AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité, viens nous donner ton avis sur PRD et Bazzart
et récolte des points supplémentaires dans la course au membre du mois ! ♥
Le forum fête ses trois ans ♥
Merci à chacun de vous pour ces belles années !
Des intrigues ont été mises en place pour fêter l'anniversaire du forum !
N'hésitez pas à jeter un coup d’œil dans la partie évènements ♥
Les soldes sont à nouveau présentes jusqu'au 30 juin.
Intéressés ? Alors n'hésitez pas à aller lire ce sujet

 Never forget you're life's past, just set it aside ! - Rhiannon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Never forget you're life's past, just set it aside ! - Rhiannon    - Jeu 16 Juil 2015 - 16:07

Rhiannon M. Shaffer
ft. Lana Parilla

IL SUFFIT LE TEMPS DES REMORDS ET DES LARMES. CESSE DE VIVRE DANS L’AMERTUME, ET FAIT PLACE AU CHANGEMENT. IL N’Y A QU’AINSI QUE TU PARVIENDRAS À TROUVER CE QUE TU CHERCHES DEPUIS TANT D’ANNÉES.



Comment te définirais-tu? Parler de moi n’est pas la chose que je sais faire de mieux, mais je dirais avant tout que je suis une personne simple, et bon-vivant. J’essaye de ne pas me prendre la tête dans ce que je fais, et je suis ambitieuse concernant les objectifs que je cherches à atteindre. Je suis rêveuse et parfois un tantinet dans la lune, mais aussi une femme dynamique et souriante, malgré ce que j’ai pu vivre au cours de ma jeunesse. Je cache énormément de choses en moi, et ai la mauvaise tendance de me renfermer sur moi même lorsque cela ne va pas. Je craque souvent chez moi, lorsque je suis seule, mais je travaille dur pour ne pas montrer cette part de faiblesse en moi. Je cherche par dessus tout à être une femme forte et battante, qui va de l’avant malgré les difficultés. J’aime paraître rayonnante et pleine de vie à l’égard des autres, car la plupart du temps cela génère le sourire chez eux, et j’aime rendre heureux mon entourage. Tant qu’ils ne s’inquiètent pas pour moi, ça me convient amplement !
Aussi, une petite info' qui peut être utile : J'ai un accent écossais très prononcé !

Pour toi, que représente la musique? Un jour, j’ai eu l’occasion de discuter avec un client qui m’a dit « Je n’aime pas la musique. » Et instantanément, j’ai écarquillé les yeux et ai adopté une expression du visage presque choquée, par pur reflex. Je me suis alors demandé comment il faisait pour vivre, sans la musique. Sans cet art indispensable grâce auquel j’ai pu surmonter bien des épreuves. J’ai mes préférences, évidemment, mais je suis ouverte à tout type de musique, malgré mon attirance pour le rock classique. Jamais une journée ne passe sans que j’en écoute, je me réveille au son de Genesis, je pars au travail en compagnie des Pixies, je reviens avec Nirvana et chez moi je passe mon temps à écouter les Pink Floyd, les Beatles et j’en passe tellement.. ! La musique est une confidente, un échappatoire. Écouteurs aux oreilles, tu te libères de ta routine et t’envole alors dans un autre monde, une autre bulle.
J’ai alors regardé mon interlocuteur, et un sourire aimable s’est tracé sur mon visage.
« Monsieur, je crois que ce n’est pas de moi et de me chevaux dont vous avez besoin d’aide. Mais d’un musicien et de ses instruments. »

Quelle est la chose la plus importante pour toi? La chose la plus importante pour moi ? Eh bien… Je dirais avant tout d’être bien entouré. Avoir des proches, des amis sur lesquels compter, des épaules sur lesquelles pleurer et surtout des personnes avec lesquelles passer de bons moments. Le bonheur n’a pas souvent été au rendez-vous pour moi, et pourtant je le souhaite à quiconque croisera mon chemin. Etre heureux dans une vie est la chose la plus importante que quelconque autre valeur. Je souhaite trouver le miens plus que tout, et j’y mets énormément du mien. Je sais que cela peut sembler un peu fleur bleue, ou enfantin, mais malgré tout je m’en tient à ce rêve, à cet objectif.



