AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité, viens nous donner ton avis ou nous laisser un message d'amour sur PRD et Bazzart
et récolte des points supplémentaires dans la course au membre du mois ! ♥️
Le forum a trois ans ♥️
Merci à chacun de vous pour ces belles années !
Préparez-vous à frémir de peur
L'événement d'Halloween ne va pas tarder à montrer le bout de son nez ♥️

 Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu (Aiden & Kara)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 09/07/2017
Messages : 69
Avatar : Claire Holt
Métier : Lieutenant de police

Message
Sujet: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu (Aiden & Kara)    - Dim 17 Sep 2017 - 14:32


Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu
Aiden & Kara
Kara cumulait les heures au commissariat depuis plusieurs jours. C'était typique chez la jeune femme que de se réfugier la tête la première dans le travail quand quelque chose la perturbait.  La raison? Aiden! Après plus de 10 années passées sans contact, il débarquait à la Nouvelle Orléans, dans le commissariat où elle travaille avec l'espoir de retrouver sa famille biologique.  Comment réagir? Comment ne pas l'aider?  Kara luttait entre sa nature impulsive, à dire tout ce qu'elle a sur le cœur puis ensuite réfléchir et son professionnalisme. Clairement Kara ne s'était pas imaginée un jour revoir Aiden et encore moins à de telles retrouvailles. Pas de disputes, de cri, de paroles déplacées, balancées pour blesser, non juste un petit pic rien de plus... Son empathie avait prit le pas, se sentant elle même concernée par son histoire et il semblait si mal qu'elle n'avait pas pu ni voulu le mettre plus à terre.

Depuis la jeune femme travaillait sur la moindre piste, contactant les autorités à Los Angeles, s’intéressant même aux autres enfants victimes du trafic à l'époque pour savoir si certains avaient pu retrouver leurs familles biologiques.  Aiden occupait toutes ses pensées car quand elle n'était pas occupé à lui fournir des réponses, son cerveau s'amusait à la torturer, lui remémorant leur passé commun. Mais ce soir, elle avait besoin de se changer les idées et avait d'ailleurs rendez-vous avec un médecin du doux prénom de Gabriel. Tous les deux s'étaient rencontrés, quelques semaines auparavant,  à l'hôpital alors que Kara venait interroger un témoin. Rapidement ils s'étaient bien entendus et il lui avait alors proposé d'aller boire un verre. Une invitation que la jeune femme n'avait pas tout de suite acceptée. Toujours sur ses gardes quand il s'agit de la gente masculine. Kara avait bien trop souffert par le passé pour faire de nouveau confiance à un homme. Pourtant elle avait finit par revenir sur sa décision. "Bonne soirée. A demain" Kara salua l'agent chargé de l'accueil du commissariat en rejoignant la sortie et Gabriel avant de filer au Johnny's. La jeune lieutenant connaissait bien le barman et également propriétaire du bar... pour s'y rendre avec des collègues à chaque une affaire classée.

La soirée commençait plutôt bien, Gabriel semblait être un garçon gentil et drôle. A cet instant, Kara se sentait plutôt bien, elle ne pensait plus à rien, surtout pas à Aiden. Mais voilà alors qu'ils venaient de trinquer à leur soirée, elle aperçue du coin de l’œil une silhouette familière entrer dans l'enceinte du bar « oh c'est pas vrai » murmura t-elle, sans que ses lèvres ne bougent réellement.  Aiden ! Il la suivait ou quoi. «  Kara ? » Kara détourna le regard de Aiden pour poser de nouveau les yeux sur celui qui l'accompagnait ce soir. « Oui ? Excuse-moi tu disais ? »  Faire comme si de rien était, comme si la présence de Aiden ce soir ne changeait en rien ses projets. C'est ce que se répétait Kara, qui tentait de focaliser toute son attention sur ce jeune et beau médecin. Mais qui n'était pas.... Aiden.

⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________________
« Always and forever »
All of the things that I want to say just aren't coming out right. I'm tripping on words. You've got my head spinning. I don't know where to go from here. LifehouseYou & Me
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 09/07/2017
Messages : 38
Avatar : Chris Wood
Age : 27
Métier : Pompier, ancien militaire dans les SEALs.

