AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité, viens nous donner ton avis ou nous laisser un message d'amour sur PRD et Bazzart
et récolte des points supplémentaires dans la course au membre du mois ! ♥️
Le forum a cinq ans
merci à tous pour ces merveilleuses années. ♥️
Summer is now
L'événement de l'été est lancé. Venez nous rejoindre par ici si ce n'est pas déjà fait !
Discord
Venez nous retrouver sur le serveur discord du forum !
Les soldes, le retour !
Vous les aimez ? Elles vous ont manqué ? ELLES SONT DE RETOUR !
Les soldes sont revenues et ce jusqu'en août ! Quelques petites règles pour éviter les abus, mais n'hésitez pas à en profiter. ♥️

Partagez
BEYOND THE CITY :: Life In New-Orleans :: Centre-Ville :: Starbucks
 
 You Are The Reason - ft. Benjamin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Joseph L. Taylor
Joseph L. Taylor

Date d'inscription : 17/08/2019
Messages : 23
Avatar : Tom Hiddleston
Métier : Policier

You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
Message
Sujet: You Are The Reason - ft. Benjamin     - Mar 3 Sep - 19:49You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
You Are The Reason
Benjamin & Joseph


Tu es le genre de personne à qui il ne faut pas dire non. « Non », ce n'est simplement pas une réponse pour toi. C'est même le meilleur moyen pour que tu te lances dans un défi. Ambitieux, ou simplement acharné, tu ne t'es jamais arrêté devant un « non ». C'est d'ailleurs la raison pour laquelle tu es assis dans ce café, à attendre que Benjamin arrive. Rien que de penser son prénom, tu te souviens de cette magnifique nuit passée à ces côtés. Les moindres détails te reviennent instantanément en mémoire et tu éprouves une soudaine envie de le voir, maintenant. Des frissons te parcours et tu secoues la tête pour chasser ces souvenirs inoubliables de ton esprit. Tout en prenant une gorgée du thé noir que tu as commandé quelques minutes auparavant, tu essaies de te concentrer sur le rendez-vous que tu as donné à Benjamin. Il t'a bien fait comprendre que pour lui, cette nuit a été une exception, qu'il n'est pas plus intéressé que ça par une relation avec toi, avec un homme, mais tu t'en fiches. Tu as eu… oui le coup de foudre véritable lors de cette nuit. Ironie du sort. Tu t'étais pourtant promis de ne plus recommencer. Tu voulais à tout prix éviter cette situation où tu rencontres quelqu'un de si exceptionnel que tu ne peux l'oublier. Tu devais rester dans ton coin, ne plus accorder ta confiance à un autre homme.Tu ne voulais plus souffrir. Seulement, tu es aussi très têtu et impliqué. Tu sais te battre pour ce que tu veux, et en général, à force de persévérer, tu obtiens ce pour quoi tu as durement travaillé. Non pas que tu vois Ben comme un dossier sur lequel tu dois plancher, mais ces nombreux refus t'ont mis en tête de ne pas lâcher l'affaire. Un énième coup d'oeil à la prote du café, tu te demandes s'il va vraiment venir. Après tout, tu l'as quand même bien harcelé… Lui envoyer des textos, passer à son travail, l'appeler… Tu n'y as pas été doucement avec lui. Tu te répètes que tu devrais lui laisser du temps pour digérer cette alchimie indéniable entre vous, mais en même temps, tu ne peux pas ne pas lui envoyer de message. Il a néanmoins accepté de te rencontrer aujourd'hui, c'est qu'il en avait envie ? Ou il avait simplement peur que tu le poursuives encore… Il fit taire ses pensées absurdes et leva les yeux vers la porte qui venait de s'ouvrir. Il passa ses mains sur son jean délavé et contempla Benjamin a la dérobé. Il était encore plus beau que dans tes souvenirs. Il te chercha quelques secondes dans la salle avant de te repérer. Tu as choisi une table tout au fond, afin d'être au calme pour discuter. Discuter de quoi déjà ? Ah oui, de la soirée mémorable que vous avez passé chez toi, quelques semaines auparavant. Tu le regardes marcher jusqu'à toi, tu ne peux t'empêcher de le contempler de bas en haut et viseras. Alors qu'il s'arrête devant toi, tu passes ta langue sur tes lèvres avant de le saluer avec un sourire charmeur. « Salut, Benjamin. Tu vas bien ? »

made by black arrow

_________________________

I just want to forget with u
:copyright: FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Burton
Benjamin Burton

Date d'inscription : 15/07/2019
Messages : 358
Avatar : Chris Hemsworth
Age : 32
Métier : Agent de sécurité dans une boutique de luxe.

You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
Message
Sujet: Re: You Are The Reason - ft. Benjamin     - Mer 4 Sep - 10:35You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
You Are The Reason
Benjamin & Joseph


Joe t'a harcelé pendant tellement longtemps. C'est affreusement gênant. Cette nuit que tu as passé avec lui disons simplement que tu préfèrerais l'oublier parce que c'est à partir de cette nuit que tu as commencé à avoir des doutes sur toi, sur qui tu es, sur ton orientation sexuelle aussi. Mais c'est tellement plus facile de faire passer Joe pour un harceleur que d'assumer que tu as véritablement aimé cette nuit à ses côtés.

Pourtant il y a de cela quelques jours de cela Joe t'a appelé et pour la première fois depuis cette fameuse nuit en Juin que vous avez passés tous les deux eh bien tu as finis par lui répondre et accepter un date avec lui dans un café. Tu appréhendes depuis et tu te demandes comment ça va se passer et si Joe va se tenir tranquille. Tu t'attends déjà à ce qu'il t'embrasse. Il semble tout amoureux depuis cette nuit.

Mais sans doute que le fait est que tu te sois barré au matin le cul douloureux sans lui dire au revoir ç'a dû le faire tiquer. Donc avec un peu de chance il ne voudra pas faire de grandes embrassades dès qu'il te verra, tu l'espères en tout cas parce que ce serait tellement gênant s'il le faisait.

Tu te diriges jusqu'au café Starbucks où vous avez rendez-vous tout en te rappelant de cette nuit où il t'a fait sien... Ses mains fines qui caressent tes courbes, ses lèvres qui embrassent les tiennes, sa langue qui titille chacune de tes zones sensibles... Il était partout à la fois et ça t'a rendu fou de désir comme jamais personne ne t'avait rendu fou de désir. Autant dire simplement que maintenant tu es définitivement perdu dans tout ceci et tu ne sais pas comment te positionner.

Lorsque tu arrives au Starbucks tu le cherches parmi les nombreuses personnes qui sont installées et tu le vois au fond du café et tu t'approches de lui en étant tout de même assez méfiant. Plus tu t'approches et plus tu le trouves beau, faire l'amour avec un flic ça n'a pas de prix mais ça ne doit surtout pas recommencer. Tu ne dois pas le laisser te posséder à nouveau. Tu dois dire stop une bonne fois pour toute et lui faire comprendre qu'entre vous il n'y aura jamais rien. Mais y arriveras-tu ? « Salut, Benjamin. Tu vas bien ? » Tu remarques tout de suite ce sourire charmeur qu'il te fait et tu rougis.

« Bonjour Joseph. Je vais bien merci. Et toi ? » Tu réponds simplement en t'installant face à lui. « Je voulais qu'on discute un peu de... Bah... Tu sais quoi... » Tu expliques en rougissant tant et plus...

Tu espères qu'il saura se montrer discret et qu'il ne va pas te couvrir d'éloges ou on ne sait quoi encore... Il semble amoureux, ça te fait mal au cœur de te dire que tu vas devoir le repousser à tout jamais alors qu'il est tellement gentil et tellement beau... Mais tu n'as pas le choix tu le sais très bien...
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Joseph L. Taylor
Joseph L. Taylor

Date d'inscription : 17/08/2019
Messages : 23
Avatar : Tom Hiddleston
Métier : Policier

You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
Message
Sujet: Re: You Are The Reason - ft. Benjamin     - Mer 4 Sep - 12:26You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
You Are The Reason
Benjamin & Joseph

Tu observes sans scrupule le rouge qui lui monte aux joues. Tu trouves ça tellement… adorable. Ton but premier n'est pas de le mettre mal à l'aise, loin de là, mais tu ne peux t'empêcher d'apprécier de susciter chez lui des émotions. S'il s'en fichait de toi, il n'en aurait probablement pas. Tu ne sais pas comment te comporter autrement que comme tu l'as toujours fait. Charmer est comme une seconde nature pour toi. Et même si tu as peur qu'il t'envoie balader, tu essaies d'afficher une mine décontractée. Tu vas même jusqu'à poser ton bras sur le dossier de la banquette sur laquelle tu es assis. Alors qu'il se trouve en face de toi, tu as un mal fou à te concentrer sur ce qu'il te dit. Tu as envie de l'embrasser et de faire taire tous ses doutes. Mais si tu fais usage de ta force, ça ne sera plus fair-play. Et même si ton coeur fond en le voyant mais que ton esprit t'envoie des signaux d'alertes, tu ne les écoutes pas. Tu as profondément envie de passer une autre nuit en sa compagnie, même si c'est pour te réveiller seul au petit matin.

