AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité, viens nous donner ton avis ou nous laisser un message d'amour sur PRD et Bazzart
et récolte des points supplémentaires dans la course au membre du mois ! ♥️
Le forum a trois ans ♥️
Merci à chacun de vous pour ces belles années !
Préparez-vous à frémir de peur
L'événement d'Halloween est toujours là ! Les inscriptions sont fermées mais il vous est toujours possible de poster dedans ♥️

 #32 // Quiet time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 770
Avatar : Camilla Luddington
Age : 28
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: #32 // Quiet time    - Lun 25 Avr 2016 - 18:42



C'était une journée comme les autres, à l'exception près que ce jour là, Lane et Luca étaient chez moi, affalés avec moi sur le canapé et les fauteuils de l'appartement. Apparemment, ils avaient souhaité avoir un peu de calme et n'avaient pas trouvé meilleur endroit que ma colocation, vidée par l'absence de mon colocataire, parti en séminaire ou je ne savais trop quoi, et le départ, il y a quelques temps, de Delaney, qui avait préféré s'enfuir quand les choses à la Nouvelle-Orléans et dans la colocation avaient commencées à devenir trop compliquées ou trop sérieuses, je n'avais pas bien compris. Toujours était-il que mon grand appartement était soudainement venue un grand espace vide. Et il arrivait souvent que, tour à tour, mes frères et soeurs déboulent chez moi.
Ce jour-là, j'étais bien contente d'avoir leur visite. J'avais été un peu étonnée de celle de Lane. Les choses étaient parfois tendues avec lui et j'avais parfois du mal à déterminer s'il avait quelque chose contre moi ou non. Mais, il était venu avec Luca, et j'aimais à penser que ce n'était pas elle mais lui qui avait décidé de venir.
La télé à peine allumée, le son presque inaudible, je regardais les images défiler une à une, sans vraiment me rendre compte de ce que je voyais. « C'est calme... » soupirai-je alors tout en marmonnant , mi-soulagée, mi-anxieuse par le silence ambiant qui me donnait la chair de poule. Même le quartier semblait inanimé ce jour-là.

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 06/12/2014
Messages : 227
Avatar : Doulas Booth
Métier : Étudiant en photographie + guitariste a ses heures perdues

Message
Sujet: Re: #32 // Quiet time    - Lun 2 Mai 2016 - 12:15

Avec Luca, on avait décidé de passer un peu de temps à rien faire ensemble. Et on avait trouvé l'idéal : squatter chez notre sœur, Leah pour passer ce temps à procrastiner. Au début, j'avoue que j'avais hésité sur la nature censée de passer du temps chez Leah. Elle était un peu rabat-joie, et on ne s'entendait pas toujours très bien. Mais vu que c'était vide chez elle, grand et calme, avec une belle télé, c'était l'occasion rêvée. Et puis, ça pouvait aussi nous rapprocher. Cette fois-ci, j'avais envie d'arranger les choses. Enfin, si notre cher frère ne débarquait pas sans raison, là, ça risquait de ne pas le faire. Mais je rêvassais que peut-être, Leah ne chercherait pas à me réconcilier avec lui cette fois. Et que du coup, nous ne serions pas tout les deux mis en compétition.
On était tous les deux, Luca et moi, devant la télé de Leah. Pour une colocation, chez elle, c'était tellement calme. C'était sûr qu'avec tous les gens présents dans la mienne, entre les vrais coloc's et les gens qu'ils ramenaient parfois.. quand on se trouvait à plus de vingt à la maison, sans que ce ne soit une fête, c'était un peu soulant à force. Mais là, flemmarder chez elle, lambiner sur le canapé, c'était tellement chouette. On pourrait presque s'y endormir pour la journée.
Je levais difficilement la tête vers Leah, quand elle parlait. je crois que je somnolais avant qu'elle parle.. Je n'en suis pas sûr.. peut-être était-ce les images de la télé que j'avais vue... ou peut-être pas. ça fait du bien un peu de calme, non ? demandai-je à Leah, tout en continuant d'essayer de la regarder, sans penser une seule seconde à me redresser un peu, la tête soutenue par le bras du canapé, et tournée par rapport au reste de mon corps.

_________________________

   
I CAN LIVE UNDERWATER

   
When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 01/05/2014
Messages : 133
Avatar : Zooey Deschanel
Age : 31
Métier : Écrivaine

