AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité, viens nous donner ton avis sur PRD et Bazzart
et récolte des points supplémentaires dans la course au membre du mois ! ♥
Le forum fête ses trois ans ♥
Merci à chacun de vous pour ces belles années !
Des intrigues ont été mises en place pour fêter l'anniversaire du forum !
N'hésitez pas à jeter un coup d’œil dans la partie évènements ♥
Les soldes sont à nouveau présentes jusqu'au 30 juin.
Intéressés ? Alors n'hésitez pas à aller lire ce sujet

 L'expérience est encore le meilleur enseignement ▬ Alhana
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: L'expérience est encore le meilleur enseignement ▬ Alhana     - Ven 22 Avr 2016 - 18:40

Alhana Philaé Launay

   
La vie c'est comme la bicyclette : il faut avancer pour ne pas perdre l'équilibre.  Albert Einstein

   
Tell us about you

   

   Moi c'est Alhana Philéa Launay mais tu peux également m'appeler Alhana. Je suis né(e) le 1 septembre 1987 à New York. J'ai donc bientôt 30 ans. J'ai des origines franco-américaines. Je suis hétérosexuelle et en instance de divorce. Je bosse en tant que professeur de musique à l'Université de la Nouvelle-Orléans. Je fais partie des Barbara Streisand. Les gens me disent que je ressemble comme deux gouttes d'eau à Bethany Joy Lenz.
   © tumblr ?
Comment te définirais-tu? Une femme libre. Je suis une femme libre et le revendique. Je me suis fait passée pour une autre pendant trop longtemps dans un monde qui ne me convenait pas. Maintenant, je suis moi-même, libre et indépendante, franche et ambitieuse.
   Pour toi, que représente la musique? La musique a une part importante dans ma vie. C'est la seule chose pour laquelle je remercie mes parents. C'est une passion et mon travail. Pianiste et chanteuse, j'aime autant la pratiquer que l'enseigner. La musique est pour moi une façon de s'échapper, de dévoiler sans mot qui l'on est et la stimulation de l'imagination.
   Quelle est la chose la plus importante pour toi? Elevée dans une famille complètement embourgeoisée, la chose qui me semble être la plus importante, pas uniquement pour moi mais pour la vie, c'est liberté. Il me semble nécessaire de pour vivre comme tu décides de le faire, avec tes expériences, tes choix, tes défaites et tes victoires. Si ce n'est pas toujours facile d'atteindre nos buts, il est essentiel d'avoir nos propres buts, nos ambitions et personne ne devrait avoir à nous imposer le chemin que l'on doit suivre.

   
Caractère & Physique
Pour une jeune femme qui frôle la trentaine, Alhana parait jeune et c'est héréditaire. Tous les Launay font plus jeune que leur âge. Elle a des traits fins et un grand sourire contagieux, un sourire solaire. Ses cheveux roux sont naturels et ondules facilement. Comme elle n'est pas superficielle, elle aime les laisser lâchés. Alhana est un rayon de soleil. Ses yeux marrons pétilles sans arrêts depuis qu'elle est arrivée en Louisiane. Pas très grande, c'est une femme bien proportionnée avec des formes généreuses là où il faut. Elle a une clé de sol tatouée sur le poignet gauche (puisqu'elle est gauchère) et le nom de sa fille sur le poignet droit. Elle porte des lunettes seulement pour reposer ses yeux, soit quand elle travaille soit quand elle lit. Elle a un style vestimentaire assez casual. Alhana aime les vêtements amples, sobres. La plus pars de ses chaussures sont des baskets bien qu'elle sait se faire très féminine pour les évènements importants. Elle tient cela de sa mondanité.

