AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité, viens nous donner ton avis ou nous laisser un message d'amour sur PRD et Bazzart
et récolte des points supplémentaires dans la course au membre du mois ! ♥️
Le forum a quatre ans ♥️
Merci à chacun de vous pour ces belles années !
Les soldes anniversaire sont désormais fermées.
Mais ne vous inquiétez pas, vous les retrouverez très bientôt ! ♥️

Partagez | .
BEYOND THE CITY :: Life In New-Orleans :: Garden District :: Caserne de Pompiers
 
 Wyatt & Aiden # "Il y a des potes, c'est des antidépresseurs. Tu les vois de loin, tu souris déjà."
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Date d'inscription : 09/07/2017
Messages : 154
Avatar : Chris Wood
Age : 28
Métier : Pompier, ancien militaire dans les SEALs.

Message
Sujet: Wyatt & Aiden # "Il y a des potes, c'est des antidépresseurs. Tu les vois de loin, tu souris déjà."    - Dim 22 Juil - 18:47


 
"Il y a des potes c'est des antidépresseurs. Tu les vois de loin, tu souris déjà."

Feat Wyatt Rowley.

Une nouvelle journée commençait pour Aiden. Il s'était réveillé assez tôt ce matin, n'arrivant plus à dormir, pour une raison inconnue. Sans doute l'habitude de se lever tôt, ou de dormir peu à cause de ses dix dernières années dans l'armée. Mais soit, il avait profité de s'être réveillé tôt pour faire la vidange de ce vieux pick-up qu'il avait acheté en arrivant ici, évitant la chaleur de la journée. Un vieux jean, un vieux tee-shirt et il était sorti dans l'allée de sa maison pour faire ça. Lorsqu'il aurait terminé de restaurer l'intérieur de la maison, il construirait un garage, c'était la prochaine étape. En tout cas, sur ce vieux pick-up,tout était ok !

Une fois que l'heure d'aller travailler fut arrivé et qu'il ait pris sa douche et fut changé, le jeune homme avait pris sa voiture et avait roulé en direction de la ville. Aiden vivait en retrait, tel le loup solitaire qu'il pouvait être. Cette vieille maison qui avait été en vente quelques mois plus tôt était tombé à pic. Elle possédait 3 chambres, une grande salle de bain, un salon, salle à manger et cuisine ouverte et surtout, un jardin face à un de ces petits lacs que l'on retrouvait souvent en Louisiane. Aiden était un vrai bricoleur, n'ayant pas peur d'utiliser de l'huile de coude s'il y avait besoin. Alors oui, cette maison n'était pas en très bon état, mais il avait vu le potentiel, pour autant, il fallait y travailler dessus. Le californien avait dû remplacer les portes, les fenêtres, il avait posé un nouveau sol, principalement du carrelage d'ailleurs, sauf dans sa chambre où il avait une moquette confortable. Les deux autres chambres servaient pour l'instant de débarras et, mis à part les fenêtres et les portes, il n'avait arrangé d'autres.

Arrivé à la caserne, il gara sa voiture sur le petit parking et s'y rendit. Chez lui, il avait déjà enfilé son uniforme de base, il avait simplement emmené son sac de sport avec des vêtements propres pour ce soir, et des affaires de sport des fois qu'il ait envie de s'entraîner un peu après les tâches quotidiennes. Le jeune homme salua ses coéquipiers, discutant rapidement des interventions qu'il y avait eu durant la nuit, puis il alla poser ses affaires dans son casiers. D'ailleurs, vers les casiers se trouvaient son ami Wyatt à qui il asséna une petite tape dans le dos. "Salut. Prêt pour cette journée ?", lui demanda-t-il gentiment. Aiden s'entendait très bien avec ses collègues, et tant mieux sinon le travail en équipe serait compliqué, mais il s'entendait encore mieux avec Wyatt. Il se souvenait encore de son arrivé ici, c'était lui qu'il avait rencontré en premier et qui lui avait un peu fait visiter la caserne. Wyatt avait été une très bonne rencontre ici.

_________________________
nobody know. including me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 24/09/2016
Messages : 177
Avatar : Jay Ryan
Age : 33
Métier : Pompier

Message
Sujet: Re: Wyatt & Aiden # "Il y a des potes, c'est des antidépresseurs. Tu les vois de loin, tu souris déjà."    - Dim 5 Aoû - 17:55


Il y a des potes c'est des antidépresseurs. Tu les vois de loin, tu souris déjà..



