter secours à la jeune femme.

Sous la pluie, et au fil des minutes qui s'écoulaient, le corps de la jeune femme inconsciente se refroidissait. Un des passagers du véhicule qui s'était arrêté avait appelé les pompiers qui n'allaient sans doute pas tarder, quand à l'autre, il avait posé sa veste sur Joy afin de la protéger un peu mieux de la pluie qui ne semblait pas vouloir s'arrêter. Heureusement, personne ne toucha à la  jeune femme, ni ne lui enleva son casque, une chose qu'il ne fallait surtout pas faire, au risque d'aggraver une possible fracture des cervicales. Joy n'avait sans doute pas cette blessure, la chute n'avait pas été assez violente pour de telles complications. Sa moto, couchée, n'avait sans doute aps grand chose, quelques éraflures tout au plus.

_________________________

The fruit of the spirit is LOVE, JOY, PEACE, KINDNESS, GOODNESS AND FAITHFUL ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 24/09/2016
Messages : 177
Avatar : Jay Ryan
Age : 33
Métier : Pompier

Message
Sujet: Re: Wyatt & Joy # "J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?"."    - Jeu 11 Jan - 22:51


J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?".


Joy Δ Wyatt


“ My face above the water my feet can't touch the ground and it feels like I can see the sands on the horizon Everytime you are not around. I'm slowly drifting away wave after wave, wave after wave I'm slowly drifting and it feels like I'm drowning pulling against the stream”


C'était supposément son jour de congé. Mais ils s'étaient mal compris, avec Henri. Ces derniers temps, ils ne se comprenaient plus vraiment. Et quand ils s'adressaient l'un à l'autre, c'était quasiment pour hurler sur l'autre. Entre le chef et son subordonné, rien n'allait plus. Pourtant, ça venait d'un simple malentendu, uniquement du fait qu'ils ne s'écoutaient pas assez. Diego et Joseph ne pipaient pas mot au sujet de ces disputes. Ils laissaient faire. Mais il était évident pour tous le monde, sauf pour les deux instigateurs des disputes que ça les exaspérait au plus haut point. Etait-ce peut-être par mesure de sécurité qu'ils n'allaient pas parler à leur chef ou à leur brigadier chef pour faire taire tout feu qui faisait bruler le torchon entre eux?
Autant dire que pour Wyatt, c'était très mal passé. Avec Eryn qui était de retour, il avait uniquement envie de passer ses jours off avec sa petite soeur adorée, ou même avec Joy, avec qui le temps libre passé n'avait de cesse d'augmenter. Alors oui, Wyatt tirait la gueule. 2018 s'annonçait tellement bien à ses yeux. Ouais, enfin, ou pas, quoi. Wyatt essayait de ne pas y mettre de la mauvaise volonté, mais ça lui était impossible. Il était naturellement dôté de mauvaise foi et mauvaise volonté, c'était comme ça.
En plus, on le forçait à travailler un jour où vraiment, il n'y avait rien à faire ! Il avait squatté chez Joseph quand il avait su, en prévenant Eryn la veille qu'il ne rentrerait pas, comme à chaque nuit où il était "de garde" plus ou moins, pour ne pas dire d'astreinte, ou en prison dans la caserne.

Comme par pure et simple volonté d'énerver son boss, il était resté en jogging, t-shirt et chaussettes toute la journée. A chaque passage, Henri lui faisait comprendre qu'ils ne pourraient pas l'attendre si l'alarme d'urgence retentissait. Et qu'il allait devoir rester là, seul, sans pouvoir rentrer chez lui. Mais bien sûr, comme si elle allait retentir, cette fichue alarme ! Wyatt en avait gros sur la patate. Et ça n'avait été que lorsque Diego était venu lui secouer ses puces qu'il avait fini par s'habiller de façon à être prêt.
Bien évidemment, comme si c'était fait exprès, à peine avait-il lassé ses chaussures que cette foutue alarme avait sonné. Comme par hasard ! Elle avait le chic, elle, pour arriver aux moments où on en voulait pas, ou on voulait qu'elle n'existe jamais ! Wyatt était révolté. Pourtant il avait suivi le rang impeccablement formé par ses collègues, sans broncher ni piper mot, et avait enfilé sa tenue de pompier en moins de temps que ce qu'il ne faut pour le dire. Ils n'étaient parti qu'à eux trois, Diego, Joseph et lui, sous les ordres d'Henri, qui restait à la base pour superviser et servir de point d'appui. Mon oeil, oui ! C'était pour éviter Wyatt, il en était sûr, comme si le monde tournait autour de lui.

Diego avait pris le volant, mis la sirène, et roulé comme un fou. A l'avant, à côté de lui, ses deux collègues tanguaient au rythme des virages. C'était vraiment difficilement supportable tant ils devaient batailler pour ne pas se retrouver à deux sur les genoux du conducteur qui semblait avoir obtenu son permis miraculeusement. Normalement, c'était Joseph qui conduisait, mais là, il n'avait même pas prêté plus gare à ça, et s'était installé au milieu, côté passager. Puis, ils finirent par arriver. Un vrai miracle, ils étaient tous les trois sains et saufs, ce qui était plus pratique pour l'opération de sauvetage qu'ils devaient faire. Henri les avait prévenus, un accident de la route. Pas une collision, mais un truc moche apparemment. Wyatt détestait quand il y avait des personnes blessées. Il craignait toujours de ne pas être assez efficaces et de les voir mourir quasiment dans ses bras.
Les trois avaient entamé les gestes de premiers secours, et avaient mis la personne sur un brancard, qu'ils avaient surélevé, mis sur ses pieds pour mener jusqu'au camion. Pendant que Joseph tirait le lit sur roulette et que Diego le poussait, Wyatt avait sorti sa loupiotte et la mettait sur les yeux de la victime, une femme, pour tester ses réflexes et ses réactions. Madame... madame, est-ce que vous m'entendez ? Ses pupilles réagissaient, mais comme toujours, ils attendaient la confidentialité du camion pour retirer le casque en douceur, et professionnellement, surtout. L'étendue des dégâts semblait donc difficile à juger. Ce n'avait donc été que dans le coffre qu'ils avaient finalement enlevé ce qui couvrait son identité et celle de ses blessures. En la voyant, le coeur de Wyatt fit un bon, semblant tenter désespérément de sa poitrine. Non non, ça ne pouvait pas être elle. Bon dieu, mais qu'est-ce qu'elle foutait sur une moto, avec ce temps ? Elle voulait se foutre en l'air ou quoi ? Oh putain... Non non, c'est pas possible... Murmura-t-il, tout en tentant de garder un peu de figure et de professionnalisme, pendant que Joseph lui mettait un masque à oxygèneJoy, est-ce que tu m'entends ? demanda-t-il à nouveau, en continuant à mettre sa lumière dans ses yeux. Il avait le coeur en vrac, l'impression de déraper totalement. Et évidemment, elle semblait totalement insensibles aux tentatives de la faire réagir. Ce qui faisait presque perdre tous ses moyens à Wyatt, ce qui était remarqué par son collègue à côté de lui. T'inquiète, Wyatt. Ca va aller. Elle va s'en sortir. dit-il tout en faisant pression pour faire inhaler de l'oxygène à Joy, ce que Wyatt, à ce moment précis, trouvait assez peu efficace.

par humdrum sur ninetofive



_________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 01/05/2017
Messages : 141
Avatar : Kristen Kreuk
Age : 29
Métier : Organisatrice événementiel

Message
Sujet: Re: Wyatt & Joy # "J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?"."    - Ven 12 Jan - 11:29


 
J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?".

