AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité, viens nous donner ton avis ou nous laisser un message d'amour sur PRD et Bazzart
et récolte des points supplémentaires dans la course au membre du mois ! ♥️
Le forum a trois ans ♥️
Merci à chacun de vous pour ces belles années !
Préparez-vous à frémir de peur
L'événement d'Halloween ne va pas tarder à montrer le bout de son nez ♥️

 The normal way of life - Leah A. Bell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: The normal way of life - Leah A. Bell    - Dim 11 Sep 2016 - 11:45



The normal way of life

Leah & Andrew

Des papiers des papiers, et wait for it, des papiers, des papiers, encore des papiers, et... Des papiers.... Ca... C'était les rapports des étudiants que je suivais. Les pauvres, quand allaient-ils saisir la finesse du management ? Heureusement pour moi j'en avais pas 15, non, 2, 3. Parce que c'pas tout mais c'était 3% du travail qu'il fallait que je fasse pour avoir mon super salaire. En revanche je trouvais cette approche intéressante. Finalement y'avait jamais rien de mieux que de former les nouvelles recrues nous même pour être sûr d'avoir au moins 2 ou 3 futurs comme nous, capables de réfléchir comme nous, et donc, correctement, et donc de nous aider à rendre ce monde meilleur ! J'allais un peu trop loin..? J'allais un peu trop loin... A la fois ils avaient déjà des idées solides, qu'ils seraient capables de défendre et d'appliquer dans leurs méthodes de travail. Et en même temps... Ca manquait de personnalité. J'avais cette sensation de lire des trucs automatisés de gens incapables de s'affirmer. Avec un sentiment de nécessité de se soumettre au règlement du rapport pour pouvoir être apprécier beh euh... Apprécié par moi ! Ou pas. Dommage pour eux... Et puis... A chaque fois je me demandais qui je pouvais bien être pour avoir un métier pareil et être tellement incapable de me l'auto appliqué dans ma vie privée. Il devait me manquer une case quelque part... Ou alors il devait s'agir du gène de mon paternel : se marier avec son boulot, apprécier le reste mais... moins s'investir... C'est moins risqué... C'était frustrant. Je voyais à quel point ça pouvait être beau de réussir à s'ouvrir un peu au reste du monde, aux autres. Je le sens profondément même ! Que c'est bon pour nous les hommes. On est pas là pour décorer... C'était pas mon avis...

Cette difficulté à ne pas réussir à m'exprimer pareil au boulot, et dans ma vie privée, ça avait un bon côté. Je n'arrivais pas à ramener du boulot à l'apart. Parfait ! Je rentrais, et là, déconnexion la plus totale entre ma vie numéro une, et la numéro deux.
En parlant de ça, j'étais en train de poser mes affaires du boulot sur le meuble prévu à cet effet dans l'entrée, les clés et tout le reste. « Salut Leah ! » Je ne savais pas trop dans quel coin de l'apart elle était mais je rentrais si souvent en début de soirée plutôt que fin d'après midi... Qu'il était assez rare de me voir rentrer avant qu'elle ait déjà eu le temps de faire un millier de truc après ses journées. Et puis rentrer chez moi ça avait cette couleur toute particulière. Cette couleur où j'étais détendu comme si j'étais au boulot, mais avec quelqu'un qui n'était pas là pour se faire remonter les bretelles ou féliciter par mes soins. Non, rentrer c'était l'occasion d'être enfin moi même parce que... Parce que Leah. Ca avait clairement changé un paquet de chose sur la manière que j'avais d'être moi même chez moi. Mon dieu ce n'est pas clair. Tant pis, il faudrait être dans ma tête pour comprendre précisément de quel genre de changement je parle mais... on va faire sans !
Toujours sans réellement savoir ce qu'elle faisait ni où elle était, enfin c'était sûr qu'elle était là car l'apart était ouvert donc... Je devais pas trop me tromper en continuant à parler fort pour qu'elle m'entende. « T'as prévu un truc pour ce soir ? » dis-je en me dirigeant vers la cuisine en détachant le noeud de ma cravate et les premiers boutons de ma chemise, pour prendre une bouteille d'eau fraîche dans le frigo.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 755
Avatar : Camilla Luddington
Age : 28
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Re: The normal way of life - Leah A. Bell    - Dim 11 Sep 2016 - 16:59