Alhana est une femme qui a la tête sur les épaules, elle réfléchit toujours avant d’agir, pour quoi que ce soit. Elle sait prendre des décisions, et souvent elles sont judicieuses. Et ses décisions, elle s’y tient. Cela fait d’elle un petit bout de femme qui se bat pour obtenir ce qu’elle veut et parfois un peu trop. Perfectionniste et parfois excessive, elle a tendance à toujours trop faire, en bien ou en mal. Bien qu’il y est très peu de « mal » en elle. A l’inverse, Alhana est l’incarnation de la douceur. Maternelle et protectrice, elle saura vous réconforter en quelques mots et une bonne dose de tendresse. Elle n’est pas pour autant très tactile mais faute de son éducation, les câlins ne sont pas une priorité et rien ne vaut une bonne poignée de main simple et efficace. Cette jeune femme est simple, rêveuse, ambitieuse. Après avoir passée une mauvaise période de dépression, Alhana a retrouvé le goût de vivre et atteint toujours ses objectifs. Derrière cette femme idéale ce cache quelques défauts, notamment la rancune et l’entêtement. Et ils ne sont pas là par hasard, presque héréditaires. Elle les tient de ses parents un peu trop hautains. On ne peut plus têtue et rancunière que la jolie rousse.
   Habitudes • Alhana a quelques petites habitudes qu'elle tente de renier. D'abord, elle ne peut s'empêcher de regarder souvent son compte en banque. Non pas parce qu'elle vient d'une famille aisée mais parce qu'elle sait que l'argent est dur à obtenir et si facile à laisser filer. Puis, elle a l'habitude de dire à sa fille à quel point elle l'aime. N'ayant reçu que très peu d'amour de ses parents, elle ne veut pas que Suzanne subisse la même chose. Tous les jours et parfois même plusieurs fois, elle lui dit "Je t'aime". Si elle aime avoir les cheveux détachés, elle ne peut pas monter sur scène sans les avoir noués, en queue de cheval ou en chignon tant qu'ils ne se trimbalent pas devant ses yeux.

Pendant ses jours de repos ou pendant les vacances, la jolie rousse ne cesse de travailler. Elle enseigne mais apprend aussi et ne cesse de lire des nouveaux articles pour avoir des anecdotes à raconter à ses élèves. Elle passe aussi beaucoup de temps avec sa fille, à lui faire découvrir la culture, l'art et la vie. De temps en temps, elle aime aller boire un verre dans un bar avec des amis mais ne sort jamais la nuit. Elle vit pour deux choses, sa fille et la musique.
   

   
▬ Qui je suis ▬
Pseudo/Prénom LEF • Âge 21 ans • Scénario/Inventé Inventé • Fréquence de connexion 4/7 • Comment as-tu découvert le forum? Grâce à El Valentino ! • Qu'en penses-tu? Très beau forum et très bonne idée de contexte • Ton avatar Bethany Joy Lenz • Un double compte? None • Un dernier mot? hâaaate

   
Code:
<span class="pris">BETHANY JOY LENZ </span>♠ alhana p. launay
   


Dernière édition par Alhana P. Launay le Mar 26 Avr 2016 - 0:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: L'expérience est encore le meilleur enseignement ▬ Alhana     - Ven 22 Avr 2016 - 18:40


   
I am the master of my fate, I am the captain of my soul.

   J’ai grandi à New York, dans l’Upper East Side de Manhattan. Un quartier riche avec des gens tous plus riches les uns que les autres. Avec le recul, je n’ai jamais vu autant d’hypocrisie, de conflits et d’intérêts dans un même endroit. Ma mère est une française qui a décidé de quitter la France pour vivre son « American Dream » à l’âge de 25 ans. Elle-même issue d’une famille largement aisée, elle ne concevait pas descendre ses conditions de vie. Lorsqu’elle rencontra mon père, ce fut le coup de foudre. Deux banquiers pour qui l’argent était la chose la plus importe ne pouvaient pas passer l’un à côté de l’autre. Ils ne se sont jamais quittés et me voilà, Alhana Philéa Launay, fruit de leur amour commun pour le fric. Eduquée dans une villa trop grande pour trois, la bonne était ma mère de substitution. Rosita m’a appris à m’habiller, à me laver, mes brosser les dents, faire mes devoirs, tout ce que les parents doivent inculquer aux enfants. J’ai grandi sans la réelle présence de mes parents qui démontrait leur amour avec des gros cadeaux pour mon anniversaire, et des félicitations quand je terminais première de la classe. Un manque s’était installé mais je n’y prêtais plus attention. A cinq ans, je racontais mes peines de cœur à ma seconde mère qui me conseillait mieux que quiconque. Rosita s’émerveillait devant mes dessins qui ne représentaient qu’elle et moi. Je n’étais pas triste le moins du monde et m’épanouissait tout de même.