Feat Wyatt Rowley.

Joy était toujours inconsciente, ne sentant plus rien, et c'était peut-être une bonne chose pour l'instant, n'entendant rien. Les pompiers sur place, ils la mirent sur un brancard pourtant, elle ne bougea pas. Pas même lorsqu'un des pompiers passa la lampe sur ses yeux afin de voir si cette dernière réagissait. Mais rien. En même temps, elle avait pris un sacré coup sur la tête, c'était sans doute normal. Mais pour l'instant, personne ne connaissait ses blessures, pas même elle puisqu'elle était inconsciente !

Wyatt était là, mais elle ne le savait pas, pas encore. Le masque à oxygène sur sa bouche lui fit du bien et d'ailleurs, peu à peu, elle commençait à entendre quelques sons, à sentir qu'elle était en mouvement, à sentir la douleur qui émanait de sa tête, mais aussi de ses côtes. Que s'était-il passé ? ses yeux s’entrouvrirent légèrement, lui laissant le temps d’apercevoir les lumières éblouissantes au plafond et quelques personnes autour d'elle. Ses sourcils se froncèrent légèrement, la lumière, le bruit, la douleur, c'était trop pour elle là tout de suite... Est-ce que c'était Wyatt à côté d'elle ? Le visage inquiet ? Malheureusement, elle ne put confirmer cela car elle ne garda les yeux ouverts seulement quelques secondes avant qu'elle ne se rendorme ou plutôt, ne s'évanouisse une nouvelle fois. Oui c'était bien mieux car, dans cet état d'inconscience, elle ne sentait plus rien, elle ne sentait plus de douleur.

Une fois arrivé à l'hôpital, les pompiers firent descendre le brancard du camion avant de laisser la suite aux docteurs et infirmiers après leur avoir fais un rapide bilan. Maintenant en salle de soin, les soignants lui ôtèrent ses vêtements, son blouson en cuir était tout éraflé, tout comme le pantalon qu'il y avait mais au moins, ils l'avaient protégé des plaies causées par le goudron. Ils l'envoyèrent à la radio par la suite afin de voir les dégâts. Franchement, elle s'en tirait plutôt pas mal.

En effet, les radios montrèrent qu'elle avait deux côtes de fêlées du côté gauche, côté sur lequel elle était tombée, ainsi qu'une petite fracture sur le côté gauche du crâne, ce qui expliquait son, ou ses, évanouissements. Une fois les radios passées, il ne restait qu'à attendre son réveil afin d'évaluer d'autres dégâts possibles, dus à l'accident. Des infirmiers l'emmenèrent dans la chambre qui serait sienne durant quelques temps. Une perfusion dans le bras, permettant de lui administrer des anti-douleurs, lui avait été installée. Au moins, elle dormait paisiblement.

Peu à peu, des sons commencèrent à se faire entendre, elle commençait à émerger une nouvelle fois mais de façon plus permanente cette fois-ci, contrairement à, quelques heures avant, dans le camion des pompiers alors qu'ils étaient en route pour l'hôpital. Joy découvrit son environnement, il semblait faire nuit, une petite lampe éclairait la chambre. Mais ce n'était pas sa chambre, cela ressemblait plus à un hôpital d'ailleurs. Elle tourna légèrement la tête pour voir son bras qui lui tirait, une perfusion. Mais un pique de douleur se lança dans sa tête, Joy porta doucement sa main sur son front en fermant les yeux, espérant que cela ferait partir la douleur. Que s'était-il passé ? Pourquoi était-elle ici ?

_________________________

The fruit of the spirit is LOVE, JOY, PEACE, KINDNESS, GOODNESS AND FAITHFUL ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 24/09/2016
Messages : 177
Avatar : Jay Ryan
Age : 33
Métier : Pompier

Message
Sujet: Re: Wyatt & Joy # "J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?"."    - Sam 13 Jan - 0:22


J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?".


Joy Δ Wyatt


“ My face above the water my feet can't touch the ground and it feels like I can see the sands on the horizon Everytime you are not around. I'm slowly drifting away wave after wave, wave after wave I'm slowly drifting and it feels like I'm drowning pulling against the stream”


Dans le camion de pompier, qui se dirigeait vers l'hôpital, Wyatt était totalement tétanisé. Il ne se sentait plus comme un pompier, mais comme un proche de la victime, qui l'accompagnait vers l'hôpital. Joseph avait beau lui dire que non, il ne devait pas s'inquiéter, qu'aux premiers abords, ça n'avait pas l'air de quelque chose de grave, il était totalement pétrifié, incapable d'administrer quelque moindre geste de premiers secours. Qu'est-ce qu'elle avait foutu ? Est-ce qu'elle allait se réveiller ? Et dans quel état ? Il savait pour elle que c'était difficile, les accidents de la route, son frère y avait perdu ses jambes. Mais s'ils étaient deux dans ce cas, comment la famille allait se relever ? Déjà que de ce qu'elle lui disait, ça avait l'air de quelque chose d'atrocement difficile à gérer, le genre de chose qui divisait cruellement leur famille, de ce qu'il avait cru comprendre. Mais lui, il accepterait de l'aider quoi qu'il en soit. Jusqu'à ce qu'une image ne s'impose à son esprit. Joy, en légume. Incapable de bouger, de parler, de réagir. Son coeur se serra, et il se mit à faire quelque chose qu'il n'avait jamais vraiment fait : il priait. De toute ses forces, de toute son âme, de tout son coeur, il priait qu'elle s'en sorte sans rien. Même pas une égratignure, bien que ça, ça lui semblait impossible.

Arrivés à l'hôpital, Joseph avait conseillé à son collègue de rester dehors, et de les laisser l'amener. Il était trop sonné, de toute façon, pour être utile, il le savait. Il avait attendu, sous la pluie battante, devant la porte de l'hôpital, à l'abri d'un petit préau. Cinq minutes ou une demi-heure, il ne savait pas. Et puis, c'était Diego qui était arrivé à côté de lui, qui lui avait donné un café. Qu'il bu d'une traite. Et heureusement, il était vraiment dégueulasse. Mais il eut le don de le faire sortir de sa torpeur. Com... Comment va-t-elle ?Qu'il osa finalement lui demander. Diego haussa les épaules, ce qui tordit l'estomac de Wyatt dans tous les sens. Elle était quoi...? Dans le coma..? Mor... non, il ne pouvait même pas se risquer à en faire l'hypothèse. Elle est dans les vapes, les médecins sont en train de lui faire une batterie de tests pour voir ce qu'il y a, et pour pouvoir émettre un diagnostic. Diego posa sa main sur l'épaule de son collègue et ami. Je reste avec toi, jusqu'à ce que tu aies des nouvelles. Wyatt ne répondit rien, mais il était plein de gratitude. La solitude face à ce genre de moment, c'était certainement le pire des ennemis.