Message
Sujet: Re: #32 // Quiet time    - Mer 25 Mai 2016 - 20:19

Luca - Lane - Leah
Quiet time

Luca était lassée du vide et du grand silence de son appart, c’est à cet occasion qu’avec Lane, elle avait décidée de venir embêter un peu sa demi-sœur. On disait souvent que rien faire à plusieurs, c’était plus marrant que tout seul. C’était l’occasion parfaite de vérifier cette théorie, la brunette n’aurait pas pu dire depuis combien de temps ils étaient là, à moitié allongés sur le canapé, le silence parfois rompu par quelques bribes de paroles venant de la télé, que diffusaient-ils d’ailleurs ? Ça non plus, Luca n’aurait pas pu le dire, elle avait les yeux dans le vague, fixant la télévision, sans vraiment la voir, comme perdue dans ses pensées, ou dans ses rêves, puisqu’elle se sentait plus endormie qu’éveillée. Sa bouche était sèche à force de ne pas avoir parlé, elle avait bien envie d’un verre d’eau, mais n’avait pas le courage de se redresser, ni de se lever du canapé. Luca lâcha un léger sourire quand sa demi-soeur fit une remarque sur le calme ambiant. Thank you captain Obvious ! Dans un ultime effort, elle se redressa pour s’asseoir confortablement et tourna la tête vers le reste de sa famille.
« Hmm… Vous vouliez faire quelque chose ? » lança-t-elle un peu à contre-cœur, après tout, elle était bien là à lambiner, et puis à tous les coups c’était elle qu’ils allaient charger de leur trouver une occupation. Pas de chance, le cerveau de Luca était sur pause et elle ne se sentait pas à la hauteur de cette mission. Tout de même décidée à ne plus retourner en état mi- sommeil, mi- coma, elle s’étira en levant -de la façon la moins gracieuse qui soit- les bras au ciel, puis se leva pour aller chercher un verre d’eau dans la cuisine. Tout en gardant l’oreille attentive au semblant de conversation qu’ils avaient.



_________________________
Une famille c'est un peu comme une boîte de chocolats !

Un mélange de parfums classiques, originaux ou complètements fous. Dans la mienne, on trouve surtout les deux dernières catégories. Certaines personnes n'aiment pas les assortiments, parce qu'elles craignent de tomber sur un chocolat décevant. Je ne suis pas trop d'accord, il suffit de choisir sans se laisser avoir par les apparences. Si on s'y prend bien, on évite facilement les mauvaises surprises.
© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 770
Avatar : Camilla Luddington
Age : 28
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Re: #32 // Quiet time    - Ven 27 Mai 2016 - 8:15



Tout était bien trop calme, ce qui me laissait un goût amère. J'avais vraiment l'impression que quelque chose n'était pas normal. Déjà, la colocation était calme. Un peu comme lorsque Delaney avait quitté l'appartement. Et si on pouvait désormais sur Klaudia pour mettre de l'ambiance -et pas des moindres- elle n'était pas là elle non plus. Tout était donc devenu bien trop calme. Et entre mes frères et sœurs rien n'était aussi calme. Seules Luca et moi ne nous mêlions jamais de grand chose, même si dans mon cas ça m'arrivait plus souvent que je ne voulais l'admettre. Mais au moins, le silence était remarquable et c'était ce qui me dérangeait le plus. « Sans doute... » Non c'était trop angoissant, j'avais l'impression que tout le monde s'était donné le mot pour ne pas faire de bruit et c'était cette impression de semi vie qui m'angoissait plus que tout. Peut-être que Lane avait besoin de repos et de silence, mais moi, je n'étais pas ce genre là, j'avais besoin de bouger, habituée au mouvement des autres, que je le veuille ou non. « Rien de particulier... Enfin, sauf si toi tu avais quelque chose en tête? » Moi, j'étais prête à faire un cluedo, un monopoly ou carrément partir en randonnée. Mais à voir l'état de mon frère et ma soeur, nul doute que l'idée subite d'une randonné n'aurait pas un très bon effet sur eux. Super. Dans ces cas-là, j'attendrais bêtement qu'ils me répondent en fonction de ce qu'ils avaient envie de faire. Bon, bah... tant pis.

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 06/12/2014
Messages : 227
Avatar : Doulas Booth
Métier : Étudiant en photographie + guitariste a ses heures perdues

Message
Sujet: Re: #32 // Quiet time    - Mar 31 Mai 2016 - 15:31

Habituellement, j'étais quelqu'un d'un peu plus vif. Mais les derniers jours de cours et tout ce qui allait avec avaient été tellement intensifs que j'avais quasiment oublié ce qu'était d'avoir un peu de repos. C'est pas parce qu'on est vif qu'on est obligés d'être à 100% tous les jours, non ? Parce que je ne l'étais pas tous les jours. Et je crois que ce jour-là, c'était le pire. L'avantage, c'est que j'avais trouvé une camarade de flemmardise. Luca s'y prêtait plutôt bien. Le silence semblait m'appaiser. D'un autre côté, vu comment on était nombreux dans ma colocation, sans compter quand chacun ramenait des potes, on aurait cru une fête, alors que ce n'était que des soirées entre amis. L'avantage ici, était que le vide de l'appartement de Leah et le silence qui y règnait compensé les heures à se disputer sur la consommation d'eau chaude. Et tout le reste, aussi, les tâches ménagères, les courses, l'argent de la colocation. C'était quand même une source de stress tout ça. Même si on l'oubliait souvent !
C'était avec un manque total d'envie que j'avais entendu Luca demander si on voulait faire quelque chose. La réponse était évidente : non. Et encore pire. Quand Leah lui demandait si elle avait quelque chose en tête. Noon, s'il vous plait. moi, pas forcément.. mais si on fait quelque chose, je vous suivrais certainement. façon à moi de dire "non, s'il vous plait, tout sauf ça, et je vous ferais un gâteau, limite. On pourrait faire un goûter, mais rester allongés devant la télé, à vivre dans le silence ?

