AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité, viens nous donner ton avis sur PRD et Bazzart
et récolte des points supplémentaires dans la course au membre du mois ! ♥
Le forum fête ses trois ans ♥
Merci à chacun de vous pour ces belles années !
Des intrigues ont été mises en place pour fêter l'anniversaire du forum !
N'hésitez pas à jeter un coup d’œil dans la partie évènements ♥
Les soldes font leur retour pour la rentrée !
C'est par ICI ♥

 On the coldest winter night - Angela
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: On the coldest winter night - Angela    - Lun 30 Nov 2015 - 17:06

Angela Rhiannon Winters
ft. Lana Parrilla

Believe in nothing. Love ? A kind of bullshit.  



Comment te définirais-tu? Simple. C’est le premier mot qui me vient à l’esprit. Je suis d’un naturel bon-vivant et je ne cherche jamais à me prendre la tête. Peut-être qu’on pourrait me décrire par l’adjectif froide, aussi. Il est vrai que lorsque je ne connais pas la personne à qui j’ai à faire, j’ai tendance à le paraître, mais ce n’est pas réellement le cas. Je fais ça par méfiance.
Pour toi, que représente la musique? C’est clairement toute ma vie. Je suis née dans la musique, j’ai grandi avec la musique, et lorsque je mourrais je veux qu’on passe de la musique lors de mes funérailles. En dehors de mon travail, je joue de plusieurs instruments tels que le piano, la guitare électrique ou bien la basse. J’ai appris tout ça seule, n’ayant que ça à faire de toute façon. Les instruments appartenaient à mon père qui était guitariste pour un petit orchestre de village. Il était passionné de musique, c’est pourquoi il en collectionnait certains. Mis à part le piano, j’ai toujours trimballé ma basse et ma guitare chez les familles dans lesquelles j’allais. Et si elles n’en voulaient pas, qu’elles allaient bien se faire voir, je retournais au foyer.
Quelle est la chose la plus importante pour toi? Aujourd’hui je ne me rattache plus qu’à mon boulot et à la musique. Depuis ce soir hivernal, je ne crois plus en rien et feigne essayer d’apprécier la vie à sa juste valeur, même si j’en montre tout le contraire.



Caractère & Physique
De nature assez calme et posée, je suis quelqu'un de réfléchit et je ne fais jamais les choses sur un coup de tête. J'aime analyser différentes situations se présentant à moi, cherchant toujours à trouver la meilleure des solutions pour y faire face. Mes amis disent très souvent que j'ai une face cachée, car lorsque je suis avec eux je suis plutôt du genre à plaisanter et à foncer dans le tas, peu importe le ridicule que ça peut m'apporter. Mais si seulement j'en avais qu'une seule… Je suis quelque peu lunatique. Il y a des jours où je vais sourire pour la moindre petite chose insignifiante, d'autres où je vais faire la tête et envoyer balader n'importe qui pour n'importe quoi, et encore certains moments où je deviens vraiment exécrable sans aucune raison valable. En ce moment, ce serait plus le cas de la seconde et de la dernière face, mais j'essaye d'y remédier en faisant quelques efforts.
Je suis quelqu'un de travailleuse et ambitieuse. J'aime me fixer des objectifs à atteindre rien que pour la satisfaction finale et personnelle d'y être arrivée. Concernant le boulot, je suis une acharnée et je bosse dès que je le peux. J'aime lorsque tout est cadré et bien fait, quelque peu maniaque sur les bords, c'est vrai. Parfois, ces petites habitudes ont le chic d'agacer mes collègues qui finissent par faire exprès de mal faire les choses rien que pour m'embêter. Parfois je le prends à la rigolade, parfois je m'énerve et je n'hésite pas à pousser une gueulante.
Si il y a bien quelque chose que je me reproche, c'est mon extrême passivité à la manipulation. Assez naïve concernant certaines choses, je suis très manipulable et parfois les gens en profite à leur escient. J'arrive parfois à lutter contre grâce à l'aide de certaines personnes, mais il arrive des moments où lorsque je ne sais plus où donner de la tête, je cède et fait parfois des erreurs que je regrette amèrement par la suite.
J'ai une énième face ancrée au plus profond de mon être qui ne sort que lorsque j'ai la certitude d'être seule : Ma fragilité. J'ai été brisée bien trop de fois durant la vie que j'ai mené à travers les différents foyers d'accueil que j'ai traversé, je continue à l'être aujourd'hui à cause de divers facteurs. Le moral a du mal à tenir, et je déteste avoir à faire face à quelqu'un lorsque je ne vais pas bien, et pourtant dieu sait que j'en ai besoin. Je suis têtue, et je ne veux pas sembler faible aux yeux des autres. Alors je me cache derrière un sourire et je me laisse ronger par ce mal-être.

