AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité, viens nous donner ton avis ou nous laisser un message d'amour sur PRD et Bazzart
et récolte des points supplémentaires dans la course au membre du mois ! ♥️
Le forum a quatre ans ♥️
Merci à chacun de vous pour ces belles années !
Vous pouvez désormais profiter des soldes de fin d'année qui sont ouvertes sur une durée limitée.
Rendez-vous avant le 31 décembre pour profiter de tout plein de bonus !
Tempête de neige
L'événement de décembre a fait son apparition et influe sur tous vos personnages.
Merci de jouer vos actuels RP en flashback ou en flashforward.

Partagez | .
BEYOND THE CITY :: You arrived to your final destination :: It's time !
 
 Mael + Soy el desesperado, la palabra sin ecos, el que lo perdió todo, y el que todo lo tuvo.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Date d'inscription : 10/01/2019
Messages : 2
Avatar : Noah Centineo
Métier : Etudiant en mathématiques quantiques

Message
Sujet: Mael + Soy el desesperado, la palabra sin ecos, el que lo perdió todo, y el que todo lo tuvo.    - Jeu 10 Jan - 12:56
Mael Ibañez


Nom(s) Ibanez, le nom de son père. Les parents ont choisi de ne pas donner, comme la tradition espagnole l'exige, le nom du père et de la mère, mais de ne garder, comme en Amérique ou en France, que le nom du père. Tout comme il est écrit sur les papiers du mariage. Le nom de leur mère, Malija, figure tout de même sur leur carte d'identité. Prénom(s) Mael, le choix de sa mère, puisqu'il s'agissait du prénom d'un de ses oncles préférés.Surnom(s) Ma' Âge 22 ans Date de naissance 9 mai 1996Lieu de naissance Murcia, en Espagne NationalitéEspagnole Origines Espagnoles, Françaises et Américaines Situation amoureuse célibataire Orientation sexuelle hétérosexuel Métier/Etudes étudiant en mathématiques quantiques Groupemickael jacksonCrédits abrilcapricho + merlin'spicts
derrière l'écran
Naïs
alias Mélaïs
23 ans


les petites infos
connexion/4/7j
Comment tu nous as découverts ? J'y suis admin
Un mot doux ? loveeee
Comment te définirais-tu ? (Il s'agit de la façon dont ton personnage se perçoit) écrire ici Pour toi, que représente la musique ? la musique c'est un art aux yeux de Mael. Quelque chose de mystique, quelque chose de profond. Depuis toujours, ça l'aide à aller au travers de situations qui lui font peur. Et Quelle est la chose la plus importante à tes yeux ? écrire ici  

Ici on te met un exemple, libre à toi de le choisir ou non, tu as le champ complètement libre pour nous parler de ton caractère, de tes habitudes, et de toutes les petites choses que tu souhaites nous raconter !1. lorem ipsum... 2. lorem ipsum... 3. lorem ipsum... 4. lorem ipsum... 5. lorem ipsum... 6. lorem ipsum... 7. lorem ipsum... 8. lorem ipsum... 9. lorem ipsum... 10. lorem ipsum...

personnage inventé :
Code:
<span class="pris">NOAH CENTINEO</span> ♠️ mael ibañez



Dernière édition par Mael Ibañez le Jeu 10 Jan - 13:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 10/01/2019
Messages : 2
Avatar : Noah Centineo
Métier : Etudiant en mathématiques quantiques

Message
Sujet: Re: Mael + Soy el desesperado, la palabra sin ecos, el que lo perdió todo, y el que todo lo tuvo.    - Jeu 10 Jan - 12:57