Ce ne fut que quelques heures plus tard qu'ils eurent des nouvelles. Ils étaient rentrés dans l'hôpital, et s'étaient installés dans la salle d'attente. Dès qu'un chirurgien ou un docteur passait, Wyatt avait pris l'habitude de l'arrêter pour lui demander des nouvelles. Comme si chacun d'entre eux ne s'occupait que de Joy. Ce ne fut que lorsqu'il ne s'était pas levé, peut-être par lassitude, que ça avait été le bon médecin. "Hors de danger". La pression qui pesait sur ses épaules semblait levée." Deux côtes fêlées" Bon, beh, c'était le pire, même si c'était loin du mieux.  "Encore dans les vapes". Il soupira. Heureusement pour elle, il allait lui passer un savon. "Prévenir sa famille." Ah oui, ça serait certainement une bonne idée. "Pouvez allez la voir, mais je doute qu'elle se réveille." Un coup d'oeil à Diego, qui hocha la tête, et le prévint qu'il avait alerté Henri que la victime était une amie proche de Wyatt, et le voilà, à marcher, les jambes comme du coton, jusqu'à la chambre. Bêtement, il tapa à la porte. Mais non, elle dormait, quasiment, et ça n'allait pas la réveiller. Il s'installa sur la chaise, en face du mur, et pendant de longues minutes attendit, jusqu'à finalement, en la voyant allongée, sur le lit, comme si elle dormait, comme si de rien était, mis à part la perfusion et les bleus, s'assoupir lui aussi à son tour, un bras posé sur le lit.

Ce ne fut que lorsqu'il la sentit remuer qu'il ouvrit les yeux. Ne sachant pas depuis combien de temps il était là, et reprenant à peine ses esprits et le contact avec la réalité, Wyatt ferma ses yeux fort, comme pour enlever un voile sur sa vision. Il passa la main dans ses cheveux, et resserra la veste qu'il avait sur lui, remerciant le personnel médical de lui avoir passé quelque chose à mettre par dessus son polo et son pantalon de pompier.  Hé, salut toi... dit-il, gentiment, en lui souriant. Non, s'il devait l'engueuler, ce ne serait pas à ce moment précis. Elle venait d'émerger après de longues heures dans les pommes, et surtout, d'anxiété pour lui, il aurait tout le temps pour s'inquiéter.

par humdrum sur ninetofive



_________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 01/05/2017
Messages : 141
Avatar : Kristen Kreuk
Age : 29
Métier : Organisatrice événementiel

Message
Sujet: Re: Wyatt & Joy # "J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?"."    - Sam 13 Jan - 21:44


 
J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?".

Feat Wyatt Rowley.

La douleur sembla s'estomper peu à peu alors, doucement, Joy rouvrit les yeux, reposant sa main sur le matelas. Enfin non, ce n'était pas le matelas d'après ce qu'elle sentait. La jeune femme tourna alors les yeux dans cette direction, découvrant Wyatt assoupi, la tête posée sur son bras, pui sur son lit, près d'elle. Que faisait-il là ? Ou bien même elle d'ailleurs ? Peut-être lui apporterait-il des réponses. Comme si elle ne put s'en empêcher, la jolie brune passa délicatement ses doigts sur sa joue, comme pour vérifier qu'il était bien là, heureuse qu'elle ne soit pas toute seule, mais aussi, heureuse que ce soit lui.

Même si elle ne l'avait que frôlé, il dut le sentir étant donné que le jeune homme commença à remuer doucement, sortant de son sommeil. Pendant qu'il se réveillait, Joy reposa sa main sur le lit en le regardant faire. "Hé, salut toi... ", lui lança-t-il doucement. En le voyant la regarder, Joy se souvint l'avoir vu un peu plus tôt, lorsque la lumière l'éblouissait, mais elle ne savait pourquoi. "Salut...", répondit-elle d'une petite voix, répondant par un petit sourire face au sien. "Qu'est-ce qu'il s'est passé ?", lui demanda alors Joy, tout en essayant de se redresser mais elle fut arrêter dans son mouvement par la douleur qui émanait de ses côtés et qui lui arracha une petite grimace. Alors, elle s'allongea de nouveau. "J'ai l'impression de m'être faite secoué dans tous les sens.", lui expliqua-t-elle en fermant les yeux afin d'essayer de faire disparaître la nausée qui arrivait, dû au fait qu'elle avait simplement voulu se redresser sans doute trop vite. Une des conséquence de la petite fracture qu'elle avait au crâne... Heureusement que le choc n'avait pas été trop violent.

La jolie brune reporta son attention sur Wyatt. Il avait l'air fatigué, ses traits étaient tirés comme s'il n'avait pas dormi depuis longtemps. Ou peut-être, comme s'il était bien trop inquiété. Mais ça, Joy n'y pensa pas. Il portait son uniforme de pompier. Pourquoi était-il ici alors ? S'il était de garde s'était à la caserne qu'il devait être. Et puis "ici", c'était où exactement ? D'après la perfusion, elle s'imagina qu'elle était à l'hôpital mais elle n'arrivait plus à se souvenir pourquoi. Sans doute un peu perturbée par l'accident et les douleurs qu'elle avait. "Qu'est-ce que je fais ici Wyatt ?", lui demanda-t-elle finalement. Elle qui n'aimait pas l'ambiance des hôpitaux, lui rappelant trop de souvenirs par rapport à son frère et bien, elle y était et s'en rendait compte petit à petit.

_________________________

The fruit of the spirit is LOVE, JOY, PEACE, KINDNESS, GOODNESS AND FAITHFUL ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 24/09/2016
Messages : 177
Avatar : Jay Ryan
Age : 33
Métier : Pompier

Message
Sujet: Re: Wyatt & Joy # "J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?"."    - Dim 11 Fév - 20:33


J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?".


Joy Δ Wyatt


“ My face above the water my feet can't touch the ground and it feels like I can see the sands on the horizon Everytime you are not around. I'm slowly drifting away wave after wave, wave after wave I'm slowly drifting and it feels like I'm drowning pulling against the stream”


Il avait eu l'impression que le monde se dérobait sous ses pieds quand il avait appris son accident, quand il avait réalisé que la personne à sauver, c'était elle. C'était Joy. Ce sentiment d'être au bord du ravin, le ravin qui nous pousse tout droit dans le désespoir, la dépression, le noir. Comme si tout espoir d'arriver à avoir des moments heureux s'était envolé. Comme s'il allait la perdre à jamais, et que hormis avec sa famille, il n'aurait plus jamais ce qu'il avait avant. Et comme un électrochoc, il avait réalisé que Joy représentait bien plus qu'une amie pour lui. Ce qui l'effrayait tout autant que l'idée qu'elle ait pu y passer.