Habitudes
Déjà que je passe mon temps le nez plongé dans mes affaires ou mes dossiers de boulot, je ne m’accorde pas beaucoup de temps pour tous les autres petits plaisirs de la vie quels qu’ils soient mais… J’essaye parfois, sous les conseils de ma meilleure amie. Je passe du temps avec elle lorsqu’elle me le propose, et je dois avouer que ça me fait beaucoup de bien de temps en temps. Lorsque je ne suis pas avec elle et que je ne suis pas en train de travailler, je joue de la musique ou bien j’en écoute. Enfin ce dernier point vaut même pour lorsque je bosse, j’aime beaucoup le faire avec un petit bruit de fond, rien de mieux que du bon vieux rock pour ça.
Niveau autres loisirs, je monte à cheval le dimanche. J’ai ma propre jument en pension dans un centre équestre, et je m’arrange pour aller la voir régulièrement, et la monter au moins une fois par semaine. On ne va pas sans dire que j’adore les animaux, et que je trouve leur compagnie très agréable, peut-être parfois plus que celle d’un autre être. Je possède donc une jument (Lady), mais aussi un chien (Obiwan) et deux chats Munchkin (Yoda et Paddy) dont je suis complètement folle. Je suis une grande gamine dans ma tête, et si il y a bien quelque chose que je ne crie pas sur tous les toits c’est que j’adore les peluches, et encore plus celles qui sont tirés de jeux vidéos. Un gros Pikachu qui dors trône en ce moment même sur mon lit. Je cuisine pas mal, bien que ces temps ci je n’en ai plus vraiment le temps. J’aime beaucoup élaborer des recettes avant tout sucrées, mais je penche quelques fois vers le salé sans problème.

Salut tout le monde!
Moi c'est Angela Rhiannon Winters mais tu peux également m'appeler Angie. Je suis né(e) le 31/12/1980 à Perth (Écosse). J'ai donc 34 ans. J'ai des origines Écossaises et anglaises. Je suis hétérosexuelle et célibataire. Je bosse en tant que lieutenant de police scientifique. Je fais partie des Louis Armstrong. Les gens me disent que je ressemble comme deux gouttes d'eau à Lana Parrilla.
© crédits


▬ Qui je suis ▬

Pseudo/Prénom Karsimys / Sarah • Âge À un mois et un jour de la majorité.    • Scénario/Inventé Inventée. • Fréquence de connexion 4/7 environ, je ne peux pas vraiment encore définir. • Comment as-tu découvert le forum? J'étais anciennement Rhiannon M. Shaffer, et j'avais besoin de modifier un peu ma perso', cette dernière ne me plaisant plus réellement.    • Qu'en penses-tu? Si j'ai choisis de rester, à ton avis ?   Je ne vous cache pas que j'aurais très bien pu laisser le temps filer et devenir une membre fantôme, mais ce forum me plait beaucoup trop.    • Un double compte? Nope. • Un dernier mot? Merci d'avoir accepté ma demande.   J'espère que ce petit changement ne vous décevra pas !    