« the normal way of life »
Andrew & Leah

« Oui maman, je sais. Promis, je passerai quand j'aurais un peu de temps. D'accord. Bisous à toi aussi. » Je raccrochai mon téléphone, exténuée, tout en passant la porte de l'appartement où je vivais en colocation avec Andrew. Ma mère avait encore insisté pendant des heures pour que j'aille la voir. Depuis que Luna et moi étions rentrée de notre mission humanitaire au fin fond du monde, je n'étais allée la voir que pour ses anniversaires et les Noël. Entre temps, un peu plus de deux ans s'était écoulé, et pour elle, quatre fois, ça n'était pas suffisant. C'était dans ces moments-là que, moi qui ne jurais que par la famille, je maudissais mes parents. Ils me donnaient la trop fâcheuse impression d'avoir à nouveau quatre ans et de devoir être surveillée au cas où il m'arriverait quelque chose de grave. J'étais partie quelques années auparavant pour avoir une certaine autonomie, grandir seule en tant qu'adulte et, depuis mon retour, c'était une régression systématique que je subissais. C'était pour éviter ça qu'en revenant, notamment, malgré le manque de besoin de la famille, j'avais décidé de prendre une colocation. Je ne passerai pas d'une maison de neuf personne à une maison vide, mais au moins, j'étais plutôt libre.
Tout en soupirant, je rangeais mon téléphone dans ma veste et posais mon sac sur la chaise la plus proche de moi. Je regardais l'heure qu'il était. Dix sept heures. Je rentrais toujours dans ces eaux-là, et j'étais souvent la première. Alors, sans grande conviction, me doutant que je n'aurais probablement pas de réponse, je lançai un peu fort. « Je suis rentrée! » La porte ayant été fermée à clés, je savais bien que personne d'autre n'était là. Et, à cet instant précis, je regrettais un peu de ne pas avoir de chien pour attendre qu'Andrew ne rentre. Alors, je posais toutes mes affaires, accrochais ma veste au porte manteau, et me jetais sur le canapé pour regarder un peu la télé. Cependant, je ne restais pas agglutinée devant très longtemps puisqu'un rapide tour de zapping me fit réaliser qu'il n'y avait, comme tous les jours, aucun programme intéressant à cette heure-ci, sinon des jeux télévisés qui m'insupportaient grandement.
Je me levais alors, faisant les quatre cents pas, à la recherche de quelque chose à faire. Puis, profitant d'être seule, je décidais d'aller me prendre un bon bain avec des bulles.
Je n'avais pas vraiment vu l'heure passer et, c'est quand je me rendis, par la suite et plus tard, compte que mon ventre me criait famine, que je me décidais à sortir, enfilant rapidement un t-shirt et un short, me contentant de garder une serviette sur mes cheveux humides. J'entendis à peine qu'on était entré dans l'appartement et que l'on m'interpellait. Mais, je me dirigeais vers l'entrée d'un pas léger. Me rapprochant, je distinguais donc mieux la voix d'Andrew quand il me posa une question. « Nope, je ne fais rien du tout! » dis-je d'une voix peu forte, derrière le mur de la cuisine. Un sourire sur les lèvres, j'entrais. « Et toi? Tu sors? tu essaies encore d'échapper à ma cuisine? » Bon, c'était vrai, il fallait le dire tel quel. J'avais beau visité des pays avec une cuisine extraordinaire, desquels j'avais réussi à tirer des recettes de grand mère, même avec toute la bonne volonté du monde, j'étais une cuisinière catastrophique. Mais je faisais des efforts. Enfin... j'essayais en tout cas!
Fiche par Blueberry

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: The normal way of life - Leah A. Bell    - Dim 11 Sep 2016 - 23:24