Mais ils avaient été chanceux, ce jour-là. Elle était tirée d'affaire. Il avait presque eu du mal à y croire, en l'entendant de la bouche de son coéquipier. Il était plein de reconnaissance envers Diego d'être resté, et d'avoir cherché à obtenir les informations, alors que lui il en avait été incapable, comme si les jambes étaient coupées par son choc. D'être resté à côté de lui, jusqu'à ce que les mots cruciaux sur l'état de santé de la jeune femme ne finissent par sortir de la bouche d'un medecin. Il avait l'autorisation d'aller la voir. Et Diego avait simplement tiré sa révérence, d'un signe de la tête. Wyatt l'avait laissé partir, incapable d'exprimer sa gratitude autrement que par une étreinte. Les mots semblaient coincés dans sa gorge, encore nouée, tout comme son estomac, par le stress.

Le réveil de la belle aux bois dormants avait pris son temps à arriver.Tellement qu'il s'était endormi, sur le fauteuil à côté du lit, pendant qu'il "surveillait que tout aille bien". Il s'était promis que quand elle ouvrirait les yeux, il lui passerait un savon. Mais en la sentant remuer, quand il ouvrit à son tour les yeux, il était tellement heureux de voir que tout allait bien qu'il en était momentanément incapable.
Elle lui demandait ce qu'il s'était passé, en ayant l'impression d'être passée à la machine à lavée. Il feignit un sourire, sans répondre.
Ca n'avait été que lorsqu'elle lui demandait ce qu'elle fichait ici, qu'il ne commença à répondre. Tu as eu un accident de moto. Il soupira. De la part de Joy, il aurait quand même apprécié un peu plus de prudence. Tu as eu beaucoup de chance, tu sais. Quelqu'un t'a vue tomber, a appelé les pompiers en urgence. Avec les gars on t'a amenée ici au plus vite... Il prit une inspiration, pour tenter de faire tomber la pression, et ne pas laisser la colère et la voix monter. T'aurais pu y rester... A quoi tu jouais ? T'es passée aux travers des mailles du filet, t'as juste des fractures bénignes, mais t'aurais pu y laisser la vie.. Il passa une main sur son visage. alors quoi ? Tu te shoote à l'adrénaline ? C'est ça ? T'aimes jouer avec la mort ? La voix montait, et les larmes aux yeux aussi. Il pinça le début de son nez, le coin des yeux. Il ne voulait pas dire quelque chose de méchant, de violent, qui pourrait la secouer. Pourtant, ça ne sut tarder. Tu veux quoi ? Finir dans un fauteuil roulant ? Ton frère qui a l'impression de tout avoir perdu à cause de ça, ça te suffit pas ?! Aux derniers mots, il s'était relevé et lui tournait le dos, en regardant pas la vitre de sa chambre les gens qui passaient dans les couloirs. Il respira un peu, et reprit, beaucoup plus calmement. Et les gens pour qui tu comptes ? Tu imagines si tu avais eu quelque chose de grave... Je parle pas juste de perdre ses jambes, un bras, la mobilité. Mais de perdre la vie. Enfin, il se retourna pour lui faire face.La VIE, putain, Joy !
Il avait planté son regard dans celui de la jeune femme. Elle avait pris des risques inconsidérés. Et il était quasiment sûr qu'à ses yeux, c'était rien, que c'était un malencontreux hasard. Rien n'était dû au hasard. Jamais. En tout cas, pas quand on était à moto sur une roue glissante de pluie.

par humdrum sur ninetofive



_________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 01/05/2017
Messages : 141
Avatar : Kristen Kreuk
Age : 29
Métier : Organisatrice événementiel

Message
Sujet: Re: Wyatt & Joy # "J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?"."    - Dim 11 Fév - 23:54


 
J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?".

Feat Wyatt Rowley.

Il y avait comme un djumbé dans sa tête lorsqu'elle s'était réveillée dans cette chambre d'hôpital, jouant un son régulier, boum...boum...boum... Mais bien vite, Joy avait réussi à en faire abstration, découvrant Wyatt endormi sur son lit. Bien sûr les questions s'étaient bousculées dans sa tête. Bien que la principal, celle en top 3 dans son classement de questions à poser quand il se réveillerait était "Qu'est-ce que je fabrique ici ?". Alors, quand il s'était réveillé, Joy le lui avait posé. Mais elle ne s'attendait pas à l'engueulade qui allait suivre et qui allait monter crescendo. Sinon, peut-être qu'elle se serait abstenue et aurait fais semblant de dormir...

Wyatt lui expliqua alors qu'elle avait eu un accident de moto. Cette annonce avait permis à Joy de se souvenir de ce qu'il s'était passé dans les moindres détails. Wyatt quant à lui, lui expliquait comment les choses s'étaient déroulées par la suite, lorsqu'ils étaient arrivés sur les lieux après qu'on les ait appelés. Mais ce faux ton calme ne dura pas. Dans un premier temps, la jolie brune fut surprise de le voir s'énerver contre elle "Alors quoi ? Tu te shoote à l'adrénaline ? C'est ça ? T'aimes jouer avec la mort ? ", lui demanda-t-il, lui criant presque dessus. Mais où était le Wyatt qu'elle connaissait. Joy était tellement surprise par ce changement de ton qu'elle entrouvrit la bouche, prête à répliquer, lui expliquer, mais non, il ne lui laissait même pas la possibilité de répondre, déballant tout ce qu'il avait à déballer, même si ce n'était pas des choses forcément gentilles... "Tu veux quoi ? Finir dans un fauteuil roulant ? Ton frère qui a l'impression de tout avoir perdu à cause de ça, ça te suffit pas ?! ", finit-il par lui lancer. Alors là c'était trop, son sang ne fit qu'un tour, n'entendant même pas la suite, ne comprenant même pas qu'en réalité, il avait simplement eu peur pour elle. "Sors de là si c'est pour me sortir des trucs comme ça." lui lança-t-elle droit dans les yeux, la voix tremblante sous l'émotion, en colère contre lui, blessée par ses mots, les yeux brillant de larmes. Il savait que son petit frère, et surtout l'handicap de Jake était un sujet beaucoup trop sensible pour qu'on s'en serve contre elle. Elle n'avait même pas pu répliquer, lui expliquer que lorsqu'elle était partie ce matin pour Phoenix, le soleil l'avait accompagnée et que, en repartant, il était toujours là, ce n'est qu'une fois arrivée près de la Nouvelle-Orléans que tout c'était dégradé. Elle, imprudente sur les routes ? Non, ça non, ça n'avait jamais été le cas et ça l'était encore moins depuis l'accident de Jake et Camille. Comment pouvait-il seulement lui dire des choses pareilles ? La jeune femme se tourna doucement, afin d'être de dos à Wyatt, installée sur le côté, ne voulant plus lui adresser la parole pour l'instant, et, comme partir n'était pas possible dans son état, c'était le seul moyen qu'elle avait, lui tourner le dos. Oui, bouger lui faisait mal, mais le voir énerver contre elle là tout de suite était presque pire. Les yeux fermés, essayant de réguler sa respiration, de retrouver son calme, de faire disparaître la douleur, elle écoutait malgré tout ce que le jeune homme faisait. Allait-il partir comme elle le lui avait suggéré ? Elle souhaitait que non, espérant que cette conversation s'améliore. Joy s'était rendue compte il y a déjà quelques temps qu'elle ne le voyait plus comme un simple ami, elle voulait plus que leur amitié. Pourtant, là tout de suite, elle ne savait plus. Pour elle, s'il utilisait Jake dans cette conversation et de cette façon là, c'était simplement pour lui faire du mal. Alors, comment pouvait-elle seulement aimer quelqu'un qui cherchait à la blesser ? Une larme roula sur sa joue qu'elle essuya du revers de sa main. Non, elle ne pleurerait pas tant qu'il serait dans cette pièce. Mais c'était sans compter sur son côté bien trop sensible... Alors, pour éviter de pleurer, la jeune femme serra les dents, respirant profondément même si ce n'était pas facile à cause de sa gorge qui se serrait... C'était simple, il venait de la blesser pour la première fois.