AidenΔ Wyatt


“ My face above the water my feet can't touch the ground and it feels like I can see the sands on the horizon Everytime you are not around. I'm slowly drifting away wave after wave, wave after wave I'm slowly drifting and it feels like I'm drowning pulling against the stream”



Wyatt ! Je te parle, reviens par là ! Une fois de plus, Henri s'énervait pour rien. Il lui avait simplement fait remarquer que la punition qu'il avait donnée à un petit nouveau était injuste. Qu'il avait été trop loin, alors qu'il s'agissait d'un bleu. D'un bleu qui avait tout à apprendre, tout à comprendre. Wyatt levait les yeux au ciel. Revenir ? Hors de question ! Si c'était encore pour s'engueuler comme ils l'avaient toute la matinée depuis une heure du matin ? Non. Ils n'étaient que tous les deux, mais c'était beaucoup trop loin. Chacun des deux était allé trop loin. Wyatt en faisant preuve d'un peu d'insubordination. Henri en surévaluant le problème, promettant des sanctions plus importantes que celles méritées. Revenir ? Pour qu'on se foute encore sur la gueule ? Non, ça ira, merci. qu'il hurlait de l'autre côté de la caserne, pour que son chef l'entende. C'était pas Henri qui décidait de son avenir à la caserne. Heureusement, vu les caractères des deux, c'était certainement un motif de licenciement. Il n'était que trois heures. Et Wyatt n'était pas rentré chez lui. Il allait être explosé pour le lendemain. Enfin, plutôt pour les quelques heures à passer, encore. Alors qu'Henri, lui, partait en vacances. C'était aussi pour ça que Wyatt était allé lui parler. Pour ne pas laisser un petit nouveau pendant un mois avec une sanction injustifiée.
Les cris résonnaient dans la partie éveillée de la caserne. Heureusement, les murs étaient bien insonorisés, pour ceux qui vivaient dans la partie habitat, l'immeuble juste en face, à une trentaine de pas. Ou même aux derniers étages de la caserne même. Finalement, Wyatt fut rejoint par Henri. Et après une bonne demi-heure, à se hurler dessus, ils avaient réussi à arriver à un point d'accord. La sanction serait levée. Mais ce serait à Wyatt de surveiller le bleu, et de faire un rapport détaillé sur ses opérations. En gros, il intégrerait momentanément l'équipe, pendant le temps qu'Henri s'absentait. Après cet accord, Wyatt, épuisé, s'était rendu dans la salle de repos. Et avait tenté de passer ses dernières heures de sommeil.

*****

Son réveil avait sonné comme s'il était chez lui, en prenant en compte le temps de trajet. Wyatt avait une migraine pas possible. Heureusement, il y avait de tout ce dont il pouvait avoir besoin. Il se prépara un café, et prit une banane, pour s'enfiler un doliprane, avant de s'ébouriffer les cheveux. Une rapide douche ne lui ferait pas de mal.
Une fois la douche faite, il s'était rendu à son casier, pour aller mettre ses affaires sale. Heureusement, il avait toujours de la change au cas ou des cas l'obligeant à dormir à la caserne même ne lui arrive. Cependant, il n'avait rien pour enlever cette migraine qui persistait. C'était comme s'il avait une gueule de bois. Sans avoir bu d'alcool. Mais très vite, il eut l'impression que ça partait. Pourquoi ? Voir une tête amicale, ça enlevait la moitié de ses problèmes. Aiden venait tout juste d'arriver. Et de le saluer. Salut mec ! Ecoute, on va dire que oui ! dit-il en riant légèrement. et toi, prêt ? demanda-t-il, en refermant son casier.

par humdrum sur ninetofive



_________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 09/07/2017
Messages : 154
Avatar : Chris Wood
Age : 28
Métier : Pompier, ancien militaire dans les SEALs.

Message
Sujet: Re: Wyatt & Aiden # "Il y a des potes, c'est des antidépresseurs. Tu les vois de loin, tu souris déjà."    - Sam 18 Aoû - 22:32
On va dire que oui ? Aiden fit une petite grimace en entendant la réponse évasive de son ami. "Ah, qu'est-ce qu'il se passe mon petit ?", lui demanda-t-il en refermant son casier, appuyant son dos dessus pour regarder son ami. "Laisse-moi deviner... Soit c'est Henri, soit Joy a fini tout le café ce matin et tu n'as pas eu ta tasse.". Bien sûr, le brun était sûr que c'était la première réponse, tout simplement parce qu'il savait que Joy préférait largement le thé au café. Bah oui... C'était la meilleure amie de sa femme, il fallait bien qu'il s'y intéresse un minimum... Bien que lui n'ait rien contre elle, Joy ne le portait pas vraiment dans son coeur. Même si, maintenant que Kara et lui étaient mariés et réellement ensemble, la jeune Greenway faisait un effort pour lui parler correctement.

