AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité, viens nous donner ton avis ou nous laisser un message d'amour sur PRD et Bazzart
et récolte des points supplémentaires dans la course au membre du mois ! ♥️
Le forum a quatre ans ♥️
Merci à chacun de vous pour ces belles années !
Les soldes anniversaire sont désormais fermées.
Mais ne vous inquiétez pas, vous les retrouverez très bientôt ! ♥️

Partagez | .
BEYOND THE CITY :: Life In New-Orleans :: Centre-Ville
 
 1+1=3 mais c'est pas ce que tu crois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Date d'inscription : 03/05/2018
Messages : 60
Avatar : Trevor Wentworth
Age : 27
Métier : Développeur back-end

Message
Sujet: 1+1=3 mais c'est pas ce que tu crois    - Lun 7 Mai - 11:49
1+1=3 mais c'est pas ce que tu crois
ft Anya & Jay


« Hé merde ! » soufflais-je tout bas. Ça doit juste faire la millième fois de la journée que je me craque sur mon code. Mes doigts ne veulent pas coopérer. Ma tête non plus. Je ne sais pas comment lui dire. Comment lui demander et c'est tout ce qui me traîne dans la tête aujourd'hui. Anastasia Black, tu me rends complètement fou. Depuis que je t'ai vue pour la première fois. Depuis ce sourire que tu m'as adressé.

Je fais le gars détendu, pourtant je vois bien que tu as remarqué l'effet que tu me fais. Tu en joues même, mais avec grâce. Et je dois reconnaître que ça me plaît encore plus. Mais je vois bien aussi comment les autres te regardent. Si je ne fais rien, je sais que je vais laisser passer ma chance.... Combien de fois j'ai lu des histoires où à trop attendre, on se retrouve à être simplement le confident et voir son meilleur ami prendre les devants ? Oh non...si Jay faisait ça...

D'ailleurs je n'arrive pas à savoir ce qu'il pense. Il est comme d'habitude, des remarques salaces, des regards appuyés...J'voudrais pas que ça crée des problèmes. Ce serait tellement bien si on avait pas vraiment pas les mêmes goûts en matière de femmes. Malheureusement pour moi, Jay aime toutes les femmes pourvu qu'elles aient de jolies fesses. Le soucis avec Anastasia, ce n'est pas ses fesses exquises dans sa petite jupe tailleur, c'est qu'elle est parfaite d'un bout à l'autre. Elle n'a rien à envier à qui que ce soit. Que ce soit dans son allure ou par sa personnalité. C'est une femme vive d'esprit, perspicace et terriblement intéressante. Et puis, ses yeux ! J'ai l'impression qu'elle peut lire mes pensées et quand elle sourit, quelque chose s'allume dans ses prunelles, un quelque chose dont j'aimerais être la cause....

Et puis cette manière qu'elle a de remettre ses cheveux derrière son oreille en se mordillant la lèvre. Puis quand elle est pensive et que son regard se perd, j'ai envie de la peindre, pour immortaliser ses traits si parfaits. Et puis....oh merde, la voilà. Je me crispe légèrement et mon cœur s'accélère,. J'essaie de sourire mais je crois que ça ressemble plus à une grimace. J'ai chaud d'un coup. Il faut vraiment que je saisisse l'occasion pour lui demander maintenant. Jayden est sorti y'a quelques minutes. J'espère qu'il ne reviendra pas tout de suite.

« Hey Any...Anastasia, tu as besoin de quelque chose ? »

Je n'arrive toujours pas à l'appeler librement pas son surnom. J'essaie d'inspirer et d'expirer discrètement, affichant un sourire plus franc. Mais j'ai les joues en feu. Pourvu que ça ne se voit pas trop.

(c)MademoizelleZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 03/05/2018
Messages : 22
Avatar : Felicity Jones

Message
Sujet: Re: 1+1=3 mais c'est pas ce que tu crois    - Lun 7 Mai - 21:25

1 + 1 = 3

Henry + Anya + Jayden

« Ah oui ? Très intéressant.... »

Avec un énième sourire, je réponds à Dean en automatisme une fois de plus, alors que mes pensées sont à mille lieux de tout ce qu’il me raconte. Mon regard va se poser sur nos collègues, tous occupés qu’ils sont à travailler le mieux possible. Je n’ai aucune idée de ce dont parle le beau parleur, j’ai décroché lorsqu’il m’a une fois de plus parler de sa nouvelle décapotable. Je me contente de lui sourire de temps à autre et ça lui suffit pour flatter son égo, heureusement pour moi.

Cela fait déjà quelques mois que j’ai intégré l’équipe, quelques mois que j’apprends à connaitre tout le monde. Il a malheureusement été facile d’en cataloguer certains, comme ce pauvre Dean que je plains sincèrement de ne sans doute jamais trouver une fille prête à le combler comme il peut l'être combler par sa bagnole.

Mon regard se pose sur Jayden, le blondinet chahuteur de la boite, alors qu’il est une fois de plus occupé à faire le pitre. Plus insupportable encore que Dean, seule sa belle gueule semble le sauver de toutes situations. Il me semble in-intérressant au possible et chaque fois que mes yeux se posent sur lui, il ne fait que confirmer de lui-même ce que je pense déjà.

Puis il y a Henry. Henry le geek sérieux qui le supporte. Il est son opposé parfait, au détail près qu’il n’a rien à lui envier physiquement. Le jeune homme, en plus d’être adorable et atrocement mignon, porte de magnifiques tatouages dont je me suis déjà demandé mille fois  la signification en me promettant que je le lui demanderais un jour, au détour d’une conversation.

J’avais capté son regard lorsque les collègues tentaient de me faire rire avec leurs blagues à deux balles tout comme je l’avais vu à maintes reprises, peu importait la situation. Evidemment, j’ai fais comme si de rien était, me contentant de sourire pour moi même, jusqu’au jour où mon regard s’est enfin porté sur lui, tout timide qu’il était tandis que je l’avais vu rougir à la seconde même. Je lui ai offert un sourire, puis deux puis j’ai arrêté de compter. Il y eu les regards et les attentions, les cafés et les clins d’oeil discrets se mêlant à la danse. Il savait que je savais et s’en était d’autant plus excitant et amusant à mon goût. J’avais envie de jouer, de le provoquer juste pour le voir rougir, juste parce que je trouvais ça extrêmement craquant. J’avais déjà hésité à lui proposer de sortir, mais j’avais tendance à penser que jouer un peu avec le feu était bien plus palpitant !

Enfin, je reviens à mon bureau, quittant Dean et mes pensées pour me recentrer sur mon travail. J’enfile discrètement mes ballerines, quittant mes escarpins un moment en sachant que je ne me relèverais pas tout de suite, certains dossiers demandant à être traités au plus vite. A l’aide de mon thé, je fais en sorte d’être efficace, concentrée sur mes actes, ne faisant guère attention à tout ce qui peut m’entourer alors même que j’ai enfilé mes oreillettes, un bon morceau de heavymetal percutant mes oreilles pour mieux faire passer les heures.