Code:
<span class="pris">LANA PARRILLA </span>♠ angela r. winters


Dernière édition par Angela R. Winters le Mer 2 Déc 2015 - 23:01, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: On the coldest winter night - Angela    - Lun 30 Nov 2015 - 17:06

You give love a bad name.

Avant mes huit ans, j’étais une petite fille heureuse et épanouie. Je vivais en Écosse auprès de mes parents, et j’ai été grande sœur à l’âge de six ans, d’un petit bout de chou nommé Nicholas. On était un peu l’image de la famille parfaite, lorsqu’on était ensemble. N’ayant pas un travail qui leur prenait trop de temps, mes parents s’occupaient tout le temps de nous, jouaient avec nous et passaient avec nous le plus de temps qu’ils pouvaient. Ils étaient attentionnés, aimants et affectueux, tout ce dont des enfants pouvaient rêver.
Mais malheureusement, le destin aura décidé que ça allait changer. Et il aura fallut que ça tombe le jour le plus important de l’année pour moi : Le jour de mon anniversaire. 31 Décembre, la veille du nouvel an, nuit où l’on fête dignement la fin d’année. Mes parents avaient passé la journée avec moi pour fêter mon anniversaire, et le soir venu ils avaient fait venir une nourrice pour nous garder mon frère et moi, eux devant se rendre à une petite soirée entre amis. Je me souviens encore avoir essayé de les bouder pour qu’ils m’emmènent avec eux pour mon anniversaire, mais ils avaient refusé en disant que c’était une « soirée de grands », et que moi je n’étais « pas grande mais trop grande » pour y aller. Ça m’avait fait sourire, ça m’avait fait rire et j’étais partie me blottir sur le canapé en sautillant, serrant contre moi le petit chien en peluche qu’ils m’avaient offert quelques heures plus tôt. J’avais lancé un « Au revoir ! » cristallin avant qu’ils ne ferment la porte, puis j’ai du m’endormir moins d’une heure plus tard, étant assez fatiguée.
Quand je me suis réveillée, j’étais toujours sur le canapé et Nicholas jouait sur son tapis à voitures. « Bo’nnée ‘La ! » avait-il crié lorsqu’il avait constaté que je m’étais réveillée, avec un grand sourire. Il ne parlait pas encore très bien, mais j’avais compris et cela m’avait fait sourire. Je l’avais remercié et lui en avait dit de même avant de descendre du canapé et de me mettre à chercher la nourrice dans toute la maison. Finalement c’est en passant devant la baie vitrée que j’ai aperçu son chandail bleu délavé et lorsque je me suis approchée j’ai pu remarquer qu’elle parlait à un policier. Mes yeux s’étaient alors mis à briller. Elle en avait de la chance ! J’avais toujours admiré ces personnes là, et plus tard je savais que je voulais être comme eux ! Pourtant, elle n’avait pas l’air contente ou heureuse, contrairement à ce que j’aurais pu m’imaginer. Son visage était grave.
Je n’avais pas de suite compris ce qui se passait, mais je savais que ce n’était pas quelque chose de bon. Je suis restée flanquée à la fenêtre jusqu’à ce que le policier ne se dirige vers la porte d’entrée, et, de peur d’avoir fait quelque chose de mal, j’étais repartie me réfugier dans le salon auprès d’Artur. Lorsqu’il est entré, suivit de la nourrice et d’une autre dame que je ne connaissais pas, j’ai fait profil bas, serrant ma peluche. Il s’est dirigé vers nous, s’est agenouillé tandis que je le regardais avec des yeux timides, puis il nous a alors annoncé ce qui s’était passé. Et je crois que je n’ai jamais autant pleuré de toute ma vie.
J’étais inconsolable. Mes parents avaient été emmenés au ciel par un monsieur qui avait bu trop d’alcool et qui avait tapé leur voiture avec la sienne. Ça voulait dire qu’on ne les reverrait jamais. Je le savais, car ça avait fait ça avec mamie d’abord, puis avec papy. On nous avait dit qu’ils étaient partis au ciel, et ils ne sont jamais revenus. J’ai appris que ce qu’ils disaient être le ciel était la mort.
C’est après cette tragédie que mon frère et moi avons été placés en foyer. Et c’est là bas qu’on aura vécu toute notre enfance, et une bonne partie de notre adolescence.
Trimballés de familles d’accueil en familles d’accueil avec le peu des biens qu’on nous avait permis de récupérer, j’avais toujours catégoriquement refusé être séparée de Nicholas. J’étais en quelques sortes devenue une petite teigne, et je ne me laissais jamais faire que ce soit par les adultes ou bien par les autres enfants. Dès que quelqu’un cherchait à nous séparer, je m’interposais toujours. On avait déjà perdu nos parents, et je ne pouvais pas concevoir l’idée que l’on ne soit plus ensemble. Il n’y a pratiquement rien à dire sur cette période de notre vie. Les familles d’accueil étaient toutes assez basiques pour la plupart, et jamais nous n’avons trouvé la perle rare qui aurait pu nous faire croire qu’on était aimés de nouveau. Nous étions néanmoins scolarisés, et j’étais plutôt bonne élève, car je savais ce que je souhaitais faire plus tard. Je voulais travailler dans les forces de l’ordre.  
A mes vingt ans, j’ai été en âge de partir du foyer et d’emmener Nicholas avec moi. Je continuais mes études, mais j’avais obtenu une aide sociale me permettant de nous nourrir. Ce n’était rien de bien transcendant, mais on faisait avec et on y arrivait. Puis, est venu le moment de retourner vers notre ancienne maison. Elle n’avait pratiquement pas été vidée, et elle était entretenue par l’une des cousines de mon père jusqu’à ce qu’on ne s’y rende pour décider de son sort. Il fallait que nous en discutions tout d’abord, avant de prendre une décision primordiale : Vendre ou non. J’avais beaucoup de mal à m’ancrer dans l’esprit le fait qu’il allait falloir que je me sépare de cet endroit qui m’avait vu grandir. Mais malheureusement, je n’avais pas une situation assez aisée pour me contenter de mon salaire que je recevais sur le moment. J’avais vingt-quatre ans, et j’avais été intégrée dans la police scientifique en tant que lieutenant. A dix-huit ans, Nicholas était lui aussi en mesure de prendre cette décision avec moi. C’est alors, non pas sans une touche de mélancolie et de nostalgie, que nous nous sommes rendus à la maison pour récupérer ce que l’on souhaitait, et la vendre par la suite, la boule au ventre.
Puis nous sommes partis.
On voulait changer de vie, oublier les mauvais moments qu’on avait vécu ici, en Écosse, mais aussi laisser les bons derrière nous pour mieux nous les rappeler. C’est alors pourquoi, deux ans plus tard nous sommes partis en direction des États Unis après avoir vendu la maison.

