AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité, viens nous donner ton avis ou nous laisser un message d'amour sur PRD et Bazzart
et récolte des points supplémentaires dans la course au membre du mois ! ♥️
Le forum a trois ans ♥️
Merci à chacun de vous pour ces belles années !
Préparez-vous à frémir de peur
L'événement d'Halloween est toujours là ! Les inscriptions sont fermées mais il vous est toujours possible de poster dedans ♥️

 Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu (Aiden & Kara)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 09/07/2017
Messages : 96
Avatar : Claire Holt
Métier : Lieutenant de police

Message
Sujet: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu (Aiden & Kara)    - Dim 17 Sep 2017 - 14:32


Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu
Aiden & Kara
Kara cumulait les heures au commissariat depuis plusieurs jours. C'était typique chez la jeune femme que de se réfugier la tête la première dans le travail quand quelque chose la perturbait.  La raison? Aiden! Après plus de 10 années passées sans contact, il débarquait à la Nouvelle Orléans, dans le commissariat où elle travaille avec l'espoir de retrouver sa famille biologique.  Comment réagir? Comment ne pas l'aider?  Kara luttait entre sa nature impulsive, à dire tout ce qu'elle a sur le cœur puis ensuite réfléchir et son professionnalisme. Clairement Kara ne s'était pas imaginée un jour revoir Aiden et encore moins à de telles retrouvailles. Pas de disputes, de cri, de paroles déplacées, balancées pour blesser, non juste un petit pic rien de plus... Son empathie avait prit le pas, se sentant elle même concernée par son histoire et il semblait si mal qu'elle n'avait pas pu ni voulu le mettre plus à terre.

Depuis la jeune femme travaillait sur la moindre piste, contactant les autorités à Los Angeles, s’intéressant même aux autres enfants victimes du trafic à l'époque pour savoir si certains avaient pu retrouver leurs familles biologiques.  Aiden occupait toutes ses pensées car quand elle n'était pas occupé à lui fournir des réponses, son cerveau s'amusait à la torturer, lui remémorant leur passé commun. Mais ce soir, elle avait besoin de se changer les idées et avait d'ailleurs rendez-vous avec un médecin du doux prénom de Gabriel. Tous les deux s'étaient rencontrés, quelques semaines auparavant,  à l'hôpital alors que Kara venait interroger un témoin. Rapidement ils s'étaient bien entendus et il lui avait alors proposé d'aller boire un verre. Une invitation que la jeune femme n'avait pas tout de suite acceptée. Toujours sur ses gardes quand il s'agit de la gente masculine. Kara avait bien trop souffert par le passé pour faire de nouveau confiance à un homme. Pourtant elle avait finit par revenir sur sa décision. "Bonne soirée. A demain" Kara salua l'agent chargé de l'accueil du commissariat en rejoignant la sortie et Gabriel avant de filer au Johnny's. La jeune lieutenant connaissait bien le barman et également propriétaire du bar... pour s'y rendre avec des collègues à chaque une affaire classée.

La soirée commençait plutôt bien, Gabriel semblait être un garçon gentil et drôle. A cet instant, Kara se sentait plutôt bien, elle ne pensait plus à rien, surtout pas à Aiden. Mais voilà alors qu'ils venaient de trinquer à leur soirée, elle aperçue du coin de l’œil une silhouette familière entrer dans l'enceinte du bar « oh c'est pas vrai » murmura t-elle, sans que ses lèvres ne bougent réellement.  Aiden ! Il la suivait ou quoi. «  Kara ? » Kara détourna le regard de Aiden pour poser de nouveau les yeux sur celui qui l'accompagnait ce soir. « Oui ? Excuse-moi tu disais ? »  Faire comme si de rien était, comme si la présence de Aiden ce soir ne changeait en rien ses projets. C'est ce que se répétait Kara, qui tentait de focaliser toute son attention sur ce jeune et beau médecin. Mais qui n'était pas.... Aiden.

⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________________
« Always and forever »
All of the things that I want to say just aren't coming out right. I'm tripping on words. You've got my head spinning. I don't know where to go from here. LifehouseYou & Me
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 09/07/2017
Messages : 52
Avatar : Chris Wood
Age : 27
Métier : Pompier, ancien militaire dans les SEALs.

Message
Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu (Aiden & Kara)    - Dim 17 Sep 2017 - 18:53





"POUR SAVOIR QU'UN VERRE ÉTAIT DE TROP, ENCORE FAUT-IL L'AVOIR BU "

Feat Kara A. Sergeï.

Cela faisait quelques jours qu'Aiden était à la Nouvelle-Orléans, quelques jours qu'il tournait en rond dans sa chambre d'hôtel, attendant de voir si la police trouverait quelque chose. Mais, étant donné qu'il ne pouvait rester dans une même pièce trop longtemps sans voir ses murs commencer à se rapprocher de lui, Aiden avait fais pas mal de promenade dans la ville, gardant son téléphone sur lui des fois que Kara l'appelle. En parlant de Kara... il essayait de ne pas penser à elle mais, en réalité, ces retrouvailles qu'il n'avait pas le moins du monde envisagées le travaillaient pas mal ! Étonnamment, ces fameuses retrouvailles s'étaient plutôt bien passés si on prenait en compte la façon dont ils s'étaient quittés, mais aussi leurs personnalités électriques. Certes, ils ne s'étaient pas sautés dans les bras l'un de l'autre, mais ils ne s'étaient pas non plus sautés à la gorge. Le jeune homme avait beaucoup moins d'amertume envers Kara qu'elle n'en avait pour lui. En même temps, c'est lui qui l'avait quitté en la jetant comme une moins que rien plusieurs années auparavant. Il pouvait comprendre sa colère envers lui. Lui, il faisait simplement semblant de n'en avoir rien à faire. Et puis, de toute façon, il était passé à autre chose. Enfin, façon de parler puisqu'il n'avait jamais eu réellement personne après Kara. En tout cas, il n'avait jamais ressenti les mêmes choses pour les autres femmes qu'il avait pu côtoyer. Malgré tout, la revoir l'avait secoué, même s'il n'en montrait rien comme à son habitude. Il enfouissait tout au fond de lui. Même si parfois, c'était bien trop compliqué. Comme la dernière fois, au commissariat, où l'ancien militaire s'était senti dépassé par tous les événements. Mais, grâce à la lieutenant, il avait peu à peu repris confiance. Même si la peur de retrouver ou non sa famille biologique persistait.

Pour passer le temps, Aiden avait pris pour habitude d'aller faire pas mal de course à pieds, ou bien d'aller se baigner dans les lacs aux alentours de la Nouvelle-Orléans. Mais il s'ennuyait terriblement à force. C'était le genre de personne à toujours avoir besoin de faire quelque chose de ses dix doigts. Alors, rester là en ayant rien à faire, ce n'était pas facile. C'est pourquoi, ce soir, Aiden décida d'aller regarder le match de baseball, le sport qu'il adorait depuis tout petit, dans un bar, non loin de l'hôtel où il séjournait. Un bar, des bières, un match. Que demander de plus. Alors qu'il venait de pénétrer dans le bar, les yeux de l'ancien militaire se posèrent presque instantanément sur Kara. Que faisait-elle ici ? En même temps, c'était un lieu publique, elle faisait ce que bon lui semblait. Néanmoins, Aiden serra inconsciemment sa mâchoire en voyant qu'elle était accompagné d'un homme. Ce n'était pas ses affaires se disait-il, lui, il était là pour le match. Comme par chance, une table se libéra juste en face de Kara qui elle, était placée dans l'alignement avec la télévision. Il s'installa alors tranquillement, alors qu'une serveuse arrivait vers lui. Son regard croisa une demie seconde celui de Kara avant qu'il ne regarde la serveuse, lui adressant un de ces fameux sourires... L'enjôleur de service... Commandant un bière, il porta son attention sur la télévision qui annonçait que le match n'allait pas tarder à débuter, non sans avoir fait glisser ses yeux sur la jeune femme avant ça. La soirée allait s'annoncer amusante. Ou troublante. Mais ça, il ne s'en rendait pas encore compte.