Lorsque je relève la tête de mon ordinateur, deux heures sont déjà passées et j’ai besoin de voir Henry pour un client problématique. L’idée me tire un petit sourire avant que j’enfile à nouveau mes escarpins, ne perdant pas de temps. J’ai mon dossier à la main et un ravissant sourire sur les lèvres tandis que je m’approche de son bureau, alors que son regard se pose sur moi. Il me semble déjà rougir, tentant un sourire maladroit mais adorable, surtout avec ses lunettes le rendant encore plus sérieux. Je viens me poser sur une partie de son bureau, mes yeux allant trouver les siens pour ne plus en décrocher.

« Hey Henry... Oui, j’aurais besoin de toi. »

Mon regard se pose sur mes fiches puis à nouveau sur lui, un sourire mutin s’invitant sur mon visage.

« En fait, est-ce que tu pourrais me dire où on en est avec Dilaurens ? »

DEV NERD GIRL



Dernière édition par Anastasia Black le Mer 9 Mai - 8:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 03/05/2018
Messages : 60
Avatar : Trevor Wentworth
Age : 27
Métier : Développeur back-end

Message
Sujet: Re: 1+1=3 mais c'est pas ce que tu crois    - Mar 8 Mai - 11:22
1+1=3 mais c'est pas ce que tu crois
ft Anya & Jay


Wow. Être aussi belle ça devrait être interdit. Sa démarche, son allure, tout en elle est si gracieux. Et puis elle a ce regard, ce regard qu’elle n’adresse qu’à moi, du moins, je me plais à le croire. J’essaie de faire des phrases courtes, histoire de limiter les moments où je vais m’emmêler les pinceaux. C’est déjà mal parti si elle me regarde comme ça. Je suis troublé. Elle vient de plus en plus près et même avant de parler, elle est déjà assise sur un coin de mon bureau. Celui que je laisse toujours vide à son intention depuis la première fois qu’elle a fait ça et que j’ai fait tomber la moitié de mes livres de code au sol en voulant les pousser trop vite. J’essaie de respirer profondément, mais impossible. Enfin, elle me parle. J’adore l’entendre dire mon prénom et encore plus que je peux lui être utile. J’essaie de ne pas trop perdre mon regard sur ses formes.

Mes prunelles s’attardent sur son visage délicat tandis qu’elle regarde ses fiches. Il faudrait se concentrer sur le travail, au moins un peu, avant de pouvoir placer la requête, évidemment. De nouveau, son sourire malicieux me frappe en plein coeur et je lui donne la réplique sûrement en version niaise. Je crois que je rougis pour de bon. Je m’autorise à me perdre dans ses iris magnifiques encore un instant avant que mon esprit rejoint par la raison me rappelle le nom du client. Mon regard se pose sur mon écran un instant, je me râcle la gorge aussi discrètement que possible avant de parler.

« Dilaurens...hum. Et bien attends, deux secondes, je check. »

Je lui adresse un petit regard en coin derrière mes lunettes, avec un sourire un peu plus normal, puis je fais défiler mes dossiers du moment. Je dois m’y reprendre à deux fois avant d’arriver à ouvrir mes notes, la douce forme de ses jambes dans mon champ de vision me perturbe. Elle est si près que je peux sentir son parfum. Je me redresse un peu sur ma chaise. Je dois me concentrer. Mon regard parcoure rapidement les mots sans les comprendre avant qu’enfin, mon cerveau fasse son boulot.

« Hum, alors j’ai eu un retour en début de semaine. Ils ont signalé de nombreux bugs sur la version deux. J’ai fait une demande pour prolonger le délai sur ce projet de deux semaines, je ne sais pas si tu as reçu le mail toi aussi ? »

Je relève la tête vers elle. Je l’observe. Et je me dis, c’est maintenant ou jamais. Jay n’est pas là, elle est tout près, je n’aurais pas deux fois la même chance. Je tremble, mais tant pis. Je débite à toute allure, le coeur battant, soutenant son regard malgré tout.

« Est-ce que ce soir….tu-serais-libre-pour-un-verre ? »

Le bruit de la porte me fait faire la grimace. Et déjà la voix de Jay résonne. Merde. Merde. Merde.
(c)MademoizelleZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 03/05/2018
Messages : 22
Avatar : Felicity Jones

Message
Sujet: Re: 1+1=3 mais c'est pas ce que tu crois    - Mer 9 Mai - 9:05

1 + 1 = 3

Henry + Anya + Jayden

A le voir rougir pour de bon, je ne peux pas faire autrement que de garder mon sourire. Il est craquant, semblant déjà totalement troublé alors que je me suis une fois encore posée sur son bureau comme j’aime le faire. Seuls quelques centimètres nous sépare et j’entends d’ici les commérages que ma venue va encore provoquer, je peux même le voir d’un coup d’oeil, alors qu’Henry check l’information sur son ordi. Je jurerais l’avoir entendu se racler la gorge mais je n’y fais pas attention, déjà replongée quelques secondes sur mes fiches. Je m’applique dans ma posture, les jambes gracieusement croisées et le dos droit, mon regard se portant parfois sur lui et ses lunettes que j’ai envie de chiper juste pour voir comment il va réagir. Je m’en mordrais presque la lèvre.

Enfin, il semble avoir trouvé lorsqu’il se redresse un peu et à mon tour, je regarde l’écran alors qu’il m’offre ma réponse. Toujours aussi sérieux, cela agrandit mon sourire avant que je ne comprenne ses mots et que je décroche de l’ordinateur pour revenir sur lui alors qu’il relève la tête. Apparement, je n’ai pas reçu le mail dont il parle et j’avoue me sentir quelque peu idiote d’être venue le déranger exprès pour ça, alors qu’il était clairement concentré sur son travail. Néanmoins, cela en valait quand même le coup, rien que pour m’amuser à le troubler un peu, pour le voir m’adresser ses sourires timides.

« Ah, d’accord. Je ne pense pas que j’ai reçu ce mail mais merci, je vais pouvoir avancer. »

Je lui souris encore et ce juste avant qu’il ne me pose sa question. Je ne m’y attendais pas, me figeant un instant avant que mes lèvres ne s’étirent un peu plus, perdue quelques secondes dans son regard. Je semble réfléchir, laissant planer un petit silence alors que j’ai le tic de remettre mes cheveux derrière mon oreille. Il a osé me le demander et j’ai l’impression qu’il va étouffer le temps d’attendre ma réponse.

« Et bien... »

Le bruit de la porte claque, me faisant sursauter puis me retourner brusquement pour découvrir l’énergumène de service à nouveau dans la place. Je lève les yeux au ciel avant que mon regard ne le quitte rapidement, se posant à nouveau sur Henry, comme si de rien était, les yeux brillants alors que je m'apprête à lui offrir ma réponse, me mordant légèrement la lèvre.

DEV NERD GIRL



Dernière édition par Anastasia Black le Mer 13 Juin - 9:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 03/05/2018
Messages : 45
Avatar : Alex Pettyfer
Métier : développeur backend

Message
Sujet: Re: 1+1=3 mais c'est pas ce que tu crois    - Jeu 17 Mai - 14:57

1 + 1 = 3
La bouche pleine d'un énorme donut, je pousse la porte de l'immeuble d'un coup d'épaule. Mes mains sont bien trop occupées à tenir la boîte de pâtisseries et surtout à réorganiser les gâteaux de sorte à ce qu'on ne remarque pas qu'il en manque un. Je grogne et mâche mon énorme bouchée de sucre avec un peu plus d'ardeur lorsque mon index laisse une belle empreinte sur le glaçage rose. Dean est vraiment un sacré enfoiré. Y'a deux jours, il a fallu que je parie contre lui sur le résultat du match d'hier soir. Et évidemment, il a gagné. Le deal était encore sympa ; le pari reposait sur une boîte de gâteaux achetée dans la boulangerie hors de prix au bout de la rue.