Clairement mal à l'aise, il te rappelle la raison de votre rendez-vous. Si la possibilité qu'il te demande de ne plus jamais l'approcher ni même le contacter t'effraie, tu ne penses qu'à celle où il changera d'avis—même si, au vu de son air, ça semblait mal parti. Tu te redresses soudainement avec l'intention de redoubler d'effort s'il le fallait. Tout en t'appuyant sur la table, ce coup-ci, tu lui réponds. « Je vais bien merci… » tu laisses un moment de blanc, comme si tu cherchais tes mots pour ne pas l'effrayer. « Je suis curieux de savoir ce que tu as à me dire sur le sujet… » Toi, tu as bien quelques mots bien choisi comme « super » « à refaire » « j'en veux encore » mais tu te retiens de les lui dire. Tu essaies de rester discret, vous êtes tout de même dans un lieu public. Ton sourire aguicheur aux lèvres, tu reprends: « T'avais envie de discuter de cette nuit mémorable qu'on a passé ensemble. Si ta principale question est: ‘Y'a moyen de recommencer ?' saches que la réponse est un grand oui. » Tu glisses ta tasse de thé entre tes mains, afin de les occuper un peu, puis tu te penches sur la table, te rapprochant de lui, afin qu'il soit le seul à t'entendre. « Tu sais, je peux encore te sentir sous moi, je peux encore sentir tes courbes sous mes mains quand je ferme les yeux… »

Te souvenir de cette nuit avec autant de détail t'effraies soudainement. Tu es en train de t'accrocher à ce type. Tu fais des plans sur la comète alors que cet homme que tu ne connais d'Eve ni d'Adam, tu viens à peine de rencontrer et il a l'air perdu quant à la nuit que vous avez passée à deux. Tu n'es pas dupe, tu sais pertinemment qu'il est en proie aux doutes quant à sa sexualité. Il se pourrait bien que ce rendez-vous soit la dernière fois que tu le vois. Tu sais que ce constat peut te porter un nouveau coup au coeur, si bien que tu préfères ne pas y penser. Si Benjamin te fais comprendre, sans doute possible, qu'il ne veut pas de toi, tu finiras bien par laisser tomber. Ca te fera mal, mais comme pour les autres, tu t'en remettras. Tu ne quitteras pas la ville, non, pas comme la dernière fois. Tu apprécies cette ville et ce qu'elle a à t'offrir. Pour le moment, ce qu'elle t'offre se tient devant toi. Tu essaies de revenir dans le moment présent et d'oublier tes sombres penser. Le visage de Ben t'aide à reprendre tes esprits et tu attends de voir comment il va réagir.

made by black arrow

_________________________

I just want to forget with u
:copyright: FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Burton
Benjamin Burton

Date d'inscription : 15/07/2019
Messages : 358
Avatar : Chris Hemsworth
Age : 32
Métier : Agent de sécurité dans une boutique de luxe.

You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
Message
Sujet: Re: You Are The Reason - ft. Benjamin     - Mer 4 Sep - 12:48You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
You Are The Reason
Benjamin & Joseph


Tu es extrêmement gêné par ce rendez-vous avec lui, tu ne sais vraiment pas comment ça va se passer. Tu ne sais pas non plus si tu vas réussir à lui dire que tu ne veux plus le voir, que c'était juste une nuit. Pourtant ça te brûle les lèvres mais quand tu le vois... Là devant toi tu te dis que tu en es incapable. Il est ton premier et d'une certaine façon ce moment est précieux pour toi... Mais c'est tellement flippant. Tant de nouveautés tout d'un coup. Ça remet bien des choses en question pour toi et ça te frustre énormément.

Tu t'es longtemps cru hétéro et il a fallut que Joe arrive dans ta vie et qu'il chamboule tout ce que tu pensais et vivais. Il a fallut qu'il arrive vers toi avec son magnifique sourire et qu'il change tout ce que tu pensais de toi. Maintenant tu as l'impression d'être différent, d'être quelqu'un d'autre depuis que ça s'est produit. Tu as ce sentiment de ne plus te reconnaître. D'être une autre personne. C'est gênant.

Il s'installe sur la banquette en face de toi, il a l'air détendu et serein, le voir aussi sûr de lui te met mal à l'aise encore plus que tu ne l'es déjà à la base. Tu as peur de le décevoir pourtant tu ne le connais pas. Tu crois au coup de foudre mais tu n'es définitivement pas prêt de croire que tu as eu un coup de foudre pour lui. « Je vais bien merci… » Tu acquiesces ravi de savoir qu'il se sent bien puis tu lèves les yeux vers lui, lui rappelant le but de cette entrevue « Je suis curieux de savoir ce que tu as à me dire sur le sujet… » Cette mine décontractée qu'il tire.. Bon sang... C'est tellement dur. Tu n'aimes pas faire souffrir les gens et amoureux comme il semble l'être... Disons simplement que ça te brise le cœur de ne serait-ce qu'envisager de le virer de ta vie. Tu sais que ça le blesserait et tu n'aimes pas du tout cette idée. « T'avais envie de discuter de cette nuit mémorable qu'on a passé ensemble. Si ta principale question est: ‘Y'a moyen de recommencer ?' saches que la réponse est un grand oui. » Tu rougis toujours plus fort en entendant ce ton aussi direct et détendu qu'il emploie. Mais il ne s'arrête pas là « Tu sais, je peux encore te sentir sous moi, je peux encore sentir tes courbes sous mes mains quand je ferme les yeux… » Tu toussotes gêné de l'entendre te dire des choses aussi cashs comme ça dans un lieu public...

« Moi aussi.. Mais je ne peux pas recommencer Joe... Ce n'est pas moi... » Tu confies soudainement. « T'es vraiment un type cool et incroyablement magnifique... Mais je pense que tu mérites quelqu'un qui soit sûr de lui. Pas moi. Moi je suis hétéro... C'était juste une fois, je crois... » Tu murmures la voix brisée par la tristesse.

Lui dire tout ça te fait énormément de mal c'est un fait indéniable. T'es comme ça, t'es empathique et faire du mal aux gens tu détestes ça, tu évites autant que possible. Mais Joe il y a comme un lien invisible entre vous désormais donc lui faire du mal à lui c'est encore plus douloureux que si ça avait été quelqu'un d'autre...

« Je ne sais plus quoi faire avec toi... J'ai peur de te blesser mais j'ai peur aussi d'affronter. Je suis pétrifié par la peur... » Tu dis embarrassé...

En fin de compte ce date ne se passe pas si horriblement que tu le pensais, il prend même une toute autre tournure que celle que tu imaginais...
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Joseph L. Taylor
Joseph L. Taylor

Date d'inscription : 17/08/2019
Messages : 23
Avatar : Tom Hiddleston
Métier : Policier

You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
Message
Sujet: Re: You Are The Reason - ft. Benjamin     - Mer 4 Sep - 19:06You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
You Are The Reason
Benjamin & Joseph


Malgré tous les espoirs que tu t'es fait, tu sais que c'est le moment. Ce moment où il va soit te dire que tout est terminé entre vous avant même que ça ait pu commencer; ou qu'il veut bien tenter sa chance avec toi. Tu préfères de loin la seconde option, mais il ne semble pas partager ton avis. Tu regrettes instantanément d'avoir été trop direct. Tout le monde n'est pas à l'aise face à la franchise. Surtout pas quand on est en proie à un doute intense qui remet en question l'identité de soi. Tu sais pertinemment que tu ne peux pas l'influencer dans sa quête de lui-même. C'est une décision qu'il devait prendre seul, alors tu ne peux que l'écouter te dire qu'il est hétéro, que toi et lui, c'était l'histoire d'une fois et que ça ne se reproduira jamais. La confusion et la tristesse profonde que tu peux entendre dans sa voix, lire sur ses traits attendrit ton coeur plus que tu ne l'aurais pensé.