Caractère & Physique • Lorsque quelqu’un me décrit, il insiste sur le fait que je suis avant tout quelqu’un de sympathique et d’amicale. Je suis simple dans mon genre. Cependant, aux premiers abord je peux paraître être une femme timide et renfermée envers les inconnus, mais cet impression s’échappe assez vite. Je suis quelque peu naïve et manipulables, malheureusement, mais lorsque l’occasion se présente je suis aussi manipulatrice. Bizarre me direz-vous, mais ne vous en faites pas : Je n’use jamais de cette capacité, ou du moins seulement lorsque je n’ai plus le choix.
Je suis assidue au travail, et très professionnelle. J’ai parfois tendance à travailler un peu trop, d’ailleurs, ou du moins lorsque j’ai des dossiers à compléter. Il m’arrive parfois de ne pas en dormir la nuit.
Je suis quelqu’un de protecteur, ce qui peut me faire défaut parfois. Je n’aime pas laisser quelqu’un dans la difficulté, et j’ai parfois tendance à m’emporter un peu trop vite lorsque la menace concerne une personne faisant partie de mes proches. Pourtant, quand tout va bien je suis plutôt douce et attachante. J’aime prendre soin de mes proches et des personnes qui me tiennent à cœur.
Malgré ce que je veux laisser paraître, je suis dotée d’une fragilité mentale assez importante, mais je n’aime pas la laisser s’exprimer, du moins lorsque je ne suis pas seule.
Niveau physique, je mesure un mètre soixante-seize environ et je suis pourvue d’une silhouette plutôt élancée. Mes cheveux sont bruns foncés et mi-longs, m’arrivant aux épaules. Ils ont tendance à être ondulés, mais je les lisses, généralement. Quant à mes yeux, ils sont d’un marron profond, et parfois il est presque difficile de distinguer ma pupille. Au soleil, ils présentent parfois des reflets dorés.
J'ai une légère cicatrice à la lèvre supérieure, au niveau de l'arc de cupidon de droite. Elle date de mon adolescence. J'ai aussi une plume tatouée sur le poignet droit.
Lorsque je ne travaille pas, je troque ma tenue d’équitation contre un style vestimentaire chic et professionnel. Tailleurs, jupes pencil et escarpins ou bottes à talons. Je privilégie le noir et les couleurs sombres en temps normal, mais en été j’aime beaucoup porter des robes colorés et me mettre dans le bain de cette belle saison.

Habitudes • Niveau loisirs, je pratique essentiellement l’équitation, et possède d’ailleurs trois chevaux : Roussalka, Desperados et Kewanee. C’est avec eux que je pratique mes thérapies envers mes clients, bien que parfois je me tourne du côté du centre équestre local. Si l’on reste du côté des animaux, j’ai une chienne du nom de Navan qui ne me quitte jamais, ainsi qu'un rat domestique. Je tiens à mes animaux comme à la prunelle de mes yeux, et jamais je ne pourrais m’en séparer !
Quelques informations en vrac : Je ne suis pas très douée en cuisine, mais mes lasagnes surpassent toutes celles que j’ai pu gouter jusque là, sans vouloir me vanter ! Je raffole de tout ce qui touche au chocolat au lait, j’ai toujours quelques barres avec moi afin d’en prendre en tant qu’en cas. Je possède une Mercedes 500 qui appartenait à l’origine à mon père et qui fait toute ma fierté : J’adore ce modèle. J’aime boire un peu de whisky de temps en temps, le soir, avant de m’affaler dans mon canapé pour zapper les chaines à la télé. Je suis insomniaque, il m’arrive donc de faire des nuits blanches assez souvent. Mais pour compenser et ne pas m’endormir la journée, je bois beaucoup de café.
J'ai un gros faible pour les enfants, et je fais part d'un instinct maternel assez prononcé. J'envie souvent les parents que je croise dans la rue, en compagnie de leur progéniture.
J'aime bien les jeux vidéos, sans trop en abuser. J'y joue quelques fois lorsque je ne sais vraiment pas quoi faire, mais dès lors que je suis dedans et que je me fixe un objectif, je ne parvient plus à m'arrêter.