La nouvelle vendeuse est foutrement jolie. Une petite blonde au faux sourire timide. Et là où Dean est un enfoiré, c'est qu'en remportant son pari, il a juste manqué l'affaire du siècle : le numéro de téléphone de la Miss Beaux Croissants. Ce même numéro, écrit sur un post-it plein de farine, qui se trouve actuellement au fond de ma poche de pantalon. Eh ouais. Étrangle toi bien avec tes donuts Dean.

Je monte les escaliers en ricanant tout seul. Mon étage arrive enfin. Je me magne d'avaler ce que je suis en train de manger et pousse enfin la porte de mon service. Je pénètre dans l'open-space à l'instant même où les mots « ce soir » et « prendre un verre » me piquent les oreilles. Mon attention se dirige par instinct vers le bureau d'Henry, accolé au mien. Dam ! Mes yeux sont happés avant d'atteindre la tronche de flan de mon meilleur ami, pour se figer sur le divin postérieur d'Anya enfermé sous un tailleur diablement serré. Ce même postérieur délicatement posé sur le plan de travail d'Henry. Merde alors ! Je pourrais m'asseoir à mon bureau et mater ses fesses en avant première, avec une vue juste im-pre-nable. J'espère sincèrement qu'Henry en a encore pour une bonne demie heure pour lui raconter ses trucs d'intello sans vie sociale dont tout le monde se fou. Ça, ce serait un vrai pote.

Mais ce que j'ai entendu m'empêche de me satisfaire de cette idée. Quelque chose de beaucoup mieux se profile déjà à l'horizon ! J'apparais comme par magie aux côtés du développeur en apnée. J'ai bien envie de lui conseiller de respirer avant qu'il ne fasse un malaise, ou même de pousser le truc jusqu'à lui ouvrir la bouche moi-même. Sérieux, j'ai aucune envie de faire du bouche à bouche pour réanimer Henry. Ce crétin bouffe que des trucs bio. C'est peut-être contagieux. Et y'a franchement beaucoup plus sexy comme approche. Le majestueux fessier d'Anastasia vaut beaucoup mieux que ça.

- Un verre ? Oh, ça c'est une putain de bonne idée ! J'crois qu'on a tous besoin de se détendre un peu. Boire un coup entre collègues, y'a que ça de vrai. On va dans quel coin alors ?  Le Johnny's ?

Je pose mon coude sur l'épaule d'Henry et m'y appuie négligemment. Se faisant, j'ouvre la boîte de pâtisseries et la tends en direction de notre manager.

- Un donut Anya ?

Dis oui Anya. Tu n'imagine pas tout ce que je donnerais pour te voir ouvrir grand la bouche pour croquer dans un gros gâteau bien gras.



_________________________
One place
FOR TWO
WHY DID YOU LOOK AT HER ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 03/05/2018
Messages : 60
Avatar : Trevor Wentworth
Age : 27
Métier : Développeur back-end

Message
Sujet: Re: 1+1=3 mais c'est pas ce que tu crois    - Mar 12 Juin - 16:19
1+1=3 mais c'est pas ce que tu crois
ft Anya & Jay


C’est bien ce que je pensais. Maintenant qu’il est arrivé, elle ne va plus répondre. De toute façon, elle aurait gentiment refusé n’est-ce pas ? Elle a commencé par « Et bien… » ça veut forcément dire qu’elle essaie de tourner ça avec tact. Mais c’était certainement pour dire quelque chose du genre : « Et bien je t’apprécie beaucoup comme collègue mais en dehors du boulot, je ne peux pas me permettre de te fréquenter. » ou encore « Et bien, je suis désolée mais tu n’es pas mon genre… » Ou pire, peut-être qu’elle allait carrément me dire : « Et bien, je ne suis pas contre, mais, est-ce que tu peux convier Jay aussi ? » Et voilà, elle doit sûrement être très contente qu’il s’invite tout seul en fin de compte.

De toute façon…une fille comme elle, prendre un verre avec un gars comme moi….J’ai l’impression d’avoir de la fièvre et je me sens extrêmement mal à l’aise. Jayden y est sûrement pour quelque chose à débarquer avec ses gros sabots. C’est un véritable troupeau à lui tout seul ! Tant qu’il y est, il pourrait parler plus fort aussi ! Il va ramener toute la clique du bureau, j’en ai aucune envie. Mon visage se referme alors que mon regard se repose sur mon écran d’ordinateur sans le voir. Je guette quand même la réaction d’Anya, l’oreille attentive, même si je rêverais de disparaître là. Je soupire d’agacement au blablatage intempestif de mon cher coloc’ en levant les yeux au ciel.

Non seulement il s’invite mais il organise aussi ! Adieu moment d’intimité avec la belle Anya. Peut-être que les forces cosmiques essaient de me décourager et Jay est leur messager ? Je tente un coup d’œil vers la belle brune pour l’observer. J’ai cru comprendre qu’elle ne déteste pas Jay, il l’amuse, peut-être même qu’au fond il lui plait, mais elle est trop fière pour l’admettre. Mais je ne doute en aucun cas des chances de mon ami. Il a toujours eu toutes les filles qu’il voulait à ses pieds. Je soupire une nouvelle fois puis je grimace de douleur. Le coude de Jay enfoncé dans mon épaule n’est pas ce qu’il y a de plus agréable. Il n’a pas spécialement l’air de se rendre compte qu’il envahit mon espace vital. De ma main, j’attrape son coude que je pousse négligemment. Je grogne. « Jay, je ne suis pas un accoudoir, merci. » Rien à foutre s’il fait tomber ses donuts.

Je relève les yeux vers lui. Il semble qu’il ne m’ait même pas entendu, trop occupé à proposer un donut à Anya. Puis c’est quoi ce regard lubrique alors qu’il lui tend la boite ? D’un geste brusque, je plonge ma main dans la boite en carton et m’empare d’un donut avant qu’Anya n’ait eu le temps de le faire et le fourre dans ma bouche, donnant des coups de mâchoire rageurs dans la pâte grasse de la pâtisserie. Je marque un arrêt comme si je venais d’avoir une illumination. Tain, ils sont sacrément bons en fait. Le goût du chocolat m’apaise un peu, ou c’est peut-être le sucre. Mais je me sens mieux.

Toujours boudeur, mais franchement intéressé par les donuts, ma main retourne en chercher un autre, puis une fois sûr d’avoir l’attention de Jay, j’approche le second donut de ma bouche aussi sensuellement que possible, puis je croque dedans en le fixant droit dans les yeux. J’espère le mettre mal à l’aise ce crétin. « Ils sont très bons tes donuts. »

(c)MademoizelleZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 03/05/2018
Messages : 22
Avatar : Felicity Jones

Message
Sujet: Re: 1+1=3 mais c'est pas ce que tu crois    - Mar 12 Juin - 22:10

1 + 1 = 3

Henry + Anya + Jayden

Ca y est, c'est le moment, je suis prête à lâcher à Henry que j'accepte, que je serais ravie de prendre un verre avec lui mais je n'en ai pas le temps, son ami le blondinet agité venant s'incruster dans notre conversation. Je lui lance un sourire de convenance, plus déçue qu'autre chose qu'il s'invite à notre rendez-vous. Je le trouve culloté de s'imposer ainsi sans la moindre honte mais je garde le silence, reprenant mon souffle pour être plus avenante à son égard alors que lui s'appuie de manière négligée sur l'épaule d'Henry avant de me tendre une boîte à pâtisseries. Mon regard s'illumine en découvrant les délices sucrés. Il y en a peu et de sortes différentes, je suis incapable de choisir !