_________________________
nobody know. including me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 09/07/2017
Messages : 96
Avatar : Claire Holt
Métier : Lieutenant de police

Message
Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu (Aiden & Kara)    - Dim 15 Oct 2017 - 23:06


Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu
Aiden & Kara
Involontairement, Aiden ne cessait de la torturer. Il avait toujours eu de l'influence sur la jeune femme, bonne comme mauvaise. Comme elle le disait si bien à l'époque, elle l'adorait autant qu'il pouvait parfois l'énerver même si depuis leur rupture Kara nourrissait essentiellement de la rancœur et colère contre lui.  Il s'était joué d'elle, l'avait quitté sans ménagement, amenant Kara à s'interroger, à savoir si elle le connaissait vraiment comme elle avait pu le prétendre et le croire.  

Aujourd'hui, de l'eau était passée sous les ponts pourtant Kara lui en voulait toujours. Elle qui pensait être passé au dessus de tout ça, elle se trompait bien. Tout aurait été plus simple si Aiden n'avait été qu'un simple amour d'adolescence… Alors dans sa tête, plus vite elle lui fournissait les réponses à ses questions concernant sa famille biologique, plus vite il repartirait.  En attendant, elle l'éviterait au maximum tel était son plan. C'est beau de rêver n'est-ce pas ? Surtout que c'est souvent quand on veut éviter quelqu'un que nos routes ne cessent de se croiser … comme ce soir.  Sur le nombre de bar à la Nouvelle-Orléans, il fallait que Aiden choisisse lui aussi le Johnny's pour passer la soirée.  

Alors que la jeune femme tentait tant bien que mal de reprendre le fil de sa conversation avec Gabriel, son regard ne pu que se poser de nouveau sur Aiden lorsqu'elle le vit du coin de l'oeil s'installer seulement à quelques mètres d'elle, juste en face d'elle si bien que lorsqu'elle posait les yeux sur Gabriel, elle avait Aiden en arrière plan. * Génial * pensa ironiquement Kara comme si sa soirée n'allait pas être assez compliqué comme ça. Comment pouvait-elle se sortir de cette situation ? Aller ailleurs ? C'était une solution c'est vrai, mais que prétendrait-elle à Gabriel ? Ils venaient à peine d'arriver.  Kara n'en montrait encore rien, mais elle se sentait défaillir et elle détestait ce sentiment. Tout comme cette pointe de jalousie quand elle remarqua une serveuse se rapprocher de Aiden pour lui apporter sa bière non sans le draguer au passage. Cette fois-ci, la jeune femme ne pouvait plus compter sur le cadre professionnel, qui lui avait servit de repère ou plutôt de bouée de sauvetage quelques jours auparavant au commissariat. Sans s'en rendre compte, Kara avala d'une traite le fond de son verre avant d’esquisser un sourire à l'intention de Gabriel pour paraître le plus naturelle possible et poursuivre leur soirée quand la sonnerie du téléphone de Gabriel sonna. « C'est l'hôpital, je dois répondre. Je fais au plus vite » Lui assura t-il avant de sortir de l'établissement. Restée seule, Kara croisa de nouveau le regard de son ex mais préféra s'intéresser bien vite au match de baseball qui avait débuté attendant le retour de Gabriel.


⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________________
« Always and forever »
All of the things that I want to say just aren't coming out right. I'm tripping on words. You've got my head spinning. I don't know where to go from here. LifehouseYou & Me
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 09/07/2017
Messages : 52
Avatar : Chris Wood
Age : 27
Métier : Pompier, ancien militaire dans les SEALs.

Message
Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu (Aiden & Kara)    - Mer 18 Oct 2017 - 21:53





"POUR SAVOIR QU'UN VERRE ÉTAIT DE TROP, ENCORE FAUT-IL L'AVOIR BU "

Feat Kara A. Sergeï.

Si lui avait eu une influence positive comme négative sur Kara, la jeune femme, à l'époque n'avait eu qu'un effet positif sur l'adolescent qu'il avait été. La mère du jeune homme avait vu son fils changer à vu d'oeil. Kara avait réussi à le faire sortir de cette coquille qu'il avait construit autour lui depuis la mort de son père et depuis son intégration au gang. Mais,peu à peu,cette coquille avait commencé à s'ébrécher aux côté de la jolie blonde. Il riait de nouveau, semblait plus reposé, plus serein, il passait plus de temps chez lui qu'auparavant. Sa mère avait été ravie à l'époque. Elle avait adoré Kara dès le début. Malheureusement, tout ne s'était pas bien terminé puisqu'il avait eu le droit à un chantage non négligeable de la part de son gang. Et, suite à leur séparation qui n'était pas du tout voulu de la part d'Aiden mais, totalement nécessaire, les brèches qui s'étaient formées sur la coquille protégeant Aiden s'étaient refermées. Et c'était encore plus vrai à l'heure d'aujourd'hui, après ce qu'il lui était arrivé depuis. D'ailleurs, il paraissait tellement plus froid qu'on pouvait deviner l'épaisseur de cette coquille autour de lui à vu d’œil. Malgré tout, cette impassibilité qu'il affichait constamment, ou presque en tout cas, s'était sentie secouée lorsqu'il avait vu Kara au poste de police. Même s'il n'en avait rien montré, il l'avait parfaitement bien senti au fond de lui. Le jeune homme pouvait comprendre qu'elle lui en voulait. Il s'en voulait aussi un peu, même s'il ne regrettait pas vraiment son choix car au moins, elle était vivante, le gang ne lui avait rien fais. Même si, honnêtement, il aurait préféré rester avec elle à l'époque. Voire même, si ça avait réellement collé entre eux, franchir d'autres étapes tous les deux. Mais cette ère là était révolue. Trop de choses s'étaient passés depuis, que ce soit de son côté comme de celui de Kara sans doute.

La trouver ici n'avait pas du tout été volontaire, c'était certain. Il se serait bien passé de sentir son coeur se serrer de cette façon quand il la voyait, lui rappelant tout ce qu'il avait pu perdre. Malheureusement, le destin semblait en décider autrement. Alors, pour éviter de montrer cette faiblesse à la jeune fille, qui avait, à son tour, découvert sa présence ici, il allait faire ce qu'il savait faire le mieux : le Bougre... D'ailleurs, comme par magie, une table face à Kara et la télévision se libéra, la place parfaite. Il s'y installa, commanda une bière à la serveuse qui n'avait pas hésité à le draguer légèrement. Instinctivement et, même si la jolie n'avait rien à dire, il avait tourné la tête vers elle, comme pour voir sa réaction. Réaction qu'il n'avait pas prévu puisqu'il la vit avaler d'une traite son verre avant de reporter ses yeux sur son "compagnon de soirée" pour lui adresser un de ces sourires qu'il avait déjà pu voir. Alors, lorsqu'elle lui apporta sa bière, il n'hésita pas à la remercier d'un clin d'oeil avant de reporter son attention sur Ka...la télévision... sur la télévision. D'ailleurs, il vit le IDS comme il se l'était mentalement nommé, alias, Idiot De Service, prendre un appel en s'éloignant de la table à laquelle il était installé avec la jolie blonde. Une nouvelle fois, leurs regards s'étaient croisés avant que cette dernière ne se retourne pour voir le match.

Sans vraiment réfléchir, comme s'il laissait son corps faire, Aiden se déplaça jusqu'a la dite table, et s'installa même sur la chaise qu'avait occupé IDS. "Salut. Tu passes une bonne soirée ?", demanda-t-il l'air de rien, même si le sourire qu'il avait aux lèvres semblait dire à Kara "J'espère que ma présence te dérange !". pourquoi faisait-il ça ? Il n'en avait pas la moindre idée. Surtout qu'il n'était pas comme ça dans le fond. En fait, inconsciemment, il devait en vouloir à Kara de lui faire ressentir la douleur qu'il pouvait ressentir lorsqu'il la voyait. Même si ce n'était pas du tout de la faute à la jeune femme.

_________________________
nobody know. including me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 09/07/2017
Messages : 96
Avatar : Claire Holt
Métier : Lieutenant de police

Message
Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu (Aiden & Kara)    - Dim 22 Oct 2017 - 0:32


Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu
Aiden & Kara
Kara n'avait pas compris ce qu'il s'était passé sur la plage, 10 ans plutôt, lorsque Aiden avait décidé de rompre et le mystère restait entier encore aujourd'hui. Rien selon la jeune fille n'aurait pu prédire un tel revirement de situation, le matin même ils s'étaient réveillés ensemble heureux. Profiter d'elle ? Elle avait eu du mal à y croire, ça ne ressemblait pas à Aiden tout comme le comportement qu'il avait abordé ce soir là. Et pourtant l'adolescente n'avait pu que se résigner, blessée. Leur histoire s'était terminée sur de l'incompréhension, de la rancœur et un sentiment d'inachevé.