The normal way of life

Leah & Andrew

Rien de prévu elle non plus ? Wouuhou, ça promettait une soirée comme je les aime à l'apart. Enfin oui enfin... Pas sûr. On avait encore rien fixé. Ca se trouve une fois tombés d'accord sur quelque chose je prendrai moins mon pieds que je le fais en spéculant sur les probabilités de la soirée que l'on s'apprêtait à passer. Mon dieu. Il fallait que j'arrête de réfléchir comme au boulot. Aller, faut déconnecter petit Andrew ! Elle me rejoignait finalement dans la cuisine ouverte sur le salon (oui il est bon de préciser pour avoir une idée générale de l'ambiance luxueuse de l'apart, même si je pense que c'est assez clair pour tout le monde...). Quand je l'ai vu dépasser je n'ai pas pu m'empêcher de lever un sourcil provocateur. « Un poco caliente miss Bell dans son short ! » lançais-je en finissant par un clin d'oeil joueur. En même temps, après ce genre de réaction tout à fait "non contrôlée" dans ma tête ça sonnait comme ça "ENFIN LA LIBERTE D'EXPRESSION !!!" Comme si toute cette timidité que j'accumulais permettait juste de cacher le vrai personnage, uniquement capable de se relaxer en présence d'une personne ou deux... C'était triste...
« Oui non s'est clair que si je prends l'option maison, c'est moi qui cuisine... » Ca me faisait bien rire de temps en temps de cuisiner. T'façon une fois qu'on a tout dans les placards / frigo, y'a rien à faire. C'est marrant ! En vrai ? Non mais en vrai là ? C'est drôle ? « Eh en même temps... » dis-je en ouvrant les placards... « Y'a moyen que ni toi ni moi ne mette la main à la pâte ce soir... » Je l'ai regardée avec un regard qui voulait tout dire, la bouche un peu entre ouverte, un sourcil plus haut que l'autre, le tout en hochant lentement la tête de haut en bas. « On est d'accord hein ! »

Après m'être jeté sur mon téléphone et affalé sur le canapé, les pieds sur la table basse comme il m'arrivait rarement de le faire j'ai tapé un numéro qui ben... Bizarrement était facile à retenir. « Ouiii, héhé, oui c'est Andrew, bien sûr, comme d'habitude s'il vous plait ! Oh eh je me demandais, est-il possible d'avoir un peu de sauce en plus ce soir ? Oui ? Ah super. Bon, eh bien parfait. Non l'adresse n'a pas changée, et oui règlement toujours par carte bleue. Parfait ! Merci beaucoup ! Bonne soirée, bon courage ! Oui merci, vous aussi ! » J'ai penché la tête en arrière pour tenter de croiser Leah. Une fois le regard capté, j'ai tapé sur la place de canapé à côté de moi, toujours vide. Etrange... « Eh beh ? T'attends quoi ? C'est réglé, y'a plus qu'à profiter. » En prenant la télécommande et en passant les premières chaînes, j'ai commencé à soupirer... Il allait encore falloir qu'on trouve un film autrement parce qu'ils n'étaient toujours pas motivés pour nous passer des trucs cool à la télé. « Boooon... Et t'as une idée de ce que tu veux regarder ? Je crois que là... On est encore bon pour trouver un truc perso, ils sont pas chauds pour nous aider. » J'ai passé un coup d'oeil sur ma montre, le livreur n'est jamais très long. En même temps... On est un peu de la clientèle de luxe pour eux... Ils n'aiment pas trop nous faire attendre...

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 755
Avatar : Camilla Luddington
Age : 28
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Re: The normal way of life - Leah A. Bell    - Lun 12 Sep 2016 - 23:07