_________________________

   
I CAN LIVE UNDERWATER

   
When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 01/05/2014
Messages : 133
Avatar : Zooey Deschanel
Age : 31
Métier : Écrivaine

Message
Sujet: Re: #32 // Quiet time    - Ven 8 Juil 2016 - 17:52

Leah - Luca - Lane
Quiet time

Luca avait toujours été plutôt active, calme c’est sûr, mais rester à rien faire si longtemps, ça avait quelque chose d’anormal selon elle. Alors oui, elle aimait bien ces instants de tranquillité, mais, son cerveau continuait à lui dire de réfléchir, de trouver une occupation. Puis l’instant d’après, elle était juste trop fatiguée. Elle oscillait entre cet état semi-comateux et quelques tentatives pour se réveiller. Un verre d’eau lui avait semblé une bonne idée. Aussi mollement que possible, elle avait proposée à Lane et Leah, de sortir de cet état de veille dans lequel ils étaient tous plongés. Proposition qui avait été accueillit tout aussi faiblement. Luca revenait dans le salon, son verre d’eau à la main, buvant quelques gorgées. Et voulut reprendre sa place sur le canapé, en lâchant un léger soupir, à la fois d’ennui et de fatigue. Distraite, elle trébucha légèrement, ses pieds se prenant dans le tapis. Pas assez pour qu’elle tombe, mais assez pour que son verre d’eau vacille et que de l’eau se répande sur le pantalon de Leah. « Oh.. » La jeune femme fit un grimace, remarquant les dégâts qu’elle avait causées. Puis, elle éclata d’un grand rire incontrôlable en déclarant « Et bien au moins, ça va te réveiller ! » Elle aurait voulut s’arrêter de rire et aider un peu sa demi-sœur, aller lui chercher du sopalin ou autre, mais non, elle continuait à rire, se moquant gentiment d’elle, avec cet air malicieux qui lui ressemblait. Et même si ce n’était qu’un verre d’eau renversé, après tout ce temps, ça faisait du bien de rire à gorge déployée.



_________________________
Une famille c'est un peu comme une boîte de chocolats !

Un mélange de parfums classiques, originaux ou complètements fous. Dans la mienne, on trouve surtout les deux dernières catégories. Certaines personnes n'aiment pas les assortiments, parce qu'elles craignent de tomber sur un chocolat décevant. Je ne suis pas trop d'accord, il suffit de choisir sans se laisser avoir par les apparences. Si on s'y prend bien, on évite facilement les mauvaises surprises.
© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 770
Avatar : Camilla Luddington
Age : 28
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Re: #32 // Quiet time    - Lun 25 Juil 2016 - 20:29



J'aimais le fait que ce soit calme en compagnie d'au moins deux de mes frères et soeurs. Mais, le résultat aurait pu être le même si j'avais invité Liam et Luna à dormir chez moi, de bon matin au réveil. La chaleur commençait à peser sérieusement et à nous engourdir. C'était Luca qui avait proposé de faire quelque chose sans avoir forcément d'idée en tête, même si c'était moi qui avais rompu notre torpeur générale en remarquant ce qui était évident aux yeux de tous.
Dans la famille nous n'étions pas de ceux qui se laissaient emporter par une semi fatigue imaginaire, créée par un doux mélange de chaleur de silence et d'après midi. Rien que pour m'occuper j'aurais été capable d'aller me changer pour aller courir, c'était vrai, mais tant qu'à avoir mon petit frère et ma soeur aînée à la maison, je préférais m'occuper à quelque chose qui puisse se faire en groupe plutôt qu'à une activité complètement individuelle.
Pour bouger, je m'étais attendue à tout. Genre, vraiment tout. Sauf au fait que Luca trébuche après être partie boire en revenant, le reste de son verre se répandant sur mes leggings. La stupeur me pris au dépourvu. Si ma première réaction aurait été de gueuler sous le coup de la différence de température, ma seconde réaction fut de rire avec elle après être restée stupéfaite. Je regardais ma sœur, sans grande conviction. Me réveiller? MOI ? Rapide coup d’œil alentour pour me rendre compte que ma bouteille d'eau quotidienne se trouvait toujours, comme à son habitude, au coin du canapé. Jamais elle n'aurait dû me défier de la sorte. « Ah ouais? » Ni une ni deux, je saisis la volée en me jetant dessus, en l'ouvrant d'un simple coup de main et en la balançant sur Luca, qui se le prit en pleine face, et malheureusement, aussi un peu sur Lane qui se trouvait dans le champ de direction de l'eau. « Toi aussi tu seras réveillée comme ça ! » Et je ris de plus belle, tout en redoutant un peu la réaction de notre petit frère.