27 ans. J'entre dans la police de La Nouvelle Orléans. Après un an à la recherche d'un endroit approprié à nos besoins, il m'avait semblé que celui-ci était parfait. C'était une très belle ville, et je savais que Nicholas et moi même allions nous plaire ici. C'était ce qui importait le plus. Notre nouvelle vie pouvait alors commencer.
Je me suis très vite faite à mon nouveau lieu de travail. Mes collègues étaient vraiment sympathiques et se comportaient très bien envers moi. Ça me faisait me sentir chez moi.
J'ai pas envie de m'étaler sur cette partie de ma vie, car ce n'est pas la plus intéressante. Je peux néanmoins parler de quelqu'un qui, malgré lui, chamboula une nouvelle fois ma vie que ce soit aussi positivement que négativement. Il s'appelait Dean. Il était plus âgé que moi et il bossait en tant que médecin légiste. J'étais très souvent amenée à travailler avec lui pour certaines affaires, puis de fil en aiguilles on a commencé à se fréquenter un peu plus que pour de simples collègues de boulot. Ça partait d'un café dans le bar du coins de la rue, jusqu'à finalement en venir au restaurant puis au fur et à mesure c'était bien plus qu'une simple amitié. J'avais atteint la trentaine lorsque nous avons fini par sortir ensemble. Je me sentais bien à ses côtés, nous étions très fusionnes et plutôt complices. Je n'avais jamais pensé que mes sentiments viendraient à me rendre complètement folle de lui. Nous avons vécu trois ans ensemble.