« the normal way of life »
Andrew & Leah

Je me demandais vaguement ce qu'Andrew avait bien dans la tête pour me questionner sur ma soirée. De toute façon, excepté quand je n'étais pas là - généralement par rapport aux soirées organisées pour récolter des fonds pour l'association - je n'avais jamais vraiment grand chose à faire de mes soirées. Sinon des repas familiaux qui n'en finissaient plus de durer et qui étaient de vraies tortures psychologiques.
Une fois dans la cuisine, de façon très mature et réfléchie, je tirai la langue à mon coloc, telle une gosse de quatre ans que je me refusais pourtant d'être.
« T'as jamais vu de Bell en short, ou bien? » Bon, excepté Lane et Liam, bien sûr, je doute que pour lui, ça soit très intéressant que de voir mes frères en petit short, façon tenue maison. Je défis la serviette autour de ma tête et me secouais les cheveux avec avant d'aller la poser sur le radiateur de la cuisine. Qui ne fonctionnait pas encore, mais tant pis, c'était posé. Après tout, comme la cuisine, le rangement, c'était mon truc qu'au moment des grands ménages de printemps. Même si je restais plutôt ordonnée, j'avais l'habitude de laisser des affaires traîner par-ci par-là. Je haussais un sourcil. « Dis de suite que j'essaie de t'empoisonner! »Bon, d'accord, c'était moi qui avais lancé une perche et il l'avait saisie, mais quand même, le couteau était déjà bien enfoncé dans la plaie par le simple fait que je ne savais pas cuisiner. Non...?
Soudain, j'étais grandement intéressée. Aaaaah? Manger quelque chose de déjà prêt? Ca c'était intéressant! Je secouai frénétiquement la tête comme ces chiens affamés que l'on voit dans certains dessins animés lorsqu'on leur propose de manger.
Je n'eus pas le temps de réagir avant lui qu'Andrew s'était déjà jeté sur le téléphone pour composer un numéro. Allez, allez, plus vite que ça, j'ai faim moi! Je pouffais de rire durant tout l'appel téléphonique. Eh oui, une Leah affamée, ça pouffe pour rien. Pff... Tout du long, j'étais restée debout, me disant avec beaucoup d'humour, ou le maximum dont j'étais capable, tout au plus, qu'ils étaient tellement habitués à nous livrer que l'on devrait être félicités d'une carte de fidélité impliquant autant de réduction que de commandes déjà passées.
Levant les yeux au ciel, je regardais Andrew avec un sourire. « Le déluge, ça se voit, non? » Tout en parlant, j'allais m'asseoir à ses côtés, genoux pliés, jambes et pieds sur le canapé. Le regarder zapper me rappelait l'ennui subi quelques heures auparavant, alors que les programmes gorgés de nullité se succédaient les uns après les autres. Mécaniquement, je laissais échapper un bâillement. Pourtant, les images qui défilaient étaient autrement plus intéressantes que plus tôt dans la soirée. « Rien de particulier en tête. T'as un film que tu voudrais voir? » Avec l'avancée de la technologie, l'avantage, c'est que ça n'était pas comme quinze ans auparavant, lorsqu'il fallait louer les cassettes VHS dans la journée pour la soirée. La VOD, c'était complètement révolutionnaire si on avait loupé une sortie cinéma!
Fiche par Blueberry

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: The normal way of life - Leah A. Bell    - Mer 14 Sep 2016 - 19:38



The normal way of life

Leah & Andrew

Mon Dieu... Mon Dieu mon Dieu mon Dieu... C'était mal parti... Les chaines après les autres était vraiment vides. Vides ! Plus je zappais les chaines plus ma bouche s'ouvrait de lassitude et de dégoût face à autant d'absurdités, et si dérouté par ce malheureux spectacle. J'ai soupiré et je pariais intérieurement qu'on allait encore passer la soirée à chercher ce qu'on allait regarder avec notre super repas... Et puis au moment de le regarder ce sera le moment où on se dira... "Mmmh... Ben pour la prochaine fois, là on est trop crevés..." C'était quand même bien !! Mais quand même... Je préférais les soirées où on le regardait ce film. C'est LA que ça devenait TROP bien. J'ai passé une main sur mon visage en la laissant sur ma joue, ce qui la tirait un peu vers le bas en mode grimace. « Ah bah non pas encore une fois... Ca m'agace déjà de pas trouver. » Je crois que j'ai saturé en laissant la chaine bloquée sur une publicité de couches pour bébé. Comment dire... J'ai continué de zapper zapper zapper zapper. Et ah ! Tiens ! Un live de je sais pas quel groupe ! Ca valait la peine qu'on leur accorde un coup d'oeil. « Rafraichis moi la mémoire Leah... Déjà eux... c'est qui ? Et toi, musique tout ça...? Ca donne quoi ? » J'avais un espèce de trou de mémoire comme il ne m'arriverait que rarement d'en avoir au sujet des préférences musicales de Leah... C'était largement l'occasion de mettre ça à jour !