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 06/12/2014
Messages : 227
Avatar : Doulas Booth
Métier : Étudiant en photographie + guitariste a ses heures perdues

Message
Sujet: Re: #32 // Quiet time    - Lun 5 Sep 2016 - 18:45

Pourquoi fallait-il qu'elles aient envie de bouger ? Enfin, que Leah le veuille en tout cas. Mais ça avait fait que Luca suivait. Je soupirais et les regarder, sans bouger de ma place dans le canapé. Enfin, ça, s'était ce que je croyais. Notre aînée était du genre à ne pas aimer le trop calme. Dans un sens, elle avait raison. Ce n'était pas en ne faisant rien qu'on arrivait à avoir ce que l'on voulait. Mais là, c'était un jour de repos, alors on pouvait se reposer, non ? Sauf qu'apparemment pas. Je soupirais en les voyant commencer à bouger. Je devais être le suivant à coup sur. Et en bougeant, Luca avait fait tomber son verre sur Leah, qui répliquait, et en profitait pour m'en arroser également. Alors là ! Elle ne savait pas ce qu'elle venait de faire. Ni une ni deux, je me laissais tomber sur le ventre, au sol. Position de sécurité enclenchée. En tant de guerre, on se transforme vite en soldat. J'allais chercher une bouteille d'eau, en commençant par ramper, avant de me lever et de courir pour la prendre. En revenant, j'en versais une bonne moitié sur la tête de Leah, avant d'en faire également tomber sur Luca, sans que ce ne soit volontaire. Mais finalement, c'était aussi pas plus mal comme ça. Je souriais, victorieux, quasiment sûr d'avoir gagné. Cela dit, ça ne semblais que commencer.

_________________________

   
I CAN LIVE UNDERWATER

   
When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 01/05/2014
Messages : 133
Avatar : Zooey Deschanel
Age : 31
Métier : Écrivaine

Message
Sujet: Re: #32 // Quiet time    - Mar 6 Sep 2016 - 12:39

Leah - Luca - Lane
Quiet time

En un clin d’œil et sans trop comprendre comment ça avait pu dégénérer à ce point. Le salon était devenu un champ de bataille, Luca était passée en mode guerrièe, elle se sentait revenue en enfance, en pleine bataille d’eau ! C’était exactement ce qui était en train de se passer en plein dans le salon de Leah. C’est vrai que c’était Luca elle-même qui avait lancé les hostilités, mais bon, de façon assez accidentelle… Faute avouée, à moitié pardonnée, hein ? Luca s’amusait comme une enfant, elle était à moitié morte de rire en voyant la tête que faisait Leah. Cependant c’est un cri de surprise qu’elle poussa, quand elle se prit une volée d’eau sur le visage, elle sentait l’eau ruisseler sur elle, mais elle n’avait pas le temps de s’apitoyer sur son sort. Cette fois, Leah l’avait cherché. La guerre était déclarée. Mais un problème persistait. Le soldat Luca était à court de munitions, elle se précipita vers la cuisine, voyant au passage un asticot se trainer par terre, qui ressemblait vaguement à son demi-frère… Par pure fourberie, elle prit une bouteille d’eau qui sortait du frigo, bien fraîche. Oh oui, c’était cruel ! Au moment où elle revenait dans le salon, à la vitesse de la lumière. Elle vit Lane verser de l’eau directement sur la tête de Leah.
La brunette riait aux éclats, mais elle s’arrêta net quand elle reçut à son tour un peu d’eau. L’ennemi était en train de la provoquer. Elle devait se venger de Leah… Mais elle hésitait désormais, Lane aussi était en train de la chercher ! Elle dévissa vite le bouchon de sa bouteille et cria « SOLIDARITÉ FÉMININE ! » en deux mouvements elle monta sur le canapé, debout, elle voulait prendre un peu de hauteur. À son tour, elle jeta au moins un quart de sa bouteille d’eau en plein sur Lane. La cible était atteinte, le soldat Luca était satisfaite. Néanmoins, elle avait beau crier à la solidarité féminine, aucune alliance avait été crée… Puis Leah l’avait cherché aussi ! Elle renversa un autre quart de son eau directement sur la tête de Leah. L’eau glacée, quelle idée de génie elle avait eu !
« Vous avez pas intérêt à m’arroser, je vous rappelle que je suis votre aînée ! » Lâcha-t-elle un peu essoufflée, en rebouchant sa bouteille. Malgré son ton sermonneur, elle avait un grand sourire aux lèvres.
C’était tout aussi bien de prendre de la hauteur sur ses ennemis, mais le mieux c’était de détaler à toute vitesse avant des représailles ! -preuve qu’elle ne croyait pas du tout les convaincre avec ce qu’elle venait de dire.- Luca sauta du canapé et manqua de se ramasser par terre en glissant sur une flaque d’eau, mais se rattrapa de justesse. La brune évalua ensuite ce qu’il restait de ses munition. Une demi-bouteille d’eau, ça allait pour l’instant. Elle se plaça dans un endroit stratégique, à côté de la télévision. Personne n’oserait l’arroser ici, il y avait bien trop de risques de toucher la télé. En tout cas, elle l’espérait. Elle observa ses compagnons de jeux, au taquet, prête à bouger au moindre danger. Le soldat Luca était aux aguets, elle ne s’était pas amusée comme ça depuis des années et elle ne cessait de rire comme une bossue, elle était aussi très fière de ses stratèges. Ouais, à ce jeu là, c’est sûr, elle était bien plus douée qu’eux !