Salut tout le monde!
Moi c'est Rhiannon Melody Shaffer mais tu peux également m'appeler Rhiannon, tout simplement, ou me trouver quelques surnoms, pourquoi pas. Je suis né(e) le 31/12/1979 à Perth. J'ai donc 35 ans. J'ai des origines américaines, mais je suis née en Écosse et y ai vécu une bonne partie de ma jeunesse. Je suis hétérosexuelle et célibataire. Je bosse en tant qu’équithérapeute. Je fais partie des Keep’s Gettin Better. Les gens me disent que je ressemble comme deux gouttes d'eau à Lana Parrilla.
© crédits


▬ Qui je suis ▬

Pseudo/Prénom Karsimys/Sarah • Âge 17 ans • Scénario/Inventé Inventée • Fréquence de connexion Je suis habituellement connectée toute la journée en ce qui concerne les vacances et les WE, ainsi que mes imprévus. Mais je suis aussi très active la nuit !  • Comment as-tu découvert le forum? Grâce à un partenariat. • Qu'en penses-tu? Il a l’air génial, et j’ai tout simplement hâte de le découvrir davantage ! ** • Un double compte? Pas encore schizophrène. 8) • Un dernier mot? Je compte RP ici à la première personne, ce que je n’ai jamais fait auparavant, alors j’espère que ça se passera bien. >w< Et je suis contente de vous rejoindre, ce fofo m’a l’air bien sympathique ! :D

Code:
<span class="pris">LANA PARRILLA </span>♠ Rhiannon M. Shaffer.


Dernière édition par Rhiannon M. Shaffer le Sam 18 Juil 2015 - 14:13, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: Never forget you're life's past, just set it aside ! - Rhiannon    - Jeu 16 Juil 2015 - 16:07

Bats-toi. C'est tout ce que je peux te dire.

C’est par un jour pluvieux que je suis née à Perth, en Écosse, le trente-et-un Décembre 1979. D’origine américaine, mes parents avaient élu domicile dans ce merveilleux pays à cause du travail de mon père, qui ce dernier bossait dans le domaine policier.
C’est donc là bas que j’ai grandi, en compagnie de mes parents et de mon grand frère, Spencer, qui avait deux ans de plus que moi. Nous étions d’ailleurs très fusionnels, tout les deux. Si il y avait une bêtise à faire, on pouvait être sûrs qu’elle était pour nous, sans faute ! Nous n’avons pas eu une enfance malheureuse, loin de là. Nos parents nous aimaient et nous chérissaient comme la prunelle de leurs yeux. Nous étions une famille heureuse, mais malheureusement cela n’a pas duré.
J’étais âgée d’une dizaine d’années quand cela s’est déroulé. Ma mère a commencé tout d’abord à devenir distante, que ce soit envers mon père comme envers moi ou même envers Spencer. Nous commencions à nous poser énormément de questions à la maison, si bien que parfois nous imaginions même des choses dont on savait que notre mère n’était pas capable de cacher. Comme tromper notre père, par exemple. Cela nous avait traversé l’esprit plusieurs fois.
Puis, un funeste matin, elle décéda sans crier gare. Et le médecin fut formel : La cause de la mort était un cancer de l’estomac qui avait été accéléré par de fortes doses d’un produit anesthésiant. Nous furent tous anéantis par cette nouvelle. Elle était partie sans laisser aucune trace derrière elle, elle nous avait laissé à notre propre compte. Personne ne comprenait pourquoi elle avait caché cette grave maladie aux yeux de se propre famille. Famille dans laquelle nous étions soudés plus que tout, dans laquelle tout le monde se sentait bien.