Tu te souviens de ton propre coming out, des années et des années de ça en arrière. Tu te souviens du doute que tu as ressenti, mais aussi de la peur. La peur à son état brut, celle qui t'empêche de dormir le soir, qui te rend paranoïaque et qui te ferait faire n'importe quoi, y compris mentir ou renier qui tu es au fond de toi. Tu te souviens du soutien que tes parents t'ont alors porté. Tu ne les remercieras probablement jamais assez pour leur compréhension et amour. Car il t'a permis d'être l'homme que tu es aujourd'hui. Un homme franc, déterminé, sûr de lui et ambitieux, qui affronte ses peurs et ne se laisse pas consumer par elles. Tu ne peux imaginer l'état dans lequel Ben se trouve maintenant. Tu as fait ce choix il y a bien longtemps, tu sais que tu es homosexuel depuis la moitié de ta vie. Tu ne peux imaginer ce qu'il doit ressentir de faire ce choix maintenant, à son âge alors qu'il a passé plus de trente années à s'identifier comme étant hétéro.

Tu ne voulais pas le brusquer, mais tu ne peux t'empêcher de lui demander. « Si ce n'est pas toi, cette personne avec qui j'ai passé une incroyable nuit, cette personne qui à apparemment elle aussi passé une super nuit avec moi, alors qui es tu Ben ? » Tu ne veux en aucun cas le brusquer, c'est pourquoi tu as posé cette question doucement et sans animosité aucune. Tu souhaites juste à ce qu'il réfléchisse à qui il est vraiment, pour lui, et non pour les autres. « Loin de moi l'envie de te forcer la main, mais tu as aimé ça, tu me l'as avoué. Qui es tu pour toi, Benjamin. Pas pour les autres, mais pour toi. Qu'est-ce-que tu ressens au fond de toi ? » Tu es déjà passé par cette phase, tu sais les questions qu'il se pose. « N'essaie pas de minimiser l'impact que ça aura sur moi, pense d'abord à ce que toi, tu veux, réellement. » Alors qu'il t'avoue être sous l'emprise de la peur, ton coeur se serre. Tu ne peux que comprendre ce qu'il ressent, et tu ne peux que compatir avec lui. D'un geste irréfléchi, tu approches ta main vers la sienne, afin de le rassurer, mais tu te retiens au dernier moment, attrapant ton thé à la place afin de ne pas le mettre davantage mal à l'aise.

« Tu sais, aussi difficile que ça puisse paraitre, je suis aussi passé par là, je sais à quel point c'est effrayant de constater que notre identité change. De s'avouer qu'on aime les mecs. Et encore plus de l'avouer aux autres. » Il marqua une pause de sorte à chercher ses mots. « C'est effrayant, mais une fois que tu es certain de ton choix, de ne pas le regretter, c'est tellement libérateur. Tu sais, peu importe ce que tu décides d'être, ça ira. Tout ira bien car tu seras en harmonie avec ton esprit et ton coeur. » Tu le regardes dans les yeux pour qu'il sache que tu es sérieux « Je ne peux pas prendre de décision pour toi, mais saches que si tu veux essayer, je serais là pour t'aider. » Tu ne sais pas d'où cet élan te vient, d'habitude, tu préfères les mecs sûr d'eux et qui assume leur orientation. Tu n'es pas du genre à instruire les autres sur ce sujet, mais au fond de toi, et tu ne sais pas pourquoi, tu t'attaches à Ben, contre ton gré. La conversation est devenue beaucoup moins charmeuse et beaucoup plus sérieuse tout à coup.
made by black arrow

_________________________

I just want to forget with u
:copyright: FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Burton
Benjamin Burton

Date d'inscription : 15/07/2019
Messages : 358
Avatar : Chris Hemsworth
Age : 32
Métier : Agent de sécurité dans une boutique de luxe.

You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
Message
Sujet: Re: You Are The Reason - ft. Benjamin     - Mer 4 Sep - 19:44You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
You Are The Reason
Benjamin & Joseph


C'est tellement compliqué ce qu'il se passe dans ta tête en ce moment. D'un côté tu es irrémédiablement attiré par cet homme mais d'un autre côté la peur d'affronter qui tu es réellement, un bisexuel, est très présente dans ton esprit. Tu as peur, tu es rongé par la peur, l'angoisse même de découvrir et de comprendre qui tu es réellement. C'est flippant dans le sens où tu as toujours cru, pendant plus de trente ans, que tu aimais les femmes et maintenant tu réalises que cet homme te plaît en retour. N'est-ce pas effrayant ? Eh bien si ça l'est et contre toute attente Joe ne fuit pas, au contraire, il reste près de toi, il te soutient, il comprend et ça te rassure qu'il comprenne si bien.

Il faut dire que le brun est passé par là il y a de cela des années, lui il est gay et il s'assume parfaitement, il n'a pas de problèmes avec ça. Mais toi si. Tu ne pourrais pas te définir comme gay parce que tu sais que tu aimes les femmes... Maintenant est-ce que tu aimes les femmes autant que tu as aimé cette nuit à ses côté eh bien ça aussi c'est une question à laquelle tu n'as aucune réponse.

Oui tu es perdu. « Si ce n'est pas toi, cette personne avec qui j'ai passé une incroyable nuit, cette personne qui à apparemment elle aussi passé une super nuit avec moi, alors qui es tu Ben ? » Tu soupires en secouant la tête, tu n'en sais rien, tu ne sais plus qui tu es, cette nuit avec lui a changé beaucoup de choses, beaucoup trop, et maintenant mis à part de la confusion et de la peur tu ne ressens rien de plus. « Loin de moi l'envie de te forcer la main, mais tu as aimé ça, tu me l'as avoué. Qui es tu pour toi, Benjamin. Pas pour les autres, mais pour toi. Qu'est-ce que tu ressens au fond de toi ? » Tu soupires de panique en entendant ses mots, tu ne sais plus où tu en es et l'entendre te demander tout ça c'est trop compliqué pour toi parce que toi-même tu ne sais pas exactement ce qu'il en est « N'essaie pas de minimiser l'impact que ça aura sur moi, pense d'abord à ce que toi, tu veux, réellement. » Tu le fixes en faisant une petite moue.

« Je veux... » Tu rougis décontenancé par tout ceci. « Je veux être près de toi... Mais en secret pour l'instant... Je ne suis pas encore prêt à assumer devant quiconque ce que je pense ou ressens. Ni ce que je suis... » Tu avoues en rougissant tant et plus. « Je ne veux pas te voir t'éloigner de moi ou de ma vie... Je ne pourrais le supporter. Mais c'est encore trop... Trop violent là tout ça dans ma tête, tu comprends ? J'ai du mal et j'ai peur aussi... J'ai des sueurs froides rien qu'à te dire tout ça en lieu public. J'ai peur du regard des autres. Mes amis, mes parents... Je crois qu'ils ne comprendraient pas... Tu as subi ça toi aussi ? » Tu ajoutes en le scrutant.

Tu le vois alors avancer sa main vers toi mais finalement il s'en empêche et s'empare de son verre de thé, tu le scrutes en gémissant sans rien dire. Au moins tu as mis les choses à plat avec lui. Tu lui as fais comprendre qu'il est celui que tu veux... Mais ça promet d'être compliqué, rien n'est encore gagné et il le sait au même titre que tu le sais. Tu lui as demandé une relation cachée, ce n'est pas rien surtout à votre âge. Il ne veut certainement pas d'une relation digne d'adolescents prépubères en chaleur... Mais tu espères au fond qu'il fera l'effort de te laisser du temps pour finalement t'avoir officiellement pour lui et te faire à nouveau sien.

Au moins tu as le mérite de te dire que tu as pu avouer ce que tu ressentais et ça ce n'est pas rien. Toi qui pensais que tu allais fuir... Bah en fin de compte tu en as été totalement incapable. Tu es comme attiré tel un aimant par Joe, tu ne peux pas juste le virer de ta vie comme ça sans plus de cérémonie, vous avez partagé un moment magnifique il t'est impossible de tout balayer comme par magie juste parce que tu es un crétin qui refuse de s'assumer. Tu ne peux pas lui causer de la peine inutilement alors qu'au fond il se passe quelque chose entre vous et que tu en es conscient.

Tu peux te voiler la face, te dire qu'il essaie juste de te détourner, de faire de toi quelqu'un d'autre. Oh oui tu peux faire ça, après tout c'est ce que tu as fais jusqu'à aujourd'hui, jusqu'à ce que tu te retrouves à nouveau en face de lui... Mais visiblement l'alchimie entre vous est beaucoup trop forte pour que tu fuis comme tu l'as fais pendant ces quelques mois « Tu sais, aussi difficile que ça puisse paraitre, je suis aussi passé par là, je sais à quel point c'est effrayant de constater que notre identité change. De s'avouer qu'on aime les mecs. Et encore plus de l'avouer aux autres. » Tu acquiesces en soupirant.