Avec toutes ces mondanités, il fallait toujours être parfait. Se tenir droite, être coiffée sans un cheveu qui dépasse et des chaussures toujours vernis. Alors, je faisais plaisir à mes parents en m’habillant de façon descente lors de leurs cocktails ou dîner d’affaires. Je restais calme, discrète et polie. Parfois, quand l’ennuie était trop pesant, je jouais avec ma fourchette et les gros yeux de ma mère se braquaient sur moi comme deux fusils. Je m’excusais et reprenait ma place de simple poupée. Heureusement, bien vite un couple s’installa non loin de la villa que nous occupions avec un garçon de mon âge. Comme on peut le voir dans les séries B, mes parents n’ont pas hésité une seconde avant de les invités à déjeuner, un midi d’été, pour se présenter, étaler leur fric et leur métier, se pavaner et juger si les nouveaux arrivants seront adaptés ou non au quartier bourgeois de Manhattan. Mais personne ne vient dans l’Upper East Side sans avoir un compte en banque bien rempli. Je ne me souviens pas très bien de ce qu’il s’est passé entre adultes, ce devait être encore un de ces repas ennuyeux à mourir. Ce dont je me souviens, c’est d’avoir apprécié Tom dès que l’on s’est salué. Je l’avais entraîné dans le jardin pour lui montrer la balançoire, l’un des seuls jeux extérieurs que mes parents avaient autorisés. Et on s’était amusé tout l’après-midi. A seulement quelques années, je m’étais déjà dit qu’il allait être mon rayon de soleil dans les temps maussades de dîners prestigieux.

Le fils des voisins fut envoyé dans la même école primaire que la mienne, demandant à ce que l’on soit dans la même classe pour que je puisse l’intégrer au reste des enfants. Je le fis avec plaisir et on ne se quitta plus. Seulement, nous étions deux opposés. S’il était bon en sport, ce n’était pas mon cas. J’étais plutôt studieuse, à faire mes devoirs pendant les temps de pause où lire des classiques américains pendant les récréations. Puis, pour prendre un peu plus de temps pour eux, mes parents eurent l’intelligence (et cette fois, ce n’est pas ironique) de m’inscrire au conservatoire pour prendre des cours de piano et de théorie musicale. La pratique me plus tout de suite, le bruit des touches sous mes doigts me procurait une sensation de bonheur et souvent, je souriais niaisement pendant les cours particulier. Mais la théorie, c’était une autre histoire. Peut-être parce que je ne comprenais pas bien mais cela ressemblait à du chinois. C’est à partir de ce jour que j’ai eu un déclic et un réel coup de foudre pour la musique. Et pour ça, je ne pourrais jamais en vouloir à mes parents pour avoir fait au moins une chose de bien dans ma vie, et pas des moindres.

Cependant, il ne faut jamais dire jamais. Si j’ai grandi entre l’école, mes rares amis dont Tom et la musique. Quand on m’annonça le jour de ma majorité, c’est-à-dire le 1 septembre 2008, que depuis quelques années mes parents m’avaient promises à un autre, je tombais de haut. Nous étions au vingt et unième siècle, les mariages arrangés n’existaient plus sauf dans quelques cultures mais pas dans la nôtre. Ce jour maudit restera sûrement gravé dans ma mémoire pour le restant de mes jours. Effondrée, je m’étais enfermée toute la journée dans ma chambre. Autant dire que ce qui devait être une des journées les plus importantes de ma vie fut la pire. Quel fut mon étonnement quand j’ai appris, quelques jours plus tard en sortant de ma cachette que c’était mon ami Tom. Les quatre adultes avaient préparés leur plan dans notre dos et cela brisa quelque chose entre nous.

Après le mariage, un appartement avait été acheté en notre nom et nous avons emménagé ensemble. Notre relation n’était pas au plus bas point, on s’entendait bien mais en aucun nous nous aimions de la façon dont nos parents nous obligeaient. Puis, après deux ans de vie commune, on a fini par s’aimer. Comment, je ne saurais le dire. Sûrement en apprenant que j’étais enceinte et que l’idée de fonder une famille plaisait à Tom. Je continuais mes études de musique jusqu’à ce que je ne puisse plus me déplacer, un mois avant la naissance. J’ai réussi à obtenir mon diplôme et comme récompense, je mettais au monde une jolie petite fille nommée Suzanne. Mais si tout avait pris le chemin tracé, l’éducation de notre enfant fut un sujet délicat. Comme depuis notre enfance, nous avions deux idées bien opposées de ce que l’on voulait pour elle. Il voulait qu’elle appartienne à cette communauté mondaine friquée que j’évitais depuis ma majorité. Je voulais juste qu’elle soit libre et qu’elle grandisse comme bon lui semble.