Le décès de ma mère aura fait éclaté cette famille. Mon père a sombré dans l’alcool, mais ce n’était pas une chute si négative qu’elle aurait pu l’être. Il se faisait du mal, et ça nous désolait de le voir ainsi, mais jamais il n’aura levé la main que ce soit sur moi ou sur mon frère. Non, il se disait même désolé d’avoir à nous infliger une telle douleur, alors qu’on avait déjà perdu notre mère. Mais il avait un défaut : Il ne se battait pas. Il se laissait aller, et se laisser sombrer dans l’addiction.
Il a ramené plusieurs femmes à la maison sans réellement se rendre compte du mal que cela me faisait. Pour moi, ma mère était irremplaçable, et je ne comprenais pas ce comportement… Mais j’étais encore bien jeune, et ce n’est que par la suite et grâce à Spencer que j’ai fini par comprendre qu’il avait besoin d’une compagne pour remplacer maman, pour le rendre heureux comme elle l’avait fait auparavant.
Plus le temps passait, plus mon père les enchainait et oubliait de s’occuper de Spencer et moi. Nous étions laissés pour compte, et nous devions nous débrouiller seuls.
Adolescente, j’ai commencé à m’affirmer comme je le souhaitait : J’avais adopté un style de rockeuse, hard rockeuse, ou même de metalleuse. J’avais développé une grande attirance pour ce type de musique et je souhaitais le montrer aux yeux des autres. Entre temps, mon frère lui avait eut son BAC, et était parti faire ses études en Angleterre. Son départ m’avait énormément chagrinée, mais je comprenais, et j’avais des nouvelles régulièrement.
Seule en compagnie de mon père, j’ai commencé à vouloir essayer de tester diverses choses. Je me suis alors mise à fumer, dans un premier temps. Je voulais voir quel effet ça faisait, et sur le coup, ça m’avait plu. Je n’étais cependant pas dépendante, et ne fumait qu’une cigarette par jour généralement. Mais lorsque j’étais avec des amis, il m’arrivait d’en fumer un peu plus. Puis je suis passée par le stade de l’alcool. Là aussi, je voulais voir ce que ça faisait de se prendre une cuite, et j’avoue que sur le coup je n’avais pas été déçue ! J’avais l’alcool joyeux, j’avais l’impression d’être heureuse, de tout oublier ! Je m’amusais, je me laissait aller, je faisais ce qu’il me plaisait… Le lendemain matin, lui, me fit bien vite redescendre sur terre, mais malgré tout j’ai continué dans cette voie. Je buvais à chaque soirée à laquelle j’assistais, et commençais alors à me dire que mon père avait eu raison de noyer son chagrin dans l’alcool, c’était vraiment quelque chose de magique. Et ça, aussi désolant que cela puisse être, je le pensais réellement. Mais un évènement me fit bien vite changer d’avis.