Seamos realistas y hagamos lo imposible

.1. Il est né en Espagne, à Murcia, dans une famille chrétienne, croyante et pratiquante, mais surtout une famille modeste qui avait déjà deux enfants, dont le premier, déjà grand, qui avait déjà bien neuf ans. Il est venu au monde avec un jumeau. Vivre à quatre, ça n'était pas toujours facile financièrement. Vivre à six, voilà qui se révelait être un défi. Mais dans une famille chrétienne, les grossesses ne sont jamais mises à termes, et on accepte les enfants que Dieu nous donne.
.2. Surtout qu'il a toujours entendu dire qu'ils étaient, lui et son frère, les enfants de la dernière chance. Les médecins disaient que c'était impossible pour sa mère d'avoir un autre enfant, surtout pas après les complication qu'elle avait eu avec le deuxième, aussi un garçon. Alors imaginez vous en avoir deux d'un coup !
.3. Finalement, ils n'étaient pas la dernière chance. Un an après leur naissance, la famille accueillait un nouvel enfant : une petite fille. Ce qui, à un an, semblait ravir le bambin qui jamais ne montrait le moindre signe de jalousie. Plutôt de la curiosité.
.4. En grandissant, Mael est devenu un enfant plutôt sociable, presque plus que ses frères et sœurs. Tellement, qu'ils n'avaient aucune crainte d'amener le petit garçon de tout juste quatre ans avec eux, lors de leurs sorties chez des copains et des copines. Il ne risquait pas de faire de caprices, ni même de ne pas se plaire et s'amuser chez les autres.
.5. Sa première année à l'école primaire a été très difficile. Il n'était pas comme les autres enfants, mais il ne savait pas comment l'expliquer. Même différent que son frère, en tout point physiquement son semblable, sur le comportement, si différent. Il n'était pas mieux ni pire, juste différent. Comme s'ils n'avaient pas tous les mêmes buts dans la vie. Mais ça ne l'avait pas empêché de se faire quelques amis, et de ne pas être détesté. Enfin, même s'il avait fallu du temps pour que les autres enfants comprennent que sa différence, c'était surtout dû à son éducation mêlée à un caractère bien particulier déjà bien marqué, mais que dans le fond, ils étaient pareils : des enfants.
.6. L'école, avec le temps, ça s'est révélé comme étant vraiment le truc de Mael. Il se donnait à fond, il adorait apprendre ! Evidemment, il adorait aussi les moments de pause, avec les copains, mais il était un des rares à ne pas être enthousiaste à la rentrée que pour ce qui était de retrouver les copains, mais aussi, et surtout, de ce qui était d'apprendre toujours plus. Mael était un garçon curieux, qui n'avait pas peur de poser les questions, même les plus idiotes. Parce que c'était en demandant, qu'on apprenait, et ça, il le savait parfaitement.
.7.Il avait sept ans quand ses parents se sont séparés. Enfin, quand son père est parti, du jour au lendemain, laissant sa maman pleurer tous les soirs. Heureusement, les deux grands ont tout fait pour aider les plus petits, parce que ce n'était pas du haut de sept pommes ou moins qu'ils auraient pu en faire de même. Lui, il ne pleurait pas son père. Il lui en voulait seulement d'avoir rendu sa maman triste, par dessus toute autre chose.
.8. Après tergiversations, sa mère avait décidé de retrouver le reste de sa famille à New-York. Eux qui étaient partis vivre le rêve américain des années auparavant. Elle n'avait pas suivi à l'époque parce qu'elle avait une famille. Désormais, si elle devait aller à New-York, c'était pour le bien-être de cette famille.
.9. Peu de temps avant de partir aux Etats-Unis, l'école avait fait passer des tests obligatoires aux élèves. Suite à ça, il s'est avéré que Maël était un enfant précoce. Pas énormément, mais juste assez pour comprendre mieux que les autres, apprendre plus vite. C'était grâce à ça qu'il avait réussi à développer une curiosité démultipliée par rapport aux autres enfants de son âge.
.10. Le déménagement a fini par arriver, démotivant Maël. Il n'avait pas envie de rencontrer de nouvelles personnes. Il n'avait pas envie d'apprendre une nouvelle langue. Pire, il ne voulait pas quitter ses amis, ni sa maison, ni même son petit chat, qu'ils ne pouvaient garder avec eux, et qu'ils avaient laissés aux voisins. Décidément, ce changement dans sa vie, ça n'était pas sa tasse de thé. Ca bousillait tout ses repères, et surtout, ça lui arrachait son meilleur ami, Minou le Chat.
.11. L'arrivée dans une école américaine, alors qu'il ne parlait qu'Espagnol n'a pas été un modèle d'intégration, pour Mael. Les enfants n'essayaient pas de le comprendre, et alors qu'il mettait peu de temps pour apprendre, son apprentissage de l'Anglais avait pris un temps plus que considérable, surtout pour un petit garçon si jeune. Même ses autres frères et soeurs avaient réussi à apprendre plus vite, et presque sans accent, comparé à lui, qui forçait presque pour ne pas perdre l'accent Espagnol.
.12. Finalement, force était de constater que les choses étaient bien faites. Une fois l'anglais pas trop mal maîtrisé, Mael s'était fait quelques amis. Et tout le monde le respectait plus où moins, comme chacun des autres enfants. Il n'inspirait plus la haine de l'étranger.
.13. C'est toutes fois l'Amérique et son système scolaire qui ont permis à Mael de s'améliorer encore plus, et de découvrir ce qu'il aimait, ce qu'il faisait le mieux : Les mathématiques. A partir de ses années de lycée, il a choisi à chaque fois de prendre cette matière en option supplémentaire, et de s'inscrire dans un club de mathématiques scientifiques.
.14. Il n'a jamais été impopulaire, à l'école, faisant plutôt partie de la moyenne populaire, sans pour autant être le roi de la Cantine. Il a appris à parler avec tout le monde… Enfin, quand il accepte de parler. Il n'est pas forcément toujours agréable, et s'est construit une sorte de mur, de barrière défensive pour ne pas laisser aux autres l'occasion de lui faire du mal comme ce que la séparation de ses parents a pu lui faire du mal. Même s'il était à l'époque trop jeune pour le comprendre. L'absence totale de son père a créé un vide, et même un mal-être chez Maël, qui manque d'assurance vis à vis de ça. Même s'il est trop fier pour le laisser trop paraître. Malgré ce mur de pierre, les gens l'apprécient, et c'est tant mieux.
.15. Depuis près de sept ans, sa mère a retrouvé quelqu'un. Monsieur Ortis est quelqu'un de très patient avec Maël et de ses frère et sœurs. Il a toujours tout fait pour les intégrer dans sa vie, et a très rapidement essayé de ne pas faire de différence entre les enfants Ibañez et les siens. Enfin, la sienne et ceux qu'il a eu avec la mère de Maël.
.16. Maël a fini le lycée avec des résultats impressionnants. Il avait passé une classe, raté un autre passage de peu.  C'était quand même pas rien, pour quelqu'un qui a commencé à développer un intérêt pour toute sorte de littérature, et non pas juste celle inscrite dans ses livres de cours. Alors non, à la fin du lycée il n'était pas major de promo. Ce que sa mère n'a su s'empêcher de lui reprocher, d'ailleurs. Elle qui le voyait tout le temps dans les livres, elle a vite réalisé que ce n'étaient pas les bons livres pour qu'il soit le meilleur. Lui, être le meilleur, il s'en fichait. Il allait faire des mathématiques appliquées, quantiques et scientifiques. Que demander de plus?
.17. A 21 ans, Maël n'a jamais vraiment eu de relation amoureuse. Enfin, jamais rien de sérieux, qui aurait pu engager de l'amour, du vrai amour. Alors évidemment, ses deux meilleurs potes passent leur temps à le lui faire remarquer, à se moquer gentiment de lui. Mais pourtant, sans se vanter, il a déjà fait tourner des têtes, Maël. Sauf qu'il préfère d'abord réussir la fac, réussir dans la vie, avant de se trouver quelqu'un. Et puis, cette idée l'arrange. Avec ce qu'il a pu voir petit dans les relations amoureuse, entre ses deux parents, il appréhende sérieusement les relations avec une femme. Même si son nouveau papa, il l'adore. Et qu'il voit qu'avec sa mère, ça fonctionne, la preuve, ils ont deux enfants ensemble. Mais il fait un blocage. Après tout, l'amour, ça ne dure qu'un temps..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 08/01/2019
Messages : 6
Avatar : Lana Condor
Age : 20