_________________________

The fruit of the spirit is LOVE, JOY, PEACE, KINDNESS, GOODNESS AND FAITHFUL ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 24/09/2016
Messages : 177
Avatar : Jay Ryan
Age : 33
Métier : Pompier

Message
Sujet: Re: Wyatt & Joy # "J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?"."    - Mar 6 Mar - 21:23


J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?".


Joy Δ Wyatt


“ My face above the water my feet can't touch the ground and it feels like I can see the sands on the horizon Everytime you are not around. I'm slowly drifting away wave after wave, wave after wave I'm slowly drifting and it feels like I'm drowning pulling against the stream”


Il se doutait que d'ouvrir sa bouche, de lui dire ce qu'il avait sur le coeur, ça ne risquait pas de lui plaire. Mais ça le rendait fou qu'elle risque sa vie, comme ça, juste pour le plaisir de l'adrénaline ou il ne savait quoi d'autre. Si elle voulait sentir l'amour du risque, elle pouvait, mais en version moins risquée, du genre dans un parc d'attraction ou quoi ! La probabilité d'accident dans ses endroits étaient de moins de 1% alors elle pouvait y aller. Parce qu'en moto sur une route mouillée, c'était vraiment pas la meilleure façon de s'en tirer.
Il l'avait entendue lui dire de sortir si c'était pour dire quelque chose comme ça. Cela lui avait fait mal au coeur. Parce qu'il n'était pas venu pour l'engueuler. Enfin, il y croyait, jusqu'à ce qu'elle se réveille, et qu'elle lui demande ce qu'elle faisait ici. Comme si c'était pas assez évident. Cependant, il ne s'était pas retourné en l'entendant presque le mettre à la porte de sa chambre. Il avait soupiré, et secoué négativement la tête.

Il était resté quelques minutes, en silence, à lui tourner le dos. Tant pis si elle le prenait mal. La terreur, la peur et l'angoisse avaient désormais laissé place à la colère. La colère de réaliser que la vie aurait pu la quitter, aurait pu la lui arracher. Parce qu'apparemment, Wyatt était possessif, au moins en ce qui concernait l'ainée des Greenway. Et il était encore plus énervé de savoir qu'il avait fallu attendre ça pour qu'il puisse se rendre compte que les sentiments qui le liait à elle étaient plus forts que juste de l'amitié.

Après encore quelques temps de silence, il s'était retourné face à elle, comme pris d'un calme effrayant. Qui l'effrayait lui aussi. Il s'était assis sur la chaise juste à côté de son lit. Il avait appuyé ses coudes sur ses genoux, et passé ses mains sur son visage. Puis il avait enfin accepté de regarder Joy. Il avait soupiré, ravalant comme des larmes. J'ai eu tellement peur.. Il aurait pu t'arriver n'importe quoi de plus grave.. Il avait dit sans reproche. Sans l'engueuler. Juste il lui avait dit ces quelques mots, les seuls qui sortaient, pour lui expliquer qu'il avait craint. Il avait vraiment eu la trouille de sa vie. Et il espérait qu'elle le comprendrait. Il se pencha un peu vers son lit. Ne me refais plus jamais ça. Il avait dit ça calmement, encore une fois. Ca ressemblait à une menace, mais plutôt dans le sens où si elle le refaisait une crainte comme ça, il n'arriverait pas à passer au delà de cette crainte, presque à en perdre la tête.

par humdrum sur ninetofive



_________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 01/05/2017
Messages : 141
Avatar : Kristen Kreuk
Age : 29
Métier : Organisatrice événementiel

Message
Sujet: Re: Wyatt & Joy # "J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?"."    - Mer 14 Mar - 13:33


 
J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?".

Feat Wyatt Rowley.

Voilà qu'elle avait finalement repris ses esprits et qu'elle s'était réveillée. Mais elle semblait s'être réveillée pour pouvoir s'en prendre plein la tête par Wyatt. Son ami depuis des années, et celui qu'elle commençait à voir autrement depuis quelques temps, mais dont elle garder tous ces sentiments cachés. Alors, lorsque le ton était monté, elle avait préféré lui dire de partir si c'était pour avoir ce genre de discussion avec lui, et s'était tournée, dos à lui. Non pas pour ne plus le voir, mais surtout pour qu'il ne puisse pas voir à quel point il avait pu la blesser avec ses mots.

Pourtant, le jeune homme était resté. Silencieux, mais là. La jolie brune gardait les yeux fermés, sa gorge était nouée et, là tout de suite, elle serait sans doute incapable de parler sans pleurer. Joy était quelqu'un de sensible en règle général, et aujourd'hui un peu plus sans doute, à cause de la fatigue, de la douleur, mais aussi et surtout, de Wyatt. Elle l'entendit se déplacer, venant s'installer sur la chaise sur laquelle elle l'avait découvert endormi quelques minutes auparavant. Elle se décida finalement à se tourner face à lui lorsqu'elle l'entendit parler plus calmement, se remettant sur le dos. "J'ai eu tellement peur.. Il aurait pu t'arriver n'importe quoi de plus grave..", lui apprit-il, beaucoup plus calmement cette fois-ci. Peu à peu, la jeune femme comprenait que Wyatt avait réellement eu peur pour elle. "Ne me refais plus jamais ça.", lui ordonna-t-il presque. Joy, après quelques secondes sans rien dire, sans bouger, hocha la tête, toujours en le regardant.

"Toi non plus ne me refait plus jamais ça.", commença-t-elle. Elle était peut-être blessée physiquement, mais ça n'allait pas l'empêcher de mettre les points sur les "i", sans pour autant se montrer agressive. Elle voulait simplement lui faire comprendre qu'il l'avait réellement blessée sur ce coup-là et qu'il était allé trop loin. "Je comprends que tu aies eu peur...mais tu t'es fais des films sans même attendre ma version. Et je ne suis ni une gamine, ni ta fille, ni ta copine pour recevoir une leçon de morale comme ça...", continua-t-elle doucement. Remarque, même si elle était sa copine, ça aurait été pareil en fait... Encore une fois, il n'y avait pas de colère dans sa voix, elle voulait simplement lui expliquer, même si c'était plutôt direct pour le coup. Malgré tout, et en se rapprochant du dernier point qu'elle voulait mettre au clair avec Wyatt, quelques larmes lui montaient aux yeux. "Et n'utilise plus jamais mon frère dans ce genre de conversations. Tu sais que c'est un sujet plus que sensible. C'est encore plus blessant quand ça vient de toi.", termina-t-elle, essuyant les quelques larmes qui roulaient sur ses joues. C'était plus blessant lorsque ça venait de lui parce qu'elle l'aimait tout simplement, même si l'avouer n'était pas dans ses projets pour le moment. Tout à l'heure, elle n'avait pas eu le temps d'en placer une, cette fois-ci c'était son tour. Même si le ton n'était pas le même. Et heureusement, car se disputer avec lui, elle détestait ça.