Embêter Wyatt était devenu sa passion à la caserne. Mais Wyatt le lui rendait bien aussi ! Depuis le début ça avait été comme ça. Et c'était une bonne chose parce que ça mettait de l'ambiance à la caserne. En tout cas entre eux. Même s'ils pouvaient aussi avoir des conversations sérieuses bien entendu. Wyatt savait que s'il avait besoin de quelque chose, il n'avait qu'à demander, Aiden serait là ! "Oh bah oui, toujours !", il avait bien dormi et était donc prêt à attaquer cette journée. Espérant malgré tout qu'il y ait un peu d'action. C'était triste en fait, parce qu'espérer partir en mission, revenait à dire qu'une personne ou plusieurs pouvaient être en danger. Mais honnêtement, rester toute une journée à la caserne sans en sortir, ça pouvait être long. Même s'il y avait toujours à faire. Un peu de sport, faire les quelques bricoles sur les camions, un peu de ménage dans la caserne, des parties de cartes... Mais c'est vrai qu'aller sur le terrain, c'était autre chose !

_________________________
nobody know. including me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 24/09/2016
Messages : 177
Avatar : Jay Ryan
Age : 33
Métier : Pompier

Message
Sujet: Re: Wyatt & Aiden # "Il y a des potes, c'est des antidépresseurs. Tu les vois de loin, tu souris déjà."    - Jeu 13 Sep - 9:33


Il y a des potes c'est des antidépresseurs. Tu les vois de loin, tu souris déjà..



AidenΔ Wyatt


“ My face above the water my feet can't touch the ground and it feels like I can see the sands on the horizon Everytime you are not around. I'm slowly drifting away wave after wave, wave after wave I'm slowly drifting and it feels like I'm drowning pulling against the stream”


Travailler avec Henri, alors que parfois, bien trop souvent, même, il se prenait pour son père, c'était compliqué. Parce que quand Wyatt a débarqué à la Nouvelle-Orléans, il avait encore moins de famille que lorsqu'il était à l'Orphelinat. Il était seul, dans une ville où il ne connaissait personne, avec personne pour l'aider. C'était un peu la panique. Henri l'avait pris sous son aile, et combien de fois l'avait-il appelé "fils"? Wyatt ne savait pas ce qu'il en était pour Henri. Avait-il un enfant ? Si oui, c'était sûr, Wyatt était bien plus vieux que lui. Mais de considérer le jeune Rowley comme tel, ça le faisait parfois oublier qu'il était un humain, et qu'il avait le même droit que les autres. Et pas forcément des devoirs plus importants. Après tout, Wyatt n'était qu'un exécutant. Depuis le temps, Wyatt en avait beaucoup parlé avec Aiden. Depuis que le petit dernier de la bande était arrivé, les deux avaient bien parlé, de tout et de rien. Ils avaient vraiment sympathisé, et ça devenait un réel plaisir de se voir le matin pour travailler. Même si, ce jour là, c'était compliqué du fait d'Henri.
Les blagues d'Aiden le firent doucement rire, et pourtant, il aurait préféré prendre le petit déjeuner avec Joy, et qu'elle lui vole son café, ou son thé, ou même qu'elle lui pose un lapin plutôt que de se foutre encore sur la gueule avec son boss. Ha ha, très drôle. Tu sais, les amis ne prennent pas le petit déj- ensemble tous les jours. Il aurait presque eu envie de s'arreter là, avant de reprendre. C'est encore Henri. finit-il par ajouter, songeur.

Malgré tout, il ne pouvait s'empêcher de sourire face à l'enthousiasme d'Aiden. Par contre, toi, Kara n'a pas l'air de t'avoir piqué ta tasse, ce matin. plaisanta-t-il, avec quelques sous-entendus dans le ton utilisé.. Etre marié, ça te donne des ailes, on dirait. Non pas qu'Aiden ne lui ait paru ne pas être enthousiaste au travail. Mais là, c'était différent.

par humdrum sur ninetofive



_________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 09/07/2017
Messages : 154
Avatar : Chris Wood
Age : 28
Métier : Pompier, ancien militaire dans les SEALs.