_________________________
Une famille c'est un peu comme une boîte de chocolats !

Un mélange de parfums classiques, originaux ou complètements fous. Dans la mienne, on trouve surtout les deux dernières catégories. Certaines personnes n'aiment pas les assortiments, parce qu'elles craignent de tomber sur un chocolat décevant. Je ne suis pas trop d'accord, il suffit de choisir sans se laisser avoir par les apparences. Si on s'y prend bien, on évite facilement les mauvaises surprises.
© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 770
Avatar : Camilla Luddington
Age : 28
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Re: #32 // Quiet time    - Ven 9 Sep 2016 - 11:57


En si peu de temps, tout était devenu n'importe quoi. Il avait suffit de parler de chaleur et de faire quelque chose pour que ça dégénère. Non, nous étions une famille complètement normale, j'y tenais, comme excuse, c'était top. Mais, ce qui avait probablement été la goutte d'eau de trop, c'était l'eau que j'avais envoyé sur Luca et qui avait également touché Lane.
Je connaissais suffisamment mon petit frère pour bien le connaître: il aimait les défis, et ne se laissait jamais faire, ce qui amenait à des situations impossibles, dont personne n'arrivait jamais à s'extraire. Et c'était bien ce qu'il avait prouvé cette fois-ci. Il avait tellement peu apprécié le peu d'eau qu'il avait reçu qu'il s'était levé d'un coup, puis avait disparu.

Personnellement, j'étais beaucoup plus concentrée sur Luca. C'était avec elle que ça avait commencé, ça devrait être avec elle que ça devrait finir. C'est donc dans cette optique très défaitiste et presque effrayante que je prenais donc en main ma bouteille, prête à devoir me défendre, bien que je n'allais pas vraiment tarder à être à court de munitions. Alors que je voyais ma soeur revenir à la charge, je m'apprêtais à balancer mes restes d'eau pour ensuite me ruer dans la cuisine et la remplir voire en prendre une autre. Grossière erreur. J'aurais dû vérifier où se trouvait Lane. Surprise par la quantité d'eau qui me tombait dessus, je hurlais. « NOOON! LANE ! » J'étais partagée entre le dégoût et l'envie de rire. Bon, bah au moins, si j'avais chaud, j'étais rafraîchie. L'envie de rire devint plus forte quand je vis que Lane se vengeait aussi sur Luca. Bon, eh bien, ça, c'est bien fait!

Puis ce fut au tour de Lane de prendre cher, grâce à Luca qui s'était mise sur le canapé. Ravie de ne plus être dans le viseur de mon aînée, je déchantais pourtant très vite quand la "solidarité féminine" de Luca se stoppa aussi net. Brrr, l'eau qu'elle avait choisi était froide et je le constatai avec beaucoup de regret. Au concours du plus mouillé, c'était certainement moi qui gagnait. Enfin...
Je regardais vaguement autour de moi. Le canapé semblait avoir subi des pluies diluviennes qui auraient formé des flaques dessus tant il était trempé, le sol ressemblait à un lac et nous gouttions de la tête aux baskets, Lane, Luca et moi. Heureusement, personne d'autre que moi n'étais à la maison, sinon, au secours! « Aînée de rien du tout! » dis-je, morte de rire, avant de pourtant me jeter sur mon frèrer, faisant le singe sur son dos, avant qu'il ne glisse en arrière et que nous tombions dans une des plus grosses flaques créée par nos bêtises, lui sur moi. J'allais sans doute devoir aller chez un kiné pour mon dos, à cette allure.

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 06/12/2014
Messages : 227
Avatar : Doulas Booth
Métier : Étudiant en photographie + guitariste a ses heures perdues

Message
Sujet: Re: #32 // Quiet time    - Sam 10 Sep 2016 - 14:36

Je n'avais pas vraiment eu le temps de faire quoi que ce ne soit, après m'être vengé de Leah, et d'avoir involontairement arrosé Luca, qui l'avait bien mérité aussi, que j'avais eu droit aux répliques. Petite nature que j'étais, je m'étais légèrement recroquevillé sur moi-même, tout en restant debout, en rentrant la tête dans les épaules, et en gémissant comme un tout petit enfant, d'une petite voix que même moi ne connaissait pas. Noooon au secours ! Elles s'étaient vengées bien comme il fallait, surtout Luca, avec son eau glacée... autant dire que sa solidarité féminine, je l'avais bien subie. j'étais parti me cacher derrière un meuble. Pas par lâcheté, mais plus pour évaluer le terrain. La maison était un vrai souk, il y en avait de partout. Leah allait galérer pour nettoyer, et si son colocataire se ramenait, il allait certainement se servir de moi comme serpillère pour essuyer toute cette eau.. Étant le seul garçon pendant les réunions familiales, faute à notre animosité avec Liam, j'endossais le rôle de responsable assez facilement. Avec Leah sur le dos, c'était compliqué. Et la chute m'avait coupé le souffle. Pourtant, je me dégageais d'elle, la laissant agoniser dans son coin (tant que c'était pour de faux) et allait dans un coin pour être tranquille, pouvoir évaluer le terrain.
Je jetais un coup d'oeil et voyais l'une de mes cibles préférées tenter de se sécuriser près de la télé. Je lâchais ma bouteille, signe d'armistice.. ça va ça va, j'abandonne.. Pouncie!ou pas, et me dirigeais juste à côté de Luca, prétextant que je cherchais la paix, et rien d'autre. Heureusement que j'ai une gueule d'ange ! Parce que sinon, on m'aurait senti à 400 mille kimilomètres. Je faisais mine de passer à côté d'elle, comme si je partais ailleurs, et attendais quelques secondes avant de faire demi-tour, et de choper Luca, la portant comme je pouvais sur mon épaule, pour la sortir de son endroit un peu trop confortable, à toute vitesse, en riant comme un enfant. Tu pensais quand même pas t'en tirer comme ça, hein ! dis-je, toujours le poids de mon aînée dans les bras, avant de la déposer juste à côté de là où j'avais laissé ma bouteille, pour la vider entièrement sur elle, à cœur joie, l'éclaboussant comme un véritable enfant. Et puis je jetais un coup d’œil à mon autre sœur, tout aussi douchée, en souriant gentiment. Si elle savait ce qu'il se passait dans ma tête à ce moment là. T'en fais pas, Leah, t'es la prochaine sur ma liste. On monte pas sur mon dos sans avoir des retombées. MOUAHAHAHAHAHAH.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: #32 // Quiet time    - Dim 11 Sep 2016 - 1:27