_________________________

The fruit of the spirit is LOVE, JOY, PEACE, KINDNESS, GOODNESS AND FAITHFUL ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 24/09/2016
Messages : 177
Avatar : Jay Ryan
Age : 33
Métier : Pompier

Message
Sujet: Re: Wyatt & Joy # "J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?"."    - Mer 11 Avr - 17:10


J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?".


Joy Δ Wyatt


“ My face above the water my feet can't touch the ground and it feels like I can see the sands on the horizon Everytime you are not around. I'm slowly drifting away wave after wave, wave after wave I'm slowly drifting and it feels like I'm drowning pulling against the stream”


Certes, il était en colère. Autant contre Joy, qui aurait pu se faire drôlement plus mal en prenant sa moto sous la pluie. Mais plus encore contre la vie, qui l'avait amené à un rien de la perdre. Joy comptait énormément pour lui. Plus qu'il ne l'avait imaginé jusque là. Désormais, il s'en rendait compte. Et en vérité, ça l'effrayait. Que devait-il faire ? Comment se comporter ? Lui qui n'avait jamais eu vraiment d'amour envers personne sinon l'amour familial apporté par les Burke, qui l'avaient toujours considéré comme leur fils, bien que leur ADN présent dans leur sang semblait dire une toute autre chose. Alors là, il ne savait pas ce que c'était exactement.. un profond attachement ? De l'amour ? Peut-être, il ne saurait le définir. Peut-être que ça lui viendrait plus tard, d'arriver à exprimer correctement la nature de ce sentiment qui lui tiraillait le ventre et qui m'avait fait s'angoisser de la sorte pour elle.

Il savait que Joy n'était pas totalement inconsciente. Mais prendre la moto avec ce temps pluvieux ? C'était tenter le diable. Et il le lui avait dit. Et bien sûr, comme pour faire électrochoc, il avait utilisé le sujet sensible. C'était volontaire, pour lui faire comprendre que l'étendue des dégâts aurait pu être plus importante. Il savait que c'était mal d'utiliser son frère, et d'un côté, il s'en voulait un peu. Mais ça n'était pas par méchanceté, et il ne critiquait pas Jake pour ce qu'il lui était arrivé. Wyatt, assis à côté d'elle, lui prit la main, et lui fit un léger sourire. A la fois plein d'excuses, de soulagement qu'elle aille bien. Je suis désolé. Mais j'ai eu vraiment très peur pour toi.. Et encore. Peur, le mot était faible. Il soupira. Quand j'ai réalisé que c'était toi.. j'ai presque perdu mes moyens.. j'ai cru qu'on allait te perdre.. Heureusement, les gars m'ont soutenu, parce que.. il baissa la tête, et se racla la gorge, dégageant la sensation de larmes qui montaient, pour finalement, lui dire le plus sincèrement possible. .. ça aurait fait un mal de chien de te perdre. Oui, bien sûr, parce qu'elle était son amie la plus proche bien sûr ?

par humdrum sur ninetofive



_________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 01/05/2017
Messages : 141
Avatar : Kristen Kreuk
Age : 29
Métier : Organisatrice événementiel

Message
Sujet: Re: Wyatt & Joy # "J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?"."    - Dim 15 Avr - 21:57


 
J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?".

Feat Wyatt Rowley.

Joy n'avait pu s'empêcher de lui dire ce qu'elle pensait, qu'il lui avait fais du mal. Bon, pour ce qu'elle en voyait maintenant, la jeune femme comprenait que ça avait surtout été sur le coup de la peur. Wyatt semblait réellement avoir eu peur pour elle, peur de la perdre. Mais elle était là, elle allait bien... Joy serra doucement sa main dans la sienne lorsque ce dernier lui avoua avoir réellement eu peur. Elle le voyait maintenant, chose qu'elle n'avait pas forcément remarqué lorsqu'il l'engueulé presque. Malgré tout, elle ne parla pas, préférant l'écouter jusqu'au bout. Les phrases, prononcées d'une voix tremblantes parvenaient à se oreilles : "perdu mes moyens..", "j'ai cru qu'on allait te perdre.." ou encore "ça aurait fait un mal de chien de te perdre.".

La jeune femme ne savait plus vraiment quoi penser. Peut-être que ce silence, suite aux mots de Wyatt l'illustrait. Pourtant l'air de rien, Joy afficha un sourire timide avant de se racler la gorge : "Ne t'en fais pas, je suis encore d'attaque pour t'embêter au maximum et bientôt, je serais sur pieds pour te mettre une dérouillée à la boxe.", plaisanta-t-elle légèrement pour cacher ses doutes. Ses doutes le concernant lui. De son côté, elle savait qu'elle avait des sentiments pour lui qui étaient plus qu'amicaux. Mais elle n'avait jamais vraiment su ce que lui pouvait penser. Et là, ce qu'il lui disait, ce qu'il lui avouait... tout ça lui laisser entendre qu'il y avait peut-être plus que ça. Ou peut-être se trompait-elle.

Malgré tout perturbée, Joy préféra essayer de faire la conversation plutôt que laisser s'installer le silence ou bien revenir sur cette dispute qu'ils venaient d'avoir. "Comment va ma moto ?", lui demanda-t-elle alors, espérant qu'elle n'ait pas trop de dégâts. "Et tu sais, quand je suis partie ce matin pour Phoenix, il faisait un super temps. Et quand je suis partie de là-bas aussi. C'est en arrivant pas loin de la Nouvelle-Orléans qu'il a commencé à pleuvoir. Mais s'il n'y avait eu que ça, j'aurais pu rentrer je pense, c'est pas la première fois que je conduis sous une averse. Mais j'ai simplement voulu éviter un animal qui a traversé au moment où je passais et j'ai glissé.". Elle savait que ça aurait pu être plus grave. Rien que le fait que la voiture qui arrivait en face ait été plus proche. Elle aurait pu se la prendre de plein fouet. Heureusement, elle avait eu plutôt de la chance dans cet accident.

_________________________

The fruit of the spirit is LOVE, JOY, PEACE, KINDNESS, GOODNESS AND FAITHFUL ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 24/09/2016
Messages : 177
Avatar : Jay Ryan
Age : 33
Métier : Pompier

Message
Sujet: Re: Wyatt & Joy # "J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?"."    - Lun 18 Juin - 22:47


J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?".