Les débats se transformèrent en dispute. Son travail lui prenait du temps et je n’acceptais pas le fait que la petite ne connaisse pas ses deux parents à la même enseigne. Travaillant comme éditrice dans une petite maison de disque newyorkaise, je n’avais pas le salaire de mon mari et c’est lui qui nous permettait de vivre convenablement. Mais l’argent de fait pas le bonheur et je ne voulais pas de cette vie, pour ma fille, pour moi. Sur un coup de tête, un dimanche soir j’ai fait nos valises pendant que Tom était à je ne sais quelle réunion. Je suis montée dans ma voiture avec ma fille et je suis partie avec tout ce que j’avais.

Le destin me conduisit en Louisiane, à la Nouvelle-Orléans. Voilà comment je suis arrivée ici. On a logé pendant quelques temps avec Suzanne dans un hôtel pas trop cher, le temps que je trouve un travail et une maison dans laquelle je me sentirais bien mais surtout dans laquelle je verrais s’épanouir la petite comme elle le sent. Puis, l’opportunité s’est présentée. Le poste de professeur de musique m’a été offert gracieusement à l’Université du coin et le salaire suffisait pour une petite maison chaleureuse avec un beau petit jardin.

L’histoire avec Tom ne s’est pas fini aussi vite qu’elle avait commencé. On est resté en contact, pour Suzanne et pour nos parents. Comme si de rien n’était, nous étions encore mariés et pour mes parents, nous vivions encore ensemble. Il se déplaçait jusqu’à la Louisiane trois fois par mois, puis deux, puis une fois. Il n’avait plus le temps, son entreprise était en plein essor et il devait être présent tous les jours à n’importe qu’elle heure. A partir de ce moment, je préférais que Suzanne n’est pas de père plutôt qu’un père absent parce que des parents absents, il n’y a rien de pire pour le cœur. Et j’ai demandé le divorce qui est toujours en cours parce que Tom refuse de signer les papiers.


Dernière édition par Alhana P. Launay le Lun 25 Avr 2016 - 20:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 25/02/2015
Messages : 338
Avatar : Jesse Lee Amazing Soffer
Age : 34
Métier : Flic à la Criminelle

Message
Sujet: Re: L'expérience est encore le meilleur enseignement ▬ Alhana     - Ven 22 Avr 2016 - 19:10

Et bah moi je suis contente que tu sois venue, voilà

Je te souhaite encore une fois la bienvenue (questa volta, de façon officielle xD). si t'as la moindre question, n'hésite pas à t'adresser au staff, on se fera un plaisir de te répondre ♥

Bon courage pour ta fiche (et faudra qu'on se trouve un lien, comme que je t'ai dit, soit avec Sulli, soit Valou )

_________________________


She just walk away
She just walked away.. Why didn't she tell me, and where do I go tonight? She didn't say a word, just walked away.. When she left me, i was the last to know..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: L'expérience est encore le meilleur enseignement ▬ Alhana     - Ven 22 Avr 2016 - 23:03

Merci (officiellement !!)
Moi aussi je suis contente d'avoir atterri là !

On trouvera bien quelque chose, tu verras bien lequel des deux sera plus apte à bien s'entendre avec ma petite Alhana.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 16/04/2016
Messages : 229
Avatar : Sophia Bush
Métier : Agent de Police

Message
Sujet: Re: L'expérience est encore le meilleur enseignement ▬ Alhana     - Sam 23 Avr 2016 - 1:22

Personnellement... (Un avis à 1h23 du mat'...) J'ai hâte de découvrir ton personnage !

Bienvenuuuuue !