J’ai continué dans cette voie-là jusqu’à mes vingt ans. Je fumais, je buvais, je m’éclatais… Et je le cachais à Spencer. Je ne voulais pas qu’il sache que je me détruisais ainsi, et ce depuis l’adolescence. De son côté, il continuait ses études de médecine à Londres. Mon père quant à lui demeurait dans le même état.
C’est lors d’une soirée que j’ai rencontré la personne qui aura été la cause de mon changement concernant toutes ces substances que je consommais régulièrement. J’avais été invitée à cette soirée par une amie, qui au dernier moment avait du se désister et m’avait laissée en plan au milieu de tout ce monde que je ne connaissais pas. C’est alors qu’un jeune homme était venu à ma rencontre. Jack, un peu plus vieux que moi, il représentait parfaitement le type de gars pour lesquels je fondais à l’époque : pas trop grand, barbe de trois jours, cheveux longs, un style un peu grunge… Et ça avait été le gros coup de foudre. Nous avons discuté tout au long de la soirée, à laquelle je ne pensais pas rester lorsque j’ai su que mon amie ne pourrait pas être présente.
Les jours suivants, nous avons continué à nous voir et à mon plus grand bonheur, mes sentiments étaient réciproques. Nous avons alors commencé à sortir ensemble, et ça a continué ainsi pendant deux ans. J’étais totalement épanouie, et nous étions vraiment fusionnels, lui et moi.
Mais un jour, alors que nous étions sortis en compagnie de quelques uns de ses amis, nous sommes allés nous asseoir dans l’herbe d’un champs de notre belle campagne écossaise. L’un de ses amis avait alors sorti ce qu’il fallait pour rouler une cigarette, mais pas seulement : Il avait de la drogue avec lui. Lorsqu’il en a proposé à tout le monde, Jack et moi avions hésité, au départ. Lui il était plutôt réticent à prendre de la drogue mais moi… Tout comme je l’avais fait avec la cigarette ou l’alcool, je voulais tester, et voir quel effet ça faisait. Alors j’ai convaincu aveuglement Jack à en faire de même, n’ayant jamais pensé aux conséquences que cela pouvait engendrer. Après qu’il ait alors accepté, son ami nous a refilé de quoi nous rouler un joint à nous deux. Aux première lattes, ça avait commencé par nous brûler la gorge, mais on s’y était très vite fait, on avait commencé à délirer. Plus on en prenait et on se faisait passer le joint, plus on en voulait. Alors à la fin de notre joint, j’en ai demandé un autre, et l’ami de Jack –qui délirait lui aussi- n’a pas été réticent à m’en passer. Mais ce fut celui de trop. Sans réellement y faire attention, j’avais mal reparti les doses, et il y avait un endroit où il y en avait beaucoup trop. Et c’est Jack qui tomba dessus. Il avait tiré un peu trop fort, et n’avait pas attendu suffisamment longtemps entre ses lattes. Lorsqu’il me fit tourner le joint, j’ai posé mon regard sur lui et mon euphorie est de suite retombée. Il était livide, et il ne riait plus lui non plus. Alors qu’il commença à se plaindre comme quoi il n’allait pas bien, puis il finit par tourner de l’œil. Complètement affolée, je suis vite redescendue sur terre et ai tout d’abord essayé d’exercer les gestes basiques de premier secours, tandis que nos amis avaient prit l’initiative d’appeler les pompiers malgré les risque que cela encourait quant au fait d’avoir consommé de la drogue. De mon côté, je faisais tout pour essayer de ranimer Jack, mais rien y faisait. J’ai alors vu à ce moment là ma vie s’effondrer. Il était tout pour moi, je ne voulais pas qu’il me quitte de cette manière aussi subite et inattendue. Il avait été mon bonheur durant ces deux dernières années, celui qui me faisait rire, sourire, mais surtout celui qui me réconfortait quand rien n’allait, qui me prêtait son épaule pour pleurer lorsque je déprimais. Je ne voulais pas qu’il parte.
Mais malheureusement, son bad trip lui fut fatal, et après avoir été transporté à l’hôpital, il avait été plongé dans un éternel sommeil quelques heures plus tard.

Après le décès de celui que je croyais homme de ma vie, la culpabilité m’a rongé pendant bien longtemps. C’était de ma faute, si il était mort. C’était moi qui avait insisté pour qu’on teste la drogue et c’était moi qui avait trop chargé le dernier joint. J’ai longtemps été ainsi rongée, mais je n’ai plus jamais touché à la drogue, ni à la cigarette. Je buvais, certes, mais c’était tout.
C’est grâce à mon frère qui m’a aidée dans cette épreuve malgré le fait de lui avoir caché mes consommations. Il m’avait pardonné, ce que je pensais impossible pour le coup. Mais tout comme Jack, il avait toujours été là pour moi, lui aussi, et c’est grâce à lui que j’ai su aller de l’avant.