Pourtant Aiden est de ces personnes que l'on ne peut oublier, qui auront à jamais cette place toute particulière en nous, qui nous déstabilisent dès que nos regards se croisent. Un effet inexplicable que produit Aiden sur la jolie blonde depuis leur première rencontre, comme quelques jours plutôt au commissariat ou même ce soir quand Kara avait vu Aiden entrer dans le bar.  Elle essayait comme à son habitude de ne rien montrer mais ce n'était pas une mince à faire. Non vraiment ! C'était comme si son regard cherchait constamment le sien. Kara se maudissait intérieurement alors une fois seule, pour reprendre un tantinet le contrôle de la situation, elle se tourna vers l'écran et fit mine de suivre le match de baseball. Malgré tout, elle pouvait sentir son regard sur elle, c'était à la fois énervant et troublant. Pire encore, comme Kara le craignait, Aiden profita de l'absence de Gabriel pour la rejoindre, s'installant à ses côtés. "Salut. Tu passes une bonne soirée ?" La jeune lieutenant de police fronça les sourcils. « Tu passes une bonne soirée ? » Sérieusement ? Qu'on la rassure !  Il le faisait exprès. Qu'est-ce qu'il cherchait à faire ? L'énerver ? Que lui voulait-il ?  Et son sourire... Kara n'avait qu'une envie lui mettre une bonne gifle histoire de le faire disparaître de ses lèvres.

« Très agréable jusqu'à ce que tu arrives ... » Lâcha t-elle sans filtre avec le même sourire agaçant que Aiden affichait. A quelle genre d'autre réponse s'attendait-il?  La jeune fille impulsive et franche que Aiden avait connu à l'adolescence n'avait pas tellement changer en vieillissant.. « Et toi ? Tu n'as pas la télévision dans ta chambre d'hôtel ? » Traduction « oui tu me déranges. Je n'ai aucune envie de te voir » C'était plus fort qu'elle, elle n'avait pas su se maîtriser bien longtemps.  


⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________________
« Always and forever »
All of the things that I want to say just aren't coming out right. I'm tripping on words. You've got my head spinning. I don't know where to go from here. LifehouseYou & Me
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 09/07/2017
Messages : 52
Avatar : Chris Wood
Age : 27
Métier : Pompier, ancien militaire dans les SEALs.

Message
Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu (Aiden & Kara)    - Ven 27 Oct 2017 - 0:15





"POUR SAVOIR QU'UN VERRE ÉTAIT DE TROP, ENCORE FAUT-IL L'AVOIR BU "

Feat Kara A. Sergeï.

Aiden comprenait parfaitement pourquoi Kara pouvait lui en vouloir, c'était normal étant donné la façon dont les choses s'étaient terminées entre eux deux. Pourtant, il était pratiquement sûr que s'il lui disait la vérité tout simplement, elle comprendrait. Ou alors, la connaissant, elle serait capable de l'engueuler de l'avoir mise à l'écart, qu'ensemble ils auraient pu « affronter » le gang. Il y avait pensé c'est vrai. Il avait pensé à prendre ses affaires et s'enfuir avec elle. Il avait eu toute la journée pour y réfléchir. C'est d'ailleurs pour ça qu'il avait préféré écouter le gang sur ce coup-là. Qu'aurait-il fais tous les deux après s'être enfui ? Avec quoi auraient-ils vécu ? Quel argent ? Où ? Et puis de toute façon, aurait-il seulement pu lui demander de tout abandonner pour venir avec lui ? Et sa famille, qu'auraient-ils bien pu dire sur ça ? Peut-être que leur famille ne les aurait pas laissé faire. En toute franchise ça aurait été plus raisonnable à l'époque. Elle, elle était encore au lycée et lui, officiellement il y était inscrit, mais malheureusement, il avait abandonné les cours depuis longtemps, préférant suivre le gang. Aujourd'hui, il se rendait parfaitement compte de l'idiotie de ses actes. Mais, à l'époque, le gang lui avait réellement fais du bien, il comblait le côté masculin qui lui manquait depuis la perte de son père. Tout ça pour dire que, même aujourd'hui, il n'était pas vraiment certain que lui dire la vérité arrangerait les choses. Et puis, pour faire quoi ? Leur relation était terminée depuis bien longtemps. Il ne ressentait plus rien pour elle. En fait, il ne ressentait plus rien du tout, plus aucune émotion, tout ça depuis sa mère, depuis la guerre, depuis la torture. Il était devenu froid, distant, manipulateur, l'ancien Aiden était profondément caché.

D'ailleurs ce gars froid dont le cœur était brisé par les aléas de la vie qui s'étaient abattu sur lui, venait de s'approcher de cette fille qu'il avait profondément aimé, c'était douloureux comme sensation. C'était sans doute pour ça qu'il n'était pas forcément sympa avec elle, lui faisant payer le mal qu'il éprouvait quand il la voyait, les regrets qu'il pouvait avoir. Et tout ça, il le faisait passer dans ses paroles, ressemblant davantage à certains anciens membres du gang qu'au Aiden qu'elle avait pu connaître. D'ailleurs, elle le lui avait bien fais remarqué, quelques années plus tôt, sur cette plage de Los Angeles. Espièglement, il lui avait demandé si sa soirée se passait bien, un sourire provocateur aux lèvres. En fait, il se détestait d'agir comme ça avec elle. Pourtant, c'était au-dessus de ses forces. "Pourtant, tu avais l'air de t'ennuyer. Remarque, je ne peux pas t'en vouloir, il a l'air ennuyeux à mourir.", lâcha-t-il sans ménagement. Non mais c'est vrai... Il avait l'air tellement « sage », sans prise de risque, sans action... Alors, à moins qu'elle est changé du tout au tout, il savait que ce gars n'était pas fais pour elle. Même si, pour éviter un scandale dans le bar, il n'en dirait rien. En tout cas, pas pour l'instant. Et puis, elle le connaissait un minimum. Certes, il avait changé, mais il avait bel et bien gardé ce même franc parlé qu'elle. C'était peut-être en partie pour cette raison qu'ils s'étaient si bien entendu auparavant, se cherchant, se battant pour avoir raison. "Et bien si, mais tu sais que je ne sais pas rester enfermer dans une même pièce sans finir fou.", lui rappela-t-il. Car, même si depuis quelques mois maintenant, il était claustrophobe, rester enfermé à ne rien faire, ça ne lui avait jamais plu. Alors, il préférait largement sortir, même pour juste regarder un match. "Et puis, il n'y a pas de bière dans ma chambre d'hôtel. Ni toi d'ailleurs.", rajouta-t-il amusé, lui faisant comprendre qu'il s'amusait, sans se cacher, à l'embêter. Certes, il pouvait y avoir un double sens dans sa phrase, pourtant, ce n'était pas le cas. Pour une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 09/07/2017
Messages : 96
Avatar : Claire Holt
Métier : Lieutenant de police

Message
Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu (Aiden & Kara)    - Dim 26 Nov 2017 - 21:44


Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu
Aiden & Kara
Kara redoutait ce moment où Aiden viendrait à sa rencontre parce qu'il le ferait c'était certain, le connaissant quand même un peu il ne pourrait pas s'empêcher de s'immiscer et plus encore de se comporter comme un crétin. D'ailleurs, Gabriel était à peine parti, qu'il sauta sur l'occasion et venir lui tenir compagnie, se permettant au passage de juger Gabriel. Selon Aiden, il avait l'air d'être ennuyeux, un vrai somnifère, en même temps Kara ne s'attendait pas à ce qu'il l'apprécie. De quoi énerver un peu plus la jeune lieutenant de police, pourtant elle sentait que ce n'est qu'un début.  « En quoi cela peut bien t'intéresser ? » C'est vrai, ils n'avaient plus rien à voir tous les deux.  Ils n'étaient plus ensemble et n'avaient plus de compte à se rendre.  Aujourd'hui s'ils étaient en contact c'était uniquement pour aider Aiden à retrouver sa famille biologique. « Remarque, c'est vrai que à la différence, avec toi on ne s’ennuie jamais. » Kara se souvient de leurs discussions, leurs débats qui n'avaient ni queue ni tête mais pourtant drôle ou encore de leur dispute tout sauf posée, chacun ayant un gros caractère, impulsif et franc, quitte à ce que les mots dépassent la pensée et à le regretter par la suite. Mais vu le ton sur lequel Kara lui avait répondu, il ne s'agissait pas d'un compliment. « Ah une chose sur laquelle tu ne m'as pas menti ! J'ai au bout de 10 ans une vérité te concernant... » Constata t-elle avec amertume lorsque Aiden lui rappela sa claustrophobie. A leur rupture, l'adolescente avait remise en cause tout ce qu’il avait pu lui confier. Comment aurait-il pu mentir sur un tel sujet ? Cherchait-elle à le blesser ? Sans l'ombre d'un doute. C'était à son tour de lui rendre la monnaie de sa pièce, tant elle avait souffert par le passé.  Mais c'était sans compter sur Aiden qui semblait prendre racine. Il avait envie de s'amuser, de l'embêter et ne s'en cachait pas.  « C'est trop touchant »  répondit-elle avec sarcasme avant de poursuivre plus cassante « Dit donc tu as du t'ennuyer sans moi pendant des années . » Kara croisa les bras contre sa poitrine et continua sans le laisser en placer une « Tu n'as pas changé à ce que je vois.... Dis-moi, la dernière fois... le type fragile au commissariat c'était aussi pour m'amadouer, un de tes jeux?» Oui elle avait toujours cette image de lui comme l'adolescent bad boy, profiteur qui lui avait brisé le cœur sur cette plage il y a 10 ans « On n'a plus dix sept ans et je n'ai pas envie de jouer avec toi. »


⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________________
« Always and forever »
All of the things that I want to say just aren't coming out right. I'm tripping on words. You've got my head spinning. I don't know where to go from here. LifehouseYou & Me
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 09/07/2017
Messages : 52
Avatar : Chris Wood
Age : 27
Métier : Pompier, ancien militaire dans les SEALs.

Message
Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu (Aiden & Kara)    - Jeu 7 Déc 2017 - 21:52





"POUR SAVOIR QU'UN VERRE ÉTAIT DE TROP, ENCORE FAUT-IL L'AVOIR BU "

Feat Kara A. Sergeï.

Ok, Aiden cherchait la merde comme on dit. Mais c'était plus fort que lui. Ce côté provocateur, il l'avait gardé aux travers des années. Une chose que Kara avait sans doute du voir. C'était ce qui faisait son charme... "En quoi cela peut bien t'intéresser ? ", à cette phrase de la jolie blonde, Aiden leva les mains en l'air, un sourire aux lèvres, faisant semblant de "se rendre", comme s'il agitait le drapeau blanc mais qu'en même temps il mettait les feux aux poudres avec ce sourire collé aux lèvres. "Remarque, c'est vrai que à la différence, avec toi on ne s’ennuie jamais ", à ce compliment qui, en réalité, n'en était sans doute pas un venant de Kara, le pompier lâcha un petit rire en frottant doucement sa barbe. Même si sa phrase avait plus l'air d'une pique, cela lui rappelait aussi et surtout de bons souvenirs. "On s'engueulait, mais on arrivait toujours à tourner ça... positivement.", rajouta-t-il avec un sourire en coin, se souvenant de toutes ses disputes qui avaient pu se terminer sous la couette ou, en tout cas, à s'enlacer pour s'excuser. Il n'avait pas fais cette remarque pour toucher ou blesser Kara, il s'agissait simplement d'une pensée heureuse. Même si tout ça s'était plutôt mal terminé... Leur relation n'avait pas été ennuyante, bien au contraire. Elle avait été explosive, dans le bon sens du terme. Aiden savait parfaitement qu'il ne trouverait aucune autre personne avec qui il vivrait cet amour et cette passion qu'il avait vécu, autrefois, avec Kara. Tant pis pour lui, sa chance était passée. Et de toute façon, s'engager dans une relation amoureuse n'était pas du tout dans ses projets.

Au moins, une chose était sûre, le caractère de Kara n'avait pas changé. En tout cas, c'est ce qu'il en avait conclu avec cette phrase cinglante qu'elle lui avait balancé au visage : "Ah une chose sur laquelle tu ne m'as pas menti ! J'ai au bout de 10 ans une vérité te concernant... ". En même temps, Aiden ne pouvait pas lui en vouloir d'avoir remis en question tout ce qu'il avait pu dire sur lui après la façon dont il l'avait quitté. Presque malgré lui, il détourna les yeux vers la télévision, ne pouvant supporter le regard de cette ex petite amie à qui il avait dû renoncer, la culpabilité le rattrapant au grand galop. D'ailleurs, lui qui faisait son possible pour toujours rester impassible, là, il n'avait pas pu masquer ce regret dans ses yeux. C'était pour cette raison qu'il avait tenté d'échapper au regard de la blonde.

Pourtant, les voilà qu'ils continuaient à s'envoyer des piques. Chose qui amusait pas mal Aiden au début mais qui, malheureusement, commencé à regretter d'être venu l'embêter. Pourtant, il n'avait pas pu s'en empêcher. "Tu n'as pas changé à ce que je vois.... Dis-moi, la dernière fois... le type fragile au commissariat c'était aussi pour m'amadouer, un de tes jeux? ". Cette simple remarque le fit voir rouge. Comment osait-elle ? Aiden serra sa mâchoire alors qu'elle continuait sur sa lancée : "On n'a plus dix sept ans et je n'ai pas envie de jouer avec toi. ". Il valait mieux qu'il s'éloigne car il n'aimait pas se donner en spectacle. Alors, avant de lui répondre, il prit quelques secondes où il resta silencieux, gardant son regard dans celui de Kara : "Si tu me connaissais et surtout si tu m'avais connu un minimum, tu saurais que je ne joue pas et que je n'ai jamais joué.", répondit-il d'une voix faussement calme qui cachait sa colère à ce moment précis, appuyant bien sur le jamais à la fin de sa réponse. Et c'était vrai, il n'avait jamais joué avec elle, même si, forcément, Kara n'était pas au courant. Peut-être qu'avec ça, elle saurait qu'il y avait peut-être eu quelque chose à l'époque. Peut-être que cette simple phrase confirmait le doute qu'elle avait eu, dix ans plus tôt, au bord de cette plage. Sur ces derniers mots, Aiden préféra retourner s'asseoir, avalant plusieurs gorgées de sa bière et regardant le match de baseball qui passait à la télévision mais qui, bizarrement, ne l'intéressait plus du tout.

_________________________
nobody know. including me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 09/07/2017
Messages : 96
Avatar : Claire Holt
Métier : Lieutenant de police

Message
Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu (Aiden & Kara)    - Dim 10 Déc 2017 - 0:49


Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu
Aiden & Kara
Effectivement son côté provocateur faisait son charme !  Bien qu'à cet instant Kara n'avait qu'une envie lui retirer ce sourire et cet air de sur son visage. Aiden le savait que trop bien. Et puis qu'avait-il à se mêler de sa vie ?  Aiden était plutôt mal placé pour s'en préoccuper, d'ailleurs la jeune femme ne se gêna pas pour le lui dire. Gabriel était un garçon gentil, attentionné mais sans surprise. Il manquait ce petit quelque chose. Aiden était son opposé, certes il était tout aussi gentil et attentionné quand il le voulait, mais il y avait eu cette passion, cette complicité entre eux qui avaient fait toute la différence.  Kara n'avait jamais non plus su et même encore aujourd'hui à quoi s'en tenir avec lui. Il l'énervait autant qu'il l'apaisait. C'est entre autre pour ces raisons qu'elle adorait. Non non Kara n'était pas maso. Ils avaient toujours fonctionné ainsi tout les deux. "On s'engueulait, mais on arrivait toujours à tourner ça... positivement."  Aiden avait totalement raison. Ce souvenir lui faisait chaud cœur tout comme il l'a blessait pour l'avoir perdu.  « Je m'en souviens bien.. » Moment de faiblesse. Un petit sourire venu alors étirer le coin des lèvres de la jeune femme, rêveuse, l'espace de quelques secondes avant qu'elle ne s'en rende compte. « C’était il y a des années ça n'a plus d'importance » Nuança t-elle soudainement. C'était typique chez Kara, dès qu'elle se sentait faillir, il fallait qu'elle reprenne le contrôle et pour cela se montrait plus froide.