_________________________

    Oh, oh, I'm falling, so I'm taking my time on my ride. Oh, oh, I'm falling, so I'm taking my time on my ride. Taking my time on my ride...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 29/07/2014
Messages : 192
Avatar : Taylor Lautner
Métier : Actuellement au chômage pour maladie

Message
Sujet: Re: L'expérience est encore le meilleur enseignement ▬ Alhana     - Sam 23 Avr 2016 - 1:25

Bienvenue par ici ! J'espère que tu te plairas :3 Bon courage pour ta fiche :D ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 14/04/2016
Messages : 563
Avatar : holland roden

Message
Sujet: Re: L'expérience est encore le meilleur enseignement ▬ Alhana     - Sam 23 Avr 2016 - 12:50

Bethany est genre un excellent choix ! **
je te souhaite bienvenue parmi nous et un bon courage pour ta fiche

_________________________

I'M STILL. BREATHING.
find light in the beautiful sea. i choose to be happy, you and i, you and I we're like diamonds in the sky. you're a shooting star i see a vision of ecstasy when you hold me, i'm alive. we're like diamonds in the sky i knew that we'd become one right away oh, right away at first sight i felt the energy of sun rays. i saw the life inside your eyes. so shine bright, tonight you and i. we're beautiful like diamonds in the sky. eye to eye, so alive. we're beautiful like diamonds in the sky shine bright like a diamond.©.mad love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 02/11/2014
Messages : 107
Avatar : DL
Age : 23
Métier : Bloggeuse mode/musique

Message
Sujet: Re: L'expérience est encore le meilleur enseignement ▬ Alhana     - Dim 24 Avr 2016 - 14:35

Bienvenue sur BTC ♥

_________________________
Live your life as if today was your last
One love, one life.When it's one need in the night. One love, we get to share it, leaves you baby if you, don't care for it.
Too late. Tonight. To drag the past out into the light. We're one, but we're not the same, We get to carry each other
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 17/05/2015
Messages : 130
Avatar : *candelaria molfese
Age : 22
Métier : étudiante

Message
Sujet: Re: L'expérience est encore le meilleur enseignement ▬ Alhana     - Dim 24 Avr 2016 - 14:59

Bienvenue à toiii ! Bethany est Bon courage pour ta fiche ** On devra arriver à se trouver un lien, je pense, une prof de musique **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: L'expérience est encore le meilleur enseignement ▬ Alhana     - Lun 25 Avr 2016 - 20:29

Merci, merci, merci
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 25/02/2015
Messages : 338
Avatar : Jesse Lee Amazing Soffer
Age : 34
Métier : Flic à la Criminelle

Message
Sujet: Re: L'expérience est encore le meilleur enseignement ▬ Alhana     - Mar 26 Avr 2016 - 21:39

Félicitations

Alhana!

Comme je l'imaginais tout à fait, ton personnage est à tomber, j'adore ** Il nous faudra à tout prix un lien avec Sullivan, entre parents (même si les siens sont un peu plus vieux xD) ils vont se comprendre :3
Bref, pour moi, tout est bon, je te valide et désolée de pas avoir validé plus tôt :o

Ta fiche est désormais validée! Nous espérons que tu te plairas parmi nous!
Maintenant que tu comptes officiellement parmi les habitants de la Nouvelle-Orléans, tu peux aller à l'agence immobilière afin d'avoir un toit sur la tête. Si tu recherches des colocataires ou une colocation, les annonces sont là pour toi ! N'hésite pas non plus à postuler afin de trouver un job en allant au Pôle Emploi, ainsi que d'éplucher les offres d'emploi. Tu y trouveras l'emploi de tes rêves, c'est certain!
N'oublie pas d'aller te faire des amis. Et pour finir, si jamais l'envie te prends, passe faire un tour parmi les jumelages de la ville.
Tu peux désormais te balader à volonté dans les rues de la Nouvelle-Orléans. Si tu as un souci, n'hésite pas à contacter un des administrateurs, nous serons parfaitement ravis de venir à ta rescousse, ou simplement de répondre à une question

_________________________


She just walk away
She just walked away.. Why didn't she tell me, and where do I go tonight? She didn't say a word, just walked away.. When she left me, i was the last to know..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La problématique de l’enseignement supérieur Ayitien
» L’enseignement supérieur à Cuba et la Nouvelle Université (de Leslie Yañez, vice
» la langue d'enseignement,facteur de pauvreté
» Le Bilinguisme Français/Créole dans l'Enseignement Haitien
» Votre meilleur trade et votre pire!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-