Le temps de me perdre rapidement sur cette pensée que visiblement un autre temps avait déjà bien trop passé, et on est venu sonner à l'interphone. C'était validé, il s'agissait bien du livreur que j'attendais, je lui ai ouvert pour qu'il monte à l'étage. Ben quoi... J'allais pas descendre non plus... Et puis il était payé lui aussi ! En ouvrant la porte on ne le voyait pas, il avait 4 énormes boites de pizzas qui le cachait. Oui oui, 4. C'était exactement ça ! 3,5 pour moi, et 0,5 pour Leah ? Quoi ? C'était pas ça ? « Comme d'habitude, en plus service rapide, non vraiment je ne vois pas comment ne pas revenir vers vous à chaque fois... C'est tellement parfait comer service ! » Etais-je en train de dire au livreur le temps que ma carte bleue finisse de payer... Qu'est-ce que ça pouvait être long ces machins quand on a faim et qu'on est pressé de manger... « Oui merci ! Vous en faites pas, on va se régaler, j'en suis sûr ! Bon courage pour la soirée ! » Ca donnait un air pédant, et ça faisait un peu lèche botte, mais peut-être que c'est la seule fois dans la soirée qu'il entendra ça... Et quand vous entendez des équipes toutes la journée vous raconter combien ils ne sont pas valorisés dans leur travail... vous finissez par accepter que même les petites choses suffisent à redonner un élan au coeur ! Enfin bref, je parlais encore de boulot là ? Rien n'allait plus...
En retournant m'asseoir j'ai posé à côté des pizzas la sauce piquante en plus que j'avais demandé histoire de pas s'ennuyer ! Déjà que c'était la galère à trouver un film... Ca allait pimenter la soirée ! (auqué je sors)
Avant de me rasseoir je suis allé devant le frigo. « Euuuuuuh.... Bière ? Soda ? Bouteille d'eau ? » lançais-je suffisamment fort pour qu'elle m'entende du salon.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 755
Avatar : Camilla Luddington
Age : 28
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Re: The normal way of life - Leah A. Bell    - Jeu 15 Sep 2016 - 22:29


« the normal way of life »
Andrew & Leah

Je levais un sourcil. « Y a bien un film qui est sorti au ciné récemment que t'as manqué et que tu veux voir, non ? » Enfin, je disais ça, mais de mon côté, je n'étais pas allée au cinéma depuis tellement longtemps que j'avais loupé toutes les sorties intéressantes au cinéma depuis Fast and Furious 7. Autrement dit, niveau culture cinématographique récente j'étais au point zéro. Pourtant j'avais entendu parlé de super films qui allaient sortir, mais soit je n'avais jamais su leur titre, soit j'avais oublié ces mêmes titres. Alors, je me contentais simplement de vaquer à autre chose, parfois trop prise par le travail, rentrant face à des nullités de téléréalités comme je les détestais, comme tout ce qu'il y avait, par exemple, sur les Kardashian. Intéressant pour certains, complètement inutiles pour moi. Puis de toute façon, j'étais difficile sur les programmes télé, en général.
Je souris face à la question d'Andrew. « Eux ? Ce sont les Fall Out Boy. Ils sont plus ou moins connus, mais certains ne les connaissent que par des feat » Bon, ok, je savais ça parce que c'était comme ça que je les avais connus de mon côté, quand j'étais ado. Mais j'étais ado, ça ne comptait pas vraiment. « Bah, j'écoute de tout, plus ou moins. Mais j'aime bien le R'n'B et le rock en tout genre. » Ouais, c'était vrai, je n'avais aucun style de musique favori à proprement parler. En ce moment, je me contentais d'écouter les hits du moment, mais ça s'arrêtait là. Je me retenais de lui retourner la question. J'étais supposée le savoir, mais c'était toujours au moment de parler musique avec quelqu'un, que je ne pensais plus à ce qu'ils aimaient mais que je me contentais d'énumérer les quelques groupes de musique que j'avais le plus écouté dans ma vie. Eurythmics, Linkin Park, Nirvana, Pink Floyd, ACDC, Radiohead, Muse, The Doors, Guns N' Roses... et ça faisait déjà trop à énumérer pour que je perde le compte.

On sonna à la porte. Chouette, on allait bientôt manger ! J'écoutais d'un air distrait ce que disait Andrew au livreur. Je laissais échapper un sourire. C'était vrai que nous étions des clients fidèles qui méritaient une carte de réduction vu tout ce que nous commandions au mois. Heureusement pour moi, j'avais beau manger en plus, je gardais la ligne. « Bonne soirée ! » lançai-je au livreur avec un sourire et un petit accompagnement de la main, me rendant subitement compte que je ne l'avais même pas salué quand il était arrivé, toujours assise sur le canapé.
Je haussais les épaules avant d'éluder, d'une voix hésitante. « Bière ? » Après tout, si ça se trouvait, on allait sans doute voir un match de soccer, à ce rythme là. 
Fiche par Blueberry

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


Message
Sujet: Re: The normal way of life - Leah A. Bell    - Mer 11 Jan 2017 - 21:00