« Pour ma part c'est encore autre chose... J'aime les deux. Je ne peux pas du jour au lendemain dire que j'aime les hommes et seulement eux alors que j'ai eu un passé avec pleins de femmes... Elles ont existé pour moi au même titre que ce passé... Donc je ne peux pas tout balayer tout d'un coup. Tu comprends ? » Tu dis en le scrutant.

Mais tu es bienheureux qu'il te comprenne et qu'il ne te juge pas. Lui aussi est passé par un truc similaire. Tu as toujours été très dévoué envers la communauté LGBT sans jamais vraiment avoir envie de tenter quoi que ce soit avec un mec. Mais tu détestes toute forme de discrimination, le racisme envers les arabes, noirs, asiatiques, l'homophobie, la transphobie et toutes ces conneries ce sont des choses que tu ne tolères pas. Pour toi tout le monde est pareil peu importe l'origine, l'orientation sexuelle, l'identité de genre ou encore la religion, tout le monde est pareil et égal. Il faut juste savoir accepter les gens comme ils sont. « C'est effrayant, mais une fois que tu es certain de ton choix, de ne pas le regretter, c'est tellement libérateur. Tu sais, peu importe ce que tu décides d'être, ça ira. Tout ira bien car tu seras en harmonie avec ton esprit et ton cœur. » Tu acquiesces en gémissant.

« Je risque d'avoir besoin de temps pour être en harmonie avec moi-même Joe... Tu es prêt à attendre ? » Tu demandes angoissé.

A cet instant tu le trouves encore plus beau que d'habitude, il est là et il te comprend et ça te rassure beaucoup d'être épaulé dans cette histoire bien compliquée « Je ne peux pas prendre de décision pour toi, mais saches que si tu veux essayer, je serais là pour t'aider. » Tu souris heureux de l'entendre te dire ça et tu le scrutes longuement en acquiesçant.

« Tu serais donc d'accord pour tenter quelque chose en secret pour l'instant ? » Tu demandes stressé à nouveau.

Tu as peur maintenant c'est le moment fatidique, il n'y a que lui pour prendre la décision donc tu espères que ça vous sera favorable à tous les deux...
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Joseph L. Taylor
Joseph L. Taylor

Date d'inscription : 17/08/2019
Messages : 23
Avatar : Tom Hiddleston
Métier : Policier

You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
Message
Sujet: Re: You Are The Reason - ft. Benjamin     - Dim 8 Sep - 16:37You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
You Are The Reason
Benjamin & Joseph



Tu n'aurais jamais pensé que ce rendez-vous aurait pris ce tournant là. Tu es assis là, en face de cet homme que tu trouves absolument divin à regarder, à lui avouer tes sentiments les plus profonds, tes peurs les plus intenses. Une heure auparavant, tu étais encore en train de penser à comment tu allais le convaincre de te laisser une chance, de vous laisser une chance. Et maintenant, vous écoutez l'autre avec attention et cherchez quoi lui dire pour le rassurer. C'est drôle, comment le vent tourne. Tu as peur de retourner dans tes souvenirs mais tu ne lui avoues pas. Tu as peur de penser à ce qu'il t'es arrivé avant d'arriver à la Nouvelle Orléans. Tu ne veux pas te montrer vulnérable, tu veux être ce roc dont tout le monde à besoin et peut avoir s'il le demande. Peu importe ce que tu ressens. Une remise en question aussi intense et profonde n'est jamais simple, et tu sais que Ben a besoin de temps. Lorsqu'il te dit qu'il veut être avec toi, ton coeur ne fait qu'un bon dans ta poitrine. Tu es tellement heureux d'entendre ces mots que tu as presque envie de sauter par-dessus la table pour l'embrasser. Tellement euphorique tu entends à peine le reste de sa phrase.

Est-ce que tu es prêt à être avec quelqu'un qui se découvre à peine ? Qui ne sait pas encore qui il est au fond de lui ? Es-tu prêt à attendre qu'il le soit pour officialiser votre relation ? Tu ne peux que le comprendre, comprendre son dilemme, la brutalité et la soudaineté des faits. Et tu sais qu'il ne serait pas juste de lui demander de choisir maintenant, et tu ne le voudrais pas. Tu veux être avec Benjamin, celui que tu as rencontré ce soir-là, l'homme sincère qui a fait tomber tes barrières. Aussi, tu t'entends lui dire: « Je comprends ton problème, et je comprends que tu ne sois pas prêt à tout cela maintenant. » Savoir qu'il veut être près de toi pendant cet épisode important de sa vie te fais chaud au coeur. C'est une certaine marque de confiance que de se livrer comme ça, et tu lui en es reconnaissant. « Oui, j'ai connu ça. J'ai longtemps hésité avant d'en parler à ma famille, à mes amis. J'avais peur de leur regard et de leur rejet. » Les yeux dans le vague, tu replonges des années en arrière. « Je suppose que c'est le plus difficile. Savoir si ceux qu'on aime nous regarderont toujours de la même façon ».

Tu ne sais pas ce que tu es venu chercher lorsque tu t'es installé dans cette ville de la Louisiane. Tu sais que tu fuyais un passé douloureux et compliqué. Tu sais que tu ne voulais justement plus de relations compliquées. Et ce que tu es en train de faire avec Ben, c'est compliqué. Ca implique beaucoup de choses. La discrétion, le silence, le mensonge peut-être même ? Ne pas sortir avec lui, ne pas en parler à ta famille, ne pas crier au monde entier à quel point tu tombes amoureux, là à l'instant. Mais en pensant ces mots, tu sais que tu as déjà fait ton choix, tu l'as fait en invitant Ben ici. Et même s'il représente tout ce que tu voulais fuir, tu sais aussi qu'il est quelque part tout ce dont tu désires. « Je comprends, ne t'en fais pas ». Tu ne sais pas quoi dire d'autre, pour être tout à fait honnête. Tu ne veux pas l'influencer de quelconque manière, donc tu préfères rester silencieux et l'écouter. Et alors qu'il te pose encore la question, tu sais que tu dois répondre, et que l'avenir de votre relation dépend de ta réponse. Jamais tu n'aurais cru qu'à 34 ans, tu aurais eu cette conversation avec un autre homme.

« Je pense… Je pense que oui. Je suis prêt à attendre à ce que tu te sentes en harmonie avec toi-même, que tu trouves qui tu es. Je suppose que je suis déjà trop attaché à toi pour ne pas accepter. » Tu le regardes alors, et même si tu n'es franchement pas sûr de ton choix, que tu ne sais pas ce que l'avenir peut bien encore te réserver, tu sais que tu as pris la bonne décision malgré tout. Sachant pertinemment le besoin que vous avez tous les deux d'entendre ça à voix haute, tu reprends alors la parole. « C'est d'accord Benjamin. Je suis d'accord pour être avec toi…en secret. » Tu souris enfin en prononçant ces quelques mots. Tu sais qu'ils feront au moins un heureux. Tu espères que ce choix lui convient à lui aussi. « Tu es sûr que ce choix te convient, malgré tout ? » Pour alléger l'atmosphère, tu ne peux t'empêcher de rajouter. « Seulement, si on doit se voir qu'en secret, on ne se voit plus que chez toi, ou chez moi. Histoire que je puisse au moins te toucher lorsqu'on parle de sujet aussi sérieux ». Certaines formes de réconfort passent uniquement par le toucher.

made by black arrow

_________________________

I just want to forget with u
:copyright: FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Burton
Benjamin Burton

Date d'inscription : 15/07/2019
Messages : 358
Avatar : Chris Hemsworth
Age : 32
Métier : Agent de sécurité dans une boutique de luxe.

You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
Message
Sujet: Re: You Are The Reason - ft. Benjamin     - Lun 9 Sep - 11:31You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
You Are The Reason
Benjamin & Joseph


Tu appréhendes un petit peu sa réaction. Tu crains que le fait est de vouloir cette relation privilégiée en secret soit trop pour Joe mais tu sais aussi qu'il est très amoureux de toi et qu'il te veut plus que tout au monde. Mais toi ça te stresse beaucoup tout ça. C'est tout nouveau pour toi d'être avec un homme, de coucher avec un homme, c'est inédit. Et tu sais déjà dans ta tête qu'il n'y en aura pas d'autres que lui il sera le seul.

Tu te confies sur tes doutes, sur tes craintes, sur tout ce que tu ressens en fait et Joe semble comprendre « Je comprends ton problème, et je comprends que tu ne sois pas prêt à tout cela maintenant. » Tu souris ravi qu'il comprenne si bien comme tu te l'étais imaginé. « Oui, j'ai connu ça. J'ai longtemps hésité avant d'en parler à ma famille, à mes amis. J'avais peur de leur regard et de leur rejet. » Tu acquiesces à nouveau en le scrutant tandis qu'il poursuit « Je suppose que c'est le plus difficile. Savoir si ceux qu'on aime nous regarderont toujours de la même façon » Tu hoches de la tête en grimaçant.