Message
Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu (Aiden & Kara)    - Dim 17 Sep 2017 - 18:53





"POUR SAVOIR QU'UN VERRE ÉTAIT DE TROP, ENCORE FAUT-IL L'AVOIR BU "

Feat Kara A. Sergeï.

Cela faisait quelques jours qu'Aiden était à la Nouvelle-Orléans, quelques jours qu'il tournait en rond dans sa chambre d'hôtel, attendant de voir si la police trouverait quelque chose. Mais, étant donné qu'il ne pouvait rester dans une même pièce trop longtemps sans voir ses murs commencer à se rapprocher de lui, Aiden avait fais pas mal de promenade dans la ville, gardant son téléphone sur lui des fois que Kara l'appelle. En parlant de Kara... il essayait de ne pas penser à elle mais, en réalité, ces retrouvailles qu'il n'avait pas le moins du monde envisagées le travaillaient pas mal ! Étonnamment, ces fameuses retrouvailles s'étaient plutôt bien passés si on prenait en compte la façon dont ils s'étaient quittés, mais aussi leurs personnalités électriques. Certes, ils ne s'étaient pas sautés dans les bras l'un de l'autre, mais ils ne s'étaient pas non plus sautés à la gorge. Le jeune homme avait beaucoup moins d'amertume envers Kara qu'elle n'en avait pour lui. En même temps, c'est lui qui l'avait quitté en la jetant comme une moins que rien plusieurs années auparavant. Il pouvait comprendre sa colère envers lui. Lui, il faisait simplement semblant de n'en avoir rien à faire. Et puis, de toute façon, il était passé à autre chose. Enfin, façon de parler puisqu'il n'avait jamais eu réellement personne après Kara. En tout cas, il n'avait jamais ressenti les mêmes choses pour les autres femmes qu'il avait pu côtoyer. Malgré tout, la revoir l'avait secoué, même s'il n'en montrait rien comme à son habitude. Il enfouissait tout au fond de lui. Même si parfois, c'était bien trop compliqué. Comme la dernière fois, au commissariat, où l'ancien militaire s'était senti dépassé par tous les événements. Mais, grâce à la lieutenant, il avait peu à peu repris confiance. Même si la peur de retrouver ou non sa famille biologique persistait.

Pour passer le temps, Aiden avait pris pour habitude d'aller faire pas mal de course à pieds, ou bien d'aller se baigner dans les lacs aux alentours de la Nouvelle-Orléans. Mais il s'ennuyait terriblement à force. C'était le genre de personne à toujours avoir besoin de faire quelque chose de ses dix doigts. Alors, rester là en ayant rien à faire, ce n'était pas facile. C'est pourquoi, ce soir, Aiden décida d'aller regarder le match de baseball, le sport qu'il adorait depuis tout petit, dans un bar, non loin de l'hôtel où il séjournait. Un bar, des bières, un match. Que demander de plus. Alors qu'il venait de pénétrer dans le bar, les yeux de l'ancien militaire se posèrent presque instantanément sur Kara. Que faisait-elle ici ? En même temps, c'était un lieu publique, elle faisait ce que bon lui semblait. Néanmoins, Aiden serra inconsciemment sa mâchoire en voyant qu'elle était accompagné d'un homme. Ce n'était pas ses affaires se disait-il, lui, il était là pour le match. Comme par chance, une table se libéra juste en face de Kara qui elle, était placée dans l'alignement avec la télévision. Il s'installa alors tranquillement, alors qu'une serveuse arrivait vers lui. Son regard croisa une demie seconde celui de Kara avant qu'il ne regarde la serveuse, lui adressant un de ces fameux sourires... L'enjôleur de service... Commandant un bière, il porta son attention sur la télévision qui annonçait que le match n'allait pas tarder à débuter, non sans avoir fait glisser ses yeux sur la jeune femme avant ça. La soirée allait s'annoncer amusante. Ou troublante. Mais ça, il ne s'en rendait pas encore compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 09/07/2017
Messages : 69
Avatar : Claire Holt
Métier : Lieutenant de police