Puis il est parti. En cette froide nuit d'hiver, je l'ai attendu à notre point de rendez-vous. Une heure, deux heure, puis trois. Je crois n'avoir jamais eu autant froid que ce soir là, à quelques jours de Noël. Et mon coeur était aussi glacé que mes mains. J'étais rentrée seule, et j'avais passé la seconde moitié de la nuit à verser toutes les larmes de mon corps. Je me sentais profondément trahie, abandonnée. Je n'ai plus foutu les pieds dehors pendant deux mois, et les seules personnes que je daignais voir étaient mon frère, et mes amis proches. J'ai très mal vécu cette brutale séparation dont je ne connaitrais probablement jamais les raisons. Pourtant, tout allait parfaitement bien entre nous. Si il m'avait donné rendez-vous là bas, c'était pour que l'on se retrouve à deux, que l'on aille manger au restaurant avant d'aller arpenter les ruelles et les magasins ouverts en ces instants de fêtes.
Aujourd'hui, j'ai repris le travail. Et évidemment, il n'y étais pas. A la place, un autre médecin légiste qui l'avait remplacé. J'avais beau eu à demander autour de moi ce qu'il était advenu de Dean, mais ils m'avaient simplement assuré que du jour au lendemain, il n'était plus revenu travailler. Mais qu'importe, qu'il aille bien se faire voir, aujourd'hui je comptais l'oublier et recommencer à vivre comme avant. Malheureusement, c'était plus facile à dire qu'à faire. Il m'est difficile de tirer un trait sur tout les bons moments qu'on a pu vivre tous les deux, sur tant d'amour qu'on a partagé. Je le hais, de toute mon âme, et pourtant je ne parviens à cesser de l'aimer.
Et ça, ça me détruit petit à petit.


Dernière édition par Angela R. Winters le Dim 13 Déc 2015 - 11:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 25/02/2015
Messages : 351
Avatar : Jesse Lee Amazing Soffer
Age : 34
Métier : Flic à la Criminelle

Message
Sujet: Re: On the coldest winter night - Angela    - Lun 30 Nov 2015 - 17:25

Bon courage pour ta fiche, tu sais que tu peux nous demander si tu as besoin de quelque chose ♥ Hâte de voir ton nouveau personnage ♥ :DDDD

_________________________


She just walk away
She just walked away.. Why didn't she tell me, and where do I go tonight? She didn't say a word, just walked away.. When she left me, i was the last to know..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: On the coldest winter night - Angela    - Lun 30 Nov 2015 - 17:35

Merci beaucoup. J'essaye de finir ça pour ce soir, logiquement j'ai le temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: On the coldest winter night - Angela    - Lun 30 Nov 2015 - 17:39

Lana Parillaaaa *-*.

Bon et bien...re-bienvenue à toi alors ! ^^ Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: On the coldest winter night - Angela    - Lun 30 Nov 2015 - 18:26

Rebienvenue
N'hésite pas en cas de questions, et c'est avec plaisir que nous acceptions ton changement en même temps entre un membre fantôme et un membre actif, j'ai fait mon choix
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: On the coldest winter night - Angela    - Lun 30 Nov 2015 - 20:53

Merci beaucoup à vous deuuux.
Ahaah tu m'étonne Elias.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: On the coldest winter night - Angela    - Lun 30 Nov 2015 - 21:17

Bienvenue par là, mademoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 01/05/2014
Messages : 132
Avatar : Zooey Deschanel
Age : 31
Métier : Écrivaine