Joy Δ Wyatt


“ My face above the water my feet can't touch the ground and it feels like I can see the sands on the horizon Everytime you are not around. I'm slowly drifting away wave after wave, wave after wave I'm slowly drifting and it feels like I'm drowning pulling against the stream”


Wyatt perdait à nouveau ses moyens, mais totalement différemment que lorsqu'il avait fait la morale à Joy sur son imprudence. Il avait tenté de s'excuser, mais il trouvait que ça sonnait plutôt faux.. Il sourit en l'entendant lui dire qu'il allait se prendre une raclée. Évidemment. Il soupira en disant.  ça, mademoiselle, ça reste à voir, selon ce que te dira le médecin, surtout. fit-il en haussant les sourcils, et en levant les bras au ciel, comme pour montrer que ce n'était pas de sa faute, et qu'il n'avait aucune influence sur tout ça.

Sans le réaliser, il lui avait ouvert son coeur. Enfin, sans même l'avoir vouloir,puisque pour le vouloir il aurait fallu qu'il se rende compte qu'il y avait quelque chose à dire. Encore était-il qu'il y avait un début de prise de conscience. Pour s'en rendre compte, il aurait peut-être aussi été nécessaire que Joy ne change pas de sujet. La moto. La moto. Il avait du réfléchir avant de prendre ses mots et de prendre la parole. Euh.. je crois que c'est Joseph qui s'en est occupé. Je crois qu'elle était un peu amochée mais qu'elle fonctionnerait. Il l'a amenée chez un mécano. Il restait songeur. Oui, heureusement, la moto était ce qui était en plus mauvais état. Et encore, elle s'en sortirait, elle aussi, il en était sûr. Le mécanicien était un pote de Joe qui arrivait toujours à faire des réparations presque miraculeuses.

Il ne put s'empêcher de faire une grimace en l'entendant parler. Mais au moins, de savoir qu'elle n'avait pas été juste imprudente, qu'il s'agissait d'un problème de météo, Wyatt était rassuré. Au moins, elle n'avait pas des idées suicidaires. Et elle n'était pas une inconsciente. Elle semblait finalement plus loin de tout ça que lui. Il rit légèrement en l'entendant parler de l'animal. D'accord, c'était un acte humanitaire et écologique, je comprends mieux ! la taquina-t-il un peu. On doit t'appeler comment ? Brigitte Bardot ? demanda-t-il en éclatant de rire.

par humdrum sur ninetofive



_________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 01/05/2017
Messages : 141
Avatar : Kristen Kreuk
Age : 29
Métier : Organisatrice événementiel

Message
Sujet: Re: Wyatt & Joy # "J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?"."    - Lun 2 Juil - 22:58


 
J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?".

Feat Wyatt Rowley.

Dans un sens, c'était peut-être un peu idiot d'avoir changer de sujet de façon aussi radical, mais d'un autre côté, elle avait eu un peu peur en réalité. Elle n'était pas vraiment habitué à entendre Wyatt exprimer rien qu'un peu ses sentiments. Alors, lui avouer qu'il aurait souffert de sa disparition si l'accident avait été plus grave, et bien, ça lui avait fais un peu peur. Joy avait pris peur parce qu'elle s'était tout de suite imaginé que peut-être, Wyatt partageait les mêmes sentiments qu'elle. Mais elle avait changé de sujet pour éviter de continuer à se faire des films, et donc, souffrir en apprenant la vérité. Et puis, d'un autre côté, elle avait peur de gâcher leur amitié si elle venait à dévoiler quelque chose. D'après elle, mieux valait changer de sujet et attendre pour voir si quelque chose évoluait. La jeune femme avait toujours été comme ça, évaluer le terrain pour éviter de prendre des risques, et elle faisait ça avec la plupart des choses, toutes décisions étaient bien souvent mûrement réfléchies. C'était peut-être ça son problème, elle était bien trop carrée dans sa vie, il fallait qu'elle se lâche un peu.

La jolie brune se remonta un peu dans le lit, poussant légèrement sur ses bras, déclenchant une belle douleur dans ses côtes qui la fit grimacer alors que Wyatt lui expliquait que c'était Joseph qui s'était occupé de sa moto. Tant mieux, elle aimait bien Joseph. Elle ne le connaissait pas aussi bien que Wyatt, c'était certain, mais elle avait eu l'occasion de passer un peu de temps avec lui, lors de soirées, ou bien les fois où elle venait rendre visite à Wyatt à la caserne. "Bonne nouvelle.", lança-t-elle simplement. La moto, c'était une des seules choses qui lui permettaient de s'évader, d'être tranquille. Mais bon, elle ne remonterait pas tout de suite dessus malheureusement.

"On doit t'appeler comment ? Brigitte Bardot ?" Wyatt plaisanta avant de rire de sa propre blague. La jeune femme ria à son tour très légèrement, s'arrêtant directement en se repliant un peu sur elle-même à cause de la douleur. "Ne me fait pas rire...", commença-t-elle, se rallongeant sur le côté avant de reprendre, un petit sourire aux lèvres "Et puis Brigitte ça ne m'irait pas comme prénom.", lâcha-t-elle avec un petit sourire. La jolie brune bailla un peu, mettant sa main devant sa bouche. Elle avait été inconsciente un bon moment, et pourtant, elle était exténuée. "Au fait... Tu n'as pas contacté ma famille si ?", demanda-t-elle subitement. Elle ne voulait pas les inquiéter. S'il ne l'avait pas fais, elle leur dirait le lendemain, préférant les laisser dormir sans s'inquiéter. D'ailleurs, peut-être qu'eux aussi devraient dormir sans s'inquiéter davantage. Enfin surtout Wyatt, elle, elle ne s'était pas vraiment inquiétée en fait ! "Dis... j'ai un service à te demander...", commença-t-elle, un peu hésitante, mais au fond, elle sentait qu'il n'allait pas vouloir rentrer chez lui ou à la caserne pour dormir alors... "Tu ne voudrais pas dormir avec moi ? Je n'aime pas les hôpitaux...", Joy lui proposa. Elle pouvait très bien se décaler au maximum dans le lit, et il y aurait la place pour eux deux s'ils se serraient un peu. En tout cas, elle ça ne la dérangerait pas de dormir contre Wyatt. Pas le moins du monde. Bon... peut-être que les anti-douleurs qu'on lui avait administré faisaient encore effet, et lui retournaient un peu la tête. Ou peut-être pas...

_________________________

The fruit of the spirit is LOVE, JOY, PEACE, KINDNESS, GOODNESS AND FAITHFUL ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 24/09/2016
Messages : 177
Avatar : Jay Ryan
Age : 33
Métier : Pompier

Message
Sujet: Re: Wyatt & Joy # "J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?"."    - Dim 5 Aoû - 17:28


J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?".