Message
Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu (Aiden & Kara)    - Dim 15 Oct 2017 - 23:06


Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu
Aiden & Kara
Involontairement, Aiden ne cessait de la torturer. Il avait toujours eu de l'influence sur la jeune femme, bonne comme mauvaise. Comme elle le disait si bien à l'époque, elle l'adorait autant qu'il pouvait parfois l'énerver même si depuis leur rupture Kara nourrissait essentiellement de la rancœur et colère contre lui.  Il s'était joué d'elle, l'avait quitté sans ménagement, amenant Kara à s'interroger, à savoir si elle le connaissait vraiment comme elle avait pu le prétendre et le croire.  

Aujourd'hui, de l'eau était passée sous les ponts pourtant Kara lui en voulait toujours. Elle qui pensait être passé au dessus de tout ça, elle se trompait bien. Tout aurait été plus simple si Aiden n'avait été qu'un simple amour d'adolescence… Alors dans sa tête, plus vite elle lui fournissait les réponses à ses questions concernant sa famille biologique, plus vite il repartirait.  En attendant, elle l'éviterait au maximum tel était son plan. C'est beau de rêver n'est-ce pas ? Surtout que c'est souvent quand on veut éviter quelqu'un que nos routes ne cessent de se croiser … comme ce soir.  Sur le nombre de bar à la Nouvelle-Orléans, il fallait que Aiden choisisse lui aussi le Johnny's pour passer la soirée.  

Alors que la jeune femme tentait tant bien que mal de reprendre le fil de sa conversation avec Gabriel, son regard ne pu que se poser de nouveau sur Aiden lorsqu'elle le vit du coin de l'oeil s'installer seulement à quelques mètres d'elle, juste en face d'elle si bien que lorsqu'elle posait les yeux sur Gabriel, elle avait Aiden en arrière plan. * Génial * pensa ironiquement Kara comme si sa soirée n'allait pas être assez compliqué comme ça. Comment pouvait-elle se sortir de cette situation ? Aller ailleurs ? C'était une solution c'est vrai, mais que prétendrait-elle à Gabriel ? Ils venaient à peine d'arriver.  Kara n'en montrait encore rien, mais elle se sentait défaillir et elle détestait ce sentiment. Tout comme cette pointe de jalousie quand elle remarqua une serveuse se rapprocher de Aiden pour lui apporter sa bière non sans le draguer au passage. Cette fois-ci, la jeune femme ne pouvait plus compter sur le cadre professionnel, qui lui avait servit de repère ou plutôt de bouée de sauvetage quelques jours auparavant au commissariat. Sans s'en rendre compte, Kara avala d'une traite le fond de son verre avant d’esquisser un sourire à l'intention de Gabriel pour paraître le plus naturelle possible et poursuivre leur soirée quand la sonnerie du téléphone de Gabriel sonna. « C'est l'hôpital, je dois répondre. Je fais au plus vite » Lui assura t-il avant de sortir de l'établissement. Restée seule, Kara croisa de nouveau le regard de son ex mais préféra s'intéresser bien vite au match de baseball qui avait débuté attendant le retour de Gabriel.


⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________________
« Always and forever »
All of the things that I want to say just aren't coming out right. I'm tripping on words. You've got my head spinning. I don't know where to go from here. LifehouseYou & Me
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 09/07/2017
Messages : 38
Avatar : Chris Wood
Age : 27
Métier : Pompier, ancien militaire dans les SEALs.

Message
Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu (Aiden & Kara)    - Mer 18 Oct 2017 - 21:53





"POUR SAVOIR QU'UN VERRE ÉTAIT DE TROP, ENCORE FAUT-IL L'AVOIR BU "

Feat Kara A. Sergeï.