" Ooh avec plaisir, merci ! "

Je suis sur le point d'en prendre un lorsque je suis interrompue par Henry qui se dépêche de s'en emparer avant moi pour l'engoufrer dans sa bouche avant de le mâcher frénétiquement sous mon regard surpris. Je l'avoue, je reste un peu choquée par ce qu'il se passe sous mes yeux. Je ne dis rien, je me contente de le regarder faire alors qu'il prend un air boudeur pour mieux se resservir. Ce qu'il se passe ensuite me laisse littéralement sur le cul. Henry prends son temps pour croquer sensuellement dans son second donut, les yeux rivés vers Jayden en face de moi. Sa phrase me foudroie sur place. Qu'est-ce que quoi ? Je fini par détourner les yeux. Je n'ai pas envie de voir ça.

" Okkkk.... Bon bah... A plus tard les garçons. "

C'est sur ses bonnes paroles je leur souris à tout deux d'un ton forcé et gêné avant de disparaitre rapidement. Je me dépêche de retourner à mon bureau et de faire comme si tout était parfaitement normal alors que ma tête bouillonne. Henry est gay, de ça, j'étais certaine à présent. Moi qui le pensait intéressé par les femmes, j'avouais tomber d'un peu haut avec tous les films que je m'étais fait. Finalement, tous nos regards et notre complicité n'était qu'un rêve ? Que j'avais inventé ? Je ne voyais pas d'autre explication. Et même dans ce cas, pourquoi m'inviter à prendre un verre ? Voulait-il simplement qu'on soit amis et qu'on sorte entre potes ? Je restais quelque peu décontenancée par cette nouvelle, tout en essayant de reprendre le boulot. Au final, j'avais bien fait de ne pas accepter tout de suite, ça m'évitait de me faire des illusions.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 03/05/2018
Messages : 45
Avatar : Alex Pettyfer
Métier : développeur backend

Message
Sujet: Re: 1+1=3 mais c'est pas ce que tu crois    - Jeu 14 Juin - 13:37

1 + 1 = 3
Ça y est presque. Anya est là, la main tendue vers la boîte de pâtisseries, les yeux pétillants de délice. Mes yeux louchent un instant sur son décolleté lorsqu'elle se penche légèrement en avant pour attraper ce que je lui tends. C'est merveilleux, je viens de nous trouver un premier point commun ; moi aussi j'adore les bons gros beignets. Les doigts de ma manager sont sur le point de frôler l'un des gâteaux lorsque Henry retrouve subitement le mode d'emploi pour respirer. Et là, c'est le drame. Putain j'ai jamais vu un mec avec un si mauvais timing. Ce mufle a déjà engouffré un premier donut lorsqu'il me fait son manège bien dérangeant. Mais qu'est-ce qu'il me veut avec son regard de phoque en rut ? Je fronce le nez et le reluque de haut en bas avec dépit. Soit c'est le manque d'oxygène qui a provoqué des dommages irréversibles à son cerveau. Soit c'est le gras du gâteau. Il a pas supporté. C'était trop d'un coup, ses fibres de militant hippie sont en train de taper un tripe de malade.

Anya parle à nouveau. Elle a déjà sauté du bureau et s'éclipse vers le sien lorsque je reporte une mine scandalisée vers elle. Mes hormones tombent en chute libre. La frustration est énorme. Non ! Titanesque. Mes yeux ahuris retombent sur mon meilleur ami. Je lève le bras et pousse brutalement sa main pour enfoncer de force l'énorme donut dans sa bouche déjà pleine. Qu'il s'étouffe avec, avant d'aller me racheter ce que je dois à Dean !

- Elle s'en va, crétin !


Je peste et balance la boîte en carton en vrac sur nos bureaux. Je bondis déjà à la suite d'Anastasia dans l'open-space. Il est hors de question que je laisse passer une chance pareille. Mon subconscient est déjà en train de chialer sur la vision pornographiques des fesses d'Anya que j'étais en train de me faire. Je bouscule Gladys sur mon passage, ma collègue moche aux dents de cheval. Qu'est-ce qu'elle fou là celle-là. Elle quitte jamais son coin de bureau couvert de toile d'araignée normalement. Je l'entends à peine s'excuser alors que ses documents tapissent le sol et ne me retourne même pas.

- Anya ! Anya ! Attends !

C'est qu'elle marche vite, bordel ! J'accours auprès de son bureau alors qu'elle est déjà assise derrière son ordinateur. Un sourire se calque de nouveau sur mes lèvres.

- Tu n'as pas répondu, ajouté-je, plein d'espoir.

Je jette un coup d’œil vers le poste de travail d'Henry et me promets de l'enfoncer sous terre ce soir. Il se peut qu'une bonne plâtrée de nutella se retrouve aussi par erreur dans ses gâteaux aux noix de sésame dégueulasses, au cours des prochaines jours …

- Allez, dis oui. J'ai de supers réducs pour le Johnny's ! Puis, non, oublie ça. Je t'invite plutôt. Enfin, je veux dire, Henry nous invite.

Je hausse les épaules avec sarcasme et lui sors un nouveau sourire de publicité à dentifrice. Miss Beaux Croissants n'avait pas pu résister à celui-là.  



_________________________
One place
FOR TWO
WHY DID YOU LOOK AT HER ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 03/05/2018
Messages : 60
Avatar : Trevor Wentworth
Age : 27
Métier : Développeur back-end

Message
Sujet: Re: 1+1=3 mais c'est pas ce que tu crois    - Sam 16 Juin - 1:28
1+1=3 mais c'est pas ce que tu crois
ft Anya & Jay


Triple crétin. Abruti de première ! Mais POURQUOI j’ai fait ça ? Sérieusement…..mec….tu crains. Je me retrouve atterré à regarder Anya s’éloigner en quatrième vitesse de notre bureau, le donut à l’entrée de ma bouche. Je viens de tout gâcher. Tout ça pour emmerder Jay. En plus elle avait  l’air de vraiment en vouloir un. Je sais pas ce qui m’est passé par la tête. Elle va me prendre pour un gay bordel. Même la tête que tirait Jay valait pas le coup de risquer mon pseudo début de relation avec elle. J’suis trop con. J’ai plus très envie de le finir ce donut, d’autant que maintenant Jay me l’enfonce dans la bouche avec ma propre main en m’insultant. Je manque d’air mais je ne peux pas nier ses paroles. La pression sur ma bouche se relâche enfin et j’entends le bruit du carton qui s’étale sur le bureau. Les larmes aux yeux, je recrache la pâtisserie dans ma poubelle, pour une fois bien placée.