« C'est compliqué ouais. Je me demande comment ça va se passer pour moi. » Tu dis en gémissant. « Pour toi ç'a été ? Ils t'ont accepté à ta juste valeur ? » Tu demandes soudainement, curieux d'en savoir plus.

Tu parles, tu parles, tu es un vrai moulin à paroles et Joe ne t'arrête pas, semblant visiblement apprécier que tu sois aussi sincère dans ce que tu ressens et penses de ta relation avec lui comme de ton état d'esprit du moment, il ne t'arrête pas, sauf à un moment donné pour te dire que « Je comprends, ne t'en fais pas » Et ça te soulage qu'il comprenne si bien ce que tu ressens. Après tout il est lui-même passé par un moment compliqué comme celui-ci donc qu'il comprenne te soulage mais au fond ça ne t'étonne pas vraiment.

Tu lui demandes alors s'il serait d'accord pour vivre quelque chose avec toi en secret, en caché de tout le monde et tu appréhendes cette fois ci sa réaction car elle sera décisive, s'il ne le souhaite pas alors vous ne serez plus obligés de vous voir ni de vous parler, s'il l'accepte par contre ce sera l'inverse et tu stresses beaucoup « Je pense… Je pense que oui. Je suis prêt à attendre à ce que tu te sentes en harmonie avec toi-même, que tu trouves qui tu es. Je suppose que je suis déjà trop attaché à toi pour ne pas accepter. » Tu souris largement en soupirant de soulagement en l'entendant te dire ça « C'est d'accord Benjamin. Je suis d'accord pour être avec toi…en secret. » Tu lui souris heureux qu'il te le confirme à nouveau, c'est rassurant, ça te fait du bien qu'il te dise tout ceci. « Tu es sûr que ce choix te convient, malgré tout ? » Tu acquiesces vivement en guise de réponse sans rien répondre de plus. Que dire de plus après tout ? Tu en as déjà tellement dis aujourd'hui. « Seulement, si on doit se voir qu'en secret, on ne se voit plus que chez toi, ou chez moi. Histoire que je puisse au moins te toucher lorsqu'on parle de sujet aussi sérieux » Il a raison mais il oublie juste un détail qui a tout de même son importance.

« Chez moi ce sera compliqué ... Tu sais bien que je vis en colocation avec deux filles dont l'une est mon ex ... Si elles voient un mec débarquer régulièrement à la maison elles vont forcément me poser des questions auxquelles je ne veux pas répondre. Surtout en vue de ma relation avec Leah qui est assez spéciale du fait de notre passif sentimental ensemble. » Tu dis en roulant des yeux.

Disons que tu es très possessif à son égard. Au départ tu pensais être encore amoureux d'elle mais au-delà d'amour il y a un fort attachement pour elle. Une forte relation en fait. Du coup à défaut de vivre quelque chose de fort avec elle tu as une relation amicale très particulière, une amitié très forte mais il n'y a rien de plus entre vous. Elle n'est pas amoureuse de toi et tu n'es pas amoureux non plus.

« Du coup ce sera chez toi. Si ça ne te gêne pas... D'ailleurs si tu veux on peut bouger un petit peu ? » Tu ajoutes en le scrutant.

Tu as des étoiles pleins les yeux, tu veux le toucher, l'embrasser, qu'il te touche aussi... Tu ne veux plus rester ici alors qu'il y a une attraction physique tellement forte que tu ressens dès maintenant... Tu veux pouvoir poser tes mains sur lui, l'embrasser comme jamais et ne plus le quitter avant ce soir... Ou demain matin ...
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Joseph L. Taylor
Joseph L. Taylor

Date d'inscription : 17/08/2019
Messages : 23
Avatar : Tom Hiddleston
Métier : Policier

You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
Message
Sujet: Re: You Are The Reason - ft. Benjamin     - Mar 10 Sep - 12:00You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
You Are The Reason
Benjamin & Joseph


L'inconnu. Cette chose dont on a tous du mal à appréhender, à comprendre, à cerner. Cette chose si inaccessible qu'on ne sait pas ce qu'elle nous réserve. Cette chose dont on a tous plus ou moins peur, qui nous fait nous questionner, nous inquiéter. C'est cette chose qui effrayait Ben à ce moment-là, la même qui t'a effrayé de maintes fois dans ta vie. Et quand Ben te dit qu'il ne sait pas comment tout ça va tourner pour lui, tu ne peux que compatir à son appréhension. C'est un changement capital dans la vie d'une personne, et tu l'as vécu il y a bien longtemps. Seulement, tu t'en rappelles comme si c'était hier, parce que tu as bien cru ne jamais surmonter cette épreuve tant elle était émotionnellement forte. Il faut dire que tu étais aussi à un âge délicat. Aussi, tu décides d'être honnête avec lui, même si c'est ton expérience et que chacun en a une différente, elle pourrait peut-être l'apaiser. « C'est normal d'appréhender, d'avoir peur. Pour moi … Je vais être sincère avec toi, j'ai eu dû mal à en parler, j'avais peur. Mais ma famille m'a prouvé que je pouvais compter sur elle en toute circonstance, ils m'ont soutenu et accepté qui je suis au fond de moi. »

La perspective d'une vie à deux, même en secret, même pour un temps indéfini te fais sourire. Un sourire franc et rayonnant comme tu en as peu fait dans ta vie. Tu sais pertinemment que ce ne sera pas facile, qu'il y aura des hauts, des bas, mais tant que tu les traverses avec lui et que vous restez honnête l'un envers l'autre, tu sais que tout ira bien, au final. Tu grimaces quand tu entends parler de ses colocataires. Tu sais qu'il a un passé, des amis qui en font partie et qui sont encore dans sa vie aujourd'hui, mais tu as encore du mal à l'assimiler. Tu es resté si discret sur les raisons de ta venue dans aux Etats-Unis que Benjamin ne connait pas encore les squelettes de ton passer. Et tu n'es pas prêt de vouloir les lui révéler. « Oui, elles risquent probablement de comprendre. Eh bien dans ce cas, on évitera de passer chez toi autant que possible… Et … tu n'auras cas me présenter comme un ami, un collègue, ou je ne sais pas si jamais quelqu'un venait à nous croiser ? » C'était une solution parmi tant d'autres, car même s'ils restaient discrets, il y aurait toujours un risque. Tu souhaites tout de même engager le sujet, car il est important de mettre les choses à plat au début d'une relation. « Je sais qu'on a tous les deux un passé… et qu'il fait encore partie de notre vie… » Tu hésites sur tes mots car tu ne sais pas comment exprimer ta pensée, et surtout tu ne veux pas le froisser. « Seulement… j'aimerais m'assurer que c'est bien avec moi que tu as envie d'être avant de nous lancer là-dedans pour de bon. » De ton côté, tu sais que tu ne retourneras pas avec un de tes ex, mais tu viens à peine de rencontrer Benjamin, tu ne le connais pas encore. Tu t'attaches si vite à lui que tu as peur de souffrir si la chute est importante.

« Oui, on peut faire ça chez moi sans problème. Je… Je suis arrivé seul ici, je n'ai pas de famille ni dans la région, ni dans le continent… Alors on ne risque rien. » Tu penses à son modeste logement que tu viens de trouver, un peu dans la précipitation de son déménagement. « Je tiens juste à te prévenir que ce n'est pas très… Enfin, c'est un logement basique que j'ai dû prendre en arrivant ici. Il est ni grand, ni beau, ni charmant… Je n'ai même pas personnalisé la déco… mais je ne vais sûrement pas y rester… » Tu t'interromps en secouant la tête, on s'en fiche pas mal de savoir tout ça. « Bref, tout ça pour dire que si tu es prêt à mettre les pieds dans le plat, oui, on peut bouger…et y aller. On pourra discuter avec plus d'intimité qu'ici. » Tu ne complètes pas ta phrase à haute voix, mais tu n'en penses pas moins. Vous pourrez discuter, ou … vous embrasser. Cette option là te semble être beaucoup plus attrayante que l'autre, mais tu ne veux pas brusquer Ben, aussi tu t'abstiens de tout autres commentaires.

made by black arrow

_________________________

I just want to forget with u
:copyright: FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Burton
Benjamin Burton

Date d'inscription : 15/07/2019
Messages : 358
Avatar : Chris Hemsworth
Age : 32
Métier : Agent de sécurité dans une boutique de luxe.