Si lui avait eu une influence positive comme négative sur Kara, la jeune femme, à l'époque n'avait eu qu'un effet positif sur l'adolescent qu'il avait été. La mère du jeune homme avait vu son fils changer à vu d'oeil. Kara avait réussi à le faire sortir de cette coquille qu'il avait construit autour lui depuis la mort de son père et depuis son intégration au gang. Mais,peu à peu,cette coquille avait commencé à s'ébrécher aux côté de la jolie blonde. Il riait de nouveau, semblait plus reposé, plus serein, il passait plus de temps chez lui qu'auparavant. Sa mère avait été ravie à l'époque. Elle avait adoré Kara dès le début. Malheureusement, tout ne s'était pas bien terminé puisqu'il avait eu le droit à un chantage non négligeable de la part de son gang. Et, suite à leur séparation qui n'était pas du tout voulu de la part d'Aiden mais, totalement nécessaire, les brèches qui s'étaient formées sur la coquille protégeant Aiden s'étaient refermées. Et c'était encore plus vrai à l'heure d'aujourd'hui, après ce qu'il lui était arrivé depuis. D'ailleurs, il paraissait tellement plus froid qu'on pouvait deviner l'épaisseur de cette coquille autour de lui à vu d’œil. Malgré tout, cette impassibilité qu'il affichait constamment, ou presque en tout cas, s'était sentie secouée lorsqu'il avait vu Kara au poste de police. Même s'il n'en avait rien montré, il l'avait parfaitement bien senti au fond de lui. Le jeune homme pouvait comprendre qu'elle lui en voulait. Il s'en voulait aussi un peu, même s'il ne regrettait pas vraiment son choix car au moins, elle était vivante, le gang ne lui avait rien fais. Même si, honnêtement, il aurait préféré rester avec elle à l'époque. Voire même, si ça avait réellement collé entre eux, franchir d'autres étapes tous les deux. Mais cette ère là était révolue. Trop de choses s'étaient passés depuis, que ce soit de son côté comme de celui de Kara sans doute.

La trouver ici n'avait pas du tout été volontaire, c'était certain. Il se serait bien passé de sentir son coeur se serrer de cette façon quand il la voyait, lui rappelant tout ce qu'il avait pu perdre. Malheureusement, le destin semblait en décider autrement. Alors, pour éviter de montrer cette faiblesse à la jeune fille, qui avait, à son tour, découvert sa présence ici, il allait faire ce qu'il savait faire le mieux : le Bougre... D'ailleurs, comme par magie, une table face à Kara et la télévision se libéra, la place parfaite. Il s'y installa, commanda une bière à la serveuse qui n'avait pas hésité à le draguer légèrement. Instinctivement et, même si la jolie n'avait rien à dire, il avait tourné la tête vers elle, comme pour voir sa réaction. Réaction qu'il n'avait pas prévu puisqu'il la vit avaler d'une traite son verre avant de reporter ses yeux sur son "compagnon de soirée" pour lui adresser un de ces sourires qu'il avait déjà pu voir. Alors, lorsqu'elle lui apporta sa bière, il n'hésita pas à la remercier d'un clin d'oeil avant de reporter son attention sur Ka...la télévision... sur la télévision. D'ailleurs, il vit le IDS comme il se l'était mentalement nommé, alias, Idiot De Service, prendre un appel en s'éloignant de la table à laquelle il était installé avec la jolie blonde. Une nouvelle fois, leurs regards s'étaient croisés avant que cette dernière ne se retourne pour voir le match.

Sans vraiment réfléchir, comme s'il laissait son corps faire, Aiden se déplaça jusqu'a la dite table, et s'installa même sur la chaise qu'avait occupé IDS. "Salut. Tu passes une bonne soirée ?", demanda-t-il l'air de rien, même si le sourire qu'il avait aux lèvres semblait dire à Kara "J'espère que ma présence te dérange !". pourquoi faisait-il ça ? Il n'en avait pas la moindre idée. Surtout qu'il n'était pas comme ça dans le fond. En fait, inconsciemment, il devait en vouloir à Kara de lui faire ressentir la douleur qu'il pouvait ressentir lorsqu'il la voyait. Même si ce n'était pas du tout de la faute à la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 09/07/2017
Messages : 69
Avatar : Claire Holt
Métier : Lieutenant de police