Je vois, mais surtout j’entends Jay qui se précipite à la suite d’Anya et mon cœur se serre. C’est moi qui devrait la poursuivre pour m’excuser. Là. A la place, je reste sur ma chaise, comme un con, du donut tout autour de la bouche à regarder à travers la vitre de l’open-space le dos de mon colocataire en furie qui diminue au fur et à mesure de la distance, bouscule une pauvre Gladys qui n’a rien demandé et s’arrête. J’ai honte. Mon crâne vient rencontrer le plat de mon bureau. Aïe. Mais c’est mérité. Je redresse la tête, je me sens mal. Vraiment mal. J’ai la vue brouillée. Mes lunettes son couvertes de larmes. Celles que j’ai versées en m’étouffant juste avant. Je les retire pour les essuyer dans ma chemise mais elle me glissent des doigts pour tomber dans la poubelle où le donut à moitié mâché trône.

J’essaie de les rattraper mais je me penche trop et mon front rencontre une nouvelle fois mon bureau. Un bruit sourd, une douleur fulgurante, de nouvelles larmes. Une grimace. Ptain mais j’suis un boulet. Je devrais finir moi-même dans la poubelle aujourd’hui….Je me redresse. Je vois le monde flou. Impossible de faire sans mes lunettes. Alors je plonge la main dans la poubelle. Beurk. Je ne tarde pas à sentir une des branches en plastique écologique sous mes doigts et je tire. Je sens que j’entraine du donut plein de salive avec. Je sais que je ne vais pas pouvoir les remettre tout de suite. Je sors un mouchoir en papier de ma poche et j’essuie tant bien que mal mes verres avant de me diriger sans les remettre, en direction de la sortie. Hors de question que ça touche mon visage.

J’atteins la porte du bureau loin d’être serein. Je suis déboussolé par ma vue et c’est la porte vitrée qui achève ma dignité. Je pensais que Jay l’avait laissée grande ouverte mais un autre bruit sourd et la désagréable sensation d’être fixé par beaucoup de paires d’yeux à travers la vitre tandis que mon corps se déforme au ralenti sur la porte, m'informent que non. Je voudrais disparaître pour de bon. Là tout de suite maintenant. L’adorable Gladys, je suis sûre que c’est elle, je reconnais son incroyable coupe de cheveux malgré ma mauvaise vue, m’ouvre la porte. « Tout va bien Henry ? » Confirmation d’un hochement de tête même si, non, non je ne vais pas bien du tout. Mais je suis reconnaissant à ma collègue. « Merci Gladys, tu es un ange. »

A partir de ce stade-là, je fonce en direction des toilettes, il n’y a plus de portes vitrées. Je meurs de honte. Je suis certain qu’Anya a vu et Jay aussi. Je vais entendre parler pendant longtemps au bureau et mon cher coloc ne me loupera pas. Je vais peut-être déposer ma lettre de démission. C’est sûrement mieux comme ça. Et puis je vais partir loin. Très loin, où personne ne pourra me reconnaître.

(c)MademoizelleZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 03/05/2018
Messages : 22
Avatar : Felicity Jones

Message
Sujet: Re: 1+1=3 mais c'est pas ce que tu crois    - Lun 16 Juil - 15:49

1 + 1 = 3

Henry + Anya + Jayden

Je suis a peine rendue à mon bureau lorsque je me rends compte que Jay m’a couru après. Je le regarde alors qu’il essaie de me convaincre de quand même sortir avec eux ce soir, alors que je me remet à peine de ce qu’il vient de se passer avec Henry. Je ne suis plus sûre de rien pour le coup, j’en grimace presque en portant un nouveau regard sur Henry qui... A clairement l’air au bout de sa vie.

« Euh... Il a des problèmes non ? »

Là, tout de suite, je ne sais pas vraiment. Surtout en observant Henry se taper la tête contre son propre bureau. Mes yeux passent à nouveau sur Jay, tout sourire qu’il est. Un beau sourire au passage, c’est sans doute avec celui-là qu’il arrive à ses fins avec les femmes. Ca marcherait presque. Presque. L’idée de passer la soirée avec les deux me déstabilise un peu trop maintenant. Pourquoi j’accepterais alors qu’Henry a clairement envie de se faire son ami ? A moins que ce ne soit vraiment qu’une sortie entre collègues ? Etre amie avec Henry ? Oui, pourquoi pas. Après tout on s’entends bien quand même. Et je pourrais toujours essayer de l’aider à ce caser avec un mec. Mes pensées me font sourire. C’est bien mon genre de penser directement à ça du coup. Mais supporter Jay ? Pendant une soirée ? Barf, et puis après tout pourquoi pas ? Je pourrais voir à quel point il peut être insupportable.

«  Bon... D’accord. »

C’est précisément à ce moment qu’un bruit sourd résonne dans tout l’openspace. Henry s’est prit la porte vitrée. Il n’a pas ses lunettes, il ne doit rien voir ainsi. Le pauvre. J’ai tellement de peine pour lui d’un coup, en affichant une grimace peinée, les yeux rivés vers lui comme tous dans la salle. Oh merde. C’est moi qui ai provoqué ça ?

« Tu devrais aller le voir non ? »

C’est son pote après tout non ? Et vu comme il est mal, il aurait sans doute besoin de parler un peu ? Au final, devant l’inaction de Jay, je bondis de mon siège à nouveau, me dirigeant d’un bon pas vers les toilettes pour y rejoindre Henry. Je m’infiltre directement chez les hommes, sans la moindre honte, puis m’assure rapidement qu’il est là avant de m’approcher de sa cabine. Ca ne peut être que lui à renifler ainsi. Je m’appuie contre la porte d’un air nonchalant, offrant un sourire aux autres hommes qui me dévisage en passant. Je roule des yeux à leur réaction. Tsss, les mecs.

« Henry ? Henry est-ce que ça va ? Tu ne t’es pas fait mal ? »

Je m’en veux pour le coup, j’ai envie de le dérider pour lui faire oublier la honte de cette porte vitrée. Au moins ça.

« Jay m’a convaincue, je vais venir ce soir. Ca va être cool ! J’en suis certaine ! »

J’affiche un sourire qu’il ne verra jamais mais qui teinte un peu ma voix. J’ai presque envie de passer par dessus la cloison de sa cabine pour m’assurer qu’il va bien, mais j’attends d’abord qu’il me réponde.

« Je peux faire quelque chose ? Et si tu me donnais tes lunettes que je les lave ? »

Ca je peux le faire, en attendant qu’il s’en remette. Je me doute qu’il a dû les laisser tomber dans le sucre ou quelque chose du genre, sinon je ne vois pas pourquoi on se retrouverait ici.


DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 03/05/2018
Messages : 60
Avatar : Trevor Wentworth
Age : 27
Métier : Développeur back-end

Message
Sujet: Re: 1+1=3 mais c'est pas ce que tu crois    - Mar 17 Juil - 15:07
1+1=3 mais c'est pas ce que tu crois
ft Anya & Jay


Le trajet entre le bureau et les toilettes me paraît être le plus long du monde. J’ai le feu aux joues et la dignité six pieds sous terre. Il ne manque rien pour que j’ai les larmes aux yeux. D’ailleurs, il se pourrait bien que ce soit le cas. Je ne sais pas, j’ai l’impression d’avoir le visage engourdi. Je fonce directement dans une cabine libre, je rabats le couvercle des wc pour m’assoir dessus, le visage entre les mains, mes lunettes dégueulasses dépassant de mes doigts. Merde, j’ai les mains qui collent. Bordel. J’en ai marre. J’en ai marre marre marre ! Qu’est-ce qui m’a pris de faire ça ? Qu’est-ce qui m’a pris ?