You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
Message
Sujet: Re: You Are The Reason - ft. Benjamin     - Mer 11 Sep - 11:44You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
You Are The Reason
Benjamin & Joseph


C'est une situation gênante pour toi parce que c'est tout nouveau ce que tu vis avec lui. C'est nouveau et ça, ça te fait drôle. Toi qui as toujours été un indépendant te voilà à avoir envie d'une personne dans ta vie qui aurait une place privilégiée près de toi. C'est inédit. Dans tes précédentes relations certes tu as été amoureux mais là c'est différent. Avec Joe tu vois les choses autrement. Tu ne te vois pas seulement coucher avec lui et ensuite dire stop une bonne fois pour toute, tu vois plus loin. Tu sais que ce ne sera pas une histoire anodine, une histoire sans intérêt. Rien de tout ceci, tu sais déjà que cet homme va marquer ta vie à tout jamais et ça t'excite autant que ça te fait peur. « C'est normal d'appréhender, d'avoir peur. Pour moi … Je vais être sincère avec toi, j'ai eu dû mal à en parler, j'avais peur. Mais ma famille m'a prouvé que je pouvais compter sur elle en toute circonstance, ils m'ont soutenu et accepté qui je suis au fond de moi. » Tu acquiesces en le scrutant longuement.

« J'espère que les miens en feront autant pour moi. » Tu dis angoissé.

Tu es tellement effrayé à cette perspective d'en parler. C'est encore trop nouveau, trop soudain. Tu ne sais vraiment pas comment ça va se passer. Tout ceci t'inquiète beaucoup, tu es perdu. Mais en parler pour l'heure tu en es tout simplement incapable, ce n'est pas pour tout de suite, tu n'es pas prêt, tu as encore besoin de temps. Et puis tu veux voir si avec lui ça fonctionnerait. Parce qu'en parler pour qu'au final ça ne fonctionne pas ce serait vraiment con. Donc non tu ne veux pas en parler tout de suite, tu préfères attendre d'être sûr qu'avec lui tout ira bien. Tu veux attendre d'être prêt. D'être rassuré dans ton esprit ainsi que dans tes sentiments. C'est trop frais pour que tu te lances tête baissée.

Vous parlez de tes colocs qui risqueraient forcément de croiser Joe si finalement vous allez chez toi et cette idée ne t'emballe pas du tout. Elles poseraient forcément des questions et ça tu n'y tiens pas vraiment et Joe semble le comprendre « Oui, elles risquent probablement de comprendre. Eh bien dans ce cas, on évitera de passer chez toi autant que possible… Et … tu n'auras cas me présenter comme un ami, un collègue, ou je ne sais pas si jamais quelqu'un venait à nous croiser ? » Tu soupires en acquiesçant simplement en guise de réponse « Je sais qu'on a tous les deux un passé… et qu'il fait encore partie de notre vie… » Tu le scrutes longuement en fronçant les sourcils te demandant où il veut en venir « Seulement… j'aimerais m'assurer que c'est bien avec moi que tu as envie d'être avant de nous lancer là-dedans pour de bon. » Tu souris trouvant mignon qu'il s'inquiète comme ça bien qu'il n'en ai réellement pas besoin.

« Je sais que j'ai une relation bizarre avec Leah et que ça peut être flippant pour toi mais tu n'as pas à t'inquiéter d'une quelconque façon que ce soit à son sujet. On est sortis ensemble et ç'a été une histoire spéciale... J'ai été accroché à elle et je le suis toujours mais plus de la même manière. Je suis très possessif à son égard mais c'est amical. Je me suis longtemps demandé si c'était plus que de l'amitié mais quand je suis en face de toi je n'ai plus aucun doute quant au fait qu'elle et moi c'est juste de l'amitié. J'ai juste du mal à la voir faire sa vie sans moi. On a toujours eu une relation bizarre mais tu n'as pas à te sentir en danger. » Tu dis en le scrutant. « Et j'entends par là que tu n'es en danger ni avec elle ni avec quiconque... La fidélité j'y suis très attaché alors vraiment ne t'inquiètes pas. » Tu ajoutes aussitôt.

Tu préfères être sincère à ce sujet et lui faire comprendre que tu es très fidèle et que tu n'acceptes donc aucun écart de confiance. Pour toi c'est très important. Tu ne pourrais jamais en arriver à tromper la personne avec qui tu es et vu l'amour que Joe te porte tu sais très bien que c'est réciproque mais tu attends tout de même de lui qu'il te le confirme pour que tu sois comme soulagé d'un poids au dessus de ta tête. « Oui, on peut faire ça chez moi sans problème. Je… Je suis arrivé seul ici, je n'ai pas de famille ni dans la région, ni dans le continent… Alors on ne risque rien. » Tu acquiesces aussitôt en le scrutant.

« Où se trouvent les membres de ta famille ? » Tu demandes curieux.

Pour toi la famille c'est quelque chose de très important. C'est grâce à ta famille que tu es devenu l'homme que tu es actuellement donc pour toi c'est très important d'avoir une famille soudée à toute épreuve. Tu imagines donc d'à quel point ce doit être dur pour Joe d'être loin d'eux, toi à sa place tu sais que tu ne tiendrais pas longtemps avant de faire une déprime tant tu as besoin de voir ta famille souvent.

Vous envisagez donc de quitter cet endroit et d'aller chez Joe mais tu le sens comme contrarié tout d'un coup et bien vite tu en comprends la cause « Je tiens juste à te prévenir que ce n'est pas très… Enfin, c'est un logement basique que j'ai dû prendre en arrivant ici. Il est ni grand, ni beau, ni charmant… Je n'ai même pas personnalisé la déco… mais je ne vais sûrement pas y rester… » Tu souris en acquiesçant, Joe semble oublier l'espace d'un instant que tu connais très bien son logement vu que vous y aviez passé une nuit qui a marqué le début de votre histoire mais tu ne lui en tiens pas rigueur « Bref, tout ça pour dire que si tu es prêt à mettre les pieds dans le plat, oui, on peut bouger…et y aller. On pourra discuter avec plus d'intimité qu'ici. » Tu acquiesces en souriant.

« Pas d'inquiétude... Je connais ton appartement je te rappelle vu qu'on y a passé une nuit mémorable... » Tu dis en rougissant. « Mais il n'est pas pire qu'un autre. Vraiment ne t'inquiète pas à ce sujet. » Tu t'empresses d'ajouter.

Vous vous levez alors et quittez l'endroit et tu le laisses te guider jusqu'à son immeuble...
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Joseph L. Taylor
Joseph L. Taylor

Date d'inscription : 17/08/2019
Messages : 23
Avatar : Tom Hiddleston
Métier : Policier

You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
Message
Sujet: Re: You Are The Reason - ft. Benjamin     - Ven 13 Sep - 9:52You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
You Are The Reason
Benjamin & Joseph



Tu espères sincèrement que les proches de Benjamin comprendront. D'une part car tu ne peux imaginer sa réaction si ça ne serait pas le cas, et d'autres part car ça signifierait certainement la fin de votre relation. Tu ne pourrais pas lui en vouloir. Il n'allait pas décider de tout plaquer pour… un presque inconnu. Parce que connaitre ton corps, l'avoir déjà vu et touché ne signifie pas que vous connaissez les sentiments et pensées les plus profondes de l'autre. Vous n'en êtes clairement pas à ce stade-là, Ben et toi. Vous essayez déjà de vous mettre dans une situation plus ou moins stable, ce n'est certainement pas pour parler mariage—ou pire—maintenant. « Je l'espère aussi, tu sais. » Tu aimerais tellement prendre sa main pour le rassurer, mais tu respectes son choix de rester discret et secret en public. Ce n'est tellement pas naturel pour toi, de rester là sans aucun contact physique avec ton partenaire. Tu sais que tu vas devoir faire de gros effort pour respecter cette règle. Tu as accepté mais tu espères que cette situation ne durera pas éternellement non plus.

Tu comprenais néanmoins ses décisions. Pourquoi faire son coming out si entre eux ce n'était qu'une histoire de jours ou de semaines ? Pourquoi bouleverser son quotidien, ses proches, se remettre en question, si au final, tout ça n'était que temporaire ? Seul le temps pourra le dire et l'aider dans son choix. Tu n'as vraiment pas l'habitude de n'être qu'un simple acteur dans ta relation. Mais tu sais que tu ne le seras pas sur tous les plans, et cette perspective d'être plus qu'actif dans ton appartement avec Benjamin te fais oublier le reste. Ça fait même revenir ton sourire charmeur au visage. Quand il prend le temps de t'expliquer et de te rassurer face à son ex petite amie, tu ne peux t'empêcher de te sentir mieux, et de sourire de plus belle. Tu le trouves vraiment charmant à t'expliquer que la fidélité est quelque chose d'important pour lui. « Je te remercie pour ta franchise… Et au cas où, moi aussi, je mets un point d'honneur sur a fidélité. Jamais je ne te ferais du tort ainsi. » Tu n'avais toujours eu que des relations exclusives, et ce n'est pas prêt de s'arrêter. La confiance est à présent instaurer au sein de votre relation. Tu te sens déjà un peu mieux, au plus vous parlez, au plus cette relation prend sens à tes yeux.