Message
Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu (Aiden & Kara)    - Dim 22 Oct 2017 - 0:32


Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu
Aiden & Kara
Kara n'avait pas compris ce qu'il s'était passé sur la plage, 10 ans plutôt, lorsque Aiden avait décidé de rompre et le mystère restait entier encore aujourd'hui. Rien selon la jeune fille n'aurait pu prédire un tel revirement de situation, le matin même ils s'étaient réveillés ensemble heureux. Profiter d'elle ? Elle avait eu du mal à y croire, ça ne ressemblait pas à Aiden tout comme le comportement qu'il avait abordé ce soir là. Et pourtant l'adolescente n'avait pu que se résigner, blessée. Leur histoire s'était terminée sur de l'incompréhension, de la rancœur et un sentiment d'inachevé.

Pourtant Aiden est de ces personnes que l'on ne peut oublier, qui auront à jamais cette place toute particulière en nous, qui nous déstabilisent dès que nos regards se croisent. Un effet inexplicable que produit Aiden sur la jolie blonde depuis leur première rencontre, comme quelques jours plutôt au commissariat ou même ce soir quand Kara avait vu Aiden entrer dans le bar.  Elle essayait comme à son habitude de ne rien montrer mais ce n'était pas une mince à faire. Non vraiment ! C'était comme si son regard cherchait constamment le sien. Kara se maudissait intérieurement alors une fois seule, pour reprendre un tantinet le contrôle de la situation, elle se tourna vers l'écran et fit mine de suivre le match de baseball. Malgré tout, elle pouvait sentir son regard sur elle, c'était à la fois énervant et troublant. Pire encore, comme Kara le craignait, Aiden profita de l'absence de Gabriel pour la rejoindre, s'installant à ses côtés. "Salut. Tu passes une bonne soirée ?" La jeune lieutenant de police fronça les sourcils. « Tu passes une bonne soirée ? » Sérieusement ? Qu'on la rassure !  Il le faisait exprès. Qu'est-ce qu'il cherchait à faire ? L'énerver ? Que lui voulait-il ?  Et son sourire... Kara n'avait qu'une envie lui mettre une bonne gifle histoire de le faire disparaître de ses lèvres.

« Très agréable jusqu'à ce que tu arrives ... » Lâcha t-elle sans filtre avec le même sourire agaçant que Aiden affichait. A quelle genre d'autre réponse s'attendait-il?  La jeune fille impulsive et franche que Aiden avait connu à l'adolescence n'avait pas tellement changer en vieillissant.. « Et toi ? Tu n'as pas la télévision dans ta chambre d'hôtel ? » Traduction « oui tu me déranges. Je n'ai aucune envie de te voir » C'était plus fort qu'elle, elle n'avait pas su se maîtriser bien longtemps.  


⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________________
« Always and forever »
All of the things that I want to say just aren't coming out right. I'm tripping on words. You've got my head spinning. I don't know where to go from here. LifehouseYou & Me
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 09/07/2017
Messages : 38
Avatar : Chris Wood
Age : 27
Métier : Pompier, ancien militaire dans les SEALs.

Message
Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu (Aiden & Kara)    - Ven 27 Oct 2017 - 0:15





"POUR SAVOIR QU'UN VERRE ÉTAIT DE TROP, ENCORE FAUT-IL L'AVOIR BU "

Feat Kara A. Sergeï.