Les mots pour arme de défense, la tornade blonde poursuivit sur sa lancée, et le moins qu'on puisse c'est qu'elle n'y allait avec le dos de la cuillère, tapant là où ça faisait mal. Aiden y réfléchira à deux fois la prochaine fois avant de la provoquer. Mais remettre en doute sa claustrophobie comme se servir de sa fragilité passé mais omniprésente malgré les apparences était petit et méchant ; Kara en prendrait conscience et regretta plus tard quand elle sera calmée. "Si tu me connaissais et surtout si tu m'avais connu un minimum, tu saurais que je ne joue pas et que je n'ai jamais joué."  Ça lui allait bien de dire ça. A ces mots, Kara ne pu s'empêcher de rire. Un rire de nervosité mais plus encore d'agacement. Quel aplomb ! Il osait lui mentir en la regardant droit dans les yeux. Il avait la mémoire courte ou finalement peut-être qu'il s'était montré sincère, que l'amour avait été des plus sincère ! Mais alors pourquoi aurait-il repoussé? Non vraiment Kara ne comprenait pas d'autant plus que pour le moment sa colère l'aveuglait tellement qu'elle ne pouvait avoir les idées claires.  

Sur ce, sans même laisser l'occasion à la jeune femme de répondre, Aiden avait tourné les talons. Elle qui cherchait à le faire fuir, elle avait réussie seulement maintenant elle n'en avait pas fini avec lui. Il était venu l'embêter, il allait l'écouter qu'il le veuille ou non. C'était trop facile de venir et repartir dès que la conversation ne tournait pas à son avantage. Et puis Kara avait attendue bien trop longtemps de dire tout ce qu'elle avait sur le cœur pour le laisser filer ainsi. Alors presque aussi vite s'était-il éloignée que Kara se leva et le suivit à sa table avant de se poster net devant lui pour attirer toute son attention.  « Jamais ? Tu te fiches de moi !  Tu as peut-être oublié mais pas moi ! » Kara n'en avait que faire de se trouver dans un lieu public.  « Je veux juste m'éclater, je n'ai pas envie d'être avec toi, ou encore ça ne signifiait rien pour moi, ça ne te dit rien ?» Ses yeux envoyaient à présent des éclairs, c'était comme si elle revivait ce moment. Que pouvait-elle croire d'autre que ce qu'il lui avait dit ce soir là?  «Mais tu as raison sur un point je ne te connais pas ! Le Aiden que je pensais connaître et que j'aimais ... lui il n'aurait pas fait de mal comme tu l'as fait.» Kara ne lui avait jamais dit qu'elle l'avait aimé jusqu'à ce soir, même si bien souvent les gestes valent bien plus que des mots.


⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________________
« Always and forever »
All of the things that I want to say just aren't coming out right. I'm tripping on words. You've got my head spinning. I don't know where to go from here. LifehouseYou & Me
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 09/07/2017
Messages : 52
Avatar : Chris Wood
Age : 27
Métier : Pompier, ancien militaire dans les SEALs.

Message
Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu (Aiden & Kara)    - Dim 10 Déc 2017 - 18:45





"POUR SAVOIR QU'UN VERRE ÉTAIT DE TROP, ENCORE FAUT-IL L'AVOIR BU "

Feat Kara A. Sergeï.

Aiden pouvait voir qu'il s'agissait, pour elle aussi, de bons souvenirs grâce au petit sourire qu'elle affichait et qui, étonnamment, le fit sourire aussi, sincèrement. Chose qu'il n'avait pas fait depuis des années il avait l'impression. Mais Kara le fit vite redescendre sur Terre "C’était il y a des années ça n'a plus d'importance.". Oui, elle n'avait pas tort. En y repensant, il donnerait n'importe quoi pour revenir à cette époque. Il était avec Kara, comptait quitter le gang. Peut-être que sa mère serait vivante, il aurait travaillé et elle se serait reposée un tant soit peu. Il passa une main sur sa barbe de quelques jours, reprenant ses esprits. C'était utopique. Il n'avait jamais vraiment eu de chance dans la vie alors, avoir le droit au bonheur, il n'y croyait que très peu.

Par la suite et, pensant qu'elle n'allait pas venir à sa table car elle était finalement tranquille, la voilà qui revenait à la charge. S'il avait su, il ne serait pas allé la voir dans un premier temps. Ses jambes l'avaient porté jusqu'à elle automatiquement. A croire qu'il ressentait toujours quelque chose pour elle, même s'il ne se l'avouait pas. Remarque, cette théorie se confirmait par le fait qu'il était tout à fait insupportable avec elle. La voir lui faisait du mal, il revoyait ce qu'il avait perdu à cause du gang, à cause de ses conneries finalement. Et honnêtement, ce n'était pas facile à vivre. Alors il faisait le con.

A l'époque, ça ne l'avait presque pas dérangé que Kara le prenne pour un parfait Bougre. Il faisait ça pour sa sécurité, c'était ce qu'il y avait de plus important pour lui. Or, ici le gang n'était plus, alors, qu'elle le prenne toujours pour ce Bougre lui faisait du mal, lui rappelant tout ce qu'il avait perdu. Sans Kara, il avait été à l'armée pour s'en sortir. Avec Kara, il était persuadé qu'elle aurait été sa sauveuse. Elle l'avait rendu bien meilleur de jour en jour sans qu'aucun des deux ne s'en rende comme. La mère du jeune homme l'avait vu. Et c'était d'ailleurs pour cette raison notamment quelle avait littéralement adoré la jolie blonde. Lorsqu'ils avaient rompu, sa mère avait semblé bien plus triste que lui puisque, Aiden avait caché tout sentiment, se refermant de nouveau peu à peu, après les efforts de Kara pour le faire s'ouvrir aux autres. A l'époque, il avait régressé, et à l'heure d'aujourd'hui c'était bien pire.

"Kara, tu ne sais rien de cette histoire en fait.", lâcha-t'il comme une bombe avant de boire un peu de la bière. Il en avait marre de se faire crier dessus par là femme qu'il avait aimé. Et alors, lorsqu'elle lui rappela les mots qu'il lui avait dis plusieurs années auparavant, il se rappela parfaitement de la scène. Lui, obligé de mentir car observé par le gang, elle, ne se doutant pas de tout ce qui se tramait derrière. "J'ai fais ça pour te protéger.", lui lança t il simplement, la regardant dans les yeux. Il ne voulait pas lui parler de ça. Jamais. Ça servirait à quoi ? Leur relation était terminé. Elle n'avait plus confiance en lui, il m'avait plus confiance en personne. A quoi cela servait il de remuer le passé ?

"Le Aiden que je pensais connaître et que j'aimais ... lui il n'aurait pas fait de mal comme tu l'as fait. "Elle l'avait aimé... elle venait de lui avouer une chose quelle ne lui avait jamais dis. Lui non plus d'ailleurs. Mais que ce soit du côté de Kara comme du côté de Aiden, ça c'était vu. Mais c'était toit autre chose de l'entendre. Sa mâchoire se serra légèrement et il baissa les yeux, ne supportant plus de la regarder. Dire qu'il avait voulu quitter le gang pour elle... Tout ce gâchis... Du coin de l'oeil, Aiden vit le con qui accompagnait Kara. Chose qu'il ne dirait pas mais auquel il ne pouvait s'empêcher de penser. Pourquoi ? Parce que même s'il ne le savait pas, et que son coeur était bien trop froid pour l'instant et après toutes les épreuves passées, Kara avait encore sa place. "Ton cavalier te cherche.", lui dit il sans émotion alors que tout se bousculait dans sa tête et dans son coeur, ne regardant toujours pas la jolie lieutenant face à lui. Il n'avait pas été aussi impassible parce qu'il était totalement insensible à ce quelle disait, bien au contraire, c'est juste que les mots quelle lui disait lui faisait mal et il détestait cette sensation, il avait tout fait pour ne plus ressentir cette tristesse depuis la mort de sa mère. En tout cas, il préférait quelle s'en aille, même si c'était pour rejoindre l'autre con. Au moins le temps qu'ils se calment aussi bien l'un que l'autre. Voulant peut être se radoucir un peu, il dévia finalement le regard dans le sien. "On a jamais pu discuter quand on était dans cet état là.", lui dit il doucement. Ce n'était pas un reproche, loin de la. C'était simplement un fait. A l'époque ils auraient du faire ça aussi, s'éloigner l'un de l'autre pour se calmer et éviter de se blesser davantage. Mais lorsqu'ils sortaient ensemble, ils n'étaient encore que des ados, ils avaient pas forcément la maturité nécessaire pour avoir le réflexe de s'éloigner le temps de se calmer. Aujourd'hui, ils l'avaient peut être plus. En tout cas, Aiden l'avait un peu plus, même si son côté impulsif le ramenait bien trop souvent dans le mauvais chemin... Cependant, sa phrase sous entendait aussi qu'ils pourraient peut être discuter plus tard.