Je regarde mes lunettes, dépité. Pour les laver, il faudrait que je ressorte. Je passe un coup de papier toilette dessus, ça reste accroché. Bordel, les donuts c’est vraiment une saloperie quand on y pense. J’approche mon poignet de mes yeux pour déchiffrer l’heure. Encore trois heures avant que le bureau ne se libère, peut-être plus jusqu’à ce que tout le monde s’en aille. Je me suis vraiment fichu dans une merde sans nom. J’entends la porte des toilettes s’ouvrir et la voix d’Anastasia me fait sursauter. Mon cœur s’accélère, qu’est-ce qu’elle fout là ? Je sais bien que cette femme a un caractère de feu et qu’elle s’en fiche de ce qu’on dit d’elle, mais quand même…c’est les toilettes des hommes là…. En même temps, c’est ce que j’aime tant chez elle. Elle n’a que faire des règles arriérées.

« Je…non…. Ça va. Merci. »

Je bégaie, je tremble. Mon cœur est gonflé d’espoirs et de doutes mêlés. Est-elle ici parce qu’elle s’inquiète pour moi ou est-ce qu’elle est venue se moquer un peu plus encore ? Elle m’informe qu’elle a quand même accepté l’invitation. Parce que Jay l’a convaincue. Je grimace. Bah voilà, c’est pour lui, pas pour moi ! Je me sens encore plus misérable. Et puis elle a l’air si enjouée d’un coup. Comme si rien ne s’était passé. Elle poursuit sur sa lancée. Nettoyer mes lunettes. Oui en effet, ce serait mieux pour lui refaire face décemment. Mais. Est-ce que je veux vraiment la laisser nettoyer ça ? C’est la honte. Mais…bon.

« D’a…d’accord. Merci. »

Je glisse mon bras sous la porte pour lui tendre mes lunettes jusqu’à ce qu’elle les prenne. Et puis j’attends. J’entends de l’eau couler. J’entends la pression du bouton poussoir pour le savon. Mais elle ne parle plus. Et d’un seul coup, un silence bien trop pesant s’installe. J’ai l’impression de me retrouver seul. Le cœur battant, je questionne.

« Euh Anastasia ? T’es toujours là ? »

Aucun retour. Je blêmis. Elle serait vraiment partie, me laissant en plan comme ça ? Je la trouve bien cruelle… Je débloque le loquet de ma cabine et glisse ma tête dans l’ouverture. J’aperçois Anya qui se tient contre le lavabo. Elle a visiblement fait fuir toute la population masculine d’ici. Je ne distingue pas bien son visage, mais je jurerais qu’elle sourit. Et qu'en plus elle porte mes lunettes ! Gêné, je consens quand même à me rendre. J’ai besoin de mes lunettes. J’en ai marre de voir flou. Un sourire timide sur les lèvres, je m’avance, hésitant et d’un seul coup, je sens que mon pied droit est retenu.

Tout se passe au ralenti. Ma marche s’arrête où ma chute commence. Je tombe vers l’avant, le nez dans la poitrine d’Anastasia. Juste comme ça, sans prévenir. Ma main se pose de justesse sur le rebord du lavabo pour m’éviter de mettre tout mon poids sur elle. De toute façon, par réflexe, elle m'envoie valser. De nouveau je perds l'équilibre mais cette fois, je ne tombe pas sur elle. Je me redresse aussi rapidement que possible, rouge de honte. Mais ma démarche m’oblige à le faire tout près d'elle, pour retrouver mon équilibre. On est incroyablement près. Mon regard désolé plonge dans le sien. Elle a des yeux magnifiques, elle est encore plus belle de près, et même avec mes lunettes. J’aurais pu l’embrasser si le contexte avait été différent. Mais je ne m’en sens pas capable. Et je n’en ai pas le droit. Mon cœur bat tellement fort qu’il m’étourdit. Je me rends compte que je me t’attarde un peu trop contre elle, si ça continue, je vais avoir une érection. Je repense à ses seins soudain, à leur rebondit contre mes joues et mon nez. D’un coup je m’écarte, j’espère qu’elle n’a rien senti.

« Je suis désolé ! Vraiment désolé. Bon sang, j’ai honte. »

Je suis ravi que ma chemise soit aussi longue. Elle cache la bosse dans mon pantalon mieux que personne. Mais ma plus grosse inquiétude à présent, c’est qu’elle me prenne pour un pervers. Un fou, puis un pervers….c’est le pompon ! Je n’ose plus la regarder. Je voudrais disparaître. Saleté de chaussures, saleté de lacets !

(c)MademoizelleZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 03/05/2018
Messages : 45
Avatar : Alex Pettyfer
Métier : développeur backend

Message
Sujet: Re: 1+1=3 mais c'est pas ce que tu crois    - Mar 17 Juil - 16:25

1 + 1 = 3
Piqué par sa question, mon regard suit celui d'Anya vers l'autre bout de l'open-space. Atterré, je découvre mon attardé de meilleur ami en train de faire le marteau-piqueur avec son front, des trombones, et son bureau. C'est clair maintenant, il n'a pas supporté quelque chose dans les donuts. Peut-être bien parce que la farine n'est pas bio ? En tout cas vu d'ici, la cervelle d'Henry a plutôt l'air de faire de la mayonnaise. Rien de très sain en somme. Je grimace. La première remarque que je me fais, c'est que s'il se fait vraiment mal, il n'y aura plus personne pour rattraper mon travail en retard. La seconde, c'est qu'il va vraiment foutre en l'air tous mes efforts pour tripoter en exclu le postérieur d'Anya. Il est vraiment lourd celui-là. Il fou sa merde et c'est à moi de sauver les apparences pour qu'il n'ait pas l'air d'un demeuré mental. Mes doigts glissent contre ma nuque tandis que mon nez se fronce. Je suis à la fois gêné et atteins d'une fascination morbide. Est-ce qu'il va taper jusqu'à ce que son crâne s'ouvre pour de bon ?

- Eh bieeen … Ne le répète pas, Anya. Mais Henry est tombé de son berceau quand il était petit. Ouais, un vrai drame. Du coup ça ne tourne plus toujours très rond là-dedans.

Je prends une mine fataliste en désignant ma tête comme exemple.

- Il a des médicaments à prendre. Mais il a encore dû les jeter dans la cuvette des toilettes.

Je secoue la tête, désolé pour ce malheureux accident qui a foudroyé mon ami lors de sa plus tendre enfance imaginaire. En réalité s'il avait entendu ça, il aurait probablement essayé de m'étrangler. Je dis bien essayé, parce que Henry n'est même pas foutu de tuer un moustique. On parle quand même d'un mec qui fait pousser du persil dans un pot de fleur de la cuisine, parce que ce qu'on achète en grande surface « c'est beaucoup trop imbibé de pesticides, Jay ! ». Soyons sérieux une minute.

- C'est … C'est vrai ?

Mon poing se sert, vainqueur, mais je me retiens de le lever en l'air pour manifester ma joie. Je savais que le coup de l'handicapé allait l'attendrir ! Un énorme boucan coupe court à cet instant. La manager se penche déjà sur son bureau pour apercevoir ce qui se passe. Elle me dit quelque chose mais n'attend pas ma réponse pour reculer sa chaise à roulettes et me fausser compagnie. Je soupire lourdement alors que mes épaules s'affaissent et que mes yeux roulent vers le ciel. Il faut toujours qu'il s'accapare la vedette.