J’ai souhaité tirer un trait sur les derniers évènements. Et accompagnée des encouragements de Spencer, j’ai totalement changée, et me suis prise en main. J’ai tout d’abord reprit les études que j’avais abandonné pendant le lapse de temps durant lequel j’avais sombré dans une dépression. Entre temps, je me suis aussi occupée de mon père comme il se le devait. Il n’avait pour sa part jamais appris ce qui m’étais arrivé, et buvait toujours autant. Quoi que, il avait fait quelques progrès, et il lui arrivait parfois de boire un peu moins qu’habituellement.
Mais malheureusement, demeurer ici en Écosse me rappelait bien trop de mauvais souvenirs. Alors au retour de mon frère, j’ai prit l’initiative de partir. Il avait reçu son diplôme avec brio, et m’avait alors déclaré que je pouvais faire ce que je souhaitais, et qu’il prendrait soin de notre père. Ce dernier ne fut pas réticent à mon départ, bien au contraire. Il voulait que je sois heureuse, et que je ne prenne pas la même voie que lui. Il m’a même, en cadeau de départ, offert sa belle Mercedes que j’adorais tellement.

Je suis alors partie pour les États Unis, et me suis tout d’abord installée à Boston, où j’ai poursuivi mes études pour devenir équithérapeute. Je recevais régulièrement des nouvelles de Spencer et de notre père. De mon côté, je retournais parfois en Écosse pour les revoir.
J’ai beaucoup changé durant ces dernières années. J’avais mit de côté mon style rockeuse rebelle pour adopter quelque chose de bien plus adulte et féminin. Je prends aujourd’hui la vie du bon côté malgré les évènements ayant chamboulés ma jeunesse.
J’ai emménagé il y a un an à la Nouvelle Orléans. L’état de la Louisiane m’attirait, et cette charmante ville me donnait envie. C’est là-bas que j’ai établi mon cabinet d’équithérapie, et je vis aujourd’hui comme bon me semble.

Mon passé me rattrape parfois, et il m’arrive d’y repenser et de craquer lorsque je suis seule. Mais de mon plein gré, je ne veux pas dévoiler mes faiblesses. Je veux montrer que je suis forte, et que je sais me battre, contrairement à mon père qui lui n’est toujours pas sortit de son addiction.

Je n’ai pas oublié mon passé. Je l’ai simplement mit de côté.


Dernière édition par Rhiannon M. Shaffer le Jeu 16 Juil 2015 - 23:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 702
Avatar : Camilla Luddington
Age : 28
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Re: Never forget you're life's past, just set it aside ! - Rhiannon    - Jeu 16 Juil 2015 - 16:21

RHIANNON ** Le prénom
Bienvenue parmi nous ! J'espère que tu te plairas sur BTC :)
Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite surtout pas !
Et bon courage pour ta fichette

PS: FIRRST !
PS du PS : MERCI POUR LES COMPLIMENTS

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 534
Avatar : Peter Facinelli ♥
Age : 43

Message
Sujet: Re: Never forget you're life's past, just set it aside ! - Rhiannon    - Jeu 16 Juil 2015 - 16:22

Bienvenue demoiselle :) J'espère que tu te plairas ici ! n'oublie pas, si tu as la moindre question, le staff est entièrement à ta disposition ;) Bon courage pour ta fiche !

_________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 23/06/2014
Messages : 176
Avatar : Maggie Grace
Métier : Monitrice d'équitation

Message
Sujet: Re: Never forget you're life's past, just set it aside ! - Rhiannon    - Jeu 16 Juil 2015 - 16:22

Bienvenuuuuuuuue à toi ! Bon courage pour ta ficche !

_________________________
OUT OF TIME
YOU'RE THE SUN
I'M THE MOON❤

« Tu es parti, et c'est trop tard...Tu es parti sans un regard, qui m'aidera à t'effacer de ma mémoire ? J'ai essayé de t'oublier, mais quoi qu'on dise et quoi qu'on fasse l'amour a parfois tort..» ©    sleeping ∆ monday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: Never forget you're life's past, just set it aside ! - Rhiannon    - Jeu 16 Juil 2015 - 16:30

Oh, qu'est-ce que ça fait plaisir de se faire accueillir ainsi.
Vous êtes adorables, merci beaucoup pour vos messages !