« Ma famille est restée en Angleterre… Je suis originaire de Londres. Lorsque j'ai décidé de quitter le pays, je ne pouvais pas les forcer à me suivre. » Tu n'as pas vraiment envie de lui expliquer la raison de ton départ, ça le ferait sans doute flipper. Songeur, tu te mets à repenser à tes parents. Tu te rappelles soudain que tu ne les as pas appelés de la semaine et tu prends note de le faire sous peu. Ils t'ont tellement soutenu que tu leur dois bien ça. « Mais je compte retourner les voir aussi souvent que je le peux. Ils me manquent, parfois moins, parfois atrocement.» Tu ajoutes finalement. « Je ne pensais pas que ce serait aussi difficile de quitter mon ancienne vie à mon âge. J'ai pris ça pour un nouveau départ, mais, hé, ce n'est pas facile. » Tu secoues la tête pour faire partir ces pensées déprimantes. Vous avez prévu un tout autre programme pour la journée, et penser à des choses tristes n'en fait pas partie.

Tu avais oublié l'espace d'un instant que Ben était déjà venu chez toi, ce fameux soir où vos deux vies ont basculées. Tu sembles d'un coup stressé comme un adolescent qui amènerait quelqu'un dans sa chambre pour la première fois. Cette attitude ne te ressemble vraiment pas. Tu te secoues mentalement et essaies de reprendre contenance. Tout en te levant, tu lui lances un sourire charmeur. « C'est vrai, je ne sais pas comment j'ai pu oublier ce détail. Il est plus que mémorable. Et je pense que d'autres souvenirs mémorables y seront associés. » Tu t'abstiens à la dernière minute de lui lancer un clin d'oeil, tu récupères ta tasse de thé, et lui emboîtes le pas vers la sortie. Tu trouves une poubelle à la sortie du Starbucks, jette ce que tu tenais dans la main, et diriges Ben vers ton appartement. « Eh bien, allons-y, c'est par ici » tu dis en pointant une rue sur la gauche du café.


made by black arrow

_________________________

I just want to forget with u
:copyright: FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Burton
Benjamin Burton

Date d'inscription : 15/07/2019
Messages : 358
Avatar : Chris Hemsworth
Age : 32
Métier : Agent de sécurité dans une boutique de luxe.

You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
Message
Sujet: Re: You Are The Reason - ft. Benjamin     - Sam 14 Sep - 11:13You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
You Are The Reason
Benjamin & Joseph


Tu le rassures au maximum sur ta relation avec Leah pour qu'il n'aie plus aucun doute à ton sujet et ça semble fonctionner « Je te remercie pour ta franchise… Et au cas où, moi aussi, je mets un point d'honneur sur la fidélité. Jamais je ne te ferais du tort ainsi. » Tu souris en acquiesçant ravi de voir que vous avez le même point de vue sur la fidélité ce qui est très important pour toi.

Vous parlez alors et de ses origines et des membres de sa famille qui ne vivent pas ici et aussitôt tu l'interroges sur l'endroit d'où il vient « Ma famille est restée en Angleterre… Je suis originaire de Londres. Lorsque j'ai décidé de quitter le pays, je ne pouvais pas les forcer à me suivre. » Tu acquiesces comprenant ce qu'il veut dire par là tout en le scrutant longuement « Mais je compte retourner les voir aussi souvent que je le peux. Ils me manquent, parfois moins, parfois atrocement.» Tu souris en entendant ses mots voyant bien qu'il a autant de valeurs que toi concernant la famille et ça te rassure de voir ça « Je ne pensais pas que ce serait aussi difficile de quitter mon ancienne vie à mon âge. J'ai pris ça pour un nouveau départ, mais, hé, ce n'est pas facile. » Tu acquiesces en grimaçant.

« Je comprends bien... Tu as tout quitté à quel âge ? Ça fait longtemps ? » Tu demandes en le scrutant. « En tout cas je suis admiratif. Moi je ne sais pas si j'aurais été capable de tout quitter comme ça aussi soudainement... Je suis très attaché à ma famille donc être loin d'eux me parait impossible. » Tu confies en le fixant.

Vous décidez ensuite de partir d'ici et tu lui rappelles que tu connais déjà son appartement quand il te dit que son appartement n'est pas si merveilleux que ça. « C'est vrai, je ne sais pas comment j'ai pu oublier ce détail. Il est plus que mémorable. Et je pense que d'autres souvenirs mémorables y seront associés. » Tu rougis aussitôt en entendant ses mots tandis que vous vous levez à tour de rôle puis vous quittez le Starbucks où finalement tu n'auras rien commandé. Il jette son gobelet dehors et se tourne vers toi « Eh bien, allons-y, c'est par ici » Tu acquiesces aussitôt tout en allant vers la rue qu'il t'a indiqué, tu le suis puis vous arrivez à son immeuble et vous montez jusqu'à son étage.

Tu reconnais aussitôt son appartement et contrairement à lui tu le trouves très bien. Tu restes là près de lui sans savoir quoi faire à rougir tel un adolescent et tu le laisses te guider, faire de toi ce qu'il souhaite quand il le souhaite. Soumis tout simplement...
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Joseph L. Taylor
Joseph L. Taylor

Date d'inscription : 17/08/2019
Messages : 23
Avatar : Tom Hiddleston
Métier : Policier

You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
Message
Sujet: Re: You Are The Reason - ft. Benjamin     - Dim 15 Sep - 15:23You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
You Are The Reason
Benjamin & Joseph



Tu ne sais pas si tu es prêt à partager cette histoire, cette période de ta vie avec lui. Ou avec qui que ce soit d'autre, même. C'est un passage sombre, dont tu n'as pas spécialement envie de te remémorer. Te souvenirs de la douleur, de la honte, de l'humiliation, du déchirement. Et de la décision qui t'a été imposée, celle de quitter le pays. Tu savais que personne n'aurait voulu de toi dans la police Britannique après ça. Tu ne t'en pleins qu'à moitié, tu te plais à la Nouvelle Orléans, même si pour ça tu as dû abandonner tout ceux que tu aimes. Alors que tu réfléchis, Benjamin attend une réponse de ta part. Tu n'as pas envie de lui mentir, mais tu n'as pas envie de tout lui révéler. Pas maintenant que vous avez trouvé un consensus. Aussi, tu décides de ne lui dire que la partie la moins sombre de l'histoire. « J'ai quitté ma ville natale et mes parents il y a environ quatre mois. A donc… 33 ans. » Tu annonces ça de façon assez neutre. Tu n'es pas encore sûr de tes émotions à ce propos, tu préfères donc prendre de la distance avec tes paroles. « C'est gentil de ta part… mais je n'ai aucun mérite. J'ai été contraint de les quitter, autant pour leur… bonheur que pour le mien. » Tu as voulu dire honneur, mais tu t'es retenu à la dernière minute. Tu ne veux pas que tes parents soient roulés dans la boue à cause de tes problèmes, c'est pourquoi prendre la fuite avait été plus simple pour tout le monde. « Si j'avais pu faire autrement, je ne les aurais pas quittés. » Tu t'arrêtes pour regarder Benjamin, « la famille c'est important, pas vrai ? » Tu comprends d'autant plus que son dilemme est complexe, il n'est pas prêt à perdre sa famille; mais franchement, qui l'est ?

(...)