Joy Δ Wyatt


“ My face above the water my feet can't touch the ground and it feels like I can see the sands on the horizon Everytime you are not around. I'm slowly drifting away wave after wave, wave after wave I'm slowly drifting and it feels like I'm drowning pulling against the stream”


Wyatt pouvait comprendre qu'il soit désagréable de se faire engueuler pour avoir eu un accident tout en étant prudente. Mais d'un côté, vu de l'extérieur, ça n'était pas de la prudence, mais plutôt de l'inconscience. Il avait pu réaliser, sur le chemin de l'hôpital qu'il y avait que de la perdre, ça lui ferait plus qu'un vide. Plus que s'il n'avait perdu qu'une amie. Alors que pourtant, la perte d'un ou d'une amie l'aurait certainement détruit de l'intérieur. Mais que faire quand on se rendait compte que les sentiments qu'on nourrit envers une personne sont peut-être un peu plus fort que ce qu'on imaginait. Cela dit, il n'imaginiait pas que ces sentiments arrivaient à de l'amour. Mais il se disait que Joy avait pris une place des plus importantes dans sa vie. Et que désormais, elle y avait une place à part entière. Presque plus importante que celle que pouvait occuper Aiden. D'une autre manière, elle avait atteint un niveau tout aussi important que celui d'Eryn. Et ça lui foutait la trouille. Parce qu'il savait que l"importance était la même, mais la place radicalement différente. Il était juste inconscient de quelle était réellement cette place, qui lui brulait la peau et piquait le coeur comme des centaines d'aiguilles lancées à la fois, dès qu'il s'inquiétait pour elle.  

Il ne s'était presque pas étonné que l'une des premières préoccupations de Joy à son réveil était pour sa moto. Il savait ô combien ça comptait pour elle. C'était pour ça qu'il avait à peine émis de réserve à ce que ce ne soit Joseph qui s'en occupe. Lui, au moins, il saurait y faire. Et puis, il avait certainement de bons amis mécanos qui sauraient y faire encore mieux. Parce que Wyatt, les motos, il les aimait bien. Mais les réparer, c'était tout autre chose.
Même s'il fallait le dire, la passion qu'entretenait Joy avec sa moto restait un peu étrange à ses yeux. Il ne comprenait pas comment on pouvait y tenir tant. Enfin, tout comme risquer sa vie pour tenter de sauver un animal. Essayer de l'éviter, oui. Se trouver au sol, dans une sorte de coma, pour que l'animal vive, lui, il n'aurait pas été sur ce terrain. Il riait en entendant la brune parler. Ah on ne sait pas. Peut-être que si tu t'appelais Brigitte, tu trouverais que Joy ne t'irait pas. On ne peut jamais savoir. disait-il en haussant les épaules, et en émettant un léger sourire.

Elle le surprit, Joy, en lui demandant s'il avait contacté sa famille. C'était évident qu'il l'avait fait. Il s'était fait un sang d'encre pour elle. Comment aurait-il pu laisser sa famille dans l'ignorance au cas où il y aurait eu des séquelles, ou plus grave encore ? Il s'en serait voulu encore plus que si elle était morte dans ses bras, sur le chemin de l'hôpital. Si elle avait tout simplement rendu l'âme sans qu'il puisse lui dire combien elle comptait, bien qu'il espérait que dans le fond, elle ne le sache déjà. Si, je les ai prévenus.. tes parents ne sont pas en Nouvelle-Orléans. Ils arriveront certainement demain.. Et pour tes frères et soeurs, je ne sais pas. Je ne sais pas si tes parents les auront prévenus.. Wyatt ne s'était pas senti de faire le tour de la famille. Et puis, il avait promis à ses parents de leur envoyer des messages sur l'avancée des choses pour leur fille. Quand elle s'était réveillée, il leur avait laissé un rapide message pour les prévenir. Il n'avait même pas pensé à regarder de nouveau son téléphone depuis. Entre les disputes et leur discussion, c'était à peine s'il y avait pensé.

Il venait de baisser la tête, et de la tourner vers le fauteuil pour se rasseoir quand elle lui demanda un service. Il redressa la tête en la regardant. Oui, dis moi ? dit-il, près à bouger, avant d'entendre la phrase qui, un court instant, l'immobilisa. Il sembla réfléchir quelques secondes, avant d'hocher la tête. Et bien, oui, d'accord. Même s'il avait dit non, elle aurait fait une tête toute triste, et il aurait fini par dormir avec elle. Il s'assit sur le lit, sur la place qu'elle lui avait faite, et se tourna vers elle, en s'allongeant, faisant en sorte que ses pieds sortent du lit. Pas sur que si un membre du corps médical n'arrive, il soit totalement pour l'invasion de son lit. Mais pour l'instant, dans la chambre, il n'y avait qu'eux deux.

par humdrum sur ninetofive



_________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 01/05/2017
Messages : 141
Avatar : Kristen Kreuk
Age : 29
Métier : Organisatrice événementiel

Message
Sujet: Re: Wyatt & Joy # "J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?"."    - Mar 7 Aoû - 21:38
La jeune femme avait un doute sur ce prénom, la faisant grimacer légèrement. Brigitte Greenway ? Non vraiment, elle ne s'imaginait pas avec ce prénom... "Je préfère largement mon prénom. Je préfère même mon deuxième prénom.", bien qu'original puisqu'il s'agissait d'une ville, elle le préférait quand même. Remarque, elle se demanda si Wyatt connaissait son deuxième prénom. Après tout, elle ne le donne jamais, Joy, c'était rapide, jolie, pourquoi se compliquer la vie ?

En réalité, Joy n'avait pas conscience, pour l'instant, qu'elle aurait pu avoir pire que ce qu'elle avait là tout de suite. Contrairement à Wyatt qui avait craint le pire pour elle. C'était d'ailleurs pour cette raison qu'il avait contacté ses parents pour les prévenir. Le jeune homme lui expliqua alors que ces derniers n'étaient pas à la Nouvelle-Orléans. Elle détestait inquiéter ses parents, surtout qu'elle allait bien, il n'y avait rien de grave. Mais il avait bien fais, on se s'est jamais ce qui aurait pu se passer.

La jeune femme venait de proposer à Wyatt de dormir avec elle. Déjà parce que oui, elle serait plus rassurée s'il dormait avec elle, mais au fond, elle savait qu'il n'allait pas rentrer chez lui tout de suite afin de pouvoir veiller sur elle. Pourtant, il devait lui aussi se reposer. Joy s'était donc dis qu'il serait mieux installé dans un lit que sur ce fauteuil d'hôpital. Après hésitation, le pompier accepta et s'installa près d'elle après qu'elle se soit prudemment décaler. Désormais l'un en face de l'autre, tout deux allongés, le lit paraissait plus petit. En même temps, il était censé n'être pour une seule et unique personne. Pas deux. "Tu as vraiment eu peur ?", la jolie brune lui demanda doucement en le regardant. Oui, elle revenait sur ce sujet qu'elle avait si bien écarté un peu plus tôt.

_________________________

The fruit of the spirit is LOVE, JOY, PEACE, KINDNESS, GOODNESS AND FAITHFUL ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Message
Sujet: Re: Wyatt & Joy # "J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?"."    -
Revenir en haut Aller en bas
 

Wyatt & Joy # "J'ai toujours eu peur de perdre les gens que j'aime. Mais parfois, je me demande : "Y a-t-il quelqu'un qui a peur de me perdre ?"."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» On croise souvent sa destinée par les chemins qu'on a pris pour l'éviter | Jason
» On ne trouve pas toujours ce qu'on veut, mais parfois c'est mieux.
» La peur des autres peut-être un qualité , mais reste souvent un défaut ~ Nausicaa
» Aileen - Cael.
» JAMIE-HOPE ♣ Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal.
BEYOND THE CITY :: Rest of the World :: Louisiana, my dear !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-