_________________________
nobody know. including me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 09/07/2017
Messages : 96
Avatar : Claire Holt
Métier : Lieutenant de police

Message
Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu (Aiden & Kara)    - Mer 20 Déc 2017 - 21:47


Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu
Aiden & Kara
Il ne faut pas croire comme ça mais tout n'avait pas été que négatif dans leur relation. C'était même tout le contraire. Si Kara était restée sur une note négative, c'est tout simplement parce qu'elle n'avait pas compris leur rupture et visiblement la blessure causée n'avait toujours pas cicatrisé sinon elle ne régirait pas  comme elle le faisait à s'énerver.  Pourtant la jeune lieutenant de police ne pu s'empêcher de sourire quand Aiden lui remémora le passé, un sourire qui s'effaça bien vite pour laisser place à la douleur comme à chaque fois que les souvenirs refaisaient surface. Leur relation appartenait au passé ; dure était la réalité mais les explications, elles, restaient toujours attendues et Kara ne lâcherait pas l'affaire, pas une deuxième fois. Elle voulait tirer cette affaire au clair ici et maintenant qu'il soit d'accord ou non.  C'est d'ailleurs ce qui l’avait poussé à le suivre à sa table.  Elle avait besoin de réponse, de savoir qu'elle ne s'était pas faite avoir, seulement qu'ils n'avaient pas eu de chance, parce que ses sentiments étaient sincères, d'autant plus que Aiden semblait revenir sur les causes de leur rupture.

"Kara, tu ne sais rien de cette histoire en fait." C'était bien le problème! Être dans l'ignorance alors qu'elle était directement concernée. « Alors explique-moi »  La colère demeurait et à la fois le ton de sa voix s'était quelque peu radoucit.   "J'ai fais ça pour te protéger."  Alors là elle était encore plus paumé. La protéger ? Mais de quoi ? Ils n'avaient que 17 ans lorsqu'ils se sont connus. Pas de responsabilité d'adulte ! Enfin en principe car Kara connaissait la situation familiale de Aiden à l'époque.  « Je n'ai jamais eu besoin qu'on me protège !» Répondit-elle instinctivement comme elle l'avait toujours revendiquer.  Déjà adolescente, Kara avait un fort caractère. Une vraie tête brûlée, elle n'avait peur de rien ou presque. « De quoi avais-tu peur ? » Il avait rompu pour la protéger ? Alors qu'est-ce que cela voulait dire ? Lui aussi l'avait aimer ? Elle avait eu raison de douter ce soir là ? Est-ce que leur relation aurait pu durer ? Tout se mélangeait dans la tête de la jeune lieutenant de police. Elle ne savait plus que croire « J'aurais pu t'aider » Kara ne quittait pas son ex du regard alors que lui la fuyait.  « Ton cavalier te cherche."  Mauvaise réponse.  Elle qui s'attendait à avoir enfin de réelles explications,  la déception se lisait sur son visage.  La jeune femme jeta alors un regard par dessus son épaule. Effectivement Gabriel était revenu à leur table et la cherchait.  Mais pour être honnête,  Kara n'en avait que faire de lui  et l'avait complètement oublié.

Alors quoi ? Il lâchait sa bombe puis plus rien ? «C'est tout ? Tu vas me laisser encore une fois dans l'ignorance ? Je crois que je mérite des explications »  C'est tout lui d'éviter la discussion, faire son Aiden comme elle avait aussi l'habitude de le dire par le passé ...   "On a jamais pu discuter quand on était dans cet état là." Encore une fois il marquait un point.  Dans cet état ils ne se comprenaient pas. « On a toujours été comme ça»  Fataliste peut-être mais vrai et ce n'est pas maintenant qu'ils changeraient quoi que Aiden semblait avoir prit du recul en vieillissant. «Tu m'as retrouvé involontairement certes mais maintenant tu sais où me trouver si jamais...» Visiblement, Aiden resterait un petit bout de temps à La Nouvelle Orléans alors peut-être qu'ils finiront par hisser le drapeau blanc.  Qui sait s'il refaisait surface dans sa vie c'était pour une bonne raison.  Alors que Kara s'apprêtait à retourner à sa table, son regard passa de Gabriel à Aiden. « ça aurait pu être toi » Aiden aurait pu être celui qui l'accompagnait ce soir s'il n'avait pas fait son crétin de service.  Sur ce, le cœur lourd, elle retourna auprès de Gabriel.  Mais à peine s'était-elle installée qu'elle aperçue du coin de l’œil Aiden partir du bar non sans l'avoir regarder. Il partait à cause d'elle.. c'était mieux ainsi... mais sa douleur au cœur persistait et son esprit était ailleurs. Kara ne cessait de penser à lui, à leur discussion si on pouvait réellement la qualifier ainsi. Non vraiment elle ne pouvait pas rester sur cette note.

La soirée écourtée par ses soins, Kara avait prit le volant non pas en direction de son appartement mais de l'hôtel où séjournait Aiden, ayant cru lire l'adresse dans son dossier. L'estomac noué, Kara se présenta face à la porte de la chambre de Aiden, inspirant un bon coup, le poing en l'air prête à frapper, hésitant un quart de seconde avant de finalement se lancer. « Je suis parfois un peu impulsive... je crois que je ne me suis pas arrangé en vieillissant » S’annonça t-elle quand Aiden eu ouvert la porte, sur un ton léger comme pour dédramatiser la situation entre eux.


⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________________
« Always and forever »
All of the things that I want to say just aren't coming out right. I'm tripping on words. You've got my head spinning. I don't know where to go from here. LifehouseYou & Me
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 09/07/2017
Messages : 52
Avatar : Chris Wood
Age : 27
Métier : Pompier, ancien militaire dans les SEALs.

Message
Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu (Aiden & Kara)    - Mer 20 Déc 2017 - 22:32





"POUR SAVOIR QU'UN VERRE ÉTAIT DE TROP, ENCORE FAUT-IL L'AVOIR BU "

Feat Kara A. Sergeï.

Aiden en avait déjà bien trop dis en lui avouant qu'il avait fais ça pour la protéger. Et c'est vrai que dis comme ça, ça faisait un peu réplique de cinéma, et pourtant, sa vie avait été en jeu sans même qu'elle ne s'en rende compte. Il ne parlerait plus à partir de maintenant. A quoi bon remuer le passé ? Si Kara apprenait les raisons de leur rupture, ça l'avancerait à quoi ? Ils retourneraient dans le passé pour faire autrement ? Et faire autrement ok, mais comment ? Il  avait réfléchi toute une journée aux solutions possibles et il n'avait rien trouvé qui soit raisonnable. Car oui, il avait pensé lui proposer de s'enfuir avec lui. Mais qu'auraient-ils fais ensuite ? Alors oui, ça avait été une décision dure à prendre, jouer la comédie face à elle, face à cette déception qui assombrissait ses yeux, ça, ça avait été carrément impossible. Il se souvient parfaitement avoir détourné son regard vers l'océan, faisant semblant de se foutre de tout ça alors qu'en réalité, il ne pouvait tout simplement pas la regarder dans les yeux à cet instant. En fait, il ne pouvait pas la regarder dans les yeux comme à cet instant. "J'aurais pu t'aider.", rajouta-t-elle, chose qui fit tristement sourire Aiden qui passa une main sur sa barbe de quelques jours. Personne ne pouvait l'aider à cette époque là, il s'était résigné finalement. Sa vie n'avait été qu'un parcours d'obstacle dès le moment où il était né. Parfois, il se disait même qu'il n'avait pas le droit au bonheur, qu'il était simplement sur Terre pour survivre et ça s'arrêtait là. Il n'aurait jamais dû aller la voir. Il n'y serait pas allé s'il avait su qu'elle allait venir à la charge comme ça, remuant beaucoup trop de douloureux souvenirs. Alors, pour couper court, il préféra lui indiquer que l'autre glandu était revenu. Chose qu'elle n'apprécia pas d'ailleurs.