Message
Sujet: Re: Wyatt & Aiden # "Il y a des potes, c'est des antidépresseurs. Tu les vois de loin, tu souris déjà."    - Mer 17 Oct - 21:06


 
"Il y a des potes c'est des antidépresseurs. Tu les vois de loin, tu souris déjà."

Feat Wyatt Rowley.

Dès son arrivée à la caserne, Wyatt lui expliqua qu'il venait, encore une fois, de se prendre la tête avec Henri. Pour sa part, il n'avait jamais eu de problème avec lui, mais d'après ce qu'avait pu lui raconter son ami, mais aussi ce qu'il avait pu observer, Aiden pouvait facilement comprendre que le pompier en face de lui commence réellement à en avoir marre. Pour détendre l'atmosphère, le californien lui fit une petite blague concernant Joy d'ailleurs. "Ha ha, très drôle. Tu sais, les amis ne prennent pas le petit déj- ensemble tous les jours." osa-t-il lui répondre, chose qui fit bien entendu rire un peu Aiden qui était, quant à lui, d'humeur taquine (pour ne pas dire emmerdeur...!). "Amis ?", répéta-t-il simplement. Même lui qui n'était pas doué en relations humaines, il avait pratiquement tout de suite compris que quelque chose se passait ou en tout cas, allait se passer entre Wyatt et Joy. Amis ? Ils se voilaient la face aussi bien l'un que l'autre. "Tu sais, une chose que j'ai appris grâce à Kara, c'est qu'il faut vivre l'instant présent sinon, le bonheur risque de nous passer sous le nez.", et il savait de quoi il parlait ! Qu'aurait-il fait de sa vie s'il n'avait pas revu Kara ? Il se serait sans doute trouver un job en tant que pompier qui lui aurait plu, mais à côté, il n'aurait pas eu de relations, ne serait-ce qu'amical ! Kara l'aidait, sans le vouloir, à s'ouvrir aux autres. Donc oui, à partir de maintenant, il vivait au maximum le moment présent. "Et honnêtement, je trouve que ça m'a plutôt bien réussi non ?", plaisanta-t-il. Enfin... si Wyatt ne voulait pas ouvrir les yeux, il n'allait pas les lui ouvrir à sa place. Mais plusieurs choses faisaient penser à Aiden que le jeune homme avait des sentiments pour sa soi-disant amie. Rien que le jour de l'accident de Joy, la peur qu'il avait ressenti.

"Par contre, toi, Kara n'a pas l'air de t'avoir piqué ta tasse, ce matin. Etre marié, ça te donne des ailes, on dirait.", lui lança Wyatt d'un air amusé. Aiden ne put s'empêcher de rire un peu. "Ah ouais ? Tu trouves ?", rajouta-t-il amusé. En même temps, il se sentait bien. Que ce soit dans son couple peu conventionnel c'était certain, mais aussi dans cette ville, dans ce boulot. Tout roulait comme sur des roulettes. Bien sûr, il restait toujours tâches sur ce beau tableau, mais il devait simplement vivre avec. "Bon ok, j'avoue... Avant-hier j'ai peut-être proposé à Kara d'emménager avec moi, et elle n'a pas dis non.". Avais-je préciser que la relation entre Kara et Aiden sortait du commun ? Mais ça, Wyatt le savait, Aiden lui avait raconté les conditions de leur mariage. Du coup, oui, ils étaient mariés, mais en fait, ils étaient ensemble depuis quelques mois seulement. "Bon, elle n'a pas dis oui non plus, mais elle s'investit dans la restauration de la maison, et elle m'a dis que petit à petit, elle pourrait emmener des affaires.", expliqua-t-il à Wyatt tout en rangeant ses affaires dans son casier. Aiden avait perdu des années avec Kara alors, il voulait tout rattraper, mais ce n'était peut-être pas raisonnable, si ?

_________________________
nobody know. including me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Message
Sujet: Re: Wyatt & Aiden # "Il y a des potes, c'est des antidépresseurs. Tu les vois de loin, tu souris déjà."    -
Revenir en haut Aller en bas
 

Wyatt & Aiden # "Il y a des potes, c'est des antidépresseurs. Tu les vois de loin, tu souris déjà."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I lost myself || ft. Aiden
» Le défis de Bray Wyatt
» Potins entre potes au dortoir des filles [Alice, Lucie]
» Une soirée comme une autre ( Bray Wyatt + Recap Nitro)
» ROBERT WYATT
BEYOND THE CITY :: Life In New-Orleans :: Garden District :: Caserne de Pompiers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-