Message
Sujet: Re: Mael + Soy el desesperado, la palabra sin ecos, el que lo perdió todo, y el que todo lo tuvo.    - Jeu 10 Jan - 16:50
salut toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 16/12/2018
Messages : 4
Avatar : Noah Centineo

Message
Sujet: Re: Mael + Soy el desesperado, la palabra sin ecos, el que lo perdió todo, y el que todo lo tuvo.    - Jeu 10 Jan - 17:11
Mon double, bienvenue à toi
Hâte de jouer de nouveau avec toi ma chérie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 17/05/2015
Messages : 218
Avatar : candelaria molfese
Age : 24
Métier : étudiante en musique, même si je suis censée être en médecine.

Message
Sujet: Re: Mael + Soy el desesperado, la palabra sin ecos, el que lo perdió todo, y el que todo lo tuvo.    - Dim 13 Jan - 18:08
Hahaha, Noah doublé :P

j'ai hâte de pouvoir lire la première partie, le perso est cool en attendant !

Bon courage pour la fin de ta fiiiiche ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Message
Sujet: Re: Mael + Soy el desesperado, la palabra sin ecos, el que lo perdió todo, y el que todo lo tuvo.    -
Revenir en haut Aller en bas
 

Mael + Soy el desesperado, la palabra sin ecos, el que lo perdió todo, y el que todo lo tuvo.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» training de ce jr avec jmg ,le roi ;mael polinet et d autres
» Family is all. {Mael - Liora}
» Mon w.e. Masters-Kids, Hamont , Bastogne !.
» [RP] L’Odyssée de Maël
» Université Magique de Londinium
BEYOND THE CITY :: You arrived to your final destination :: It's time !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-