"C'est tout ? Tu vas me laisser encore une fois dans l'ignorance ? Je crois que je mérite des explications.", il termina enfin par tourner son regard vers elle. Oui, c'est vrai, elle avait le droit à des explications. Pourtant, Aiden n'était pas près de lui en donner. Pas par méchanceté, mais parce qu'en reparler ferrait remonter des souvenirs, des sentiments douloureux, que du négatif. Et franchement, il n'en avait pas envie. Et puis, ça ne servirait à rien, elle était passée à autre chose, clairement, et la preuve était devant lui : l'idiot qui l'accompagnait. Lorsque Kara lui répondit qu'ils avaient toujours été comme ça, il hocha la tête avec un léger sourire. C'était vrai, c'était leur marque de fabrique. Mais ce soir, Aiden ne voulait pas argumenter, il était épuisé émotionnellement. Une boule de nerf depuis son retour sur les terres américaines. "Ça aurait pu être toi.", Kara lui apprit alors qu'il la regardait. Un coup de poignard. Cette phrase avait été un véritable coup de poignard à ses yeux. "Je sais.", répondit-il doucement. Mais ce n'était pas le cas, ce n'était pas lui. Mais oui, en effet, ça aurait pu être lui ce soir,à l'accompagner boire un verre. Il aurait sans doute eu le regard baladeur vers la télévision pour voir comment se passer le match, et elle l'aurait réprimander, voulant son attention sur elle. Et honnêtement, là tout de suite,il se fichait totalement du baseball et son attention n'était porté que sur elle. Sauf que là, elle n'était p as avec lui, et c'était douloureux. Alors qu'elle venait de s'installer de nouveau à sa table, Aiden préféra partir. Il termina les quelques gorgées de sa bière d'un trait, remis son blouson et s'éclipsa. Se promettant que dorénavant, s'il la voyait en dehors des locaux de la police, il l'éviterait.

Sauf qu'il ne put tenir cette promesse bien longtemps. Une fois à l'hôtel, il était parti prendre une douche dans l'espoir de se détendre mais ce n'était pas gagné. Une fois douché, il revêtit un simple jogging et un débardeur avant d'aller ouvrir la fenêtre. Aiden attrapa sa guitare et joua quelques accords. La guitare avait toujours eu un effet apaisant sur lui. Jouant des musiques douces, installé sur le sol de sa chambre, appuyé contre son lit, il écoutait les doux accords provenant de sa guitare. Jusqu'au moment où des coups frappés à sa porte retentirent, le faisant instantanément arrêté de jouer. L'ancien militaire se leva alors, posant sa guitare sur son lit et se dirigeant vers sa porte qu'il ouvrit. "Je suis parfois un peu impulsive... je crois que je ne me suis pas arrangé en vieillissant.", à ces mots, Aiden ne put s'empêcher de sourire légèrement,baissant un peu les yeux en repensant à la promesse qu'il s'était faite. "Et bien, ça me plaisait autant que ça m'énervait.", lui avoua-t-il alors, avec un léger sourire, en la regardant de nouveau. En même temps, c'était la vérité, son impulsivité et sa répartie lui avait tout de suite plu. Bon, trêve de plaisanterie.... "Qu'est-ce que tu fais là Kara ?", lui demanda-t-il alors. Pas qu'elle ne soit pas la bienvenue mais... Il se doutait qu'elle voulait encore parler des raisons de leur rupture et lui savait qu'il n'allait pas en dire plus que ce qu'il lui avait déjà dis. Et en plus.... "Tu ne devrais pas être avec l'autre coincé ?", lui demanda-t-il, ne pouvant pas s'en empêcher. "Et si c'est pour parler du même sujet que tout à l'heure, ça ne sert à rien, je n'ai pas envie de ressasser le passé.", lui apprit-il sans aucun ton agressif. Non, il la prévenait tout simplement, lui faisant comprendre en quelque sorte que si c'était douloureux pour elle, ça l'était tout autant pour lui aussi.

_________________________
nobody know. including me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 09/07/2017
Messages : 96
Avatar : Claire Holt
Métier : Lieutenant de police

Message
Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu (Aiden & Kara)    - Lun 1 Jan 2018 - 23:03


Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu
Aiden & Kara
C'est fou ce qu'il pouvait être buté ! L'absence de réaction de Aiden l'énervait au plus haut point d'autant plus qu'il ne la regardait même plus. Qu'est-ce qu'elle s'était imaginée ? Qu'il allait tout lui expliquer sans émettre la moindre résistance ? Qu'ils pourraient « se réconcilier » ou tout du moins clore comme il se doit cette page qui avait été la leur ? Quelle idiote ! Il n'y avait que Aiden pour la mettre dans cet état. Elle dépensait de l'énergie pour rien au final... Le passé était le passé, elle ne pourrait rien y changer si Aiden ne le voulait pas.. Et comme il n'en avait pas fait assez il l'envoyait maintenant dans les bras d'un autre. C'était méchant et égoïste mais Gabriel n'était qu'un tampon, une tentative pour aller de l'avant, et inconsciemment depuis l'arrivé de Aiden dans ce bar, un intermédiaire histoire de tester son ex car Kara ne pu s'empêcher un dernier petit pic avant de retourner à sa table, pour lui montrer ce qu'il avait perdu et lui faire comprendre qu'elle aurait aimer passer sa soirée avec LUI et non Gabriel.

Aiden partie, la jeune femme retrouvait son calme petit à petit, mais ne se sentait pas mieux pour autant, prenant conscience du comportement qu'elle avait encore eu ce soir. Comme toujours elle ne réfléchissait qu'après... Certes elle avait ressentit ce besoin d'exploser, d'être désagréable avec lui. Pouvait-on vraiment lui en vouloir ? Mais elle détestait bien plus encore rester sur un conflit... Au final, elle avait gâché leur soirée respective.

Le regret et le souhait d'améliorer ou tout du moins apaiser leur relation l'avait conduit jusqu'à l'hôtel de Aiden, espérant ne pas se faire envoyer balader. Alors quand la porte s'ouvrit sur Aiden et que leurs regards se croisèrent de nouveau, elle lui fit comprendre à sa manière bien à elle qu'elle regrettait son comportement impulsif de ce soir. Une vérité déguisé par l'humour. « J'en étais sûre! » Lui répondit-elle, le sourire aux lèvres avant de reprendre « On a ça en commun » Lui aussi pouvait l'énerver autant qu'elle adorait...