>  #32 // QUIET TIME
Leah & Lane & Luca & Andrew


« Si vous pensez !! Qu'il suffit de mettre un costume à 8000$, de se pavaner en porche et de hurler des insanités pour prétendre au poste de dirigeant d'entreprise... Mais vous vous foutez de moi !!! » Ma parole ! Mais ils étaient coriace ce matin ! C'était quoi leur problème à ne pas comprendre qu'ils allaient finir par se faire racheter pour que dal à cause du manque de productivité des employés. Mais attention ! Hein ben oui, évidemment. Pas ceux qui gagne le salaire minimum ! Nooon ! Ce serait bien trop simple ! Non non, ceux qui ont de quoi partir aux Bahamas tous les étés avec les grands parents, les frères et soeurs, les enfants et les amis des enfants. Et moi dans tout ça ? J'étais payer pour leur faire comprendre. Généralement ça ne passe pas par ce genre de situation délicate. Le client est dans une passe où il se rend compte de la GRANDE PROBABILITE qu'il a de ne plus pouvoir aller 15 fois aux Bahamas mais 10, et forcément il monte sur ses grands chevaux "allo me sucrez pas des droits hein !" Bref. J'ai assez parlé du boulot pour aujourd'hui... Comme vous avez pu le voir... J'avais pas non plus, de mon côté, la patience nécessaire pour lui faire comprendre la réalité de sa situation. Et en même temps, c'était très stratégique d'adopter le même comportement que son interlocuteur pour qu'il se sente sur un terrain d'égalité et de confiance. Sinon ils ont l'impression de payer des pingouins en noir et blanc, juste capable de recracher ce qu'ils ont appris sur les bancs de l'école...
Pfiou, le temps de passer ma main sur le dessus de mes cheveux pour les remettre en ordre que la sonnette de l'ascenseur me ramenait à l'instant présent : rentrer. Se poser. Doucher. Se rhabiller. Lire. Ca, c'était du programme.

En m'approchant de la porte je me suis interrompu quand j'ai entendu des hurlements à l'intérieur. La veste de costard sur le bras, la mallette qui va avec au bout des doigts, j'ai tourné la poignée, et avec un air de mec qui vient de finir sa journée, j'ai fait un pas dans l'appartement sur le parquet grinçant. Je venais bien trop certainement d'interrompre un moment de détente fort sympathique en fratrie. Dommage. D'une voix très calme, j'ai mis fin au blanc qui s'était instantanément installé. « Mais qu'est-ce qu'il se passe ? » dis-je en détachant bien chacun des mots de cette phrase et en les regardant un part un de manière la plus stoïque possible. L'apart était dans un état piteux. Fallait-il réexpliquer à des enfants de bientôt 30 ans que le parquet ce n'est pas fait pour se laver à grandes eaux ? Que les canapés sont des pièces de collection uniques ? Et que les tapis sont fait mains ? J'aborde le sujet de l'électroménager et du matériel de télécommunication présent dans le salon ?
Andrew. Ca n'en valait pas la peine. En les détaillants de nouveau un par un et en resserrant la mâchoire, j'attendais fermement des explications à cette PURE mascarade qui venait empiéter sur mon moment de retrouvailles dans mon univers bien à moi. Que je ne partage malheureusement pas vraiment avec beaucoup de monde.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 01/05/2014
Messages : 133
Avatar : Zooey Deschanel
Age : 31
Métier : Écrivaine