Message
Sujet: Re: On the coldest winter night - Angela    - Mer 2 Déc 2015 - 10:41

Ommmg, Angela, j'adore ce prénom *_* En plus avec la tête de Lana en bourreau de travail, j'ai hâte de voir ça donc re-bienvenue du coup et bon courage pour finir ta fiche :D

_________________________
Une famille c'est un peu comme une boîte de chocolats !

Un mélange de parfums classiques, originaux ou complètements fous. Dans la mienne, on trouve surtout les deux dernières catégories. Certaines personnes n'aiment pas les assortiments, parce qu'elles craignent de tomber sur un chocolat décevant. Je ne suis pas trop d'accord, il suffit de choisir sans se laisser avoir par les apparences. Si on s'y prend bien, on évite facilement les mauvaises surprises.
© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: On the coldest winter night - Angela    - Jeu 3 Déc 2015 - 11:20

Rebienvenue parmi nous ! Courage pour ta fiche ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: On the coldest winter night - Angela    - Lun 7 Déc 2015 - 17:54

Merci beaucoup à vous !
Serait-il possible d'avoir un petit délai pour finir ma fiche, s'il vous plait ? J'ai eu un contretemps ce WE, ce qui a fait que je n'ai pas pu la terminer pour le moment… Si c'est possible, j'aimerais jusqu'à mercredi inclus, please. Merci d'avance !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 29/05/2014
Messages : 508
Avatar : Hayden Panettiere
Age : 25
Métier : Pâtissière et étudiante en commerce

Message
Sujet: Re: On the coldest winter night - Angela    - Mer 9 Déc 2015 - 14:34

Aucun souci ma belle, on comprend tout à fait
Nous t'accordons donc un délai d'une semaine supplémentaire! Si tu as besoin d'un autre, n'hésite pas

_________________________

Say something I giving up on you
Every time I close my eyes I can touch the colors around me Suddenly I realize everything I thought was impossible is here And my heart sings in a world so incredible And everything burns much brighter ♠ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: On the coldest winter night - Angela    - Dim 13 Déc 2015 - 12:43

Bienvenue ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: On the coldest winter night - Angela    - Dim 13 Déc 2015 - 14:30

Je viens de lire ta fiche, j'ai trop envie de pleurer ! é_è Wow, cette enfance, ce grand amour brisé...
Magnifique fiche en tout cas !

J'espère qu'on pourra rp ensemble aussi !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: On the coldest winter night - Angela    - Dim 13 Déc 2015 - 14:45

Félicitations

Angela !


C'est vraiment une jolie fiche que tu nous as pondu là ! C'est agréable, doux, triste, intéressant ! Elle en a vécu des misères, elle doit haïr les fêtes de fin d'année avec tout ça la pauvre. On sera peut-être amené à se croiser avec mes deux personnages ! J'espère bien en tout cas avec ta jolie plume.

Ta fiche est désormais validée! Nous espérons que tu te plairas parmi nous!
Maintenant que tu comptes officiellement parmi les habitants de la Nouvelle-Orléans, tu peux aller à l'agence immobilière afin d'avoir un toit sur la tête. Si tu recherches des colocataires ou une colocation, les annonces sont là pour toi ! N'hésite pas non plus à postuler afin de trouver un job en allant au Pôle Emploi, ainsi que d'éplucher les offres d'emploi. Tu y trouveras l'emploi de tes rêves, c'est certain!
N'oublie pas d'aller te faire des amis. Et pour finir, si jamais l'envie te prends, passe faire un tour parmi les jumelages de la ville.
Tu peux désormais te balader à volonté dans les rues de la Nouvelle-Orléans. Si tu as un souci, n'hésite pas à contacter un des administrateurs, nous serons parfaitement ravis de venir à ta rescousse, ou simplement de répondre à une question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Wednesday Night Raw # 60
» Berry Angela Chester ~ [En cours]
» Perfect night ♪
» Angela 20 ans.
» Snow Night [F, Clan de Glace]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-