Qu'est-ce qu'elle faisait là ? Elle se posait, elle aussi, la question maintenant qu'elle était face à lui. A la base elle avait prévue une soirée autour d'un verre avec un homme... Aiden ne manqua pas d'ailleurs de le lui rappeler.. plutôt surpris de la voir.. « Tu ne peux pas t'en empêcher pas vrai? » Demanda t-elle, faussement déconcerté avec un petit sourire amusé aux coins des lèvres, lorsque Aiden fit référence à Gabriel, le qualifiant sans gène de coincé  Etait-il jaloux? Peu importe, c'était une autre question à laquelle elle n'aurait pas de réponse. En tout cas si les rôles étaient inversés, oui Kara serait jalouse même si à l'image de Aiden, elle nierait tout en bloc... comme quoi ces deux là étaient vraiment fait pour s'entendre.. “J'ai bien compris que tu ne voulais pas en parler... »  Lui lança-t-elle sans méchanceté ni agressivité. C'était on ne peut plus clair ! « Je ne comprends et je ne comprendrais sans doute jamais alors autant s'y faire”  Après tout savoir n'enlèverait pas sa douleur, ils n'étaient plus ensemble. Pourtant subsistait cette partie d'elle, déterminée à comprendre... elle laisserait le temps au temps. “Tu as fait remonter des souvenirs bons comme mauvais au final tous douloureux.. Je pensais avoir oublié....et je t'en veux pour ça, pour me mettre de nouveau dans cet état...”  C'était sans doute confus mais s'exprimer sur leur relation était difficile pour la jeune femme “Mais on va être amené à se revoir et je n'arrive pas à rester sur une note négative. C'est impossible alors que tu es ici.. près de moi..” *Tais-toi* A l'intérieur d'elle, raison et sentiments étaient en guerre. C'est une réalité, lui, leur histoire avaient compté pour elle. Aiden l'avait fait évolué, devenir en partie cette femme qu'elle est aujourd'hui. Elle ne pouvait tirer un trait sur lui en un claquement de doigt surtout étant donné les circonstances dans lesquelles ils s'étaient séparés. Le cœur parlait et maintenant qu'elle s'entendait, elle se sentait bête de se montrer aussi faible, de peur de se faire de nouveau rejeter... «Pourquoi est-ce que je te dis tout ça.. » elle ria nerveusement avant de terminer. “Enfin voilà c'est dit..Passes une meilleure soirée” Non vraiment elle n'aurait pas du venir.

⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________________
« Always and forever »
All of the things that I want to say just aren't coming out right. I'm tripping on words. You've got my head spinning. I don't know where to go from here. LifehouseYou & Me
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'inscription : 09/07/2017
Messages : 52
Avatar : Chris Wood
Age : 27
Métier : Pompier, ancien militaire dans les SEALs.

Message
Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu (Aiden & Kara)    - Dim 7 Jan 2018 - 20:47





"POUR SAVOIR QU'UN VERRE ÉTAIT DE TROP, ENCORE FAUT-IL L'AVOIR BU "

Feat Kara A. Sergeï.

En fait, ce n'est pas qu'Aiden n'en avait juste rien à faire de ce qu'elle disait, que toutes ces piques lancées ne l'atteignaient pas, loin de là. C'est juste qu'il faisait semblant de rester impassible, que ça ne le touchait pas. Mais, même s'il s'était construit un mur bien solide et bien épais autour de lui, tout ça l'atteignait plus qu'il ne le pensait. Le jour de leur rupture, il avait tellement eu envie de la secouer, de lui dire qu'il mentait pour la protéger, d'ouvrir les yeux car jamais il n'aurait voulu la quitter à cette époque ! Bien au contraire ! Pour elle, il avait voulu quitter le gang, la seule figure masculine qu'il avait, sa famille, ses frère, tout ça, pour elle. Comment avait-elle pu croire que toute leur histoire n'avait été qu'un jeu pour lui ?

Alors qu'il était parti du bar, ne voyant plus Kara et encore moins son guignol de cavalier, il pensait que ce poids sur son coeur allait s'en partir. Pourtant tout était toujours là, les mots échangés, le passé remué, les regards, imaginer le futur qu'ils auraient pu avoir tous les deux... Mais au lieu de ça, il rentrait seul à son hôtel. En réalité, sa vie se résumait facilement : solitude et survie. C'était comme ça qu'il menait sa vie depuis la mort de son père. Même si, à l'époque, il avait encore sa mère et avait eu ce passage avec Kara qui avait tout égayé. Mais, la rupture avec Kara l'avait fais replongé en quelque sorte, et, à la mort de sa mère, tout avait encore plus empiré.

Alors qu'il jouait tranquillement de la guitare assis sur le sol, le dos appuyé contre son lit, l'ancien militaire fut surpris d'entendre quelques coups à la porte de sa chambre. De qui pouvait-il bien s'agir ? Il ne connaissait encore personne en ville, mise à part Kara bien sûr, et n'avait rien commandé à manger. Alors voir Kara l'avait surpris. Enfin... ce n'était rien par rapport au fait qu'elle semblait vouloir lui faire comprendre qu'elle s'excusait de son impulsivité légendaire, ce qui avait doucement fait sourire le jeune homme, lui avouant alors que ça lui avait toujours plu. "On a ça en commun.", lui apprit-elle à son tour, ce qui le fit sourire une nouvelle fois. Il savait qu'il pouvait être agaçant parfois (souvent ?) et que ça, ajouté à son impulsivité et celle de Kara, ça avait fais des étincelles autrefois. Et ça semblait toujours en faire d'ailleurs, si on regardait les événements de ce soir.

"Tu ne peux pas t'en empêcher pas vrai ?", à cette question de Kara, il fit un petit "non" de la tête, haussant légèrement les épaules l'air de dire "Ce n'est pas de ma faute". Non, il ne pouvait pas s'empêcher de ne pas aimer les hommes qu'elle fréquentait. Est-ce que ça prouvait quelque chose ? Aucune idée. C'était peut-être tout simplement le tempérament d'Aiden. Ou bien... il avait toujours des sentiments pour la jolie blonde, des sentiments qui ne l'avaient jamais quitté mais qu'il avait caché correctement durant toutes ces années. Tellement bien caché qu'il ne s'en rendait pas compte lui-même.

Aiden n'était pas considéré comme un grand bavard, ni comme un bavard tout court d'ailleurs. C'était peut-être ce côté de sa personnalité qui le faisait paraître si froid, et mystérieux. Kara comprenait finalement qu'il n'avait pas envie de parler des raisons qui l'avaient poussées à rompre avec elle. Tant mieux parce qu'il n'en avait vraiment pas envie, tout ça remuerait beaucoup trop de choses alors que la voir en remuait déjà pas mal. Bon, mais dans ce cas, que faisait-elle ici ? "Tu as fait remonter des souvenirs bons comme mauvais au final tous douloureux.. Je pensais avoir oublié....et je t'en veux pour ça, pour me mettre de nouveau dans cet état.", Aiden ne put s'empêcher de baisser les yeux aux paroles de Kara. Il lui avait fais du mal, il le savait, il l'avait vu. Il s'était fais du mal aussi en rompant avec elle. "Mais on va être amené à se revoir et je n'arrive pas à rester sur une note négative. C'est impossible alors que tu es ici.. près de moi...". A ces mots, Aiden releva la tête. Il ne savait pas trop quoi penser de cette discussion. Allait-elle avoir un impact positif sur leur relation ? Est-ce qu'ils s'entendraient mieux ? Il espéraient car il n'avait pas aimé le Aiden qu'il avait été au bar. Malheureusement, se montrer méchant, mesquin, ça avait été une solution instinctive à la douleur que Kara provoquait sans même le vouloir. "Je suis vraiment désolé. J'ai toujours cherché à éviter de te faire du mal.", lui avoua-t-il en haussant les épaules. Certes, elle n'allait sans doute pas comprendre étant donné la façon dont il l'avait quitté. Pourtant, même là, ça n'avait été que pour son bien, pour sa sécurité. "Mais je pense que tu as raison. On va forcément devoir se revoir, rien que pour l'enquête, alors... je pense que ce serait mieux qu'on arrive à bien s'entendre. un minimum au moins.", rajouta-t-il, se doutant qu'elle n'avait pas forcément envie qu'ils deviennent les meilleurs amis du monde.

"Enfin voilà c'est dit..Passes une meilleure soirée ", lui lança-t-elle finalement. Le mieux à faire aurait été de lui souhaiter une bonne soirée à elle aussi, et de s'excuser de lui avoir pourri sa soirée avec l'autre Roméo. Pourtant, ce n'était pas ce qu'il allait faire, laissant les mots sortir de sa bouche avant même de les avoir analysé. "Attends... Est-ce que tu veux boire un verre pour trinquer à notre trêve ? J'ai pas touché au mini-bar.", lança-t-il comme plaisanterie, se décalant un peu pour la laisser entrer si elle le souhaitait.

_________________________
nobody know. including me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Message
Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu (Aiden & Kara)    -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Manoir Dragonstone] “Pour savoir se venger, il faut savoir souffrir.” [Ryujia/Iseul]
» Pour savoir comment se dépoiler le soir...
» Tout ça... Pour ça?! [PV Drago Malefoy]
» Astuce pour plus de difficulté
» C'est l'histoire d'une jeune demoiselle qui a terminé sa présentation (a)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-