Message
Sujet: Re: #32 // Quiet time    - Mar 13 Sep 2016 - 23:59

Leah - Luca - Lane
Quiet time

Trempée, de la tête aux pieds. Littéralement. C’était l’état dans lequel se trouvait Luca, le salon n’était plus un salon, non, c’était une zone de guerre ! Luca en avait presque oublié qu’à l’origine, c’était un appartement, vu le foutoir qui y régnait, c’était dur de s’en souvenir. Luca slalomait entre les flaques, c’était un véritable terrain miné, pour rejoindre une place de choix, à côté de la télévision ! Zone protegée, c’était sûr ! Elle regardait en se bidonnant, Leah et Lane se chamailler, sa demi-sœur, sur le dos de son frère, la bêtise arriva, ils tombèrent tous les deux, c’était prévisible, mais Luca en pleura de rire. Ils faisaient vraiment la paire tous les deux ! Tandis que Leah suffoquait au sol, la brunette surveilla du coin de l’œil son demi-frère qui s’avançait, sur ses gardes. Il déclara forfait et Luca esquissa un début de sourire victorieux. Sa poitrine se gonflait de fierté, encore une fois elle avait prouvé que en tant qu’aînée, elle gérait ! Elle s’apprêtait à se vanter d’ailleurs, d’un air un peu moqueur, car Lane avait lâchement abandonné quand même, il passait devant elle d’ailleurs. « Vous voyez que je suis la m... AAAAAH ! » En une fraction de seconde et sans que Luca y fasse attention, elle se retrouvait transporté sur l’épaule de son demi-frère qui l’avait eu en traitre ! Et il osait rire en plus, elle commença à battre des pieds, en criant et riant à moitié. Dans le meilleur des cas, il la lâcherait, dans le pire, il finirait sourd. Et il l’aurait bien cherché ! « T’as pas le droit ! C’est trop fourbe ! » Répliqua-t-elle, trop dégoutée de s’être fait avoir. Elle frappa pour de faux son dos avec ses poings, sans lui faire aucun mal, juste pour lui montrer son désaccord. Heureusement elle avait gardée sa bouteille à la main, mais n’avait pas réussit à la déboucher… Quand ses pieds retrouvèrent finalement le sol, elle n’eut même pas le temps de s’enfuir que ce fourbe lui renversa toute son eau dessus. « NOOOON ! T’es content de toi hein ? » Lança-t-elle en lui tirant la langue. Elle aussi pouvait jouer à la gamine ! La bouteille de son tortionnaire enfin vide, Luca voulut aller remplir un peu plus sa bouteille d’eau, même si il lui restait une bonne moitié d’eau. Sa vengeance serait terrible et elle nécessiterait plus d’une moitié de bouteille. Oh ça oui. Elle avait déjà débouché sa bouteille et se dirigeait à toute allure vers la cuisine. Un peu trop vite peut-être, elle glissa sur une flaque d’eau devant la porte d’entrée. Cette même porte d’entrée que justement, ouvrait au même moment, Andrew, le colocataire de Leah. –Quel timing !- La bouteille d’eau ouverte de Luca valsa dans les airs et éclaboussa généreusement la jolie chemise d’Andrew. Puis la défunte bouteille d’eau de Luca retomba au sol, déversant sur le parquet le peu d’eau qui lui restait encore, formant une énième petite flaque. Luca le cul au sol qui avait juste glissé, sans se faire de mal n’osa même pas bouger, elle avait les yeux levés sur Andrew. « Oups... » Elle se mordit assez fort la lèvre pour s’empêcher de rire, la tête qu’il faisait valait de l’or !

_________________________
Une famille c'est un peu comme une boîte de chocolats !

Un mélange de parfums classiques, originaux ou complètements fous. Dans la mienne, on trouve surtout les deux dernières catégories. Certaines personnes n'aiment pas les assortiments, parce qu'elles craignent de tomber sur un chocolat décevant. Je ne suis pas trop d'accord, il suffit de choisir sans se laisser avoir par les apparences. Si on s'y prend bien, on évite facilement les mauvaises surprises.
© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 770
Avatar : Camilla Luddington
Age : 28
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Re: #32 // Quiet time    - Jeu 15 Sep 2016 - 22:30