Le trajet qui vous avait mené jusqu'à ton appartement s'était fait dans un silence agréable, presque complice. Pas de ce genre de silence pesant que tu détestes tant. Tes pensées étaient restées concentrées sur Benjamin durant tout le trajet. Tu as pensé à ce qu'il se passerait une fois chez toi, seuls. Tu n'en as toujours aucune idée. Tu sais que tu ne feras rien sans son accord et sans son envie. Tu avais déverrouillé la porte d'entrée, tu l'as laissé pénétré dans le salon qui donne directement sur la porte de sortie. Tu appréhendes de le revoir ici, sobre de tout alcool et de toutes émotions intenses comme le premier soir. Tu t'avances dans ton chez-toi et tu te retournes enfin pour le voir immobile, les joues rougies, visiblement gêné de ne savoir que faire. Ce tableau est tout simplement attendrissant, si bien que tu ne peux t'empêcher de le regarder et de lui sourire. « Viens par ici et mets-toi à l'aise. Enfin, fait comme chez toi, quoi » tu lui lances, retrouvant la totalité de ton esprit. Tu retires ta veste, la pose sur la patère du mur de l'entrée, retires tes chaussures pour passer une paire de basket confortable, et te diriges vers la petite cuisine—kitchenette est le terme plus adéquat. « Je te sers quelque chose à boire ? Tu n'as rien pris au café. » Tu te retournes, il est près de toi, et tu ne peux t'empêcher de passer une main sur sa joue, de la caresser puis de laisser tomber ta main pour saisir la sienne. Ce geste est une manoeuvre pour le détendre, seulement tu n'es pas certain que la tentative fonctionne. T'éloignant pour lui laisser de l'espace pour reprendre ses esprits, tu lui proposes. « Quelque chose de chaud ? De froid ? J'ai un peu de tout ici. Thé, café, eau, bière… J'ai de l'alcool beaucoup plus fort aussi, si le coeur t'en dis. » Et tu t'appuies sur le bar qui te sert de table de cuisine pour l'observer attentivement. Tu as envie de passer tes mains dans ses cheveux, de l'attirer contre toi, et de l'embrasser, mais tu essaies de conserver tes bonnes manières et ton hospitalité.
made by black arrow

_________________________

I just want to forget with u
:copyright: FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Burton
Benjamin Burton

Date d'inscription : 15/07/2019
Messages : 358
Avatar : Chris Hemsworth
Age : 32
Métier : Agent de sécurité dans une boutique de luxe.

You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
Message
Sujet: Re: You Are The Reason - ft. Benjamin     - Lun 16 Sep - 12:10You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
You Are The Reason
Benjamin & Joseph


Vous parlez de son passé notamment de son déménagement ici qui semble beaucoup l'affecter du fait que sa famille lui manque énormément. Tu peux comprendre comme te mettre à sa place, toi ça te rendrait fou d'être loin de tes parents « J'ai quitté ma ville natale et mes parents il y a environ quatre mois. A donc… 33 ans. » Tu acquiesces en souriant sans rien répondre tandis que ton brun poursuivit « C'est gentil de ta part… mais je n'ai aucun mérite. J'ai été contraint de les quitter, autant pour leur… bonheur que pour le mien. » Tu fronces les sourcils te demandant ce qu'il se passe ou plus précisément ce qu'il a bien pu se passer pour qu'il quitte tout mais tu décides de ne pas poser de questions pour ne pas le mettre mal à l'aise mais voilà Joe continue « Si j'avais pu faire autrement, je ne les aurais pas quittés. » Plus il parle et plus ça éveille ta curiosité mais tu décides de ne pas poser la moindre question pour plutôt le laisser parler vu qu'il semble en avoir besoin « la famille c'est important, pas vrai ? » Tu acquiesces vivement en souriant.

« Très important. Je ne connais pas ton passif... Donc je ne me permettrais pas de juger mais sache que si tu veux en parler à un moment donné tu pourras le faire. » Tu réponds simplement en lui faisant un grand sourire.

A la suite de ça vous vous rendez jusqu'à son appartement. Le trajet se fait silencieux mais ce n'est pas vraiment gênant, bien au contraire. Lorsque vous arrivez vous vous posez à l'intérieur et tu scrutes les lieux avec attention « Viens par ici et mets-toi à l'aise. Enfin, fait comme chez toi, quoi » Tu t'installes dans sa cuisine et tu poses tes yeux sur lui alors qu'il s'y aventure à son tour « Je te sers quelque chose à boire ? Tu n'as rien pris au café. » Tu réfléchis un instant te demandant ce que tu pourrais lui demander mais il te devance « Quelque chose de chaud ? De froid ? J'ai un peu de tout ici. Thé, café, eau, bière… J'ai de l'alcool beaucoup plus fort aussi, si le cœur t'en dis. » Tu souris lorsqu'il te propose quelque chose de chaud. Tu pourrais prendre ça comme une invitation mais tu ne te sens pas prêt à faire le premier pas. Non. S'il veut te posséder il viendra de lui-même c'est ce que tu te dis.

« Je veux bien un jus de fruits si tu as... Et un peu de tendresse... » Tu dis en rougissant.

Au moins il comprendra ce que tu souhaites et à tes yeux c'est plus que suffisant. Tu aimerais le sentir contre toi. Tout à l'heure il t'a caressé la joue, il t'a tenu la main mais tu en veux beaucoup plus. Tu veux qu'il t'embrasse, qu'il te témoigne son affection pour toi... Tu en as besoin dès maintenant donc tu espères qu'il comprenne le message sans trop de difficultés..
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Joseph L. Taylor
Joseph L. Taylor

Date d'inscription : 17/08/2019
Messages : 23
Avatar : Tom Hiddleston
Métier : Policier

You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
Message
Sujet: Re: You Are The Reason - ft. Benjamin     - Ven 20 Sep - 13:55You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
You Are The Reason
Benjamin & Joseph


Tu n'as rien répondu à Benjamin quand il t'a dit que tu peux lui parler à tout moment de ta famille, de tes sentiments, de ton histoire. Tu as laissé un silence entendu s'installer à la place. Tu ne sais pas si tu seras prêt un jour à dévoiler ton histoire à quiconque, en fait. Néanmoins, savoir qu'il est là pour t'écouter et t'épauler si besoin te réconforte. Même si tu ne peux lui avouer, tu sais que tu as une oreille bienveillante dans tous les cas. Et même si tu ne lui dis pas, tu lui en es reconnaissant. De vouloir t'écouter, de ne pas poser de questions auxquelles tu n'es pas prêt à répondre.

Le voir dans ton appartement, dans ta cuisine, te ramènes directement à cette fameuse nuit en sa compagnie. Tu n'as soudainement plus envie d'être accueillant et tu as envie de passer à des choses plus sérieuses. Tu t'imagines déjà le toucher, l'embrasser, le déshabiller. Tu chasses cependant ces pensées de ton esprit. Tu ne sais même pas quelles sont les intentions de Ben. Tu te doutes bien que s'il a accepté de venir ici c'est qu'il est prêt à donner une chance à cette … chose entre vous, mais tu ne sais pas jusqu'où il est prêt à aller de nouveau. Seulement, lorsqu'il te demande un jus de fruit et de la tendresse, ton cerveau reste concentré sur la deuxième partie de la phrase. Tendresse. Il veut plus qu'une simple caresse sur la joue, plus qu'une main tendue, plus qu'une simple invitation. Et ça te va parfaitement, tu es prêt à recommencer depuis qu'il est parti ce jour-là. Tu oublies complètement de lui servir sa boisson, tu te redresses, fais le tour du bar qui te sert de table et te rapproche de lui d'une démarche féline. Comme s'il est devenu ta nouvelle proie. Observant chacune de ses réactions, tu adores le rouge qu'il a aux joues à chaque fois qu'il énonce ce qu'il veut de toi, de vous. Tu es désormais si proche de lui que vos pieds se touchent. Tu le regardes dans les yeux avant d'énoncer. « Je pense que le jus de fruit peu bien attendre tout à l'heure… Qu'en penses-tu ? »

Et sans vraiment attendre de réponse de sa part, tu saisis son visage entre tes mains, imposant ta bouche sur la sienne pour un baisé plus que passionné. Tu l'embrasses comme si tu as peur qu'il s'en aille à nouveau, comme si ta vie en dépend, comme si tu es accroché à lui. Tu ne sais pas combien de temps dur ce baiser, une minute, cinq, peut-être dix. Tu sais simplement que quand tu t'arrêtes, vous êtes tous les deux hors d'haleine, comme si vous veniez de courir un semi-marathon. Tu passes alors tes mains dans ses cheveux, appréciant leur contact. Tu es absolument conscient de la tension qu'il y a entre vous, de votre impatiente plus que palpable. Tu saisis sa main et l’entraîne vers ton canapé là où vous pourrez exprimer cette tendresse. Tu plaques ton corps contre le sien, places ta bouche à quelques millimètres de la sienne et murmures. « Tu es prêt pour ça ? » Tu ne précises pas ce que ce « ça » est précisément. Tu aimerais qu'il soit un peu plus précis quant à ses attentes pour le reste de la journée et la tournure que les événements peuvent prendre.
made by black arrow

_________________________

I just want to forget with u
:copyright: FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
Message
Sujet: Re: You Are The Reason - ft. Benjamin     - You Are The Reason - ft. Benjamin  Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

You Are The Reason - ft. Benjamin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» The reason [PV CHASE]
» Tour du Qatar (2.HC)
» Miven ◊ You still owe me a reason
» BENJAMIN/i have to pee, i have to peepipi - 25/03 à 13h58
» #MATCH 4 : SHELTON BENJAMIN VS JAMES STORM
BEYOND THE CITY :: Life In New-Orleans :: Centre-Ville :: Starbucks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-