Au vue du sursaut général qui a foudroyé l'open-space, je serre quand même les dents pour Henry. Il a dû se faire vraiment mal. Ô désespoir, je ne peux pas me battre contre une porte-vitrée pour venger son honneur. Je me résous à suivre le même chemin qu'Anya a pris quelques instants plus tôt, pour m'assurer que tout va bien.

Mais c'était sans compter sur la bonne vieille face de con de Dean.

- Il a fait un sacré vol plané ton pote, s'esclaffe-t-il en lançant un coup d’œil vers la porte.
- Merde Dean, mais qu'est-ce que tu veux ?

Je lui lance un regard profondément blasé. Qu'est-ce qu'ils ont tous à se coller sur mon passage ce matin ? L'autre greluche et ses dents de castor tout à l'heure, et maintenant ce gros rapiat.

- Les gâteaux sont sur mon bureau. Va les chercher toi-même si t'as tellement la dalle.

Je le contourne avec humeur et traverse la salle d'un pas déterminé. Je ne remarque même pas Gladys qui freine des quatre fers lorsque je lui coupe franchement la route, avant de tomber à la renverse sur sa chaise.

En ouvrant la porte, je discerne très clairement la marque laissée par le front d'Henry contre le carreau. Je grimace et rentre la tête entre les épaules en compatissant. Mes jambes ont tôt fait de traverser l'unique couloir menant aux toilettes. Je m'attarde un instant avant de rentrer à l'intérieur, cherchant Anya des yeux. Finalement elle est peut-être juste partie s'acheter un café au rez-de-chaussé.

- Henry, ça v...

Le battant se referme tout seul derrière moi. Ma bouche, elle, reste bêtement ouverte devant la scène que je découvre. Anastasia est en train d'achever Henry en l’étouffant avec les gigantesques bouées rangées dans son chemisier. Merde, sérieux. J'ai pas envie de taper une femme ! Mon meilleur ami se redresse, plus proche de l’infarctus que jamais, et se confond en excuse. Ma mâchoire se referme et mon regard se fait plus critique lorsque je comprends que ce n'est pas la manager qui a agressé ce puceau d'Henry. Mais bien ce puceau d'Henry qui a tenté un premier baptême sexuel en se jetant sur elle.

- Mec, t'es vraiment un gros pervers !

Je le toise avec colère en m'approchant.

- T'es con ou quoi ? T'as vraiment envie de te prendre un #balancetonporc ? Si tu te fais virer c'est hors de question que je t'avance ton loyer.

Je lève les yeux et secoue les mains vers le ciel pour exprimer mon humeur et ma désapprobation. Quand je dis qu'il gâche toujours tout avec ses idées à la con !



_________________________
One place
FOR TWO
WHY DID YOU LOOK AT HER ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 03/05/2018
Messages : 22
Avatar : Felicity Jones

Message
Sujet: Re: 1+1=3 mais c'est pas ce que tu crois    - Mar 17 Juil - 17:05

1 + 1 = 3

Henry + Anya + Jayden

J’affiche un grand sourire lorsqu’Henry me réponds enfin. Il a l’air de ne plus pleurer, c’est déjà ça de gagné. Il accepte de me donner ses lunettes que j’attrape en dessous de sa porte, me retournant vers les lavabos pour m’exécuter, le sourire aux lèvres. Je peux au moins faire ça pour lui, c’est la moindre des choses après ce qu’il vient de vivre, le pauvre. Je m’applique à ma tâche avant d’essuyer les lunettes puis de les poser sur mon nez, faisant alors face au miroir. Henry à une vue atroce, je vois flou comme jamais mais je ne résiste pas à l’envie de me prendre en selfie avec, juste pour le fun alors qu’au même moment, Henry m’appelle dans mon dos. Je me retourne sans lui répondre, prenant appui sur les lavabos, les lunettes toujours sur le nez. Quel meilleur moyen de le faire sortir qu’en gardant ses précieuses lunettes ? Je lui offre un grand sourire lorsqu’enfin, il sort la tête de la cabine. Il est adorable, avec son petit sourire et ses cheveux en bataille. Je crois même qu’il a du sucre glace dans ses mèches.

« Aller, sors de là ! Viens les chercher tes lunettes ! »


J’attends qu’il approche, mais je ne m’attends pas du tout à tout ce qui suis. Tout ce passe comme lorsqu’on sait qu’on est sur le point d’avoir un accident et que malgré tout, on ne peut rien y faire. Henry trébuche pour me tomber dans les bras, ne se rattrapant que de justesse pour ne pas s’effondrer sur moi alors que sa tête vient trouver refuge dans mon décolleté. Du moins c’est comme ça que je l’imagine, me retrouvant à l’entrevoir dans sa chute à cause de ses lunettes que je porte. Je le repousse en un réflexe violent et il titube, perds une fois de plus l’équilibre avant de finalement se retrouver plus proche de moi que jamais. J’ai le souffle coupé en croisant son regard. Je jurerais qu’il crève d’envie de m’embrasser à cet instant, alors que j’ouvre de grand yeux trahissant la surprise qui m’a envahi. Je n’y comprends plus rien. Je n’en ai pas le temps alors que je m’aperçois de la présence de Jay derrière lui, venant de rentrer dans la pièce au même moment. Je me raidis, repousse Henry en douceur cette fois, qui se confonds déjà en mille excuses. Tout ce passe beaucoup trop vite, les mots de Jay me heurte et je fronce les sourcils tandis qu’Henry semble se ratatiner sur place. J’enlève les lunettes d’Henry que je portais toujours sur les yeux.

Mon regard passe de l’un à l’autre avant que je finisse par intervenir, alors que Jay s’est intercalé entre nous pour nous séparer. Il est en colère, une colère que je ne peux pas lui laisser avoir même si sa part d’une bonne intention. Je me reprends pour m’avancer vers eux, me plaçant entre deux pour mieux les séparer de mes bras, alors que je repousse Jay de mes mains sur son torse, mon regard cherchant le sien pour tenter de le calmer. C’est trop stupide, comment est-ce qu’on en est arrivés là ?

« Arrête ! C’était un accident. Je ne vais pas porter plainte contre lui, ne t’en fais pas. »

Mes yeux le quittent pour Henry, je lui rends ses lunettes avec le sourire, les remettant sur son nez du mieux que je peux.

« C’est pas grave. T’en fais pas pour ça. Ca arrive. »

J’essaie d’être chaleureuse, pour mieux faire passer le moment. Je souris de plus belle avant de me tourner à nouveau vers Jay, un petit sourire tel un remerciement aux lèvres.

« On se voit ce soir les garçons. Essayez de ne pas vous entretuer d’ici là ! »

Je m’éclipse sans demander mon reste, leur adressant un dernier sourire avant de passer la porte. A mon tour d’aller aux toilettes, chez les dames cette fois, histoire de me remettre les idées en place pour tout ce qui vient de se passer.


DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 03/05/2018
Messages : 60
Avatar : Trevor Wentworth
Age : 27
Métier : Développeur back-end

Message
Sujet: Re: 1+1=3 mais c'est pas ce que tu crois    - Mar 17 Juil - 17:56
1+1=3 mais c'est pas ce que tu crois
ft Anya & Jay


Evidemment, comme si ma maladresse ou ma poisse, à force, je ne sais plus, ne suffisaient pas, voilà que mon meilleur ami débarque au meilleur moment ! Et pourquoi aurait-il une réflexion sensée ? Après tout, je ne peux pas lui en vouloir, à sa place j’aurais certainement cru à une agression sexuelle !

« C’est pas ce que tu crois ! »

Crédible comme réplique n'est-ce pas ? Mais trop tard, il m’assène une insulte qui me choque plus que je ne l'aurais cru. Puis il continue en me faisant la morale pendant que j’essaie vainement de faire des gestes pour arrêter son discours. J’ai pas besoin qu’on m’enfonce encore ! Ça me fait tellement mal que Jay pense ça de moi. On se connait depuis bien plus longtemps tous les deux, il sait pertinemment que je n’ai jamais touché une femme de ma vie ! Enfin, maintenant oui, mais c’était complètement involontaire ! Jay exagère ! Il se monte la tête sans même demander ce qui s’est passé ! Je le toise même si je n’ai pas mes lunettes mais je n’ai pas la force de lutter et je baisse les yeux. Il ne me reste plus aucun égo à présent. Lorsqu’il annonce qu’il refuserait de m’avancer mon loyer si je me fait virer, j’ai un peu envie de rire jaune. Il est bien gonflé tout de même.

C’est la voix d’Anya qui me fait redresser la tête. Elle s’interpose entre nous pour prendre ma défense. Je suis une fois de plus partagé. Je suis soulagé qu’elle ne me considère pas comme un pervers et heureux qu’elle prenne ma défense contre cette tête de mule mais je suis aussi désemparé. J’ai beau voir flou, je distingue sans mal les mains d’Anya sur le torse de Jay, je ne sais pas pourquoi, ça me rend aussi gêné et en colère. Je ne vais pas être jaloux alors qu’elle tempère mon ami en train de m’accuser de tous les maux du beauf si ? Si.

Pourtant j’oublie bien vite ce malaise pour une autre sensation. Mon cœur fait des montagnes russes alors qu’Anya se tourne à nouveau vers moi pour glisser mes lunettes sur mon nez. Je l’aperçois enfin, elle et son regard magnifiques. Les effluves de parfum que ses poignets dégagent me donne des frissons. C’est un parfum entêtant, envoûtant. Je fonds sur place, rouge comme une pivoine.

« M…merci. »

Je lui adresse un regard reconnaissant alors qu’elle me sourit. Elle est si adorable. Mon cœur s’enflamme une nouvelle fois pour elle. Puis je sens un grand froid alors que sa chaleureuse présence s’éloigne pour de nouveau se tourner vers Jay, puis, vers la sortie des toilettes pour hommes. Elle nous laisse là, avec la promesse de nous revoir le soir-même, malgré tout. Je suis impressionné. Je pensais que tout serait fichu après ça. Au moment où la porte se referme sur elle, j’ai l’impression qu’on m’autorise enfin à respirer. J’étais resté en apnée tout ce temps ? Mon cœur me fait mal à tambouriner comme un fou. Je pose enfin mon regard sur Jay qui est encore en train de reluquer le souvenir du magnifique fessier d’Anya. Et après, c’est moi le pervers ? En attendant, je sais que je lui dois quelques excuses. Alors je m’exécute.

« J’suis désolé Jay. J’sais pas ce qui m’a pris. J’ai pas assez fait de pauses dans le travail je crois. »

Je grimace. Qu’Anya soit toujours d’accord pour sortir prendre un verre avec nous ce soir, c’est aussi génial que c’est inespéré après tout le ramdam que j’ai provoqué mais… J’suis pas prêt à affronter le bureau tout entier là. Je soupire.

« Je vais rentrer maintenant, je rattraperais mes heures demain. On se rejoint au loft avant d’y aller ? »

Je prends ensuite mon courage à deux mains avant de me glisser hors des toilettes, puis jusqu’à mon bureau. Je sens les regards peser sur moi, les petits sourires en coin, mais je ne relève rien. J’encaisse. Je griffonne un petit mot pour Anya sur un post-it : Rendez-vous au Colibri café à 20h. Merci encore. Henry. J’éteins mon ordi, j’attrape mon sac, ma veste et je me dirige, honteux vers le bureau d’Anya. Elle n’y est pas encore et étonnamment ça me soulage, alors, je colle le post-it en dessous de sa souris d’ordinateur, puis je m’éclipse du bureau, sans demander mon reste.

(c)MademoizelleZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 03/05/2018
Messages : 45
Avatar : Alex Pettyfer
Métier : développeur backend

Message
Sujet: Re: 1+1=3 mais c'est pas ce que tu crois    - Lun 30 Juil - 20:19

1 + 1 = 3
Le divin parfum d'Anya se dissipe et la voix d'Henry vient définitivement mettre fin au charme. Il s'excuse. Moi je gonfle les joues et je soupire bruyamment. Tout ça pour un donut … L'explication de mon meilleur ami est plausible, mais de mon côté, je reste plutôt persuadé qu'il n'a pas supporté ce trop plein d'hormones féminines qui est apparu d'un coup juste sous son nez. Il a dû loucher sur la dentelle du décolleté de la manager, et bam ! Quelque chose a définitivement pété les plombs sous son crâne de jeune mâle sans expérience. Je porte sur lui un regard plein de pitié. Il n'a pas envie d'affronter le reste de l'équipe ? Tu m'étonnes.

- Ouais. Tu ferais bien de mettre un peu de glace sur ta tête aussi.

Je vois d'ici la bosse qui est en train de se former sur son front. Une bonne tête de con en prévision. Je grimace en repensant et aux coups de crâne qu'il a envoyé dans son bureau, et à l'embrassade plutôt violente qu'il a donné à la porte-vitrée. Ce crétin n'y est pas allé de main-morte. Quoi que. Avec un bel hématome, il pourrait peut-être se mettre en arrêt pour accident du travail.

- Vas-y. Je trouverai bien un truc, ajouté-je en haussant les épaules. Au pire j'expliquerai que la bouffe indienne d'hier soir était vraiment trop épicée. Et que t'as vraiment pas intérêt à t'éloigner des toilettes.

Henry a toujours l'air autant dépité. En tout cas il ne trouve rien à redire sur mon idée. C'est bien qu'il la valide. Un sourire enjoué se glisse sur mes joues. Je lui emboîte le pas et rejoins l'open-space. Mon ami disparaît et je n'en attends pas moins pour rejoindre mon poste de travail, plus motivé que jamais. Je frotte mes paumes de main en gesticulant sur mon siège. Bordel, la soirée s'annonce aussi jouissive qu'une pizza quatre fromages devant un match des Redskins.


end
.



_________________________
One place
FOR TWO
WHY DID YOU LOOK AT HER ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Message
Sujet: Re: 1+1=3 mais c'est pas ce que tu crois    -
Revenir en haut Aller en bas
 

1+1=3 mais c'est pas ce que tu crois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif
» Ah non, mais c'est quoi, ça?!?! (pv Saria J. Drakoya) [Abandonné ]
BEYOND THE CITY :: Life In New-Orleans :: Centre-Ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-