The normal way of life

Leah & Andrew

Trop de genre différents en musique aujourd'hui. A la fois c'était super bien ! Ouverture d'esprit du monde sur le monde, c'était cool, rien à dire ! A la fois... C'était triste. Visiblement la seule chose qui semble être l'origine du tube de l'année, c'est de simplifier la musique, d'enlever le plus d'instruments possible, d'en faire un réel programme informatique où le mec qui n'a jamais su lire une note ou jouer d'un instrument est meilleur que Mozart. Non en vrai mon avis est trop partagé entre cool évolution ou moins cool évolution... Et malgré mon ouverture d'esprit de part le fait que je suis né dans ce 21ème siècle, je reviendrai toujours aux vraies sources de la musique ! D'ailleurs, ce n'est pas pour rien qu'il y a une armoire à vinyles dans le salon et un mégaphone ! L'histoire de la musique, ça c'est intéressant ! Voilà à quoi on devrait occuper les jeunes aujourd'hui.. Breeef bref bref. Revenons en à nos pizzas.

En entendant Leah proposer une bière, j'ai haussé les sourcils et les épaules devant les bières du frigo comme si je m'adressais à elles, l'air de dire : "eh baaaah ouais carrément feu, c'parti on arrose ça à la bière, c'est bien mérité cette affaire !"
Avant de m'asseoir je les décapsule, je prends des serviettes et des assiettes, faut pas déconner on va pas non plus ruiner mon canapé à la pizza, j'ai commencé à picoler. « Ouais non dernier film au ciné que j'ai loupé qui m'intéresserait... J'avoue je passe. Je sais même pas c'qui est sorti récemment alors bon... » Je me suis étouffé avec de la bière à la fin de cette phrase, bah oui ! J'avais oublié le plus important !!! J'me suis tourné vers Leah et j'ai levé ma bière vers elle. « Ioups pardon en plus j'suis mal poli : à la tienne m'dame !! »

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 08/03/2014
Messages : 755
Avatar : Camilla Luddington
Age : 28
Métier : Humanitaire

Message
Sujet: Re: The normal way of life - Leah A. Bell    - Jeu 12 Jan 2017 - 17:48


« the normal way of life »
Andrew & Leah

Je connaissais vaguement les goûts musicaux d'Andrew, même si c'était très vague comme connaissance, et je me doutais bien que je ne pourrais jamais lui faire écouter absolument toute la musique que j'aurais voulu, même celle qui, à moi-même, ne me plaisait pas.
Les pizzas sentaient terriblement bon et, si je n'avais écouté que mon estomac, j'aurais sans doute sauté sur l'absence de mon coloc' préféré pour les manger en deux temps trois mouvements. Mais comme nous n'avions pas exactement les mêmes goûts, je préférais tout de même m'abstenir, sachant pertinemment que l'une des pizzas que nous commandions chaque fois lui était entièrement réservée tant la gueule du truc ne me donnait déjà pas envie. Je m'imaginais déjà avec la bière qu' Andrew finirait par apporter et mes morceaux de pizzas. Une soirée parfaite, surtout si en plus je ne la passais pas toute seule.
En parlant de cinéma, j'avais généralement d'être cette fille qui prétend sortir tous les soirs et qui ne sait pas à quoi ressemble une soirée entre potes. Alors j'étais drôlement soulagée d'entendre qu'Andrew non plus n'était plus tout à fait au goût du jour sur les sorties récentes. Ma bière désormais sous mon nez, je la saisis et en bus une gorgée avant de la lever comme une soularde. « Bienvenue au club! Puis c'est pas non plus comme si on avait le temps, quoi... »  C'était triste à dire mais c'était complètement vrai. Je n'avais pas le temps, de toute façon. J'étais déjà pas tous les soirs chez moi, enfin, à la coloc, alors il fallait bien comprendre que les activités péribureau, c'était rare sinon inexistant.
Andrew sembla finalement remarquer ma bouteille levée mais n'avait même pas tilté au fait que, moi aussi, j'avais déjà bus. Je ri devant son étouffement. Bien fait pour lui! Même si je ne méritais clairement pas mieux. « À la tienne roommate !» Annonçai-je fièrement en faisant claquer nos bières. 
Fiche par Blueberry

_________________________
you never tell me, cauz' that's not our deal
I used to loved you so much i forget who i really was. Now we are just strangers to each others but i hope one day we'll finally be more, like we are meant to be. With you i feel real every single minute of my life and i hope i'll feel this way for ever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Maria Sharapova vs Xoxo Leah
» — bring me to life
» Life in UCLA
» di 4 mai 2009 Interview accordée par Me Bell Angelot au journal Le Porte Parole
» 06. My life would suck without you (part II)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-