@ Leah : Marki pour le prénom.
Et je t'en prie pour les compliments, ils sont réellement pensés, et j'ai même du en oublier, ahah !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 702
Avatar : Camilla Luddington
Age : 28
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Re: Never forget you're life's past, just set it aside ! - Rhiannon    - Jeu 16 Juil 2015 - 16:32

Je ne pouvais qu'aimer ayant quelque part un personnage portant le même bien que ce n'était pas mon idée je trouve ça tellement original (puis aussi c'est celui qu'a Aly Michalka dans Easy A alors ) puis en plus, Lana Parilla, Evil Queen, OUAT, je suis tellement à fond dedans
C'est trop adorable

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: Never forget you're life's past, just set it aside ! - Rhiannon    - Jeu 16 Juil 2015 - 16:38

Han, d'accord, je vois ! :D Je le trouve original ce prénom, en plus d'être magnifique, il m'évoquerait presque quelque chose du registre de l'épique. Ohwi, je suis une grande fan de OUAT moi aussi, omg.
C'est réaliste.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 702
Avatar : Camilla Luddington
Age : 28
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Re: Never forget you're life's past, just set it aside ! - Rhiannon    - Jeu 16 Juil 2015 - 16:40

En tout cas, malgré les "35 ans" de ton personnage, je serai ravie d'avoir un lien, peu importe avec laquelle des voix dans ma tête

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: Never forget you're life's past, just set it aside ! - Rhiannon    - Jeu 16 Juil 2015 - 16:47

Oh, j'en serais ravie de même. Ahaah, pour ce qui est de l'âge, j'ai pour habitude de faire des perso' de plus de trente-deux ans, ce qui me bloque parfois au niveau des liens oui, mais comme partout on fini toujours par trouver son bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 18/06/2014
Messages : 102
Avatar : nico tortorella
Age : 25

Message
Sujet: Re: Never forget you're life's past, just set it aside ! - Rhiannon    - Jeu 16 Juil 2015 - 17:08

bienvenue ❤

_________________________
=
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: Never forget you're life's past, just set it aside ! - Rhiannon    - Jeu 16 Juil 2015 - 17:33

Marki.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 01/05/2014
Messages : 131
Avatar : Zooey Deschanel
Age : 31
Métier : Écrivaine

Message
Sujet: Re: Never forget you're life's past, just set it aside ! - Rhiannon    - Jeu 16 Juil 2015 - 18:22

Bienvenuuuuue, bon courage pour ta fiche *O* (Et vive OUAT !!)

_________________________
Une famille c'est un peu comme une boîte de chocolats !

Un mélange de parfums classiques, originaux ou complètements fous. Dans la mienne, on trouve surtout les deux dernières catégories. Certaines personnes n'aiment pas les assortiments, parce qu'elles craignent de tomber sur un chocolat décevant. Je ne suis pas trop d'accord, il suffit de choisir sans se laisser avoir par les apparences. Si on s'y prend bien, on évite facilement les mauvaises surprises.
© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: Never forget you're life's past, just set it aside ! - Rhiannon    - Jeu 16 Juil 2015 - 19:39

Markiii ! (Ohwiiii ! **)

Je viens d'éditer mon premier post avec les info' nécessaires, mais je crois que j'ai fait une petite bêtise au niveau du code, ça ressort tout en gras. D: Vu que je ne suis pas douée du tout pour ce genre de choses, quelqu'un pourrait-il m'aider s'il vous plait ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 702
Avatar : Camilla Luddington
Age : 28
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Re: Never forget you're life's past, just set it aside ! - Rhiannon    - Jeu 16 Juil 2015 - 19:40

Je m'en occupe ♥ ça doit être une histoire de balise :)

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Never forget you're life's past, just set it aside ! - Rhiannon
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» ♥ - Forget Your Past
» in this bright future you can't forget your past. ▲ (08/02 - 14:50)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-