À situation désespérée, remèdes désespérés. C'est pourquoi j'avais sauté sur Lane. Mais bien mal m'en pris, puisque je me retrouvais rapidement à terre, prise au piège par mon propre piège. Bon, eh bien, je repasserai niveau stratégie de guerre, c'était sûr. Dieu merci je n'avais pas fait l'armée, sinon quoi j'aurais été la risée de tout un régiment. Bon, je n'étais pas non plus complètement à terre puisque Lane avait largement amorti ma chute. Mais je m'étais fait suffisamment mal quand même.
Une fois Lane dégagé de mon emprise, je restais recroquevillée par terre, baignant dans les flaques d'eau. Tant pis, au moins, entre les flaques et le parquet frais, je ne pouvais pas vraiment me plaindre de crever de chaud, c'était certain.
D'un œil à peine concentré, je voyais ma sœur se mettre à valser sur l'épaule de Lane. QUOIII ? La chute avait dû être plutôt brutale, en fin de compte, parce que j'avais l'impression de complètement dérailler. Bon, Luca était la prisonnière de Lane, même voir triple ne changeait rien à cette réalité. Mais ça devait être le fait qu'elle se débattait furieusement qui me donnait l'impression de la voir valser. Oui, sûrement, sinon, ça voulait dire que ma sœur était complètement sonnée, plus que moi même. Ce fut quand je la vis se prendre de l'eau à foison que je repris mes esprits et souris. Bon, eh bien, je pense que nous en avions tous plutôt pris pour notre grade, ça c'était certain. En ce qui me concernait, j'étais persuadé que plusieurs heures de sèche cheveux allaient être nécessaire pour que je puisse être complètement sèche. J'avais la fâcheuse impression d'être trempée jusqu'à chaque petite parcelle de mon squelette. Pas très encourageant.
J'essayais de me lever. Vaine tentative, cuisant échec. Plus j'essayais et plus je glissais. Alors je me laissais glisser une dernière fois, complètement à terre afin de ramper, telle une larve de ver de terre. Bref, je n'étais pas vraiment dans ma position la plus glorieuse. Rampant du mieux que je pouvais, ma tête dépassa à peine le canapé pour que j'ai un angle global de tout ce qu'il se passait, allant du début du salon à l'entrée aux chambres, passant par la cuisine. Bon, bah c'était déjà plus dégagé que les quelques secondes précédentes.
Soudain, je sursautais. La porte d'entrée venait de s'ouvrir. Mes cheveux, baignant dans l'eau au sol, je ne voyais pas bien ce qui se déroulait. Alors, je passais ma main dans mes cheveux pour voir. Et là, Andrew se tenait face à nous, observant nos dégâts. « Oh oh... » C'était le cas de dire. Nous nous étions fourrés dans une très mauvaise situation, et je craignais soudain de me faire engueuler comme une gosse. Toutefois, j'étais quand même prête à assumer ce qui viendrait.

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 06/12/2014
Messages : 227
Avatar : Doulas Booth
Métier : Étudiant en photographie + guitariste a ses heures perdues

Message
Sujet: Re: #32 // Quiet time    - Dim 2 Oct 2016 - 23:16

Finalement, je ne comprenais pas pourquoi j'avais été du genre réticent à faire quoi que ce ne soit. Les plans des filles tombaient souvent à l'eau, pour le coup, littéralement cette fois-ci, et on faisait souvent des choses bien plus amusantes. Je m'amusais comme un petit fou. Riant aux éclats comme ça n'avait pas été le cas ces dernières semaines, j'avais l'impression d'avoir retrouvé mes huit ans. Les batailles d'eau, c'était mon sport favori. Surtout quand j'étais assez peu touché. Bon, là, pour le coup, c'était un petit peu mort, j'étais souillé d'eau jusqu'à la moelle, mais fou ce que je pouvait en rire. Le plus drôle, c'était certainement de voir que malgré mon jeune âge comparé à mes sœurs (benjamin de la famille, rpz ), je restais le plus à même de leur mener la vie dure dans cette guerre lancée. Bien qu'elles me le rendaient plutôt bien, à vraie dire. Je faisais mine de frissonner de peur, devant les hurlements de Luca. Cette fille était folle, et c'était ce qui me rendait d'autant plus fièr qu'elle soit ma soeur. Bref, demi-soeur, vous avez compris l'idée. Brrrr, que j'ai peuuur ! ironisais-je devant Luca, tout fièrement. Alors que j'étais en train d'élaborer un plan contre Leah, tout en remarquant l'état déplorable de la colocation de mon aînée, quelque chose d'étrange se passa, sans qu'aucun de nous n'aie le temps de bouger et de faire quelque chose. Luca, fidèle à elle même, venait de glisser devant la porte d'entrée. Jusque là, rien de grave. Sauf que la porte s'ouvrait à ce même moment. Le karma avait décidé de s'abattre salement sur nos vies, ou du moins, ce qu'il en restait. A peine la porte ouverte, et Andrew, le colocataire de Leah, entré, remarquant le désastreux état de son chez-lui, le voilà tout trempé, ou bien arrosé au moins, par les soins de Miss Maladroite Bell. Vous savez de qui je parle, vous cacher pas. Je me serais frappé la tête d'avoir pensé à ce qu'il se passerait s'il arrivait. Voilà, nous y étions. Je ne m'appellerai certainement plus jamais Lane Bell, mais Serpillère Bell. Avec Luca, au moins, on allait faire la paire.
J'avais cet air coupable, cette position gênante du mec qui prépare un sale coup, mais qui s'est figé entre temps. Et pourtant, en faisant un sourire un peu forcé, plein de dent à Andrew, je me retrouvais à lui faire un signe de la main, et de dire : Saluuut.. D'un air qui signalait bien nos bêtises, prises sur le fait. C'était ce qu'on appelait un flagrant délit, je pense. On prenait combien d'années de prison si on se faisait choper..? Je crois qu'avec Andrew, la prison passait pour une promenade de santé à côté. Ce mec avait quelque chose de flippant, et même si j'étais loin d'être une mauviette, je préférais ne pas me risquer à me mesurer à lui. Autrement dit, la merde était là. Oh mon dieu, si seulement nous pouvions disparaître à ce moment précis. Tous les trois. En faisant partir en même temps toute l'eau et les dégâts que nous avions faits.

_________________________

   
I CAN LIVE UNDERWATER

   
When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Message
Sujet: Re: #32 // Quiet time    -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» la Crazy Time recrute!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-