Aiden comprenait parfaitement pourquoi Kara pouvait lui en vouloir, c'était normal étant donné la façon dont les choses s'étaient terminées entre eux deux. Pourtant, il était pratiquement sûr que s'il lui disait la vérité tout simplement, elle comprendrait. Ou alors, la connaissant, elle serait capable de l'engueuler de l'avoir mise à l'écart, qu'ensemble ils auraient pu « affronter » le gang. Il y avait pensé c'est vrai. Il avait pensé à prendre ses affaires et s'enfuir avec elle. Il avait eu toute la journée pour y réfléchir. C'est d'ailleurs pour ça qu'il avait préféré écouter le gang sur ce coup-là. Qu'aurait-il fais tous les deux après s'être enfui ? Avec quoi auraient-ils vécu ? Quel argent ? Où ? Et puis de toute façon, aurait-il seulement pu lui demander de tout abandonner pour venir avec lui ? Et sa famille, qu'auraient-ils bien pu dire sur ça ? Peut-être que leur famille ne les aurait pas laissé faire. En toute franchise ça aurait été plus raisonnable à l'époque. Elle, elle était encore au lycée et lui, officiellement il y était inscrit, mais malheureusement, il avait abandonné les cours depuis longtemps, préférant suivre le gang. Aujourd'hui, il se rendait parfaitement compte de l'idiotie de ses actes. Mais, à l'époque, le gang lui avait réellement fais du bien, il comblait le côté masculin qui lui manquait depuis la perte de son père. Tout ça pour dire que, même aujourd'hui, il n'était pas vraiment certain que lui dire la vérité arrangerait les choses. Et puis, pour faire quoi ? Leur relation était terminée depuis bien longtemps. Il ne ressentait plus rien pour elle. En fait, il ne ressentait plus rien du tout, plus aucune émotion, tout ça depuis sa mère, depuis la guerre, depuis la torture. Il était devenu froid, distant, manipulateur, l'ancien Aiden était profondément caché.

D'ailleurs ce gars froid dont le cœur était brisé par les aléas de la vie qui s'étaient abattu sur lui, venait de s'approcher de cette fille qu'il avait profondément aimé, c'était douloureux comme sensation. C'était sans doute pour ça qu'il n'était pas forcément sympa avec elle, lui faisant payer le mal qu'il éprouvait quand il la voyait, les regrets qu'il pouvait avoir. Et tout ça, il le faisait passer dans ses paroles, ressemblant davantage à certains anciens membres du gang qu'au Aiden qu'elle avait pu connaître. D'ailleurs, elle le lui avait bien fais remarqué, quelques années plus tôt, sur cette plage de Los Angeles. Espièglement, il lui avait demandé si sa soirée se passait bien, un sourire provocateur aux lèvres. En fait, il se détestait d'agir comme ça avec elle. Pourtant, c'était au-dessus de ses forces. "Pourtant, tu avais l'air de t'ennuyer. Remarque, je ne peux pas t'en vouloir, il a l'air ennuyeux à mourir.", lâcha-t-il sans ménagement. Non mais c'est vrai... Il avait l'air tellement « sage », sans prise de risque, sans action... Alors, à moins qu'elle est changé du tout au tout, il savait que ce gars n'était pas fais pour elle. Même si, pour éviter un scandale dans le bar, il n'en dirait rien. En tout cas, pas pour l'instant. Et puis, elle le connaissait un minimum. Certes, il avait changé, mais il avait bel et bien gardé ce même franc parlé qu'elle. C'était peut-être en partie pour cette raison qu'ils s'étaient si bien entendu auparavant, se cherchant, se battant pour avoir raison. "Et bien si, mais tu sais que je ne sais pas rester enfermer dans une même pièce sans finir fou.", lui rappela-t-il. Car, même si depuis quelques mois maintenant, il était claustrophobe, rester enfermé à ne rien faire, ça ne lui avait jamais plu. Alors, il préférait largement sortir, même pour juste regarder un match. "Et puis, il n'y a pas de bière dans ma chambre d'hôtel. Ni toi d'ailleurs.", rajouta-t-il amusé, lui faisant comprendre qu'il s'amusait, sans se cacher, à l'embêter. Certes, il pouvait y avoir un double sens dans sa phrase, pourtant, ce n'était pas le cas. Pour une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Manoir Dragonstone] “Pour savoir se venger, il faut savoir souffrir.” [Ryujia/Iseul]
» Pour savoir comment se dépoiler le soir...
» Tout ça... Pour ça?! [PV Drago Malefoy]
» Astuce pour plus de difficulté
» C'est l'histoire d'une jeune demoiselle qui a terminé sa présentation (a)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-